Livres
384 543
Comms
1 348 656
Membres
271 251

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Elle poussa les épaules, mais il ne bougea pas d'un pouce. Son corps semblait taillé dans un bloc de granit. Sa tête aussi, sans doute.

-Butch, murmura-t-il. Vous êtes remplie de surprises. J'aime ca.

Puisqu'il n'était pas possible de le faire bouger avec la force brute, elle devait s'y prendre avec une autre tactique

-Dites-moi, Jack.

Elle positionna son bras droit autour de la taille de Jack, afin que son arme a feu se trouve à être appuyée contre son dos.

-Qu'aimez-vous d'autre en moi?

Les taches dorées brillerent dans ses yeux.

-J'aime votre perséverence et votre intelligence.

Il n'avait pas mentionné son apparence. Elle fut sensible a cela. Elle regarda sa bouche et lécha ses levres.

-Continuez, Jack.

Il baissa la tête jusqu'à ce que sa bouche ne soit plus qu'à un pouce de la sienne. Elle pouvait sentir son souffle sur sa joue.

Elle se pencha sur lui et glissa sa main gauche dans la poche de son pantalon où il avait dissimulé le chargeur.

-Bellissima.

Il frotta le bout de son nez contre le sien

-Vous me rendez fou.

Lui faisait-elle vraiment cet effet? C'était une bonne chose. Elle aimait ca, et elle aimait aussi la sensation d'avoir le chargeur bien en main.

Elle retira sa main de sa poche et frola sa joue contre sa machoire à la barbe de quelques jours.

-Embrassez-moi, Jack.

-Avant ou après que vous me tiriez dessus?

Sa main se referma autour de son poignet. Il souleva son bras, afin de pouvoir voir le chargeur dans sa main,

-Honte à vous, Butch.

Afficher en entier

- Pauvre vous. Votre t-shirt est tout mouillé. Vous pourriez l'enlever, et je le ferais sécher dans la sécheuse.

Il baissa les yeux et examina son t-shirt humide.

- Ce n'est pas si pire.

- Il est tout mouillé. Vous allez mourir de froid.

Son bouche eut un tic.

- Ça, j'en doute.

- J'insiste.

Lara se pencha vers l'avant pour saisir son t-shirt et libérer l'ourlet de ses jeans. Que s'attendait-elle à trouver? Des branchies le long de sa cage thoracique?

- Essayez-vous de me violer, bellissima?

Ses joues devinrent chaudes.

- Bien sûr que non. Je veux tout simplement pas que vous soyez malade parce que vous portez un t-shirt humide.

- Vous êtes très prévenante.

Ses yeux miroitèrent.

- Je crois que mes jeans sont également quelque peu humides.

Ses joues devinrent très chaudes.

- Vos jeans semblents bien.

- Dites-le-moi, si vous changez d'avis.

Afficher en entier

Il baissa rapidement les yeux,puis s'attarda de nouveau à son visage.

-Je suis très tenté de vous mettre à l,essai.

Son pouls s'emballa.

-Devez-vous toujours faire ça?Déformer ainsi tout ce que je dis pour en faire un genre de défi de nature sexuelle?

-Oui,je le dois.

Ses yeux brillèrent tandis qu'il se penchait vers l'avant.

-Cela devient seulement une forme de préliminères,quand vous le ressentez.

Elle se raidit.Cet homme était scandaleux.

-Je ne ressens rien du tout.

-Je crois que si.Votre coeur bat la chamade.

Comment pouvait-il savoir cela?

-Remettez-moi le chargeur de mon arme à feu.

-Afin que vous puissiez me tirez dessus?

Il toucha ses cheveux et frotta une de ses mèches entre son pouce et son index.

-Vos cheveux ressemble à un nimbus rougeoyant.Quel est votre nom bellissima?

Elle se déplaça hors de sa portée.

-Pour vous je suis l'agente Boucher.Et je veux récuperer mon chargeur.

Afficher en entier

- Apollon! Nous avons une urgence! Alerte de Cupidon!

De nouvelles têtes émergèrent et regardèrent Jack et Phil.

Un jeune homme mince avec des cheveux courts blond platine, une chemise en filet noir et une ceinture porte-outils de coiffure rose accourut depuis la première station.

- Qu'est-ce qui ne va pas?

Il glissa un long peigne dans une des fentes de sa ceinture de coiffure.

- C'est mieux d'être sérieux, car je suis en train de faire une permanente.

- Ces deux types sont venus pour vous voir.

Macy désigna Jack et Phil du doigt, et sa lèvre inférieure trembla.

- Et ils veulent maintenant se séparer!

Les yeux d'Apollon s'agrandirent tandis qu'il posait les yeux sur eux.

- Oh mon Dieu. Mes pauvres chéris. Vous devez régler votre différend. Enfin, regardez-vous. Vous êtes fabuleux, ensemble.

Il se tourna vers les coiffeurs et les clients qui remplissaient maintenant l'allée centrale.

- Ne sont-ils pas absolument magnifiques?

- Tue-moi maintenant, murmura Phil.

Afficher en entier

- C'est important, mais rien n'est plus important pour moi que votre protection.

«Ma vie n'aurait pas de sens sans vous. Je vous aime beaucoup trop.»

Elle haleta.

- Ne dites pas cela.

Il se leva.

- Avez-vous entendu mes pensées?

- Oh mon Dieu!

Afficher en entier

- Bonsoir. Je voudrais parler à votre chef de la sécurité. Et j'ai un rendez-vous avec Jack... di Venezia, quand il arrivera.

Le garde lui jeta un regard douteux.

- Je n'ai encore jamais vu une policière se présenter en taxi, et sans vouloir vous offenser, vous avez davantage l'air d'un mannequin que d'une poilicière.

Son visage devint tout chaud. Elle lui remit son insigne.

- Vérifiez-la, si c'est nécessaire, et laissez-moi ensuite parler à votre surveillant.

Il examina son insigne.

- Lara Boucher? J'ai entendu parler de vous.

[...]

-Bonsoir. Je suis Lara Boucher.

Elle tendit la main vers lui.

- Howard Barr.

Il lui sourit et luiserra la main.

- J'ai entendu parler de vous.

- Hum..., merci.

[...]

- Allo.

Elle sursauta alors sur sa chaise et vit un garçon blondinet près de la porte. Il ressemblait au petit garçon de la vidéo de surveillance.

- Allo.

Il tira sur son t-shirt rayé bleu et vert.

- Mon nom est Tino.

Bien sûr. Constantin Draganesti.

- Comment ça va? Je suis Lara Boucher.

Il lui fit un sourire angélique.

- J'ai entendu parlé de toi.

- Génial.

Elle éteignit l'ordinateur portable, puis se leva.

Une femme plus âgée apparut dans l'embrassure et remarqua Lara.

- Je suis désolée. J'espère que Tino ne vous a pas dérangé.

- Non, pas du tout.

Lara s'approcha d'eux.

- Je suis Lara Boucher.

- Oh, j'ai entendu parler de vous.

«Pas encore.»

Lara tendit la main.

- Comment allez-vous?

- Je vais très bien. Mon nom est Radinka.

Elle lui serra la main et ne la lâcha pas. Elle fixa Lara du regard, puis elle sourit.

- Oui. Jack et vous serez très heureux.

- Excusez-moi?

Radinka relâcha sa main, puis cria par-dessus son épaule.

- Shanna, tu ne devineras jamais qui est ici.

- J'arrive.

Une femme sortit de la chambre d'enfants en poussant une poussette de bébé. Elle était blonde et encore un peu ronde d'avoir récemment donné naissance. Le minuscule bébé avait la peau rose et délicate, et une touffe de cheveux soyeux et noirs sur la tête.

Lara se pencha au-dessus de la poussette, pour mieux le regarder.

- Quel beau bébé.

C'était sans doute une fille, se dit-elle en remarquant les traits délicats de l'enfant. La couverture rose était un autre indice. Elle leva les yeux et croisa le regard de la mère du bébé.

- Bonsoir. Je suis Lara Boucher.

- Oh. J'ai entendu parlé de vous.

- C'est ce qu'ils disent tous, murmura Lara.

Afficher en entier

Il marcha d'un pas tranquille jusqu'à une des chaises à haut dossier, puis déposa son sac fourre-tout sur le siège recouvert d'un coussin rouge

-Vous savez de quoi je parle. Je suis retournée au Plaza, ce matin, et la suite etait impeccable de propeté

-Je vous ai dit que je la nettoierais.

Il jetta un coup d'oeil dans son sac, puis posa de nouveau les yeux sur elle.

