Livres
469 540
Membres
436 947

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Brady le jaugea, un typhon d’émotions tourbillonnant dans ses prunelles de braise.

- C’est ta faute, décréta-t-il brusquement.

- Qu’est-ce qui est ma faute ?

- Si j’ai eu un accident, ce matin.

- Je pensais que c’était parce que tu avais fait le con.

À ces mots, Brady regarda Gage comme si c’était lui le con.

- Je rentrais du marché fermier de Green City, et sur une impulsion, j’ai fait un détour par Western et Diversey. Il y a quelque chose là-bas, ou plutôt quelqu’un, qui m’y attire de temps en temps.

Gage crut que son cœur allait cesser de battre et un léger vertige le saisit. Le mec était sérieux ? Il le forçait à jouer les infirmières et à lui faire la conversation afin de se vanter de ses conquêtes auprès de lui?

Et soudain, ses yeux semblables à deux lacs noirs traversés d’un éclat doré plongèrent dans les siens.

- Ce quelqu’un, c’est toi, ajouta-t-il.

- Pardon ?

- Oui, c’est toi que je vais voir sur ton putain de panneau publicitaire.

Si une voiture de cirque remplie de clowns était brusquement entrée dans le loft, Gage n’en aurait pas été plus surpris.

- Je te jure, il m’arrive d’aller faire un tour là-bas, juste pour t’admirer, mais rassure-toi, je ne m’arrête pas, ce serait pathétique.

Et un timide sourire éclaira son visage.

Les médicaments. Cette attitude étrange était forcément due aux antidouleurs qu’on lui avait donnés à l’hôpital, déduisit Gage.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Nari 2018-07-07T12:04:29+02:00

- Quelque chose ne va pas? question a-t-il.

Quel regard! Aussi noir que celui de Liam Neeson dans Taken, face aux kidnappeurs de sa fille, pret a en découdre. Si brûlant. Il n’allait quand même pas gémir sur ses problemes, c’etait la meilleure façon de ne pas baiser ce soir.

- Pas du tout, excepté que ce matin j’en m’apprêtais à me glisser entre mes draps quand on m’a appelé pour me dire qu’un pauvre idiot était tombé de sa moto, parce qu’il a la même concentration qu’une linotte. Et tu sais que ce petit merdeux a eu le cran de soutenir que c’etait ma faute? Mais je n’etais même pas la!

- Ma queue sait, elle, qui est le coupable, marmonna Brady.

Gage se mit à rire.

- Chef, tu es presque drôle tu sais? Tu veux un verre? Tu veux danser?

Un sourire timide éclaira alors les traits sévères de Brady.

- Non, juste toi, beauté dorée.

Afficher en entier

Il hocha la tête au reflet de Gage dans le miroir, car s'il avait ouvert la bouche, il aurait forcément dit une connerie du type : "Reste pour toujours."

Afficher en entier

Une fois qu'il eut repris sa respiration, Brady s'entendit demander, sans le croire lui-même :

- Tu as besoin de parler ?

Gage ferma les yeux, et répondit, un battement de cœur après :

- J'ai juste besoin de toi, rien que de toi... Laisse-moi dormir chez toi.

Afficher en entier

Une semaine plus tard, Gage l'avait appelé.

Une semaine après, Brady l'avait embrassé.

Et dans les cinq secondes, il avait paniqué et ordonné à Gage de se barrer.

Mais celui-ci n'avait pas renoncé. Il l'avait pourchassé. Oui, il lui avait fait la cour, nom de Dieu !

Afficher en entier

Sur son tee-shirt était écrit : "Pompier. Parce que "enculé" n'est pas vraiment un nm de métier".

Afficher en entier

Chapitre 1 :

"... Eh merde ! Ce type au visage, au corps et à la vois d'un dieu était-il en train... de flirter avec lui ? Il devait y avoir un tunnel spatio-temporel dans ses fichues cuisines, car ç'aurait sans doute été possible dans un autre univers, mais sûrement pas dans celui-ci.

Indifférent à la tragédie, Eli continuait à discuter, il l'avait vaguement entendu évoquer une discussion au sujet d'une collecte de fonds pour le lundi suivant. Et puis les deux intrus s'étaient dirigés vers la sortie, tandis qu'il se creusait le méninges pour dire quelque, n'importe quoi, qui aurait montré qu'il reconnaissait, en dépit de sa personnalité peu communicative, certains signaux envoyés par autrui même si, en l'occurrence, il n'en comprenait pas la raison.

Il s'en va... Il s'en va... Il va disparaître...

À l'agonie, Brady leur avait alors tourné le dos pour reprendre son rang dans les cuisines et subitement, sous l'impulsion du désespoir, avait lâché :

- Appelle-moi !"

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode