Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de hilal_yld : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Elements, Tome 1 : The Air He Breathes Elements, Tome 1 : The Air He Breathes
Brittainy C. Cherry   
Cette romance est un immense coup de coeur, un véritable raz de marée qui ravage tout sur son passage. J'ai aimé, été bouleversée, malmenée, choquée, j'ai été émue profondément. C'est la rencontre de deux coeurs qui ont tout enduré pendant l'année la plus terrible de leur existence. Ils ne se connaissent pas, n'ont rien en commun sinon l'irréparable perte et la réunion de leurs destins.

Tristan est sombre, sauvage et dévasté quand il croise la route d'Elisabeth qui a décidée de reprendre sa vie en main. Elle aurait pu avoir peur de lui, le prendre pour un fou furieux, si elle n'avait pas reconnu l'infime part d'humanité qui restait en lui. La confrontation entre les deux est houleuse, électrique. Ils ont la même souffrance, les mêmes peurs, ce vide qui a pris toute la place, et qui retient. On apprend peu à peu leurs douleurs, leurs obsessions, par où ils sont passés...

Entre eux c'est vite charnel, vital comme une respiration, trouble et impossible à arrêter.

L'écriture est belle, émotionnelle, suspendue. L'auteur nous chahute, nous rend à fleur de peau. On vibre, on a mal, on suffoque, on frémit. Secrets, malaises, drames : on n'est pas épargné par ce premier volet de cette série qui comprendra quatre volumes. Les personnages sont bruts, sincères, abîmés. Le climat est tendu, passionnel et on se laisse aller à l'évidente fragilité pour accueillir nos sentiments.

C'est la romance torturée qu'il faut lire cet été. Indéniablement !
Super Connard Pas Pour Moi Super Connard Pas Pour Moi
Clémence Lucas   
Deux garçons pour le prix d'un, qui n'a jamais souhaité être convoité, par deux hommes en même temps, l'un représentant, le danger et l'autre la raison.

Voici ce que nous offre, Clémence Lucas, dans ce deuxième tome, un combat de coqs, sur une forme de romance, à trio.
En effet, nous voilà sur un registre, de trois points de vues :Lizzi, Rick et Shawn, deux garçons et deux possibilités, avec beaucoup de pertinences, nous permettant de douter et d'apprécier les qualités de chacun.

Lizzi, va se retrouver totalement dérouté et perdue : qui choisir.

Cette romance, m'a conquise, une histoire sans fioritures, tout en tendresse, même si est rapide, c'est ce que je demande d'une telle histoire. Elle, apporte le sourire.

Un tome 2, qui laisse présager, une troisième romance et pourquoi pas une quatrième, qui serait pour ma part totalement inédite pour l'auteure, mais qui pourrait bien me faire aimer un certain domaine, M/M, ce jeune homme étant intriguant.

Super connard pas pour moi, laisse deviner certaine chose, dès le début du titre, mais laisser vous embarquer par ce trio, qui vous fera soupirer de bonheur.

par Jbyaly
Les Frères Kelly, Tome 7 : Ici tout ce temps Les Frères Kelly, Tome 7 : Ici tout ce temps
Crista McHugh   
Gideon est trop mignon. Certes, ça n'est pas le bon qualificatif pour lui rendre justice parce qu'il a l'air mâture quand il prend soin de Sarah, mais il reste un petit garçon qui n'arrive pas à prendre ses envies à bras le corps parce qu'il a peur de la perdre.
Sarah est toujours perdue malgré 3 ans à essayet de se remettre sur le droit chemin et la peur de la surmédiatisation n'arrange rien. Heureusement, ils ont trouvé une super aide en la personne de Gabe. Il m'à beaucoup fait rire, je ne comprends que tant de lectrices ne l'aient pas apprécié, d'autant qu'il s'est effacé sans insister lourdement en comprenant les sentiments que Gideon et Sarah partagent sans se l'avouer. Ils les aide même à concrétiser, c'est pour dire !
Le mannequin dont je ne me souviens plus le nom est un vrai parasite dont on a plaisir à se débarrasser et j'ai adoré l'intervention de Maureen.
Bref, un beau final comme je l'espérais. Je ne suis pas déçue. Ni du tome, ni de la série. Je prendrai plaisir à la relire à l'occasion.

par Laety77
Sans attendre Sans attendre
Jennifer Echols   
Ce livre est une perle. J'accumule de nombreuses déceptions en lecture, en ce moment. Des livres que j'abandonne. Celui-ci je l'ai dévoré.
Leah est une passionnée de l'aviation. Mais le chemin qui mène à la gloire est semé d’embûche. Leah possède une famille restreinte composée uniquement d'une mère inconsciente qui accumule es mauvaises rencontres. Leah paie les factures et le loyer de leur misérable caravane. Elle se fait traîner dans la boue par une réputation qui ferait pâlir n'importe qui. Leah n'a pas été gâtée, loin de là, mais elle se débrouille pour réaliser son rêve. Mr Hall, le gérant de l'aéroport, l'a prise sous son ail, lui-même délaissé par sa famille et en particulier ses fils. Leah apprend à piloter.
[spoiler]Mais c'est après la mort de Jake et de Mr Hall, qu'elle se voit obligée de côtoyer les jumeaux Grayson et Alec Hall qui reprennent l'entreprise de leur père. [/spoiler]
Cette histoire m'a appris des tas de chose, sur l'aviation comme la tractation de bannière publicitaire, le pilotage d'un avion. Et j'ai été transporté par l'histoire de Leah qui se bat pour son rêve, même s'il faut renoncer à sa dignité.
Grayson était un personnage vraiment attachant même s'il pouvait se montrer agaçant et prétentieux.
J'ai été déçue, je dois l'avouer, par la fin, bâclée. Jennifer Echols aurait pu rajouter quelques chapitres et peut-être développer plus les troubles de Grayson... Mais cette écrivaine est assez prometteuse !
Elle m'a redonné l'envie de lire, alors je ne peux que vous le recommander !

par Kiiwako
On Dublin Street, Tome 5 : Scotland Street On Dublin Street, Tome 5 : Scotland Street
Samantha Young   
Je viens de le terminer et même si j’ai adoré retrouver l’ambiance, je reste un peu déçue par ce tome qui a mon sens n’est pas le meilleur de cette fabuleuse série. Je ne remets pas en cause le couple, leur attirance est indéniable et les voir s’approcher à leur manière est un délice. Tout comme la plume de l’auteur, toujours aussi envoûtante. Ce qui m’a posé problème c’est le fond de l’histoire, lorsque j’ai commencé j’avais l’impression de replonger dans l’histoire du premier opus et du coup ça m’a perturbé car j’étais habituée à plonger dans des histoires inédites. A côté de ça, quelques scènes m’ont fait lever les yeux au ciel, mais mon amour pour cette série efface toutes les émotions contradictoires.

Dans ce tome nous retrouvons Cole Walker qui a bien grandi, c’est avec une pointe de nostalgie que je réalise que nous l’avions découvert à son adolescence dans une situation difficile pour un jeune homme renfermé. Aujourd’hui c’est un homme qui a bien grandi et l’adolescent timide à laisser la place à un bel homme qui a été à bonne école avec les séducteurs de son entourage. Pourtant lorsque Shannon MacLeod le rencontre, elle a pour objectif de rester le plus éloigné possible de cet homme qui l’attire et qui correspond aux types d’hommes qu’elle doit éviter pour ne pas s’enticher à nouveau d’un bad boy.

Bien que le passé de l’héroïne soit typiquement le genre d’histoire qui m’attire, je n’ai pas tout de suite éprouvé de la sympathie pour Shannon, il est vrai que sa manière de juger Cole avec de simples suppositions sur son physique m’a passablement énervé, il y a mieux comme entrée en matière et sa manière de le rembarrer m’avait laissé un goût amer. En la voyant évoluer au contact de la bande d’amis du studio de tatouage, j’ai pris conscience qu’elle avait simplement besoin d’être soutenue et j’ai été ravie de la voir réaliser qu’elle s’était trompée sur toute la ligne. Son évolution est belle à découvrir et j’ai fini par m’attacher à cette jeune femme au passé difficile, et la voir interagir avec mes personnages chouchous est touchant.

Pour le coup, Cole est devenu un homme terriblement séduisant et plonger dans un studio de tatouage en compagnie d’un artiste, qui a lui-même un corps orné de tatouage, correspond parfaitement au genre de héros qui m’attire en ce moment. J’étais loin d’imaginer que l’adolescent refermé deviendrait cet homme plein de malice et attentif. J’ai été enchanté de le voir tout simplement succomber à ses émotions et un peu étonnée de voir l’une de ses réactions assez inhabituelles compte tenu de la situation. Je préfère oublier la pointe de déception qui m’a traversé car au final, c’est simplement un accident de parcours qui ne mérite pas de s’y attarder. Je préfère me souvenir des frissons qui m’ont parcouru lorsque Cole est en mode flirt.
En bref, un tome un peu en dessous des précédents qui est par moments trop prévisible, pourtant on se laisse facilement emporter par le récit et les palpitations caractéristiques à cette série ne m’ont pas quitté pendant ma lecture. Mon sentiment sur l’histoire des héros, n’est qu’une simple comparaison de lectrice, qui avait été habituée à être surprise, or ici la magie n’a que partiellement opéré. Ce sont des choses qui arrivent et ça n’enlève en rien mon plaisir de découvrir chaque tome paru dans cette saga. J’ai du mal à me dire qu’il ne reste plus qu’un seul tome avant de dire adieu à tant d’émotions avec nos héros.

http://wp.me/p4u7Dl-3ua

par Luxnbooks
Maybe, Tome 1.5 : Maybe Not Maybe, Tome 1.5 : Maybe Not
Colleen Hoover   
Bien que se soit un tout petit livre, quel plaisir j'ai eu de me replonger dans l'ambiance de Maybe Someday !

Je ne vais pas vous faire tout un commentaire sur Maybe Someday sinon on y passerait des heures. Mais en bref : c'était mon énorme coup de coeur de tous les temps !! Je n'avais encore jamais ressenti ça pendant une lecture, Colleen Hoover est tout de suite passée sur la première place du podium.

C'est pour vous dire que j'avais hâte de me plonger dans la tête de Warren, étrange colocataire et de Bridgette très chiante colocataire.
Mais on en sait enfin plus sur eux, sur leurs failles etc...
En plus de cela c'est très plaisant de suivre l'humour un peu casse-bonbon de Warren, j'aime bien !

L'histoire est plutôt courte mais agréable tout de même !

Bien sûr je ne vous cache pas que j'étais en mode euphorie OMG quand le personnage de Ridge ou Sydney apparaissaient.

Je crois que c'est donc la dernière porte qui était ouverte sur le monde de Maybe Someday ! Mais je n'hésiterais en aucun cas de les rouvrir !

par lois21
D.I.M.I.L.Y, Tome 3 : Did I Mention I Miss You? D.I.M.I.L.Y, Tome 3 : Did I Mention I Miss You?
Estelle Maskame   
Après avoir lu les deux premiers tomes en français, je ne pouvais pas attendre novembre pour la sortie du troisième, j'ai donc décidé de le commander en VO. Et heureusement ! Bien que je sois triste d'avoir du quitter Eden et Tyler, je suis contente d'avoir pu les retrouver dans ce troisième et dernier tome, et je sais que je les retrouverais en novembre dans la version française.

On retrouve Eden, un an plus tard, toujours en été, puisque c'est la particularité de cette série, les trois tomes sont toujours un an plus tard, et se déroule pendant les vacances d'été. Elle est de retour à Santa Monica après sa première année à l'Université de Chicago. Mais après la révélation de la relation entre elle et Tyler un an auparavant, son père ne lui parle plus, ainsi que Jamie, un des frères de Tyler. Ils n'acceptent pas leur relation, et ne comprennent pas comment ils peuvent faire ça entre demi-frère et demi-sœur. Mais Tyler étant parti à la fin du second tome, Eden a passé un an à supporter toutes les remarques stupides, et elle ne veut plus entendre parler de Tyler, et elle soutient qu'elle n'est plus amoureuse de lui. Mais lorsque celui-ci va débarquer pour quelques jours à Santa Monica, et lui proposer de repartir avec lui pour quelques jours, pour qu'elle comprenne pourquoi il s'est absenté pendant onze long mois, elle ne va plus savoir quoi faire.

Aaaah, j'adore cette série ! C'est frais, c'est jeune, c'est mignon, mais c'est aussi mature, et j'ai juste adoré lire ces trois merveilleux tomes, et j'en redemande encore et encore !

