Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Hidouil : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Une histoire des Fils-des-Brumes, Tome 1 : L'Alliage de la justice Une histoire des Fils-des-Brumes, Tome 1 : L'Alliage de la justice
Brandon Sanderson   
Étant fan de la trilogie Fils-des-Brumes, ce fut donc avec enthousiasme que je me suis jeté sur ce tome qui se passe quelques siècles après les événements de la première trilogie. Brandon Sanderson indique dans ces remerciements son désir de ne pas donner l'impression d'un Scadrial (l'univers du roman) statique et sans progrès. On quitte donc l'aspect médiéval pour une ambiance résolument Western et autant le dire, le mariage entre allomancie et armes à feu créé un cocktail détonnant. Si nous ne somme pas dans l'épique tel les combats de Vin face aux Inquisiteurs, le livre n'en demeure pas moins très dynamique avec des scènes d'actions absolument jouissives.
Fini les Fils-des-Brumes, c'est derniers ne sont plus qu'un mythe. Seul reste les Brumants qui peuvent se servir d'un seul pouvoir allomantique mais en revanche, la ferrochimie c'est démocratisé dans la population au détriment de la capacité à pouvoir utilisé les 16 matériaux. En clair, si les Fils-des-Brumes ont disparu et que les ferrochimistes ayant accès aux 16 pouvoirs sont de moins en moins nombreux, une nouvelle "rareté" à vu le jour : les Doubles fils qui dispose d'un pouvoir allomantique et d'un pouvoir ferrochimique. Wax le héros du roman en est un, à savoir donc qu'il est à la fois un lance-pièce (allomantique) et a aussi le pouvoir de diminuer ou d'augmenter le poids de son corps (ferrochimique). Une combinaison qui détonne vous vous en rendrez vite compte si vous lisez ce livre.

Contrairement aux précédents tomes, ce dernier est relativement court avec des points de vue assez limités. L'auteur va à l'essentiel et si il n'oublie pas d'approfondir ces personnages, cela reste toutefois légèrement superficiel mais il se rattrape aisément grâce aux dialogues savoureux des 2 protagonistes principaux : Waxillium et Wayne. Une connivence très forte entre les deux frères d'armes qui me fait penser à ce que l'on peut voir dans des films comme L'Arme Fatal ou récent le Sherlock Holmes. Des dialogues à la fois légers et mordants qui mettent énormément d'ambiance et éclipse assez rapidement l'unique femme du trio.
Un livre sans doute pas aussi profond que ne l'était la trilogie de base mais qui n'en demeure pas moins une excellente lecture pour se détendre. L'auteur annonce d'ailleurs clairement son intention de faire 2 trilogies à divers époques de Scadrial : une urbaine et une futuriste. Ce livre est donc plus une aparté mais j'espère bien qu'une suite verra le jour d'autant que Brandon Sanderson laisse une porte ouverte pour la suite (pour ne pas dire qu'une bonne partie de l'intrigue est laissé en plan même si nous avons heureusement, pas de clifhanger).
Petite déception sinon, le fait que Brandon Sanderson n'est pas approfondi les mythes et la religion. Ces dernièrs étant, pour la plupart, basés sur les personnages des premiers romans (le survivant, la guerrière ascendante, Oeil-de-fer...), j'aurais vraiment aimé découvrir comme ces derniers avaient évolués et leurs dogmes dans certains cas. Tout au plus aurons nous quelques allusions mais un petit texte au même titre que la "Liste des métaux" en fin de tome aurait fait mon bonheur.
D'ailleurs, en parlant de fin de tome, ce dernier possède la nouvelle "Le Onzième Métal" qui met en place le charismatique Kelsier de la première série alors qu'il viens juste de devenir Fils-des-Brumes. On découvrira donc les débuts de son entrainement avec le mystérieux professeur ainsi que le déclic qui ferra de Kelsier l'homme qu'il sera dans le premier tome de la série "L'Empire Ultime". Un complément court mais presque indispensable puisqu'il révèle une petite partie du mystère Kelsier.

Un tome qui ne demande pas tant d'investissement que la première trilogie mais qui n'en demeure pas moins fun et dynamique. Pas de temps mort, beaucoup d'action et des dialogues savoureux. Je le conseillerais bien à tous mais j'ignore en revanche si ceux qui ont sauté la première trilogie parviendront à bien saisir le fonctionnement de l'allomancie. De toute façon, vu l'excellente de la première trilogie, ce serait un crime de la sauter et vous encourage donc à commencer par celle-la. Quand aux autres, L'Alliage de la justice n'attend plus que vous!

par Caly
Fils-des-Brumes, Tome 1 : L'Empire ultime Fils-des-Brumes, Tome 1 : L'Empire ultime
Brandon Sanderson   
Un des meilleurs livres de fantasy qu'il m'ait été donné de lire !
Si la saga mérite largement d'être lu pour son scénario (que j'estime être un des meilleurs de ma bibliothèque) ce premier tome fut à la base un énorme coup de cœur ! Pourquoi ?

Premièrement : son héroïne. Les personnages principaux féminins, ça ne me pose aucun problème en tant que garçon, mais Vin, c'est... ce personnage ne se limite pas à ce simple constat ^^ Clairement représentatif du passage de l'enfance à l'adolescence (plus, plus tard dans la saga, à l'âge adulte) son évolution, son ouverture aux autres et sa prise d'autonomie m'ont fait beaucoup m'identifier à elle. C'est d'ailleurs l'ouverture aux autres qui est au centre du développement du personnage, tout au long de ce premier tome, sans jamais tomber dans les clichés du style ;)

Deuxième point fort : son univers. Alors là, c'est limite le rêve pour les amateurs de dark-fantasy ! (bien que ce livre n'en fasse pas vraiment partie... notamment avec son parti-pris adolescence) Imaginez : Les brumes qui recouvre le monde à la nuit tombé, le ciel rouge, les cendres tombant du ciel comme de la neige, une citée tentaculaire dans un style renaissance (comme les habits d'ailleurs)... Le monde reste cependant technologiquement au moyen-âge au niveau de l'armement, donc vous ne perdrez pas tous vos repaires ;)

Troisièmement : la magie. C'est clairement le point fort du livre : nous proposer une magie originale et singulière. Un système de métaux, de pouvoirs... Tout est bien ficelé et nous fait finement sortir de notre fantasy D&D fourre-tout ^^
Les seuls petits défauts que j'aurais à souligner, ce serais peut-être les descriptions qui ne s'attardent pas assez à mon goût sur le décor... Et le trop grand emploi des noms de personnages (sans utiliser de pronom ou de synonymes), ce qui est un peu voyant à certains moments.

Au final donc, une fantasy finement pensée, avec sa dose de combats épiques, de personnages attachants, son intrigue très bien ficelée et son univers magique et physique tout simplement éblouissant ;)
Chacun des livres de la série apporte un développement différents tout en renouvelant l'intrigue toujours plus loin... je vous les conseils donc aussi ! :D
A relire encore et encore ! :D
Fils-des-Brumes, Tome 2 : Le Puits de l’ascension Fils-des-Brumes, Tome 2 : Le Puits de l’ascension
Brandon Sanderson   
Je viens juste de terminer ce livre, et une chose est sûre : je ne suis pas prête de l'oublier.
Autant le premier tome nous donnait à voir un univers riche, complexe, mais à la théologie encore simpliste, autant cet aspect est largement plus poussé dans ce deuxième tome, qui s'attache justement à développer au mieux les divers aspects des mythes de l'Empire Ultime. Et, p*tain, ça décoiffe. Les personnages sont particulièrement soignés, et, si leurs multiples questions existentielles (surtout celle de Vin) peuvent paraître rébarbatives à certains, je les ai trouvé passionnantes. Aucun temps morts, des combats à couper le souffle, l'allomancie et la ferrochimie à l'honneur, je n'ai trouvé aucune des baisses de régime dont souffrait parfois le premier tome – autant le dire, j'ai même préféré le deuxième –. Même si ce dernier est plus long et plus politique, je l'ai trouvé bien plus recherché et, au risque de me répéter, moins « simpliste ». A lire pour tous les fans de fantasy ou ceux qui veulent découvrir l'une des trilogies les plus marquantes de ces dernières années.

par Akuo
Fils-des-Brumes, Tome 3 : Le Héros des siècles Fils-des-Brumes, Tome 3 : Le Héros des siècles
Brandon Sanderson   
Le premier tome de cette trilogie avait été pour moi une véritable révélation. Une pépite comme on en voit trop rarement et qui nous pousse à sans cesse reculer l'extinction de la lampe de chevet. Il faut dire que Brandon Sanderson a su construire un monde véritablement innovant avec des personnages très attachants.
Le tome 2 c'était avéré un peu moins addictive, sans doute dû aux nombreux personnages qui se cherchent eux mêmes mais cela ne m'avait guère empêché de dévorer l'ouvrage.
Avec ce tome 3, il est l'heure d'apporter une conclusion à l'histoire et de dévoiler tout les tenants et aboutissant. Et quelles révélations! Je reste ébahi de la planification de Brandon Sanderson pour qui de petits détails anodins de prime abord prennent une importance capitale par la suite. Les personnages quand à eux ont muries et la plupart agissent en fonction de leurs consciences. D'autant que l'auteur parvient à rendre intéressant chaque sous intrigues, que ce soit avec Vin, Elend, Sazed, Spectre ou TennSoon (et ce n'est jamais une mince affaire dans ce genre d'ouvrage)
Mais outre les révélations et les personnages, l'une des autres qualités de cette trilogie, ce sont les combats absolument titanesque qui nous sont décrits. Le système d'allomancie donne lieu à des combats parmi les plus inoubliables qu'il m'est été donné de voir et ferait passer les combats de Matrix comme anodins!
Brandon Sanderson réuni dans Fils-des-Brumes le parfait mélange entre histoire, personnages et combats, nous offrant un récit comme on en lit toujours trop peu et qui, une fois les dernières pages tournées, nous laisse avec ce petit sentiment doux-amère de ces œuvres qui échappent aux standards manichéens. Car Fils-des-Brimes fait partie de ces œuvres majeures de la Fantasy que je ne serais que trop vous conseiller.

par Caly
Une histoire des Fils-des-Brumes, Tome 2 : Jeux de masques Une histoire des Fils-des-Brumes, Tome 2 : Jeux de masques
Brandon Sanderson   
Mes yeux se sont agrandis et mes doigts ont frétiillés d'impatience lorsque je suis tombée aux utopiales sur cette suite que j'attendais depuis des millénaires, eh non j'exagère à peine.
Évidemment ma lecture fut un pure bonheur et j'avoue avoir une préférence certaine depuis le tome 4 avec des personnages que je trouve attachants .
Le petit côté western des rocailles et l'action qui ne s'arrête jamais met une petite pression bien sympathique pour le lecteur.
Même si wax est le héros droit dans ses bottes j'ai craqué pour le second, wayne, avec son humour, son comportement décalé et son côté touchant.
Marasi n'est pas en reste et donne une touche forte et féminine à ce duo détonnant.
Dans ce tome on retrouve avec plaisir certains faits et personnages de la première trilogie mais je vous en dit pas plus, juste de quoi vous donnez envie de le lire.
Il n'y a pas à dire, Brandon Sanderson à un talent fou.
Une histoire des Fils-des-Brumes, Tome 3 : Les Bracelets des larmes Une histoire des Fils-des-Brumes, Tome 3 : Les Bracelets des larmes
Brandon Sanderson   
Un Kandra sous couverture à découvert une localisation possible des Bands of Mourning, qui sont les bracelets légendaires du Seigneur Maître, ceux que les héros de l'époque n'ont jamais retrouvé lors de sa mort.
Malheureusement lors de son retour sur Elendel il a été attaqué et a perdu ou on lui a volé une de ses spikes (désolée ça fait tellement longtemps que je lis cette série en VO que je ne me souviens plus du tout de la traduction française de ce mot). Il a donc perdu l'essentiel de sa mémoire et de ses souvenirs de l'événement, jusqu'à ce qu'on la retrouve. Dans le peu qu'il lui reste on trouve un élément qui va forcer Wax à mener l'enquête malgré son ressentiment et le fait qu'il n'a pas l'intention de pardonner à Harmony et aux Kandra : une photo de son oncle et de sa sœur.
Il part donc avec Wayne, Marasi, Steris et MeLaan, chacun avec sa tache, dans une aventure qui va les mener bien plus loin qu'ils n'auraient imaginer au départ ...


Ce livre est le troisième de la série des Wax et Wayne, l'avant dernier tome.
Après mon coup de cœur sur Shadows of Self sorti en fin d'année dernière, j'étais vraiment super enthousiaste et j'ai lu ce lire juste quelques jours après sa sortie.
Plus les tomes avancent plus on rentre dans la mythologie du monde, on a de plus en plus d'indices et de faits "oubliés". Je trouve que cette trilogie est vraiment indispensable au final pour comprendre vraiment l'univers de Mistborn (Fils-des-brumes).
On va vraiment de révélations en révélation et on découvre toute une partie du monde dont on n'avait plus du tout entendu parlé à la suite de la première partie.

Les personnages aussi prennent de l'ampleur, Wayne par exemple dans le premier tome n'existait quasiment que pour faire parler Wax, et maintenant il a clairement sa place dans le livre, on le comprend mieux, et c'est devenu un de mes personnages préférés !
De même avec Steris qui commence comme une simple excuse sans grand intérêt, ne servant qu'a nous faire apprécier Marasi en contraste et qui fini en personnage fondamental à l’équilibre du récit (et de Wax). Elle sera surement un des personnages que je regretterais le plus une fois cette partie finie. En fait elle est tellement tout ce que ne sont pas en général les femmes dans les histoires que ça en fait un personne vraiment à part.
De son coté Marasi justement, se transforme encore et toujours, elle prend vraiment son indépendance, passant de "love interest" (potentiel partenaire amoureuse de Wax) à un personnage vraiment à part se détachant de tout ce qu'on aurait pu penser lors du premier tome.
Elle a une façon bien à elle de se battre, au contraire de par exemple Vin qui était une guerrière, Marasi est une décisionnaire dans le sens ou elle est très intelligente et trouve toujours un truc dont personne n'aurais pensé pour faire pencher la balance de son coté, jamais de façon brute ou combative, mais toujours bien pensé !
Sanderson à bien fait son coup, il a réussi à faire entrer deux personnages féminin dans son récit, tout en les différenciant énormément de tout ce qu'il a déjà écrit avant, finalement j'aime beaucoup le fait que Marasi ne soit pas juste une Vin -bis.

J'ai bien aimé aussi que toute l'intrigue ne se passe pas pour une fois à Elendel, on sors enfin des limites de LA Ville, on explore le monde un peu plus.
Je peux difficilement vous dire ce que j'ai vraiment aimé de la suite de l'histoire car ça serait un total spoiler. Par contre je dois avouer que j'ai un peu moins aimé ce tome ci, en comparaison avec le précédent. Peut être justement parce que je m'attendais a ce qu'il ai son lot de révélation, et l'effet de surprise m'a un peu manqué. Ceci dit l'intrigue est bien pensée, C'est un épisode à part et j'ai vraiment envie de savoir ce qui va se passer ensuite ^^

Comme toujours pour moi les deux fondamentaux qui me font adorer cette série, en dehors du fait qu'on explore les fondamentaux de l'univers de Sanderson, sont l'humour et les différents métaux et leurs utilisation.
L'humour dans ce tome est au top, il y a des scènes qui m'ont fait m’étouffer de rire (notamment celle de l’hôtel), encore mieux que dans le premier car il y a maintenant 4 protagonistes qui se répondent et plus juste deux, Steris apportant un gros plus aux échanges, un vrai bonheur !
Pour le second point c'est la continuité de tout ce que j'ai déjà expliqué sur les deux précédents volumes, on en sais de plus en plus sur les différentes possibilités, et en plus cette fois ci on a l'arrivée de la technologie contrôlée par la magie, un gros plus qui élargit les possibilités de façon totalement énorme qu'on qu'on a un peu de mal à voir ou ça peut mener ensuite tellement elles deviennent nombreuses.


En résumé un grand tome dans la série, toujours avec autant d'humour et de révélations que le précédent, le tout avec des personnages qui prennent vraiment de l'ampleur et dont je me suis totalement attaché !
Un réussite !

18/20

par lianne80
Cœur d'Acier, Tome 1.5 : Mitosis Cœur d'Acier, Tome 1.5 : Mitosis
Brandon Sanderson   
From "New York Times" bestselling author Brandon Sanderson's action-packed novel "Steelheart" comes "Mitosis," a short story set in the world of The Reckoners series, exclusively available in the digital format.

Steelheart may be dead, but Epics still plague Newcago and David and the Reckoners have vowed to fight back.

Catch all the action before, "Firefight" is the exciting sequel to "Steelheart" hits shelves in December 2013.

par Gkone
Cœur d'Acier, Tome 2 : Brasier Cœur d'Acier, Tome 2 : Brasier
Brandon Sanderson   
Avec ce deuxième tome, Brandon Sanderson montre de nouveau sa capacité de caméléon, celui qui écrit toujours un roman là où on ne l'attend pas. Cœur d'Acier avait été une très très bonne surprise. Mélange de Science-fiction et fantastique à la Marvel, il renouvelle ces histoires sans jamais lasser son lecteur.

Dès que j'ai entamé Brasier, je me suis vite rappelée l'histoire précédemment racontée. Cœur d'Acier, les Redresseurs, les Epiques, Calamité,... Tout cet univers futuriste qui m'a tant plu et qui crée cette originalité attractive.
Ainsi, c'est avec grand plaisir que j'ai savouré chaque page de ce récit du début à la fin.
Depuis la mort de Cœur d'Acier, les Redresseurs ont continué leur besogne d'éradication des Epiques mais pour David, Megan ne quitte plus son esprit. Dès lors, lorsque l'opportunité lui est donnée, il va tout faire pour se rapprocher et comprendre ce qui s'est passé avec cette fille qui trouble ses pensées. C'est donc ainsi que nous allons quitter cette ville froide, faite de métal, de sous-terrain et si moderne qu'est Newcago. Et ce, au profit d'un contraste paysager pour le moins radical : une ville immergée où la végétation à repris ses droits au sein des immeubles et fournissant des fruits pour le moins étrange - dirigée par une Epique troublante.

Hormis cette différence, c'est aussi et surtout l'ambiance qui m'a le plus surprise. Les habitants ont l'air de vivre bien, sans se soucier du lendemain. Qui vivra, verra comme on dit. Mais du coup, on ressent beaucoup moins cette pression qu'instaurent les Epiques par la peur. Ce sentiment d'urgence de sauver sa peau à tout pris.

En fait, je trouve que dans ce tome, Brandon Sanderson a rendu son histoire beaucoup plus personnelle et intime pour les personnages. On n'est plus dans un sentiment de vengeance par la guerre, d'une grande bataille qui se prépare. Tout du contraire, David, Tia et Prof vont retrouver d'autres Redresseurs et partir en chasse des Epiques. Ils veulent comprendre ce qui se trame dans cette ville. Ainsi, on découvre Regalia dont l'ambivalence ne fait que s'accroître au fur et à mesure des chapitres. On ne sait plus s'il lui reste une once d'humanité en elle ou si tout n'est que manipulation. D'autant que Prof est aussi directement concerné. Je regrette seulement que la relation entre ces Epiques et Tia ne soit pas plus approfondie. J'aurais aimé en apprendre plus sur eux, sur leur passé.

