Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de hilice : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Dark Ride Dark Ride
Ana Scott   
Mon commentaire ne va pas être très agréable. Ni pour l'auteur ni pour son éditeur. Comment? Comment pouvez vous parler du traumatisme du viol avec autant de légèreté?
[spoiler]Cassandra se fait violer par son beau père dès les premières pages du livre[/spoiler] mais non...ce n'est pas grave puisqu'elle va rencontrer le formidable Aaron, beau, ténébreux, sexy et qui en un clin d'oeil va lui faire oublier qu'elle a été ravagée par un autre homme. Parce que c'est bien connu, un viol ça s'oublie super facilement, n'est ce pas? Un mars une bière et ça repart? Je déteste ces écrits "dark" qui font sous couverts d'une histoire d'amour romantique l'apologie des violences faites aux femmes. Voilà pourquoi je n'en lis pas. Mais ici, pas même le prétexte du syndrome de Stockholm pour enrober la chose. Non, non, cassie va vite oublier sa mésaventure dans les bras du bel Apollon de service (qui accessoirement se conduit comme une brute épaisse, mais c'est pas grave ça contribue à a rassurer cette brave Cassie). Qu'un auteur veuille écrire cela, pourquoi pas, le pays est libre, mais qu'un éditeur cautionne le tout dans une collection qui se veut plutôt large public...Car rien ici ne peut récupérer cela! Les personnages sont caricaturaux ils évoluent dans un monde en carton pâte ou le viol et son traumatisme sont niés au profit d'un texte sans âme et sans grandeur. Lamentable... A toute fin utile j'invite celle qui a écrit ce livre et son éditeur à regarder le téléfilm "parole contre parole"....pourtant l'héroine est une de ses femmes "fortes" qui s'écroule après se traumatisme. Sans doute n'a t elle pas trouvé le bon biker !

par Deus2002
Play & Burn, Tomes 1 & 2 Play & Burn, Tomes 1 & 2
Fanny Cooper   
Au départ, nous faisons la connaissance de 5 amis qui forment le groupe No limits, un groupe de rock en vogue dans les soirées Underground, dont Dylan, alias Blondie notre héroïne, est l’organisatrice.
Autour d’elle gravitent 3 amis : il y a Stéphanie alias Fafa ,fille de bonne famille qui a fini par se lasser des mondanités bourgeoises et qui compte bien mener sa vie comme elle l’entend ; Patricia alias Parisse, jeune fille fougueuse à la pointe de la mode qui n’a pas sa langue dans sa poche et qui a bien du mal à rester les jambes croisées ; Maya alias la luciole, qui est fragile, chaste, et très timide, sauf quand elle est ivre ; et enfin charlie, qui ne cache plus son attirance pour Fafa. Autour d’eux gravitent un certain nombre de personnes mais nous retiendrons Gaspard, alias Sap, le frère aîné de Stephanie, qui revient à Paris après 2 ans d’absence avec 2 objectifs : récupérer les rênes de l’entreprise de feu son père et soustraire Stéphanie à l’influence de son oncle. On verra que cela s’avérera être une tâche complexe.
Dylan et Sap se rencontrent tout d’abord fortuitement dans une cuisine, par la suite lors d’une soirée underground, et enfin, lors d’un entretien d’embauche de Dy au sein de MC qui ne se déroulera pas comme prévu.
Dy ressent une attirance certaine pour Gaspard, cependant elle compte bien respecter les règles imposées lors de son embauche, bien qu’elle soit consciente que cela ne sera pas une mince affaire de travailler avec lui. Quand à Gaspard, il ne sait pas comment gérer cette attirance limite obsessionnelle. On le verra lutter à plusieurs reprises afin de se conduire en gentleman.
Dès le départ, on ressent les aversions des 2 castes (riches/pauvres) cependant avec les No limits, l’auteure arrive à nous montrer qu’en ayant une passion commune, celles-ci disparaissent. Par contre du côté de la famille de Gaspard et Stéphanie, il faut à tout prix préserver le nom Maréchal et ne pas l’entacher par des mauvaises fréquentations.
Chacun des protagonistes à un caractère bien défini et pas forcément une vie toute rose, je pense que par la suite, les uns pourraient apprendre certaines leçons de vie des autres et inversement.
On voit également que l’auteure met en place une lutte de l’ado/jeune adulte lorsqu’il est confronté au choix de ses études en accord ou contre ses désirs. J’ai trouvé ceci très intéressant comme mise en place puisque l’on sait que bon nombres de jeunes sont poussés à choisir tel ou tel métier pour finir par faire une reconversion une fois adulte.
Un début très prometteur, une mise en place addictive, des situations plus que réalistes avec des sujets qui ne sont pas si légers que cela et des personnages auxquels on pourrait s’identifier sans mal. Bref je suis impatiente de lire la suite.

par jessyk83
Virgin, Tome 2 : Bitch Virgin, Tome 2 : Bitch
Radhika Sanghani   
http://wp.me/p5AuT9-1kR

Suite et fin de la série Virgin de Radhika Sanghani avec « Bitch ». Une suite différente du précédent et qui pourrait déplaire ou décevoir certains lecteurs. Mais pour ma part, ce ne fut pas le cas ...

Dans cette suite de Virgin, nous retrouvons notre OVNI Ellie mais qui a beaucoup changé. Elle a enfin fait le grand saut mais a du subir les conséquences de ses actes. Elle a eu son diplôme, trouvé un stage professionnel et vit enfin en colocation avec ses amis. Maintenant elle a une nouvelle mission dans sa nouvelle vie : multiplier les relations. Mais son but ultime c’est avoir un Orgasme. The Orgasm. Mais dans la vie d’Ellie rien n’est aussi simple. Et partir à la découverte de soi (et surtout des orgasmes) sera jonché de mauvaises rencontres via internet, d’une boss exécrable et de sentiments de culpabilité.

Une suite qui m’a beaucoup plu. Pourquoi ? On retrouve toujours l’humour dérisoire typiquement British. Un livre haut en couleur avec une Ellie égoïste qui va vous faire rire, vous énerver, vous exaspérer voir même vous faire grincer des dents avec ses erreurs et ses situations des plus délirantes à répétitions. Mais qui saura gagner en maturité et retenir une belle leçon de la vie.

Avec une plume fluide, légère et sans aucune longueur, l’auteur nous offre un Chick lit unique dans son genre et très différent de ce qu’on a l’habitude de lire. Une intrigue bien construite et qui aborde un sujet d’actualité sans tabou. Certains lecteurs risquent de ne pas y adhérer à cette exagération. Mais d’autres comme moi vont trouver ce nouveau concept hilarant et surtout original. Une étonnante fin mais qui prend tout son sens.

« Bitch » de Radhika Sanghani est rafraîchissant et particulier. Il arrive parfois que changer de registre fait du bien au moral et l’on finit par passer un excellent moment de lecture. Une histoire qui parle de manque de Confiance en soi, de mal-être, d’Incertitudes et d’Amitié. Le tout avec une bonne dose d’Humour. Une belle découverte.
He's She, Tome 1 He's She, Tome 1
Layla Namani   
J'avoue qu'au début j'étais dubitative et puis je me suis laissée emporter et là... VLAN! J'ai adoré malgré le côté jeunesse (qui ne l'est pas tant que ça au final heureusement). La fin m'a comblée, je m'y attendais sans m'y attendre, j'ai aimé que ça finisse comme ça. Dans un sens j'espère une suite mais en même temps, je n'en veux pas non plus. Enfin une histoire qui ne finit pas comme les autres !

par mxnomad
Luxuria, Tome 1 : Luxuria Luxuria, Tome 1 : Luxuria
Frédérique De Keyser   
Addiction assurée.
Depuis que j'ai lu les avis très optimistes sur ce livre, j'avais hâte de le lire, à tel point que je me suis empressée de terminer ma lecture en cours.
Je ne sais pas par où commencer, à part vous dire que j'ai tout simplement craqué pour cette histoire.
J'adore, j'adore, j'adore.
L'auteur nous plonge dans un univers où les Démons côtoient les humains et où il y a beaucoup de sexe et de relations SM (dominant/dominé). Ce qui m'a subjugué, c'est la plume de l'auteur. En effet, elle nous décrit ces scènes avec une telle poésie, que du coup, il n'y a pas de honte ou de perversité mais de la beauté et parfois de la tendresse.
Slaine, l’héroïne, est amoureuse de 2 démons. L'emploi de la 1ère personne nous permet de plonger dans les émotions qu'elle ressent. On est transporté dans l'histoire avec elle, en passant de la joie à la peur.
J'ai été ému par sa profonde tristesse dans certains chapitres.
La gorge serrée, les mains agrippées au livre, j'ai dévoré les pages sans m'en rendre compte.
Je n'en dirais pas plus sur l'histoire de craint de spoiler.
Je finirais tout simplement ce commentaire en vous recommandant ce livre à 2000%, d'autant plus que l'auteur est française.
Parlez-en autour de vous et faites connaitre ce livre.
Pour ma part, j'ai attaqué le tome 2 et devinez.......
J'adore.

par Adèle
Sky Fall, Tome 1 : Let the Sky Fall Sky Fall, Tome 1 : Let the Sky Fall
Shannon Messenger   
Originalement posté sur : http://sous-ma-couverture.blogspot.fr/2013/08/let-sky-fall-de-shannon-messenger.html

Les débuts de Let The Sky Fall étaient... plutôt... difficiles. Non pas que j'aimais pas. Non, c'est juste que le contexte m'étaient tellement inconnu. Le vocabulaire, le champ lexical, m'était étranger. Au point d'avoir trouvé 3 façons différentes de dire "rafale" en anglais. Et les explications du contexte ne viennent pas tout de suite, en plus. Donc j'étais un peu paumée, j'ai galéré, et j'ai avancé dans ma lecture à l'aveuglette. Puis j'ai compris! ET C'ÉTAIT UN DÉLICE!

Un délice par bien des points:

Un délicieux environnement

Le "décor" mais surtout l'environnement sont des éléments importants de l'intrigue: le genre d'environnement que l'on ressent par tous nos sens. Et C'ÉTAIT FABULEUX! Croyez-moi, leur description est tout simplement fabuleuse. Les effets de l'environnement sur les sens des protagonistes sont très envoutants, et j'ai beaucoup aimé me laisser porter par les mots de Shannon Messenger.
Là, j'avais très envie de dire "vous me prenez sûrement pour une folle" mais je suis sûre que c'est déjà le cas. Peu importe.

La narration

Let The Sky est narré à la première personne, et les chapitres alternent les points de vue des deux protagonistes: Audra et Vane. ET C'ÉTAIT EXCELLENT. Vane et Audra sont deux personnages très opposés. Et l'écriture de l'auteur varie énormément en fonction de ses personnages. Elle a su adapter son écriture à ses personnages, à leur personnalité, sans jamais défaillir, et j'admire ça, franchement.

Deux protagonistes opposés

Vane est un garçon borné, carrément fénéant. J'ai d'ailleurs pu me reconnaitre en lui. Mais tellement TELLEMENT génial! J'ai adoré ses pensées, son involontaire humour, sur l'instant présent. Je l'ai préféré à Audra, même si je l'ai beaucoup aimé elle aussi.

Audra est un personnage qui agit plus sous l'influence de ces promesses que par sa personnalité, qu'elle nous laisse entrevoir quelque fois. Malgré tout, c'est un personnage que j'ai trouvé bien plus humain que les autres héroïnes, étant donné sa facilité à mentir pour se protéger, et la peur de mourir. Parce que attends, quand je vois des héroïnes prêtes à mourir, je me dis MAIS COMMENT C'EST POSSIBLE?
Audra est aussi un personnage attristé par son passé et ses erreurs, qui lui rappelle chaque jour comment elle doit vivre sa vie. Mais cette tristesse est loin de la pleurnicherie. Elle n'est pas lourde. Au contraire, je l'ai trouvée poétique, harmonique. Audra contraste énormément avec Vane, et pourtant... les opposés s'attirent

La romance entre Vane et Audra est, sans surprise, parfaite, electrique, enflammée. ET C'ÉTAIT MAGIQUE. Leur attirance et leur alchimie est juste magique, c'est une tempête d'émotion et de frustration.

L'intrigue en général

L'intrigue, racontée par les deux personnages donc, est tout aussi douce que les descriptions, malgré quelques moments qui traînent en longueur, où je me suis un poil ennuyé. Mais pas trop hein, après ça passe.
Malgré un aspect très enchanteur d'une mythologie que j'ai eu le plaisir de découvrir à travers ce roman, on ressent la menace, le danger d'un combat pour un langage et pour le pouvoir. Et là, j'ai bien peur de vous avoir perdu, parce que je ne peux pas aller plus loin sans spoiler - PARDON. Mais lisez, lisez pour comprendre, ne vous gênez pas.
Ce tome 1 se termine sur un cliffhanger difficilement acceptable. J'ai cru que j'allais franchement pleurer en voyant la date de sortie du second tome - à savoir le 4 mars 2014 - et-c'est-trop-loin-et-je-sais-pas-comment-je-peux-survivre-à-autant-d'impatience.
Une braise sous la cendre, Tome 1 Une braise sous la cendre, Tome 1
Sabaa Tahir   
CE LIVRE EST ABSOLUMENT A LIRE. Trop souvent dans ce type de roman la violence est aseptiser et ne laisse aucune trace mais la c'est l'une des rare fois ou on a l'impression d'être dans un vraie monde.
Bon pour les personnages : J'ai tous simplement adoré Laia. [spoiler]Elle a beaucoup d’insécurité mais contrairement à ce qu'elle croit est très endurante. J'ai trouvé ses passages plus intéressants et j'ai préférée son personnage.[/spoiler]

Elias est un personnage que j'ai aussi appréciée mais [spoiler]des fois j'avais vraiment envie de lui mettre mon poing dans la figure. BIEN SUR QUE EL EST AMOUREUSE DE TOI IDIOT. Mais c'est rafraîchissant que pour une fois ce soit le garçons qui se torture sur l'amour. Même si des fois c'est agaçant. Mais ça rend la chose plus vraie. Par compte je le plaint sa mère est une vraie psychopathe et j'ai envie de savoir qui est son père. Je pense qu'il va finir avec Laia. Ils sont mignon ensemble même si je préfère Kennan. Après au delà des histoires de cœur j’apprécie vraiment ce personnage et son envie de rester intègre. Mais je le voie mal finir empereur. J'ai l'impression que ce qu'il veut c'est une vie simple au final. Et après tout ce qu'il a vécue c'est normal. Mais je dois avoué que la scène ou il se compare a Kennan est hilarante. Je l'ai beaucoup appréciée même si j'ai préférée Laia[/spoiler]

[spoiler]Je reste mitigée sur Hel, d'un coté elle subis aussi ce qui ce passe. Après j’espère qu'elle va briser sa promesse. J'ai un peu de mal avec les personnages qui mettent l'honneur devant tout. Et parfois je dirais même qu'il y a plus d'honneur a ne pas respecter sont serment justement.[/spoiler]

[spoiler]Kennan j'ai tellement envie de le voir plus. J’espère qu'il ne va pas mourir. Je sent que c'est le personnage qui a le plus de chance d'y rester. Quand a Cook c'est définitivement un personnage intriguant et j'ai hâte d'en savoir plus sur elle et son passé. [/spoiler]

Attendre le prochain tome va être une torture !

par Bellarke
Irrésistible, Tome 1 : Irrésistible alchimie Irrésistible, Tome 1 : Irrésistible alchimie
Simone Elkeles   
Ce livre là est un des meilleurs que j'ai jamais lue. Toute personne qui aime les histoires d'amour se doit de le lire. En plus, un des sujets thème concerne les éthnies et apporte une bonne morale.

par stela15
La Confrérie de la dague noire, Tome 1 : L'Amant ténébreux La Confrérie de la dague noire, Tome 1 : L'Amant ténébreux
J.R. Ward   
Pour commencer, je tiens à prévenir que ce livre n’est pas à mettre dans les mains jeunes lecteurs à cause de ses scènes parfois digne d’un film érotique tellement l’auteur est capable de nous faire ressentir les émotions de ces personnages.
Je vais essayer de ne pas spoiler (je trouve ça désagréable quand je lis un avis qui me dévoile des choses importantes à découvrir pendant la lecture) mais j’ai tellement envie de partager ce que j’ai ressenti pendant cette lecture que j’ai peur d’en faire malgré moi, donc désolée par avance.
Commençons par le style d’écriture de l’auteure. Comme je le disais plus haut, elle sait très bien faire passer les émotions des personnages aux lecteurs ce qui nous permet vraiment de nous identifier aux personnages mais aussi de vivre avec eux leurs aventures. L’écriture est simple, fluide. On peut enchainer les chapitres les uns après les autres sans risque d’indigestion. Enfin, j’ai beaucoup apprécié le fait qu’avant de commencer l’histoire, l’auteur nous fasse un petit lexique des termes employés par les vampires. Cette technique est beaucoup moins lourde que si elle avait défini les termes dans l’histoire lorsqu’ils sont utilisés.
Revenons-en à l’histoire en elle-même. J’ai apprécié le fait que l’auteur revisite d’une façon différente, de ces consœurs écrivains, le mythe du vampire. Tout d’abord, ils sont inconnus des humains et comptent bien le rester. Ensuite, ils se nourrissent de sang mais le sang humain n’est pas celui qu’ils préfèrent (pour savoir lequel c’est, il faudra lire le livre). Ils ont un seul ennemi mais c’est un ennemi de taille : les éradiqueurs. Pour finir, ils ont leur propre langue même s’ils parlent couramment la langue des humains (dommage, l’auteur nous transcrit rarement cette langue, à part deux ou trois termes, on ne sait pas à quoi ressemble cette langue. Du coup, cette spécialité parait peu utile).
Passons aux membres de la confrérie de la dague noire, ils sont aux nombres de sept. Kolher, le chef de cette confrérie et personnage principal de ce tome. Je dirais que J.R. Ward, le voit comme un amant ténébreux (vu le titre du tome), personnellement, j’ai du mal à l’imaginé ténébreux mais une chose est sure, je ne serais pas contre avoir un amant comme lui… Au cours de ce tome, on découvre son passé qui nous permet de mieux comprendre son comportement actuel. Les autres membres, nous les connaissons peu mais, j’ai déjà ma petite préférence pour Rhage, que j’ai hâte d’apprendre à découvrir dans les prochains tomes. Zadiste, Vizs, Tohrment, Fhurie sont prêt à tout, comme les deux premiers, pour protéger leur espèce des éradiqueurs. Et bien sur, il y a Audazs, le père de Beth. Tous sont souvent appelés par la première lettre de leur prénom (Audazs devient D, surement dû à un changement de nom lors de la traduction mais pas de la lettre). Enfin Beth et Butch, deux humains qui vont découvrir le monde caché des vampires. Contrairement, aux humains des précédentes saga bit-lit, ils ont du mal à accepter cette partie cachée du monde même si évidemment, au final, ils acceptent l’existence des vampires (un peu trop rapidement à mon goût, surtout pour Butch).
Je ne m’étais pas rendue compte mais j’ai déjà pas mal écrit sur ce livre. C’est la première fois que je m’éclate autant à écrire une chronique. J’espère ne pas vous en avoir trop dévoilé et surtout j’espère vous avoir donné envie de découvrir cette nouvelle saga. En tout cas, moi, j’ai hâte de découvrir les prochains tomes…
Dernière chose, je ne serais pas contre une adaptation cinématographique...
La Sélection, Tome 4 : L'Héritière La Sélection, Tome 4 : L'Héritière
Kiera Cass   
Je sais pas du tout par où commencer...
Peut-être par l'héroïne ? Oui allez !

Eadlyn est un personnage attachant malgré son caractère de princesse pourrie gâtée ! Elle est complexe, touchante, elle est la digne héritière du trône !
C'est très réaliste de la part de Kiera Cass d'avoir créer une princesse se sentant supérieure aux autres. Elle est née avec une cuillère en argent dans la bouche, c'est donc pas étonnant ! Elle s'autorise des remarques blessantes assez déstabilisantes. Courage aux sélectionnés <3

Bah tient ! Parlons-en de ces sélectionnés (ceux qui m'ont le plus marqué) !
Mon chouchou ? Kile, le fils de Carter et Marlee sans hésiter ! Dès qu'il a été tiré au sort sans le vouloir, j'ai su que c'était lui ! Il est drôle, mignon, craquant... Mais très absent du roman... POURQUOI ?!
Passons maintenant au tour d'Henri. Autant le dire maintenant, je le vois plutôt comme un ami que comme un époux ! Il est adorable avec Eadlyn mais sa ne marchera surement pas car il n'y a rien de vraiment passionnel entre eux et il ne parle pas anglais.
Pour Ean Cable... Je le déteste ! Il a surement un plan en tête !
En bref, vous avez comprit que c'est TEAM KILE en ce qui me concerne ! <3

Mon dieu... Comme Maxon et America m'ont manqué ! Que c'est bon de revoir d'anciens amis avec 20 ans de plus et parents de plusieurs enfants <3 Après toutes ces années, ils s'aiment comme à la fin du troisième tome. Ils sont toujours fidèles à eux-même !
Mais mon dieu comme j'ai été dévasté à la chute du livre !
[spoiler]America ! Un infarctus ? Pas impossible... Elle est plus forte que ça ! [/spoiler]

Pour moi, il n'y a aucun point négatifs. C'est un livre parfait, un sans faute. <3 Merci à Kiera Cass d'avoir su renouveler le concept de la sélection de l'autre côté du miroir ! Cette lecture m'a vraiment ravie ! MERCI <3

5/5 <3

Ps: [spoiler]Une histoire d'amour entre Erik et Eadlyn ? (Même si je reste TEAM Kile !)[/spoiler]