Ce tome possède une vraie fin, on n'est pas emporté cinq, dix, ou vingt ans plus tard comme dans beaucoup d'épilogue, il n'y en a d'ailleurs aucun, mais il y a quand même une fin, et je la trouve magique. Tout n'est pas parfait, mais ça y ressemble pour moi, et j'ai adoré la façon dont Estelle Maskame a terminé cette superbe saga.

On voit la plupart des personnages, Eden, Tyler, leurs parents, les grands-parents de Tyler, Rachael, Snake, Emily, mais aussi la meilleure amie de Portland de Eden que l'on a vite fait connu dans le premier tome, Amelia.

Tout est crédible dans cette série, l'amour que ressentent les protagonistes peut paraître gros, puisque à chaque tome, ils ont eu un an de séparation, mais ça montre aussi que le vrai amour existe, et croyez moi, je suis une grande romantique, mais je ne suis certainement pas le genre de personne à croire au seul et grand amour, ni au prince charmant, mais je crois aux âmes sœurs, je crois au fait que l'on en ait plusieurs, et qu'on les rencontre tout au long de notre vie. C'est comme ça que je vois Eden et Tyler, comme des âmes sœurs.

Et puis cette série m'aura fait visiter plusieurs endroits, tels que Santa Monica, New-York mais aussi Portland. L'auteure les décrit parfaitement.
Quand je pense au premier tome, lorsque Eden arrive à Santa Monica pour la toute première fois, j'ai l'impression que ça fait une éternité alors que je l'ai lu il y a seulement deux-trois semaines. Depuis, il s'est passé trois ou quatre ans dans l'histoire, et j'ai l'impression d'avoir vécu toutes ces années avec eux. Estelle Maskame a fait grandir ses personnages parfaitement, on voit une évolution incroyable entre le premier et le troisième tome.

Je ne m'en rendais pas vraiment compte avant d'écrire cette chronique, mais je me suis vraiment attachée aux personnages et à l'histoire, et tout ça va tellement me manquer ! Ca faisait quelques mois que je voulais lire cette saga, dès que le premier tome est sorti en France, je me souviens avoir voulu attendre novembre pour que les trois soient sortis en français, mais je n'ai pas pu attendre, et j'ai tellement bien fait ! Lorsqu'on est sur d'aimer un livre rien qu'en le voyant, il ne faut pas hésiter une seule seconde.

Je vais finir cette chronique par dire que cette série fut un énorme coup de coeur, et que je la recommande des millions de fois.

Et puis n'oubliez pas... No Te Rindas. ♥


http://dreamingreadingliving.blogspot.fr/2016/08/dimily-tome-3-did-i-mention-i-miss-you.html

par OLDB
Les Héritiers, Tome 1 : La Princesse de papier Les Héritiers, Tome 1 : La Princesse de papier
Erin Watt   
Beaucoup de bruit pour pas grand chose concernant ce livre. L'écriture est simpliste, pleine de répétition et surtout vulgaire. Beaucoup de gros mots et un langage très cru concernant le sexe. J'espère vraiment que les ados américains ne parlent pas ainsi car ça serait très inquiétant.
Concernant Ella on essaye de la faire passer pour une fille qui a du caractère mais [spoiler]La fille est prête à faire une fellation à un mec qui l'insulte de sal... toutes les 2 minutes wtf, ensuite elle tombe amoureuse de lui et ne peut pas résister parce-qu’il est trop beau donc qu'il te manque de respect, te menace et t'harcèle c'est pas bien grave. Euh non je ne suis pas d'accord ce n'est pas de l'amour vache c'est mal et dévalorisant pour la femme [/spoiler]

Reed ce n'est absolument le genre de personnage masculin qui me plait. Ce n'est pas un bad boy c'est un mec irrespectueux et vulgaire.

Leur histoire d'amour tombe comme un cheveux sur la soupe ainsi que le statut de "petite soeur" d'Ella y a 2 pages vous la détestiez et là d'un coup sans elle votre famille sera brisé. C'est n'importe quoi.

