Livres
461 640
Membres
418 206

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

— Vous ne comprenez pas la culture des vampires. Le harem est un symbole de la puissance et du prestige d’un maître de bande.

Sans mon harem, je n’aurais plus de respect. On se moquerait de moi.

— Oh, pauvre bébé ! Pris au piège contre votre gré par une vilaine tradition. Attendez une minute, je pense que cette triste réalité me fait monter les larmes aux yeux.

Shanna leva ses mains et attendit quelques secondes.

— Oh, non. Fausse alarme. Probablement des allergies.

Il fronça les sourcils.

— À mon avis, c’est sûrement une indigestion de sarcasmes.

Elle lui jeta un regard furieux.

— Comme c’est amusant. Excusez-moi de ne pas être en adoration devant vous comme les dix femmes de votre harem

Afficher en entier

-Il est vivant.

-Il ne l'est pas!

La voix de Shanna se fit de plus en plus forte.

-Il est mort! Il est décédé! L'empire Roman n'est plus!

Les yeux de Phil s'agrandirent, et il recula d'un pas.

-Bon, calmez-vous.

Il tira un émetteur-récepteur portatif de sa poche.

-J'ai besoin d'aide au quatrième étage. L'invitée est en train de perdre la tête.

-Ce n'est pas le cas!

Shanna marcha à grands pas ver la fenêtre.

-Peut-être que si nous pourrions ouvrir ce store, et faire la lumière sur cette affaire.

-Non!

Phil réagit d'une manière si déserpérée que Shanna s'arrêta net.

Il y eut un peu de friture sur l'émetteur-récepteur portatif, puis une voix se fit entendre.

-Quel est le problème phil?

Bip

-Nous avons une situation ici, répondit Phil. Mademoiselle Whelan s'est réveillée et a trouvé M. Dradanesti dans son lit. Elle pense qu'il est mort.

Un éclat de rire se fit entendre dans l'émetteur-récepteur portatif. La bouche de Shanna s'ouvrit et demeura bouche bée. Ces gens étaient vraiment froid au niveau de leurs émotions.

Afficher en entier

-C'est ma dent.

Elle tressaillit. Quelques gouttes de sang s'étaient rassemblées dans sa main, mais elle parvint à se concentrer sur la dent en s'y efforçant.

-Quoi? Est-ce qu'il s'agit là d'une blague de mauvais goût? Ce n'est pas une dent d'homme.

Sa bouche se raidit.

-C'est ma dent. J'ai besoin de vous pour la remettre en place.

-Il est hors de question que je vous implante une dent d'animal dans la bouche. C'est tout simplement débile. Cette... cette chose provint d'un chien. Ou d'un loup.

Ses narines se dilatère, et il sembla alors grandir de trois pouces. Ses doigts se refermèrent autour de la dent, et formèrent un poing.

-Madame, comment osez-vous! Je ne suis pas un loup-garou.

Elle cligna des yeux. D'accord, il était étrange. Un peu psychopathe peut-être.

Afficher en entier

-Connor, espèce de cachottier. Je sais ce que vous faisiez. Une boisson protéinée, mon oeil!

Ses yeux s'élargirent.

-Je...vous ne savez...

-Vous devriez avoir honte de vous Ce garçon n'a même pas l'âge.

-Ian?

Connor eut l'air confus.

-Il n'a pas l'âge pour quoi?

-Pour boire de la bière. N'est-ce pas ce que vous lui avez donné? Quoique je me demande bien pourquoi quelqu'un voudrait réchauffer de la bière.

-De la bière?

Connor était choqué.

-Nous n'avons pas de bière, madame. [...]

-Je dois tout de même dire que ce n'est pas une bonne idée d'embaucher des gardes aussi jeunes que Ian. Ce garçon devrait être au lit et il devrait aussi aller à l'école en matinée.

Connor fronça les sourcils.

-Il est un peu plus vieux qu'il en a l'air.

-Il a quoi, 17 ans?

Connor croisa les bras sur sa poitrine.

-Plus vieux.

-Quoi alors? Quatre-vingt-douze ans?

Il y avait du sarcasme dans sa voix, mais Connor ne sembla pas en être amusé. Il regarda autour de lui dans la cuisine, comme s'il était vraiment perplexe quant à la réponse qu'il devait lui offrir. La porte du couloir s'ouvrit, et une grande silhouette entra dans la pièce.

-Dieu merci, murmura Connor.

Roman Draganesti était de retour

Afficher en entier

Il s'éloigna d'elle quelque peu, mais ne lâcha pas ses poignets.

- J'ai besoin que vous me fassiez confiance,Shanna.Je peux vous protéger.

Son mal de tête revint au galop à l'intensité maximale, tandis que de la douleur venait agresser ses tempes.Elle rassembla toute sa force, chaque fibre de résistance, et lui enfonça son genou dans les testicules.

Il perdit le souffle, mais parvint à étrangler son cri avant que celui-ci n'éclate de sa gorge. Seulement quelques croassements se firent entendre.Il se plia en deux et tomba sur ses genoux. Son teint, qui était pâle, devint rouge.

Shanna fit une grimace.Elle l'avait bien eu.Elle vit que son arme était sous la table de patio et elle courrut vers elle pour la reprendre.

- Sainte mère de Dieu! dit-il en haletant tout en se tenant à quatrepattes au sol.C'est une douleur infernale!

- C'est ccensé être ainsi, mon grand.

Elle laissa tomber son Beretta dans sa bourse, puis courut vers l'escalier.

- Jamais personne ne m'a fait cela avant.

Il la regarda depuis sa position, son expression tordue de douleur s'adoucissant en un regard d'étonnement abasourdi.

- Pourquoi?

- C'est un de mes talents spéciaux.

Elle s'arrêta près de la porte et s'empara de la poignée.

- Ne me suivez pas.La prochaine fois, c'est là que je vais tirer.

Afficher en entier

Une terrifiante pensée envahit l’esprit de Shanna.

— Il me portait ?

— Ouais, répondit Phil.

— Et ce fut une bonne chose que j’arrive à ce moment-là, car il était vraiment à bout de force.

Shanna retint son souffle.

« Oh non. »

Phil haussa les épaules.

— Je suppose qu’il était simplement trop fatigué pour remonter à sa chambre.

Shanna s’effondra sur le lit à côté des pieds de Roman. Oh mon Dieu, elle avait été trop lourde pour lui. Elle était la cause de sa crise cardiaque.

— C’est épouvantable. Je… je l’ai tué.

— Mlle Whelan, dit Howard en la regardant d’un air exaspéré. C’est totalement impossible. Il n’est pas mort.

— Bien sûr qu’il l’est.

Elle jeta un coup d’oeil à son corps, tout près du sien.

— Je ne mangerai plus jamais de pizza.

Afficher en entier

- Je ne vous laisserai pas me tuer.

- Je ne veux pas vous tuer.

- Bien.Alors, lâchez-moi.

Il baissa la tête, et son souffle chatouilla sa gorge.

- Je vous veux vivante.Chaude et vivante.

Un autre frisson traversa son corps.Oh mon Dieu, il allait la toucher.Peut-être même, l'embrasser.Elle attendit, et son cœur martelait sa poitrine.

Afficher en entier

Shanna s’effondra sur le lit à côté des pieds de Roman. Oh mon

Dieu, elle avait été trop lourde pour lui. Elle était la cause de sa crise cardiaque.

— C’est épouvantable. Je… je l’ai tué.

Afficher en entier

« Shanna ? »

Elle leva la tête.

— Vous êtes de retour ? Je croyais que vous étiez parti.

« Désolé. J’avais un petit truc à régler. »

Ses doigts massèrent doucement ses épaules.

Elle poussa un soupir et reposa sa tête sur l’oreiller. Un truc à régler ?

— Où êtes-vous exactement ? Vous n’êtes pas à votre bureau, n’est-ce pas ?

Elle s’imagina qu’il était occupé à remplir de la paperasse, et cela l’agaça royalement. Cet homme était tellement intelligent qu’il pouvait sans doute lui offrir un orgasme mental en répondant à ses courriels.

Il rit sous cape.

« Je suis assis dans mon lit, en prenant ma collation de fin de journée. »

Il buvait du sang pendant qu’il lui massait mentalement les épaules ? Beurk. Comme c’était romantique. Pas du tout.

« Je suis nu. Est-ce que cela vous aide ?»

Oh mon Dieu. Elle visualisa son corps magnifique…

« Vieux crapaud laid. »

Afficher en entier

— Enlevez vos maudites mains de sur elle !

Il cria si fort que toutes les personnes dans la pièce sursautèrent.

Gregori replaça les pieds de Shanna sur le fauteuil en se relevant.

— Vous m’avez dit de m’assurer qu’elle soit à l’aise.

Shanna bâilla et s’étira.

— Et vous faisiez un très bon travail, Gregori. J’étais à moitié endormie lorsque Roman a commencé à mugir comme une vache folle.

— Une vache folle ?

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode