Livres
464 398
Membres
425 123

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

— Vous me choisissez parce que vous pensez que je suis un bonhomme Pillsbury mort-vivant ?

Il secoua la tête.

— Non. Par le diable, non.

Roman le regarda d'un air irrité.

— Tu es un expert en marketing, Gregori. Tu comprends l'importance de la perception que les gens ont de nous. Si on nous perçoit comme une bande de dangereux monstres sanguinaires, ça pourrait signifier la fin pour nous. Tu peux honnêtement présenter l'image que nous voulons parce que c'est ce que tu es : un vampire moderne, instruit, assidu, inoffensif.

Inoffensif Merde. Il était tenté d'enfoncer ses canines dans un mortel simplement pour leur prouver qu'ils avaient tort, mais il ne laissa pas paraître sa frustration.

— Écoutez, il est tard, alors continuons cette conversation ce soir. Si vous me donnez quelques heures, je suis sûr que je peux vous proposer un meilleur plan.

— Non! dit Angus en abattant son poing avec force sur la table. Nous n'avons pas besoin d'un autre plan. La décision a été prise. Le vote était unanime.

— Tous les maîtres des bandes de vampires étaient d'accord, dit Roman avant de se lever, l'air sévère et têtu. Gregori, nous comptons sur toi. Tu es le plan.

Afficher en entier

— Quel mec ce Gregori ! Il connaît toutes les femmes vampires les plus chaudes.

Abigail railla.

— J'imagine.

Il lui adressa un regard ennuyé et chuchota.

— Toujours jalouse, poupée ?

Ses yeux se plissèrent.

— Ne m'appelez pas poupée.

— Vous préférez chérie ?

— Si nous étions seuls tous les deux, je vous flanquerais une gifle.

Il se pencha près d'elle et chuchota dans son oreille.

— Si nous étions seuls tous les deux, je vous donnerais une bonne raison de me flanquer une gifle.

Phineas s'étouffa avec une gorgée de Sbière.

Afficher en entier

Madison sourit et tapa des mains

- C'est si stupéfiant!

Le regard abasourdi d'Abigail s'éleva vers le plafond jusqu'a lui.

-Je peux vous expliquer, commença Gregrori, quoiqu'il doutait qu'elle puisse entendre sa voix avec tout le bruit ambiant.

Elle s'affala comme morte sur le tapis.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode