Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Hope23 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Les Misérables Les Misérables
Victor Hugo   
Un monument de la littérature française et qui le mérite amplement. Cette fresque de Paris et de son peuple est vraiment extraordinaire et que je considère comme étant indémodable (comme le sont la plupart des "classiques" de la littérature).
Vous avez compris, je suis une fan absolue :)
Et un petit conseil : il ne faut surtout pas s'arrêter au nombre impressionnant de pages, une fois qu'on est dans l'histoire, on ne voit pas le temps passer ;)

par emy27
Jalna Jalna
Mazo De la Roche   
j'ai lu le premier tome à l'adolescence et je suis tombée sous le charme de Jalna.... que dis-je, je suis devenue carrément accro à cette saga familiale américaine. heureusement il y a un certain nombre de tomes, et l'histoire de cette famille se déroule sur pratiquement un siècle. Des guerres, des blessés de guerre, des artistes, de l'amour, des disputes, des crises familiales, plein de personnages très contrastés..... un régal

par Fiametta
Les Hauts de Hurle-Vent Les Hauts de Hurle-Vent
Emily Brontë   
Un livre poignant, dur, noir mais avec des sentiments tellement intenses. L'écriture est fluide, on se plonge au coeur de ces évenements et de ces personnages torturés et on en ressort pas indemne. Une grand moment de littérature.

par mickaele
Jacquou le Croquant Jacquou le Croquant
Eugène Le Roy   
Un livre qui nous plonge dans les réalités de nos campagnes et la rude vie du 18è siècle.
C'est écrit simplement, à la manière de ses hommes et de ses femmes lutant pour la vie avec amour, avec révolte, avec solidarité, avec croyance...
C'est aussi les prémisses de luttes ouvrières des siècles suivant jusqu'à aujourd'hui...
Et aussi les luttes de demain ; parce que je ne crois pas que l'histoire de Jacques Bonhomme soit finie... Elle s'écrit chaque jour. Elle s'écrira encore demain.
La lutte est sans fin...

par RMarMat
Le chirurgien de la flibuste Le chirurgien de la flibuste
Isaure De Saint Pierre   

Il était protestant et se destinait à être médecin et chirurgien dans sa ville natale de Honfleur, mais la politique de Louis XIV en décida autrement. Les
prémices de la Révocation de l'Edit de Nantes interdirent aux protestants d'exercer certains métiers, notamment en médecine et chirurgie. Aussi Alexandre Oexmelin, voyant mal son avenir en France, signa-t-il un engagement de trois ans avec la Compagnie des Indes occidentales du Havre. Destination : l'île de la Tortue ! Ce fut un arrachement que de quitter sa ville, sa fiancée, sa famille à vingt-trois ans, mais l'Aventure l'appelait. Seulement, la Compagnie des Indes occidentales l'avait trompé et, à peine arrivé à la Tortue, il y fut vendu sur la place publique comme esclave. Il parvint à s'évader, devint boucanier puis chirurgien de la Flibuste. Il participa à tous les grands combats navals et terrestres que les flibustiers livrèrent alors à l'ennemi commun, l'Espagne et ses lourds galions chargés de l'or du Nouveau Monde. Il fut de la prise de Campeche, Cartagena et Veracruz. Il connut toutes les figures légendaires des grands flibustiers d'alors, l'Olonnais, le perfide Morgan, Monbars l'Exterminateur, Vent-en-Panne ou Roc le Brésilien, Laurent De Graft, le mélomane qui combattait en musique et avait son propre orchestre à bord. Se battant d'une main, Alexandre réparait ensuite de l'autre ce qu'il avait dûment pourfendu !

par Hope23
Les naufragés de l'île Tromelin Les naufragés de l'île Tromelin
Irène Frain   
Un histoire vraie intéressante mais un peu longue à démarré. On a du mal à entrer dans le livre mais plus en progresse plus on a envie de savoir ce qui est arrivé au naufragé.
La Vie de Marianne La Vie de Marianne
Pierre De Marivaux   
J'ai bien aimé la vie de Marianne. Le style est magnifique et la lecture se fait toutes seules, les personnages ne sont pas parfaits. Alors certes ont peu regretté les longues descriptions et les digressions, mais c'est ce qui rend ce roman plus intéressant encore. Mon seul regret ce serait qu'il n'ait jamais de fin.

par Elerinna2
Bel-Ami Bel-Ami
Guy De Maupassant   
C'est bien la première fois que j'aime un roman tout en haïssant viscéralement le héros ! Je l'ai maudit tout au long de ma lecture qui fut un régal, tant la plume de Maupassant nous comble et nous plonge au coeur même de Paris vers la fin du XIXe siècle ! Quel bonheur d'explorer le monde du journalisme, ce livre est riche, analysant la gloire et les déchéances qu'elle dissimule, la fortune, les femmes et les relations humaines avec lucidité . Un petit bijou d'intelligence !

par Godeleine
Balzac et la petite tailleuse chinoise Balzac et la petite tailleuse chinoise
Dai Sijie   
Un roman frais, dur et réaliste sur la transition entre l'adolescence et l'âge adulte, chez une jeune fille de la Chine rurale post-révolutionnaire, poussée par l'ambition et le désir de vivre une vie pleine et intense. Un parcours initiatique en somme, même s'il est transposé loin de nos horizons culturels d'Occident !

par isa
Les Borgia Les Borgia
Alexandre Dumas   
Une petite déception.

Ce roman n’est pas mauvais. Comment pourrait-on dire d’un classique qu’il est mauvais ? Seulement, je n’ai pas accrochée, personnellement. C’est toujours ainsi que cela se passe pour les classiques : ça passe où ça casse. Je n’ai pas tout détestée dans Les Borgia, il y’a même de nombreuses choses qui m’ont plu. Mais en vue des attentes que j’avais, cela reste une déception.

Alexandre VI, nouveau pape de Rome, a acquis son trône papal par la simonie et la corruption. Désormais maître de l’église catholique de Rome, il se livre à un jeux politique dangereux où il n’hésitera pas à commettre les pires crimes afin d’arriver à ses fins, aider par son fils, le terrible et impitoyable César Borgia et par sa fille, la belle et séductrice Lucrèce…

En ouvrant ce roman, je m’attendais vraiment à un roman, mais en fait c’est plus une étrange biographie. Une biographie pas tout à fait réel, car il y’a beaucoup d’imaginaire dans ce texte mais quasiment aucun dialogue, uniquement de l’énumération. Ce qui fait que les personnages ne nous touche pas beaucoup.

L’écriture est magnifique, en revanche. Quelle belle plume. Le récit en lui-même est intéressant, bien sur, surtout quand on est fascinée par les Borgia comme je le suis, mais j’aurais préférée plus de dialogues, afin qu’on s’attache plus aux personnages, et moins d’énumération. Après, c’est un bon livre, mais il est certain que c’est loin d’être mon préférée sur la famille Borgia.

Une petite déception, donc, malgré de bonnes qualités.