-Je suis un homme de parole

-Si vous êtes honnête, alors vous allez me dire comment vous y êtes arrivé.

-Je ne peux pas m'attribuer tout la mérite. J'ai reçu l'aide de certaines femmes de ménages tres efficaces.

Il retira une boite sous emballage-cadeau du sac fourrre-tout

-Vous avez apporté un cadeau de noces. C'est tres gentil de votre part, surtout que vous ne connaissez pas les futures epoux.

Son visage devient chaud

-C'était la moindre des choses. Revenons a nos moutons. J'ai interrogé le personnel hotelier, ce matin, et personne ne pouvaient se souvenir de vous.

Il haussa les epaules.

-Je suppose que je suis le genre d'homme qu'on oublie facilement.

-Sur quelle planète? murmura-t-elle avant de se mettre a rougir, quand il la gratifia d'un sourire seduisant.

Afficher en entier

Lara ignora les papillons dans son estomac et la sensation de picotement sur sa peau. Elle n'avait pas l'intention de renseigner cet homme sur son agitation interieure.

-Je suis ici pour affaires, Jack. C'est un enquête.

Il sourir lentement

-Je suis flatté. Je ne m'étais pas rendu compte que je pouvais justifier tant d'attention personnelles.

Le goujat tentait de flirter avec elle

Afficher en entier

Il s'assit à côté d'elle sur le confident.

Il y a quelque chose que je dois vous dire pour vous avertir,amour.C'est que même si vous m'emmenez dans votre lit,je ne serai pas capable de vous dire ce que vous voulez entendre.

Elle fixa ses chauds yeux bruns sans mot dire pendant un moment avant que ses paroles n'atteignent son cerveau,puis elle haleta.

-Je n'avais pas l'intention de vous attirer dans mon lit pour obtenir des renseignements.Comment osez-vous!

Elle ramassa son t-shirt humide sur la petite table et marcha d'un pas vif dans la cuisine.

Il se leva et glissa ses mains dans les poches de ses jeans.

-J'ai mal interprété la situation.

Il baissa la tête et fixa ses bottes en cuir noir.

-J'ai insulté votre honneur.Je vous présente mes excuses.

Il semblait être réellement gêné.Une petite fissure se fraya un chemin dans les mécanismes de défense de Lara et vint toucher son coeur.Jack avait peut-être un comportement doucereux et séduisant à la surface,mais elle soupçonna qu'il y avait en lui un homme doux et vulnérable.

Afficher en entier

Il roula le t-shirt un peu plus haut,révélant un tourbillon de poils noirs autour de son nombril.Un nombril.Une peau qui semblait très agréable à toucher.Rien de tout cela ne ressemblait à un extraterrestre.

Sa bouche s'assécha lorsque le t-shirt fut relevé encore plus haut.Un extraterrestre ne pouvait sûrement pas simuler de tels muscles abdominaux,de tels poils noirs sur sa poitrine et de tels pectoraux musclés.Quel scientifique collerait des poils sur la poitrine d'un homme bionique?Elle pourrait toujours le toucher pour voir si c'était bien réel.Tirer sur quelques-uns de ces poils noirs frisés pour voir s'ils étaient simplement collés sur sa peau.Tout ça dans le cadre de son enquête,bien sûr.Ses mains formèrent des poings tandis qu'elle résistait à la tentation.

Il bougeait avec une extrême lenteur.Qu'il soit maudit.Faisait-il exprès de mettre autant l'accent sur le fait qu'il était séduisant?Il souleva les bras,et ses muscles ondulèrent et se bombèrent contre sa poitrine et ses épaules,quand il fit passer son t-shirt au-dessus de sa tête.Lara se mordit la lèvre,pour s'empêcher de gémir.Ou de baver.

Il déposa le t-shirt sur la petite table.

-À votre tour.

-Hmm?

Elle s'efforça de lever les yeux vers son visage.Les taches dorées dans ses yeux brillaient.

-Je...je ne suis pas mouillée.

Ses narines se dilatèrent et sa poitrine se gonfla tandis qu,il prenait une grande inspiration.Sa voix était douce et profonde.

-En êtes-vous certaine,cara mia?

Lara pressa ses cuisses l'une contre l'autre.Oh mon Dieu.Et s'il possédait aussi un sens de l'odorat très développé?

Afficher en entier