Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...

Descriptions de l'éditeur

Héros de l'Olympe, Tome 2 : Le Fils de Neptune - Rick Riordan

Par kamanou le 29-02-2012 Editer
kamanou
Malgré sa mémoire défaillante, Percy Jackson, le fils de Neptune, est désigné pour une dangeureuse mission en Alaska. Là-bas, dans le Grand Nord, rappelés du Styx par Gaïa, les monstres se réveillent un à un. Asisté par les demi-dieux Hazel et Frank, Percy doit une fois encore combattre le chaos qui menace. Pour cela, il lui faudra délivrer une divinité pas comme les autres : Thanatos lui-même, le dieu des Morts...
Par Marie29 le 14-03-2012 Editer
Marie29
La déesse Gaïa s'apprête à lever l'armée des Géants, rappelés du Styx, pour faire régner le chaos sur le monde. Face à une telle menace, tous les demi-dieux doivent s'unir... Au Camp Jupiter, deux jeunes Romains sont désignés pour cette quête désespérée : Hazel Levesque, fille de Pluton, et Frank Zhang, un descendant des Argonautes. Mais la prophétie ancienne parle d'un trio. Et c'est un demi-dieu grec, au nom bien connu, qui doit leur prêter main-forte. Un héros qu'on croyait disparu, un héros appelé... Percy Jackson.


Source:
http://www.cultura.com/livre/jeunesse/romans/rick-riordan,héros-de-l-olympe-tome-2-le-fils-de-neptune,4567001.prd
Par Harts le 01-03-2012 Editer
Harts
PERCY JACKSON EST DE RETOUR !

Malgré sa mémoire défaillante, Percy Jackson, le fils de Neptune, est désigné pour une dangereuse mission en Alaska. Là-bas, dans le Grand Nord, rappelés du Styx par Gaïa, les monstres se réveillent un à un. Assisté par les demi-dieux Hazel et Frank, Percy doit une fois encore combattre le chaos qui menace. Pour cela, il lui faudra délivrer une divinité pas comme les autres : Thanatos lui même, le dieu des Morts...
Par doc-lu le 25-01-2012 Editer
doc-lu
La déesse Gaïa s’apprête à lever l’armée des Géants, rappelés du Styx, pour faire régner le chaos sur le monde. Face à une telle menace, tous les demi-dieux doivent s’unir… Au Camp Jupiter, deux jeunes Romains sont désignés pour cette quête désespérée : Hazel Levesque, fille de Pluton, et Frank Zhang, un descendant des Argonautes. Mais la prophétie ancienne parle d’un trio. Et c’est un demi-dieu grec, au nom bien connu, qui doit leur prêter main-forte. Un héros qu’on croyait disparu, un héros appelé… Percy Jackson

source : fnac.com
Par bella62810 le 16-03-2013 Editer
bella62810
La déesse Gaïa s'apprête à lever l'armée des Géants, rappelés du Styx, pour faire régner le chaos sur le monde.
Face à une telle menace, tous les demi-dieux doivent s'unir... Au Camp Jupiter, deux jeunes Romains sont désignés pour cette quête désespérée : Hazel Levesque, fille de Pluton, et Frank Zhang, un descendant des Argonautes. Mais la prophétie ancienne parle d'un trio. Et c'est un demi-dieu grec, au nom bien connu, qui doit leur prêter main-forte. Un héros qu'on croyait disparu, un héros appelé... Percy Jackson.
Par mai96 le 31-03-2012 Editer
mai96
Percy est confus. Quand il s’est réveillé de son long sommeil, il n’en savait pas beaucoup plus que son nom.
La connexion de son cerveau a été longue, même après que Lupa, la louve, lui dit qu'il était un demi-dieu et formé à se battre avec le stylo / épée dans sa poche. Il doit réussir à aller au camp pour les demis-dieux tout en restant en vie le long de la route. Mais ce camp n’a pas l’air très amical avec lui.
La seule chose qu'il peut se rappeler de son passé est un autre nom: Annabeth.

Hazel est censé être morte. Lors de sa première vie, elle a commis une très très grosse erreur.
Bien sûr, elle était une fille obéissante, même si sa mère était très cupide. Mais c’est ce qui était le problème, car quand la voix a pris possession de sa mère et a ordonné à Hazel se servir de son «don» à des fins mauvaises, Hazel ne pouvait pas refuser. Maintenant, à cause de son erreur, l'avenir du monde n'est pas sur.
Le Souhait d’Hazel est qu’elle pourrait aller loin de tout ça avec l’étalon qui apparaît dans ses rêves.

Frank est maladroit malgré la fait que sa grand-mère dit qu'il descend de grands héros et peut être tout ce qu'il veut être.
Il ne sait pas qui est son père. Mais il garde l'espoir qu’Apollo le réclame, parce que la seule chose qu'il est bon est à tir à l'arc, mais pas assez bon pour gagner des jeux de guerre du camp. Son physique encombrant lui fait sentir comme un bœuf, en particulier en face d'Hazel, sa meilleure amie au camp de Jupiter.
Il lui fait confiance, mais pas encore suffisamment pour partager le secret qu'il détient près de son cœur.

Par anonyme le 03-03-2012 Editer
anonyme
Malgré sa mémoire défaillante, Percy Jackson, le fils de Neptune, est désigné pour une dangereuse mission en Alaska. Là-bas, dans le Grand Nord, rappelés du Styx par Gaïa, les monstres se réveillent un à un. Assisté par les demi-dieux Hazel et Frank, Percy doit une fois encore combattre le chaos qui menace. Pour cela, il lui faudra délivrer une divinité pas comme les aures :
Thanatos lui-même, le dieu des Morts...
Par N0EM1E le 04-10-2011 Editer
N0EM1E
D'après la traduction de google


Demigod Percy Jackson, toujours sans aucun souvenir, et ses nouveaux amis du camp de Jupiter , Hazel et Frank , allez dans une quête pour la mort libre, mais leur grande tâche est d'unir les camps grecs et romains ainsi que la prophétie des sept peuvent être remplies .


Ou une autre version :


Percy Jackson, fils de Poséidon , dieu de la mer, s'est réveillé d'un sommeil très profond et se retrouvent face à face avec deux serpents à poil dames qui refusent de mourir.
Mais ils sont le moindre de ses problèmes parce que Percy se retrouve dans un camp pour les demi-sangs, qui ne sonne pas de cloches pour lui. Il ya juste un nom, il se souvient de son passé, Annabeth .

Une seule chose est certaine - jour de quête de Percy ne sont pas plus. Lui et son collègue des demi-dieux, Frank et Hazel doit faire face à la quête la plus importante de toutes: la Prophétie des Sept. Si elles échouent, il ne s'agit pas seulement de leur camp à risque. Ancienne vie de Percy, les dieux, et le monde entier pourrait être détruit. . .
Par Shawn le 02-07-2011 Editer
Shawn
On apprend aussi que Percy va faire une quete dont le monde,eh ouais encore une,et la prophetie des sept avec deux 2 nouveaux demi ,qui pourrait ceux qui manquait a la prophetie,a savoir Franck et Hetzel.
Par elexia_keenan le 04-07-2011 Editer
elexia_keenan
Les trois Gorgones commençaient sérieusement à ennuyer Percy. Elles auraient dû mourir il y a trois jours de cela quand il jeta sur elles une caisse de quilles de bowling au Napa Bargain Mart. Elles auraient dû mourir aussi deux jours auparavant quand il fonça sur elles avec une voiture de Police dans le Martinez. Elles auraient dû mourir définitivement ce matin quand il décapita leurs têtes au Tilden Park. Peu importe le nombre de fois que Percy les tuaient et les regardaient tomber en poussière, elles ne tardaient pas à se reformer comme de démoniaques moutons de poussière.

Il ne pouvait même pas les distancer. Il parvint enfin à atteindre le haut de la colline et reprit son souffle. A quand remontait la dernière fois qu’il les avait tuées? Peut-être deux heures ? Elles ne semblaient jamais restées bien longtemps aux enfers. Ces derniers jours, il dormait difficilement.

Il mangeait ce qu’il parvenait à piquer-des ours gélifiés des distributeurs automatiques, des bagels rassis, même un Jack dans un burrito fissuré, lorsqu’il vivait des temps difficiles. Ses vêtements étaient déchirés, brûlés, et éclaboussés de bave de monstres.

Il devait uniquement sa survie du fait des deux femmes aux cheveux de serpents-Les Gorgones comme elles s’appelaient elles-mêmes- qui ne pouvaient le tuer en vain. Leurs serres ne pouvaient percer sa peau. Leurs dents se brisaient lorsqu’elles tentaient de le mordre. Mais Percy ne pouvait pas continuer plus longtemps. Bientôt il s’effondrerait d’épuisement, et aussi soit-il difficile à abattre, il était pratiquement sûr que les Gorgones trouveraient un moyen.

Par ou aller? Il jeta un coup d’œil aux alentours. En d’autres circonstances il aurait tout autrement apprécié la vue. A sa gauche, des collines dorées et aplaties, clairsemées de lacs, de forêts, et de quelques troupeaux de vaches. A sa droite, les plaines de Berkeley et d’Oakland situées à l’ouest-un vaste damier de quartier, habités par plusieurs millions de personnes qui ne voulaient probablement pas voir leur matin gâché par deux monstres sanguinaires et un demi dieu crasseux. Plus loin vers l’Ouest, la Baie de San Francisco étincelait sous une brume argentée.

Passé cela, une nappe de brouillard engloutissait le tout San Francisco, découvrant seulement le toit des gratte-ciels et la tour du Golden Gate Bridge. Une vague de tristesse pesait sur la poitrine de Percy. Quelque chose lui disait qu’il s’était probablement déjà rendu à San Francisco auparavant. La ville avait installé une sorte de lien à Annabeth, la seule personne de son passé dont il était capable de se souvenir. Ses souvenirs la concernant demeuraient vagues ce qui le frustrait davantage. La louve Lupa, lui avait promis qu’il pourrait la revoir une nouvelle fois et la retrouver dans sa mémoire-si il réussissait dans son voyage.

Devait-il essayer de traverser la Baie ? C’était plutôt tentant. Il pouvait sentir le pouvoir de l’océan par-dessus l’horizon. L’eau le ranimait toujours. L’eau salée était la meilleure. Il avait découvert cette habilité il y a deux jours de cela quand il avait étranglé un serpent de mer dans le Carquinez Strait. S’il pouvait atteindre la baie, il serait en mesure de mener un dernier combat. Peut-être même qu’il pourrait noyer les Gorgones. Mais la côte était à au moins deux miles de là (2miles=3,2 Km). Il devait traverser au moins une ville entière.

Il hésita pour une autre raison. La louve Lupa lui avait enseigné de se guider grâce à ses sens-de faire confiance à son instinct qui le guidait vers le sud. Son radar personnel le chatouillait comme un fou maintenant. La fin de son voyage était proche-juste à droite sous ses pieds. Mais comment cela se le pouvait-il ? Il n’y avait rien au sommet de la colline.

Le vent changea. Percy sentit l’odeur âcre d’un reptile. A presque 100 mètres en dessous de la pente, quelque chose remua dans la forêt-entre l’alignement des branches et des feuilles craquelées, le sifflement des Gorgones retentit. Pour la millionième fois, Percy souhaita que leur nez ne fût pas si bon. On lui avait toujours dit que les monstres pouvaient le sentir parce qu’il était un demi-dieu -le fils sang-mêlé d’un ancien dieu Romain.

Percy s’était essayé à rouler dans la boue, patauger dans les ruisseaux, même garder un bâton d’encens dans sa poche, malgré tout cela l’odeur caractéristique d’un demi dieu était difficile à camoufler. Il parvint à se hisser sur la côte ouest du sommet. C’était trop raide pour descendre. La pente se prolongeait sur quatre-vingt pieds , débouchant directement sur le toit d’un complexe d’appartement récemment construits dans le flanc de la colline. A cinquante pieds en dessous de cela, une route nationale émergeait de la base de la colline et serpentait vers Berkeley. Pas d’autres issues possibles. Il était parvenu à se piéger lui-même.

Il regardait le flot de voitures continu vers l’ouest de San Francisco et souhaita être parmi eux. Puis il réalisa soudain que la route nationale coupait à travers la colline. Il devait sûrement y avoir un tunnel…juste sous ses pieds. Son radar international devint dingue. Il était à la bonne place, juste un peu trop haut. Il devait vérifier impérativement ce tunnel. Cependant il avait besoin d’un chemin conduisant à la nationale-rapidement.

Il fouilla rapidement dans son sac à bandoulière. Il avait réussi à rassembler un tas de réserves au Napa Bargain Mart : un GPS portable, un lecteur de cassette, une lampe de poche, de la superglue, des bottes de pluie, un sac de couchage, un confortable coussin panda (comme siège de Télé), et un couteau suisse-possédant tous les outils dont un demi-dieu des temps modernes voudrait avoir. Mais il ne possédait rien qui ressemblait à un parachute ou une luge.

Ce qui lui laissait deux options : sauter 80 pieds (244 m environ), ou rester et combattre. Les deux options semblaient aussi mauvaises l’une que l’autre. Il jura et sortit son bic de sa poche. Le stylo en lui-même ne ressemblait pas à grand-chose, juste un bic banal à 30 cents, mais quand Percy le décapuchonna, il devint une resplendissante épée de bronze. La lame était parfaitement équilibrée. La poignée en cuir était taillée à sa main comme si qu’elle avait été conçue pour lui.Un ancien mot grec était gravé le long de la garde de l’épée compris à peu près par Percy : Anaklusmos-Turbulence.

Il s’était réveillé avec cette épée sa première nuit au Camp des Loups-il y a deux mois ? Plus qui sait ? Il avait perdu son chemin. Il s’était retrouvé dans la cour d’une maison incendiée dans les bois, portant un short, un T-Shirt Orange et un lien de cuir surmonté de billes d’argile gravées de signes étranges. Turbulence était à sa main, mais Percy n’avait pas la moindre idée de qui il était ou comment il était arrivé ici. Il était pieds nus, gelé, et confus. Puis les loups vinrent…

A sa droite près de lui, une voix familière le ramena à la réalité.

-Ah, c’est là où tu te cachais!

Percy trébucha loin de la Gorgone, tombant presque au bord de la colline. Cela en fit sourire une-Beano. Bon d’accord, son nom n’était pas vraiment Beano. C’était à peu près ce que se représentait Percy, il était dyslexique, parce que les mots lui échappaient quand il essayait de lire. La première fois qu’il avait vu la Gorgone, posant au Bargain Mart pour accueillir le public avec un gros badge vert qui disait : Bienvenue ! Je suis Sthéno, il pensait que cela voulait dire Beano.

Elle était toujours affublée d’un uniforme vert d’employé Bargain Mart, composé d’un gilet et d’une robe à fleur printanière. Si vous jetiez un coup d’œil à son corps, vous pouviez penser qu’elle était aussi boulotte qu’une grand-mère, jusqu’à ce que vous regardiez le bas et réalisiez qu’elle avait des pieds de coq. A moins que vous ne leviez les yeux et aperceviez des défenses de sanglier en bronze qui ressortaient de sa bouche. Ses yeux rouges luisaient et ses cheveux étaient un vrai nid de serpent vert qui se tortillait dans tous les sens.

La chose la plus horrible à son sujet ? Elle tenait toujours son grand plateau d’argent avec des échantillons gratuits : Croustillants au Fromage/ Saucisses fumées. Son plateau était cabossé toutes les fois ou Percy l’avait tuée, mais ses petits encas semblaient toujours parfaitement présentables. Sthéno les avait justement gardés avec elle à travers toute le Californie, elle pourrait toujours offrir à Percy un petit casse-croûte avant de le tuer.

Percy ne savait pas pourquoi elle gardait ce genre de choses, mais si jamais il avait besoin d’une sorte d’armure, il se passerait de ces Croustillants aux Fromages ainsi que des saucisses. Cette chose était indestructible.

-T’en veux un? Proposa Sthéno.

Percy la repoussa avec son épée.

-Ou est ta sœur ? demanda Percy.

-Oh, et puis range ton épée, réprimanda Sthéno, Tu sais maintenant que ce bronze céleste ne nous tue pas indéfiniment. Prends plutôt une Saucisse-Fromage! Elles sont disponibles uniquement cette semaine, et puis je déteste te tuer l’estomac vide.

-Sthéno !

La seconde Gorgone apparut à la droite de Percy si rapidement, qu’il n’eût pas le temps de réagir. Heureusement pour lui elle était tellement occupée à dévisager sa sœur qu’elle ne lui accorda pas trop d’attention.