Bref le livre est tout de même prenant, qui nous laisse en suspens à la fin je lirais surement le second tome mais je ne le qualifierais pas de bon livre bien au contraire.

par suhani76
Lovely Vicious, Tome 2 : Je te hais... à la folie Lovely Vicious, Tome 2 : Je te hais... à la folie
Sara Wolf   
http://www.my-bo0ks.com/2017/11/lovely-vicious-tome-2-je-te-hais.a-la-folie-sara-wolf.html

Ce n’est un secret pour personne, l’attente de ce second tome a été quelque chose de vraiment très, très dur. Pourtant, soyons honnête, Pocket Jeunesse a fait un sacré boulot pour nous l’offrir aussi vite. Et puis… quelque part, j’avais toujours moyen de me pencher sur mon exemplaire VO… Mais allez savoir pourquoi, quand je commence une série en français, j’aime me torturer et attendre les traductions. Quoique là, mars (rien n’est sur) 2018 me semble tellement loin !

Bref, vous vous en moquez probablement de mon blabla inutile. Passons aux choses sérieuses. Bien sûr comme à chaque second tome, après un coup de cœur démentiel pour le premier opus, mes attentes sont toujours extrêmement élevées. Je suis souvent d’autant plus exigeante avec les suites et je n’hésite pas à parler de déception lorsque c’est le cas. Mes peurs étaient heureusement infondées pour Je te hais... à la folie.

Nous reprenons plus ou moins là où l’on s’était arrêté dans Je te hais… passionnément. Après l’agression de Leo envers Isis et sa mère et le sauvetage in-extrémis par Jack, Isis a de nombreuses séquelles. A commencer par une amnésie assez particulière. Après des mois de guerre avec Jack, celle-ci s’était finalement avoué l’inévitable et avait admis ses sentiments naissants pour Jack. Manque de pot pour lui, elle semble l’avoir totalement occulté de sa mémoire…

Quelle autre amie aurait pu se faire la douce et rigolote Isis que sa concurrente non négligeable dans le cœur de celui qu’elle aime, Sophia. La fameuse Sophia dont on entend parler de façon assez mystérieuse dans Je te hais… passionnément. Clairement, au démarrage de ma lecture de Je te hais... à la folie, j’ai eu quelques peurs et de sérieuses appréhensions la concernant. Je ne vous cache pas ce début de haine qui a commencé à naître au fond de moi… Mais contre toute attente, Sara Wolf, l’auteure, nous réserve de belles surprises et de surprenantes révélations.

Le personnage d’Isis est assez différent du premier tome. Même si sa petite guerre avec Jack réapparaît au fil des pages suite à son amnésie, je l’ai trouvé moins… pétillante allons-nous dire. En même temps c’est un peu dû à ce qu’il s’est passé. Jack de son côté est un peu moins présent et lui non plus n’est plus vraiment lui-même. C’est assez compliqué d’expliquer mon ressenti clairement. Bien que son personnage soit torturé par ses actes, cette facette n’a – à mon sens – pas été exploité à fond ou du moins été occulté par un élément majeur de ce second tome.

Je te hais... à la folie se concentre beaucoup plus que le passif de Sophia et Jack. Ce qu’il s’est passé, et les conséquences que cela a eu sur eux. Si l’histoire et les révélations sont assez surprenantes, cette facette de l’histoire m’a néanmoins pas autant captivé que les fantômes du passé d’Isis et la dernière partie du roman.

La relation Isis/Jack est comme on s’y attendait, sur la sellette. Entre Sophia et ses liens avec nos deux héros et l’amnésie d’Isis, rien n’est moins sûr. Pourtant, l’auteure insuffle un peu d’espoir par ci par là pour nous donner envie d’y croire coûte que coûte.

Le gros point fort du ce second tome est à mes yeux le développement concernant le personnage d’Isis. Son vécue, ses souvenirs, sa vie d’avant. Son mal être est réel et bien ancré en elle.

Je te hais... à la folie, termine comme son prédécesseur avec un final à s’en décrocher la mâchoire. Une telle fin est limite cruelle, pour nous lecteur. Mes peurs en sont d’autant plus présentes étant donné les rebondissements de dernières minutes. J’ai comme l’impression que Sara Wolf nous réserve un final surprenant et auquel on ne s’attendra pas forcément.

Alors, n’hésitez pas une seconde, faites la rencontre d’Isis et Jack !

par Carole94P