Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Hibouquine : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Watership Down Watership Down
Richard Adams   
C'est un livre difficile à présenter en France, où il n'a pas reçu l'accueil enthousiaste qu'il a connu dans le monde anglo-saxon.

Pour preuve les commentaires ici: "super bouquin!" ce qui ne peut être plus exact (le bouquin étant un lapin jeune adulte), "recherche d'un livre ayant pour héros un lapin", et le public français associe nos héros aux personnages de Béatrix Potter ou à ceux du "Vent dans les saules", œuvres majeures de la littérature enfantine, sans doute, mais qui n'ont strictement RIEN à voir avec "Watership Down".

Ici, on a affaire à un roman, un vrai. (on le trouve d'ailleurs dans les romans Adulte en bibliothèque!) A une épopée dans la veine des mythes fondateurs avec des héros qui ont une mythologie propre, un regard sur le monde adapté à leur condition de lapins, des déplacements et des réactions propres à leur espèce: pas de petits gilets bleus ou d'anthropomorphisme à outrance, mais un véritable roman d'aventures avec des exploits, des faits de guerre, du courage, de la peur, de la tendresse, des oracles, des sacrifices, des leçons d'espoir, j'en passe.

Une écriture limpide, et des références aux grands auteurs cités à chaque tête de chapitre, toujours pertinentes, comme autant d'illustrations qui éclairent le récit et le portent au rang des récits fondateurs.

Si, si.

par charly09
De bons présages De bons présages
Terry Pratchett    Neil Gaiman   
À l'occasion d'une lecture commune, j'ai décidé de retenter l'aventure d'un écrit de Neil Gaiman, cette fois-ci co-écrit avec un auteur que j'affectionne particulièrement, Pratchett. Mais autant le dire tout de suite, je n'ai pas terminé. J'ai poursuivi ma lecture un peu plus loin, même si je n'étais pas optimiste, ne voyant pas comment, d'un seul coup, je pourrais avoir un peu plus d'intérêt pour cette lecture. Je n'ai pas réussi à adhérer à l'humour, à toutes ces histoires, points de vue différents. Trop de prénoms sans qu'on ait le temps d'en apprendre un minimum sur les personnages secondaires, trop de blagues que je ne comprenais pas...

Bref, ce n'est pas pour moi et là, j'en viens quand même à me demander si je pourrais retenter un jour une lecture de Gaiman. Mis à part Stardust dont j'ai quand même préféré l'adaptation, Neverwhere et De bons présages n'auront même pas su me convaincre à aller au-delà d'une centaine de pages. Donc, peut-être à l'occasion d'une nouvelle lecture commune, qui c'est ?
Les Montagnes hallucinées Les Montagnes hallucinées
Howard Phillips Lovecraft   
Une étendue désertique qu'elle soit Australienne ou Antarctique voila vers quoi nous mènent ces deux nouvelles. Toutefois il n'est pas question de voyage mais des secrets immémoriaux que recèlent ces étendues inexplorées. Les Grands Anciens ces êtres venu d'un temps et d'un espace inconnu de l'homme. Car ils étaient déjà là avant même la première forme de vie sur notre planète.
Oublier de tous il menacent de resurgir des tréfonds de la terre pour reprendre ce qu'ils on perdu. Voici toute l'horreur que promet les découvertes des acteurs humains des ces nouvelles.