De plus, je trouve les agissements peut-être un peu moins réfléchis que précédemment. Certes, il y a beaucoup d'action, de rebondissements et de révélations mais il manque peut-être un peu d'intérêt parfois sur les agissements de chacun. Le seul qui me fait vraiment plaisir à lire, c'est David avec encore et toujours ses métaphores foireuses mais qui apportent un peu d'humour dans un monde tout de même sombre. Il est unique que ce soit dans ses réparties ou dans son comportement de casse-cou héroïque. Il veut comprendre et n'est plus animé par un sentiment de vengeance mais plutôt par une urgence de vouloir aider ceux qui n'ont rien demandé, les Epiques. C'est une fascination, une obsession qui va s'avérer payante puisque les révélations s'enchaînent pour diriger le récit vers un troisième tome qui promet d'être surprenant.

Et puis, n'oublions pas le but premier de la présence de David à Babilor : Megan. J'ai apprécié la sincérité qui se dégage d'elle, à travers ses paroles ou ses actes vis-à-vis de David. Elle fait partie des clés qui vont aider David dans sa quête. Même si pour le coup, je n'ai pas trop compris le titre de ce tome puisque le récit ne s'articule pas vraiment autour d'elle.

Enfin, comment ne pas parler du mystère qui entoure ces nouveaux épiques, Regalia, Lueur d'Aube et puis le point de départ de tout ce carnage, Calamité. J'ai hâte de voir comment tous les éléments mis en place vont se goupiller et nous offrir, je l'espère, un final explosif.

En résumé, un second tome tout aussi bien que le premier car il s'axe sur un nouveau volet de l'histoire, les éléments se mettent en place petit à petit malgré une certaine stagnation dans les actions contre les Epiques et une non-entente au sein du groupe de Redresseurs. Parfois, les non-dits peuvent coûter cher dans une lutte pour la survie.


http://melimelobooks.blogspot.com/2016/04/the-reckoners-2-brasier-brandon.html
Cœur d'Acier, Tome 1 : Cœur d'Acier Cœur d'Acier, Tome 1 : Cœur d'Acier
Brandon Sanderson   
Un bon livre. Il manque juste l'étincelle qui fait que c'est un livre extraordinaire et qui restera. C'est dommage.
Les personnages sont tous biens. Personnalités diverses qui sont respectées tout au long du livre. Le héros n'est ni trop fort, ni trop lourd avec ses questions d'initié.Il est normal, simple et même amusant avec ses métaphores.
Le point qui fait de ce livre quelque chose d'incroyable, c'est son univers. Il est incroyablement complet et décrit. Tout a un sens et est logique. C'est extraordinaire de voir un univers aussi bien construit. Mais parfois, dans la première moitié du livre, cette description efface un peu le héros, et c'est dommage.
L'histoire a beau être entrainante, on rentre facilement dedans, mais il manque des rebondissements.
Bref, un livre distrayant, mais sans plus. Et c'est dommage.
Cœur d'Acier, Tome 3 : Calamité Cœur d'Acier, Tome 3 : Calamité
Brandon Sanderson   
Belle conclusion pour cette trilogie qui met à mal le mythe des super-héros. C’est agréable à lire, il y a de l’action, l’histoire prend des tournants inattendus et les personnages et leurs interactions sont souvent drôles. Seuls reproches, je trouve que la fin ne répond pas à toutes les questions qu’on aurait pu se poser (mais à suffisamment quand même) et j’aurai aimé en savoir un peu plus sur les personnages secondaires.
En bref, encore un bon moment de lecture grâce à Brandon Sanderson