-Je t’avais dit de le prendre par surprise et de le tuer !

Le sourire de Sthéno s’effaça.

-Mais, Euryale…elle disait son nom comme si il rimait avec Muriel. Je ne peux pas lui offrir un encas en premier ?

-Non, imbécile!

Euryale se tourna vers Percy et découvrit ses crocs. Ses cheveux étaient un vrai nid à serpents de coraux, contrairement à Sthéno et ses vipères vertes, elle était en tout point identique à sa sœur. Son gilet Bargain Mart, sa robe fleurie, même ses défenses étaient décorés avec 50% d’autocollants. Son nom sur son badge disait : Bonjour! Mon nom est Mort, l’écume de demi-dieu.

-Tu nous as conduites à te pourchasser, Percy Jackson, dit Euryale. Mais maintenant tu es piégé et nous allons pouvoir nous venger.

-Les Saucisses aux Fromages sont exclusivement à 2,99$, ajouta Sthéno dans le but d’aider. Au rayon de l’épicerie, allée 3.

Euryale gronda :

-Sthéno, le Bargain Mart n’était qu’une façade .Tu y est née. Maintenant pose ce ridicule plateau et aide moi à tuer ce demi-dieu. Ou as-tu oublié qu’il est celui qui a abattu Méduse ?

Percy recula. Quinze centimètres de plus et il basculerait dans le vide.

-Ecoutez Mesdames, nous avons déjà vu cela. Je ne me souviens pas d’avoir tué Méduse. Je ne me souviens de rien. Ne pouvons-nous pas juste faire une trêve et parler de vos semaines promotionnelles ?

Sthéno fit la moue à sa sœur, ce qui était très difficile à faire avec des défenses en bronze.

-Pouvons-nous ?

-Non, les yeux rouges d’Euryale déstabilisaient Percy. Je me fous de ce dont tu te souviens, fils du dieu de la mer. Je peux sentir l’odeur du sang de Méduse sur toi. C’est très léger, oui, vieux de plusieurs années, mais tu es le dernier à l’avoir vaincu. Elle n’est toujours pas revenue du Tartare. En cela c’est uniquement ta faute.

Percy ne comprenait pas vraiment cela. Le concept « mourir puis revenir du Tartare » lui donnait un fichu mal de tête. Bien sûr l’idée qu’un Bic à trente cents pouvait se changer en épée, ou que les monstres pouvaient se déguiser avec quelque chose appeler la Brume, ou que Percy était le fils d’une vieille bernacle hargneuse (crustacé marin) de plus de cinq milles ans l’était tout autant. Mais il avait fini par s’y faire.

Même si sa mémoire était défaillante, il était sûr qu’il était un demi-dieu de la même façon que son nom était Percy Jackson. Depuis sa première conversation avec la Louve Lupa (équivalent de Chiron), il avait accepté le fait que ce monde fou gâché par les dieux et les monstres étaient devenu sa réalité. Ce qui craignait franchement tout compte fait.

-Et si nous appelions cela le destin? dit-il. Je ne peux pas vous tuer. Vous ne pouvez pas me tuer. Si vous êtes les sœurs de Méduse-tout comme Méduse qui change les gens d’un simple regard en pierre- Ne devrais-je pas être pétrifié ?

- Les Héros, dit Euryale avec dégoût, Ils ramènent toujours cela sur le tapis, tout comme notre mère.

-Pourquoi ne pouvez pas changer les gens en pierre? Votre sœur le peut-elle.

-Eh bien, je suis désolée de te décevoir mon garçon ! Mais c’était la malédiction de Méduse seule. Elle était la plus hideuse de la famille. Elle était aussi la plus chanceuse.

Sthéno parut affligée :

-Maman disait toujours que j’étais la plus hideuse.
-La ferme, aboya Euryale. Quant à toi Percy Jackson, il est vrai que tu possèdes le talon d’Achille. Ce qui te rend un peu plus difficile à tuer. Mais ne t’inquiètes pas. Nous trouverons un moyen.

-Le talon de quoi ?

-Achille, dit joyeusement Sthéno. Oh, il était magnifique. Baigné par sa mère dans la rivière Styx étant enfant, c’est ainsi qu’il devînt invulnérable à l’exception d’un petit point sur sa cheville. C’est ce qui t’es arrivé, mon cher! On doit se jeter dans le Styx pour rendre sa peau aussi dure que l’acier. Mais il ne faut pas s’inquiéter. Les héros ont toujours une petite faiblesse. Nous devons juste la trouver, ensuite nous pourrons te tuer. N’est-ce pas charmant ? Prends une Saucisse au Fromage.

Percy essaya de réfléchir. Il ne se souvenait d’aucun plongeon dans le Styx. Mais encore, il ne parvenait pas à se rappeler de quoi que ce soit. Sa peau ne lui faisait pas penser à de l’acier mais cela pouvait expliquer comment il avait tenu si longtemps contre les Gorgones. Peut-être que si il se jetait du haut de la montagne…il pourrait survivre ? Mais il ne voulait pas s’y risquer-pas sans quelque chose pour ralentir la chute, ou un traîneau, ou…

Il jeta un coup d’œil au grand plateau d’argent de Sthéno remplit d’encas gratuits.

-Hum…

-Tu as réfléchis? Demandas Sthéno. Très bien, mon cher. J’ai ajouté du sang de Gorgone à ceci, ta mort sera rapide et indolore.

La George de Percy se contracta.

-Tu as ajouté ton sang aux Saucisses-Fromage ?

-Juste un petit peu, souri Sthéno. Une petite entaille à mon bras, mais tu es gentil de t’en préoccuper. Le sang qui provient de mon côté droit peut soigner n’importe quoi, mais le sang de mon côté gauche est mortel.

-Idiote, cracha Euryale. Tu n’es pas sensée lui dire ça. Il ne mangera plus les saucisses si tu lui dis qu’elles sont empoisonnées.

Sthéno parut confuse.

-Il ne les mangera pas ? Mais j’ai dit que ce serait rapide et sans douleur ?

-Pas Question! Les ongles d’Euryale devinrent des griffes. Nous allons le tuer de la pire façon- le déchiqueter jusqu’à ce que nous découvrions son talon d’Achille. Une fois que nous aurons vaincus Percy Jackson, nous serons plus connues que Méduse elle-même ! Notre patron nous récompensera grandement.

Percy saisit son épée. Il avait parfaitement le temps de bouger- quelques secondes de confusion, puis il attraperait le plateau de sa main gauche.

Continues à les faire parler, pensa-t-il.

-Avant que vous ne me coupiez en rondelles, dit-il, Qui est ce patron que vous avez mentionnez ?

Euryale ricana :

-La Déesse Gaia, bien sûr ! Celle qui nous ramena de l’oubli. Tu ne vivras pas assez longtemps pour la rencontrer, mais tes amis feront bientôt face à sa colère. En ce moment, son armée est en marche vers le Sud. A la Cérémonie du Destin, elle se réveillera, et les demi-dieux seront réduits comme-comme…

-Comme nos prix bas au Bargain Mart! Suggéra Sthéno.

-Gah, éclata Euryale vers sa sœur.

Percy saisit l’occasion. Il agrippa le plateau de Sthéno, éparpilla les petits snacks et trancha le corps d’Euryale, la découpant en deux. Il souleva le plateau, et Sthéno fit face à son propre reflet.

-Méduse, cria-t-elle.

Sa sœur Euryale était devenu un tas de poussière, mais elle commençait déjà à se reformer, comme un horrible bonhomme de neige à moitié fondu.

-Sthéno, Imbécile ! Gargouilla-t-elle alors qu’une partie de son visage émergeait du monticule de poussière. C’est juste ton propre reflet ! Attrape-le !

Percy envoya le plateau de métal sur la tête de Sthéno, puis elle s’évapora. Il posa ensuite le plateau sous son derrière, intima une prière silencieuse à un quelconque dieu romain de bénir sa stupide luge et sauta du haut de la colline.

Par poseidon le 02-06-2011 Editer
poseidon
VIVE PERCY JACKSON ET HEROS DE L'OLYMPE !!!!!!!!! je l'ai acheté il est super ça parle de percy qui combat cronos et qui perds donc il meurts il est mort c'est trop cool !!!!!!
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.