par Guillaume
Le Silmarillion Le Silmarillion
John Ronald Reuel Tolkien   
Une Bible, il n'y a pas d'autre mot pour tenter de résumer le Silmarillion. Toute l'histoire du monde y est décrite dans le détail et c'est encore un moyen de se rendre compte du talent, de l'imagination extraordinaire, de la passion et de la cohérence inimaginable de Tolkien par rapport à son univers. Encore un moyen, aussi, d'être transporté dans un monde si merveilleux et inquiétant à la fois, de le comprendre. On y découvre les origines et le passé de certains personnages emblématiques du Seigneur des Anneaux et parfois de faire les liens entre plusieurs protagonistes [Galadriel qui est la belle-mère d'Elrond, par exemple]. Je qualifiais le Silmarillion de bible plus haut. En effet, en plus d'être incontournable, il possède plusieurs points communs avec la Bible chrétienne (bien qu'à mon sens l'oeuvre de Tolkien est plus intéressant car plus poétique , entre autres) On y retrouve par exemple la création du monde, ce que l'on pourrait comparer au déluge,... Bien sûr comme tout ouvrage de Tolkien, le Silmarillion est ardu à lire, et à comprendre parfois, passant parfois du coq à l'âne tout en faisant appel à ce que l'on a lu précédemment. Il y a beaucoup de personnages et leurs liens entre eux ne sont parfois pas faciles à établir, beaucoup de termes employés sont en elfique ou autre langages, difficiles à retenir. Sans oublier bien évidemment que Tolkien fournit encore et toujours une multitude de détails pour nous faire vivre au mieux les aventures de Fëanor, Beren, Turgon et j'en passe. Etant une oeuvre totalement complète, le Silmarillion contient également des magnifiques illustrations dans certaines éditions, des généalogies bien pratiques, les divisions elfiques, les prononciations,...
Pour lire le Silmarillion, il faut s'armer de détermination, de concentration... Mais aussi de passion. Ne vous en faites pas, celle de Tolkien que l'on sent au fil des pages est contagieuse.
Batman White Knight Batman White Knight
Sean Murphy   
Décidément, j'aime toujours autant les histoires hors continuité. elles ont toujours un petit quelque chose en plus, sans doute parce que les auteurs prennent des libertés avec les histoires et c'est nettement plus intéressant de cette manière.
c'est encore le cas sur ce tome puisque l'histoire est complètement à l'opposé de ce qu'on peut lire sur le chevalier noir. L'opposition Joker/Batman n'est pas nouvelle mais elle est ici poussée à l'extrême. Certains faits ont été changés mais ce n'est pas le plus important parce que l'essentiel, l'impact qu'ils ont eu sur le chevalier noir, est sauf.
J'ai adoré la manière dont les auteurs se sont appropriés le personnage du Joker en prenant le parti de choisir parmi toutes ses "passés" et en prenant celui de Jack Napier qui, je trouve, a toujours été le plus intéressant. J'ai aussi aimé la manière dont ils ont évacué la "fausse" Harley Quinn qu'on a vu dans Suicide Squad avec ce costume et cette attitude déplorables pour expliquer cette erreur de casting et redonner de la place à la véritable Harley ! Bien que leur Harley II soit bien plus intéressante que celle du film. Si la continuité pouvait s'en inspirer... ça serait génial.
Les personnages secondaires comme Gordon, Nightwing, Batgirl, Bullock, Freeze sont aussi magistralement traités, gardant ce qu'il fallait pour assurer l'histoire avec un rôle bien nouveau pour Batgirl que j'ai bien adoré. et puis Alfred... bon ben voila... Comprenne celui qui aura lu.
Pour l'histoire enfin, elle est tout bonnement prenante, entraînante, haletante et parfaitement bien ficelée. L'originalité n'est pas forcément là où on la croit mais j'ai néanmoins adoré les diverses dualités (Batman/Joker, Jack/Joker, Gordon/Batman...) qui parsèment toute l'intrigue. cela donne beaucoup de profondeur au récit et nous donne à voir l'univers de Batman sous un nouveau jour.
Bref, j'ai vraiment pris mon pied et je recommande vivement !
La Chute d'Hypérion La Chute d'Hypérion
Dan Simmons   
Alors que le premier tome manquait un chouïa de rythme (c'était voulu, puisqu'il s'agissait de bien présenter les personnages principaux, leur histoire et leur motivation à se rendre sur Hypérion), ce second volume est palpitant de bout en bout.
D'une part on continue à suivre les pèlerins arrivés aux tombeaux du temps sur Hypérion et leurs confrontations avec le Gritche, d'autre part on garde un œil sur la situation politique et militaire de l'Hégémonie, plus que jamais menacée par les Extros.
On a donc de l'aventure, du complot, de la stratégie politicienne et militaire (spatiale) et on obtient beaucoup de réponses aux questions soulevées depuis le début de la saga. Mais pas toutes...
Pour cela, sans doute faudra t-il en lire la suite, Endymion.

par tolomas
Hypérion Hypérion
Dan Simmons   
Ce livre exige de prendre un peu de recul pour pouvoir écrire un commentaire. Il est fascinant !

La Planète Hypérion est sous la menace de l’invasion des Extros, des humains qui ont évolué au fil des siècles à force de vivre dans l’espace sans gravité. Ces humains combattent l’Hégémonie, sorte de gouvernement multi-planétaire regroupant les « vrais » humains. C’est à ce moment-là que des pèlerins que tout oppose et qui ne se connaissent pas s’embarquent vers Hypérion, afin d’atteindre les Tombes du Temps où réside le Gritche, un monstre très mystérieux et particulièrement effrayant…

Ce premier volume est l’occasion de connaître le passé de ces pèlerins qui racontent eux-mêmes leur histoire et ce qui les a poussé à entamer ce pèlerinage. Certaines de ces histoires sont étranges, fascinantes, extra-ordinaires, prenantes…

L’auteur a mis la barre très haut pour le premier volume de cette tétralogie, j’espère qu’il tient ses promesses dans les volumes suivants ! Questionnement sur le temps qui passe, la religion, la violence, la création artistique, l’intelligence artificielle, la rapacité de l’homme sur l’environnement… Tant de sujets abordés !

Un mot à l’attention de ceux qui souhaitent le lire en VO : la plupart des pages sont relativement aisées, mais il y existe de temps en temps des exceptions avec des paragraphes qui d’un coup ont un vocabulaire plus relevé. Et les descriptions de batailles ou de bagarres avec le vocabulaire associé me sont passées par-dessus la tête… C’est sans doute parce que j’ai aucune appétence pour ce type de scène. Cela n’enlève rien au haut niveau du roman.

par FeyGirl
L'éveil d'Endymion L'éveil d'Endymion
Dan Simmons   
Je suis bien content d'être arrivé au terme des 4 tomes que composent les Cantos d'Hypérion de Dan Simmons.
Tout d'abord car il s'est agit d'un voyage exceptionnel, dépaysant, prenant, haletant, varié, intelligent, mystérieux... Et d'autre part car après pas loin de 4000 pages de lecture, je vais pouvoir passer à autre chose :-)
Plus sérieusement, c'est le tome que j'ai trouvé le moins bon, dommage. L'auteur essaie par moment de répondre à certaines questions restées en suspens à la fin du premier cycle (essentiellement, sur l'origine du techno centre), mais s'embrouille, retcon ce qui a été dit précédemment (sur les 3 factions notamment) et alourdi ses explications par des considérations philosophiques qui ont du mal à passer.
Cela donne parfois l'impression que la trame principale n'avance pas (en fait il ne se passe pas grand chose avant qu'Endymion et Enée passent à l'offensive...200 pages avant la fin...).
Il n'en reste pas moins que Simmons boucle son intrigue (et par là même toute sa saga) de façon globalement satisfaisante. Il y a encore malheureusement pas mal de question sans réponses (qui est le Grichte exactement? Pourquoi change t-il de but dans ce 2ème cycle? Que sont/vont faire les Tigres, Lions et Ours? N'était-il pas question d'un Dieu Ultime des humains lors du 1er cycle? Il est fort probable que j'ai raté des infos quelque part même si à en croire internet, je ne suis pas le seul.
Bref, le saga d'Hyperion vaut surtout pour son premier cycle (les 2 premières intégrales), incontournable. Si vous les lisez il y a fort à parier que vous voudrez vous jeter sur le 2ème cycle (Endymion). Peut-être serez vous déçus mais une chose est sûre Simmons a quand même construit un sacré univers qu'il fait bon sillonner en compagnie des ses personnages!

par tolomas
Endymion Endymion
Dan Simmons   
Cette fois encore, Dan Simmons m'a bluffé. La richesse de son univers est un vrai bonheur, de même que ses descriptions poussées, travaillées, et ses personnages recherchés. Avec Raul Endymion, le principal protagoniste, on est quand même loin du héros mythique sans défauts à qui tout réussi. Sans pour autant tomber dans l’extrême opposé. Raul est un mec normal, en somme, et c’est ça qui est excellent.

Le début de ce tome m’a fait un peu bizarre parce que j'étais tellement pressé de continuer ce cycle que je n'ai pas pris le temps de me rappeler la quatrième de couverture. J'ai donc été un peu surpris de voir qu'il se passait près de deux siècles après le deuxième. Le choc et le regret des personnages précédents passés, je suis reparti dans l'histoire qui est, à n'en pas douter, la digne suite de La Chute d'Hypérion.

C'est un peu différent dans le sens où on se concentre davantage sur Raul Endymion et ses aventures, et par la forme aussi : Raul nous conte son histoire et on fait de temps en temps des incursions dans son présent et son état d’esprit. On s'intéresse aussi beaucoup à la Pax qui a remplacé l’Hégémonie et au père capitaine de Soya, et, honnêtement, c'est toujours aussi passionnant.

Mon seul regret a été la certitude qu'il ne me restait plus qu'un seul tome à dévorer... J'aime tellement ce cycle...

par Rwann
Le Passage Le Passage
Justin Cronin   
Ce livre est vraiment a lire de toute urgence, et ne vous laissez pas rebuter par ça taille ( un peu moins de 1000 pages), vous ne les verrez pas passer et une fois ouvert vous aurez du mal a le laissé de coter. Les personnages sont attachants et l'histoire vraiment bien ficeler.

par goomels