Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Hopies : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Sur la route Sur la route
Jack Kerouac   
Le sujet tourne autour de l'aventure. Celle de l'amitié (partage de pureté et naïveté mêlées) entre Sal Paradise et Dean Moriarty, de la jeunesse, de la liberté, du jazz, de la consommation de drogue et d’alcool, de l'adolescence et du sexe.
Aucun suspens hitchcockien ici, mais une seule dynamique : la route. Elle happe les héros beatnik qui se rejoignent, se séparent, se retrouvent encore et philosophient sur le monde pourri des Etats-Unis des années 50. C'est d'ailleurs une bonne critique sociale de l'époque : contestation des valeurs, des manières de vivre normatives et des limites imposées, ce livre reste toutefois optimiste (ayant foi en la nature humaine et en un monde idéaliste sans contraintes).
Nos âmes jumelles Nos âmes jumelles
Samantha Bailly   
Nos âmes jumelles est une histoire simple mais c'est ce qui en fait toute sa force. Tout est réaliste et très touchant. Du lycée à l'amitié via internet, tout est bien traité.
Je me suis immédiatement beaucoup attaché à Lou et Sonia qui développent une très belle amitié. Les personnages secondaires ne sont pas en reste en particulier Mathieu auquel je me suis beaucoup identifié.
C'est le premier livre de Samantha Bailly que je lis, elle a une écriture très agréable qui fait tourner très vite les pages.
Nos âmes jumelles me fait l'effet d'un cocon, une lecture qui fait du bien. Un véritable coup de cœur.
Chroniques de Bonfire, Tome 3 : Carnages Chroniques de Bonfire, Tome 3 : Carnages
Imogen Rose   
- C'est qui ? dit une petite vois émanant de la bouche d'aération derrière la cheminée.
- Hé Lucy ! C'est mon petit ami. Son nom est Jagger.
- Tu as combien de petits amis ? Qu'est-il arrivé à Seb ?
- Seb est mon patron. Jagger est mon petit ami.
- Eh bien, il est canon, c'est sûr, dit-elle le visage désormais contre la grille. J'aimerais en avoir un comme ça. Il est quoi ? Il n'a pas l'air d'être un démon.
- Non, il est mi-féerique, mi-Wanderer.
- Un féerique? cracha-t-elle avec dégoût. Ils sont méchants !

par sheenah
Nous les menteurs Nous les menteurs
E. Lockhart   
Quelle lecture ! J'ai lu ce livre en une fois et je suis restée un bon moment assise sur mon lit sans savoir quoi faire une fois terminé. Malheureusement pour avoir récemment vu un film assez similaire, j'avais très vite deviné la fin mais j'ai continué ma lecture en priant pour me tromper.
C'est vraiment une lecture facile et addictive qui m'a entraîné et passionné tout du long. Je ne pensais pas m'être autant attaché aux "menteurs" mais les émotions qui me sont tombés dessus à la fin m'ont fait prendre conscience de la sympathie qu'ils ont fini par m'inspirer.
Il y a tellement à dire sur ce livre, je pourrais en parler pendant des heures mais évitons les spoliés.
Disons simplement que ce livre vaut le détour et que si vous avez envie d'une bonne lecture vous devriez choisir celui ci. Bonne lecture !

par Nemesris
Le Jeu du maître, Tome 1 Le Jeu du maître, Tome 1
James Dashner   
http://wandering-world.skyrock.com/3268316388-LE-JEU-DU-MAITRE-T-1-LE-JEU-DU-MAITRE.html

LE JEU DU MAÎTRE est une lecture hyper agréable et très satisfaite. Cette histoire est, certes, en-dessous de celle de L'ÉPREUVE mais elle reste ultra prenante et extrêmement bien construite. James Dashner nous entraîne avec lui au cœur d'une intrigue palpitante et qui a été beaucoup plus addictive que ce à quoi je m'attendais. Je me suis surpris à ne pas vouloir lâcher le roman alors que je devais absolument m'endormir les veilles d'examens. LE MAÎTRE DU JEU possède indéniablement un rythme haletant qui rend le roman saisissant et vraiment excitant. On veut sans cesse le rouvrir et découvrir la vérité sur les évènements auxquels nous sommes confrontés. Une lecture vraiment sympathique et satisfaite, en résumé.

Dès le départ, on sent bien que ce livre fait dans l'originalité et s'écarte des sentiers battus. En effet, les premiers chapitres, bien que très courts, nous font pénétrer dans un monde plein de surprises et dont on meurt rapidement d'envie de connaître les moindres secrets. Michael est un héros auquel on s'attache très vite et avec qui on n'a aucun mal à s'identifier. Même s'il nous faut un tout petit temps d'adaptation pour bien comprendre où nous mettons les pieds, l'histoire reste vraiment intelligente et bien menée. Notre héros possède la capacité de s'extraire des situations compliquées avec une dextérité impressionnante. Il sait rester calme quand tout semble s'écrouler mais est également capable de ressentir tout un tas d'émotions contradictoires lorsque les choses empirent. Tout cela permet de lui conférer une vraie humanité. Avec Sarah et Bryson, les deux autres personnages principaux du roman, ils forment un trio que j'ai pris énormément de plaisir à suivre et à connaître. Plus nous avançons avec eux dans l'histoire, plus nous nous sentons proches d'eux. Ils possèdent tous une personnalité distincte et un caractère bien défini, ce qui apporte une vraie fraîcheur à l'histoire. Avec eux, pas le temps de s'ennuyer !

En effet, LE MAÎTRE DU JEU s'avère être un vrai cocktail de surprises inattendues et de rebondissements tous plus énormes et éblouissants les uns que les autres. Il n'y aucun chapitre qui ne possède pas son lot de retournements de situation et de suspense. James Dashner est définitivement un professionnel pour jouer avec les nerfs de ses lectures et pour créer des situations absolument imprévisibles. Évidemment, j'ai tellement, tellement aimé ça. Cette histoire est une petite bombe concernant les coups de théâtre qui s'y déroulent, sincèrement. Le fil conducteur de ce livre est doté d'un nombre incalculable de surprises et de twists tout simplement grandioses. Dès lors, on veut toujours en savoir plus, toujours aller plus loin et passer encore plus de temps avec Michael pour percer les mystères du monde virtuel dans lequel lui et ses amis se retrouvent à investiguer.

Néanmoins, même si j'ai passé un excellent moment en compagnie de ce récit et des protagonistes qu'il renferme, je dois bien avouer qu'il m'a manqué ce petit quelque chose, cette étincelle qui fait qu'on passe d'un bon roman à un véritable coup de cœur. LE MAÎTRE DU JEU est vraiment une histoire intéressante avec de nombreuses qualités mais, à l'inverse, cette intrigue reste plus ou moins légère et ne va pas assez en profondeur. J'aurais aimé aller encore plus au cœur des explications, de l'univers et des sentiments des héros. Cependant, vu la conclusion, il me semble justement que James Dashner va opter pour cette option dans la suite et nous offrir une vue d'ensemble sur cette trilogie, chose que je risque de fortement apprécier.

La conclusion, d'ailleurs, est tout simplement exquise. Les ultimes retournements de situation m'ont complètement pris au dépourvu et m'ont coupé le souffle. J'étais tellement choqué et surpris que j'ai dû relire les dernières pages plusieurs fois pour bien assimiler le génie de l'auteur et de ce qu'il nous avait concocté. C'est une fin à la hauteur de mes espérances concernant James Dashner qui me donne terriblement envie de sauter sur le tome 2 en version originale tant les révélations qui nous sont faites s'avèrent être poignantes et renversantes. J'ai tellement hâte de découvrir la suite de cette histoire !

En résumé, LE JEU DU MAÎTRE est un roman qui possède de nombreux bons points et qui a tout pour plaire. Son rythme, ses personnages et ses coups de théâtre m'ont complètement charmé et m'ont laissé impatient à l'idée de sauter sur le second volet de la saga. Néanmoins, il manque à ce récit un peu d'intensité et de profondeur pour être totalement parfait. Je ne me fais pas trop de soucis là-dessus, cependant, étant donné que James Dashner est un excellent auteur que j'apprécie beaucoup depuis sa trilogie L'ÉPREUVE. Une lecture originale et piquante que je vous recommande chaudement.

par Jordan
Sous la même étoile Sous la même étoile
Kelley York   
4,5/5

http://wandering-world.skyrock.com/3275073518-SOUS-LA-MEME-ETOILE-TROIS-C-URS-A-L-UNISSON.html

SOUS LA MÊME ÉTOILE résonne un joli coup de poing au cœur, une lecture frappante, touchante et hyper émouvante que j'ai énormément apprécié. Les personnages principaux – à savoir Hunter, Ash et Chance – sont très réalistes, profondément humains et ultra attachants. Par ailleurs, Kelley York possède une plume que j'ai trouvé à la fois douce et passionnante. Chaque mot est comme un papillon sur les lèvres. De plus, le fil conducteur de ce roman est absolument renversant et extrêmement entêtant. On veut toujours en savoir plus. Néanmoins, je reste (très, très) légèrement sur ma faim vu la conclusion du récit, mais je suis tellement divisé que je vous laisse découvrir mon point de vue là-dessus à la fin de l'article.

Rien qu'en l'espace de quelques pages, je me suis senti proche d'Hunter et de sa sœur, Ashlyn. En effet, ils sont aussi adorables l'un que l'autre. Hunter est un garçon vraiment touchant, à la fois intelligent et doté d'une gentillesse hyper attendrissante. J'ai énormément aimé faire ce voyage à ses côtés. Plus l'histoire avance et plus il se pose des questions sur son identité. Ses doutes, ses craintes et ses désirs ont un jour été les miens et je me suis très facilement retrouvé en lui. On veut sans cesse l'aider, le rassurer et le prendre dans nos bras pour lui dire que tout va bien se passer. Kelley York est parvenu à rendre ce personnage ultra crédible et vraiment convaincant. Il en va de même avec sa sœur, Ash, qui est un pilier fondamental de cette histoire. Toujours à l'écoute, pétillante et capable de lire entre les lignes mieux que tout le monde, elle m'a complètement ensorcelé. La relation qu'elle entretient avec Hunter m'a beaucoup rappelé le lien que j'ai avec ma sœur et j'ai trouvé cela tout simplement incroyable de la part de l'auteure de parvenir à reconstituer à l'écrit un tel rapport fusionnel. Le duo qu'ils forment est aussi craquant et rafraîchissant qu'il est poignant et amusant.

Chance, quant à lui, est indéniablement un protagoniste à part : à part par rapport à Hunter et Ash, par rapport au monde, par rapport à tous les autres personnages de roman. Vraiment. Sa personnalité est très ambigüe, très complexe, très paradoxale et pratiquement impossible à entièrement cerner. Il se livre à la fois totalement et absolument pas du tout. Il est drôle, mûr et d'une ouverture d'esprit hors-pair mais également très mystérieux et ultra secret. J'ai vraiment adoré Chance. L'extrême dualité qui émane de lui est intimidante et désarmante et c'est précisément ce qui le rend si charmant et fascinant. Sa relation avec Hunter et celle qu'il entretient avec Ash sont à la fois très proches et totalement différentes. On sent juste qu'il y a beaucoup d'amour au sein de ce trio et tous gravitent les uns autour des autres. J'imagine que c'est un ici l'un des points clés du roman : l'amour, sous toutes ses formes, sans condition ni physique. A travers Chance, l'auteure nous livre un magnifique message d'acceptation. Sincèrement, j'ai été frappé par le génie de Kelley York et la morale qu'elle nous transmet grâce à ses personnages.

L'intrigue peut paraître plutôt simpliste mais s'avère finalement être hyper bouleversante. Je ne m'attendais pas du tout à découvrir de telles révélations finales et je dois bien avouer que j'ai été très agréablement surpris par la tournure des choses. Le rythme va crescendo, la tension ne fait que s'accentuer et les ultimes chapitres sont, finalement, à couper le souffle. Plus on avance dans le roman et plus on veut en savoir. Cependant, l'une de nos plus grosses interrogations reste en suspens et, comme je le disais au début de ma chronique, je suis plutôt mitigé à ce sujet. En effet, habituellement j'ai beaucoup de mal avec les fins ouvertes et celle de SOUS LA MÊME ÉTOILE nous laisse sur un énorme point d'interrogation. Du coup, je suis un peu frustré. Cependant, cette conclusion colle tellement bien au personnage qui en est à l'origine que je ne peux qu'applaudir l'auteure et être d'accord avec elle. Vous l'aurez compris : je suis plutôt dans le flou. Je suis à la fois complètement convaincu étant donné que cette fin reste fidèle à la réalité de tout le roman et légèrement déçu de ne pas en savoir plus.

En résumé, SOUS LA MÊME ÉTOILE est une lecture passionnante et percutante qui aborde avec beaucoup de retenue et de délicatesse des thèmes aussi touchants qu'à fendre le cœur. Rencontrer Chance, Hunter et Ash a été une véritable opportunité à mes yeux et ils me manquent tous déjà terriblement. Kelley York nous livre, ici, une histoire extrêmement réaliste et pleine de messages très importants qu'il serait regrettable de manquer. Un récit poignant et fracassant que je vous conseille fortement de découvrir dès sa sortie en librairie !

par Jordan
Boys Don't Cry Boys Don't Cry
Malorie Blackman   
C'est un livre magnifique avec une histoire attachante.
Le personnage principal qui est à la fois un fils, un père et un frère,nous fait vivre des moments très émouvants, étant donné qu'il a du mal a montrer ses sentiments. A la fin on en a plus que ce qu'il nous en faut. Le livre n'est pas tant basé sur le fait qu'il soit père à 17ans mais plutôt sur une famille un peu "éclatée" qui apprend à redevenir soudée.
On ne s'ennuie jamais et le seul reproche que l'on puisse lui faire est le fait qu'il soit trop court. (:
Mémoires du Grand Automne, Tome 1 : Le déni du Maître-sève Mémoires du Grand Automne, Tome 1 : Le déni du Maître-sève
Stéphane Arnier   
Revenons un peu en arrière (#JeRaconteMaVie) : j’étais comme qui dirait dans une panne de lecture quand je reçois un mail de Stéphane Arnier pour me demander où en est ma lecture. Comment dire que ça fait une quinzaine de jours que je n’ai pratiquement pas touché à un livre ? Etant donner que je moment est propice pour l’auteur, puisqu’il fait pas mal de communication autour de ses livres, je me motive et commence ma lecture…

Très vite, nous sommes plongé dans ce nouvel univers en compagnie de Nikodemus Saule, le maître-sève d’Alkü, l’Arbre-Mère. C’est un homme d’un âge déjà bien avancé et qui a de hautes responsabilités. C’est donc avec lui que nous découvrons ce nouveau monde.

Même si l’histoire est un peu longue à ce mettre en place, ça ne m’a pas dérangé du tout puisqu’il est nécessaire à la bonne compréhension du récit d’avoir autant de détails. Et puis franchement, ce balader a dos de grand cerf dans des quartiers aux noms très nature comme « Terre-des-Champs » ou « La Rosée » y a pire !

C’est justement ce que j’ai fortement apprécié au départ de ma lecture, ce côté proche de la nature qui régit la vie des du peuple Alkayas.

Un événement assez étrange va venir perturbé la vie de Nikodemus et de ses collègues. Tout le long de ma lecture, et jusqu’à ce que la fin arrive je me suis posée des questions à propos de cet événement, tout comme notre protagoniste.

Mais c’est surtout dans le dernier quart du roman que tout s’accélère. Des personnages vont totalement retourner leur veste, Nikodemus lui-même va faire quelque chose d’assez atroce, le deuxième moment triste et tellement redouté du récit arrive ici également et finalement la fin tombe alors que non ! moi j’en voulais encore !!

Cette petite pépite, en plus de m’avoir « remis le pied à l’étrier » est mon premier coup de cœur de l’année ! Que demander de plus ?

par 327e
La Cité des ténèbres, Tome 1 : La Coupe mortelle La Cité des ténèbres, Tome 1 : La Coupe mortelle
Cassandra Clare   
TROP BIEN
Clary, découvre sa véritable nature, c'est une chasseuse d'ombres(démons). Sa vie tranquille est complétement chamboulée. Le monde (vampires, fées, loup-garous, magie) auquel elle apartient se dévoile au fur et à mesure. Personnage central, elle est courageuse, forte et loyale. Elle rencontre Jace, chasseur d'ombre également, bad boy torturé au grand coeur. C'est un personnage "a tomber par terre". Clary va peu à peu faire tomber sa carapace. De révélations en découvertes, d'actions en surprises, le récit va s'enchainer sans temps mort et se révéler émouvant, captivant, palpitant. L'histoire est tellement prenante que vous enchainerait sur les tomes 2 et 3 sans vous en rendre compte.


par Adèle
Ce qui nous lie Ce qui nous lie
Samantha Bailly   
À que j'avais hâte de le lire ce livre !
Eh bien je suis assez dérouté car je ne sais pas comment le décrire !
Une partie de moi le trouvé beau et une autre il m'a perturbé !
Car entre passés ! futur! présent !
Assez étrange comme sensation...
je suis assez mitigé un livre très étrange dirais-je .