Livres
466 806
Membres
431 267

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Christele-tup 2016-05-12T15:27:15+02:00

« – Manquerait plus que vous nous rejouiez le coup de la savonnette, tous les deux !

– T’as pas ce problème, toi, hein, Eric ! T’as du cul à domicile !

– Si tu crois que c’est facile de partager l’appart d’une nana qui a le feu au cul !

– Tu déconnes ? Profite-s-en !

– Hors de question. J’ai pas envie de partir à la chasse au logement si ça foire, en plus, on s’entend super bien. Tant pis, je vais continuer à subir ses miaulements quand elle baise. En échange, je me permets juste de lui pourrir un peu la vie, histoire qu’elle se rappelle ma présence. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Bookwolf 2018-04-30T18:32:31+02:00

Je grimace en l’entendant évoquer son dernier exploit. Je ne risque pas de l’oublier alors qu’il se pointe tout pec dehors à la moindre occasion !

– D’ailleurs, c’est bizarre qu’elle n’ait pas encore débarqué avec un lance-roquette, poursuit-il.

– Tu nous aurais présentés, lance un autre.

– Ouais, comme le dit Ben, ça aurait été l’occasion de faire connaissance avec la célèbre Amandine !

– Je vous préviens, un seul mot sur son surnom et je vous ruine.

Non, il n’a pas osé !

Prête à bondir sur mon coloc, j’ouvre la porte en grand, juste à temps pour voir disparaître quatre culs bombés en direction des blocs sanitaires. Ça perturbe un peu mon équilibre, j’en laisse tomber les slips, mais le retrouve bien vite en les entendant brailler « Oh oui, Amandine, suce ma piiine ! » en rigolant.

Ok… puisqu’ils en sont à invoquer la salope démoniaque qui sommeille en moi, me voilà ! De toute façon, que ce soit ici ou chez moi, j’ai bien besoin d’une douche. À moins que le plus urgent ne soit une purge des produits qui altèrent mon jugement… les médocs sont plus forts que je ne le croyais ; je plane et commence à faire n’importe quoi. Comme abandonner mes vêtements le long du chemin qui mène aux douches.

C’est donc nue comme au premier jour et d’un pas vacillant que j’entre à mon tour dans l’aire de lavage.

Et je ne me gêne pas pour mater les carrosseries qui s’exposent avec une certaine complaisance. Ils n’ont pas encore réalisé et continuent à plaisanter en s’aspergeant d’eau et de savon.

– Salut les gars, vous me faites une petite place ?

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode