Livres
554 563
Membres
599 679

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Huis clos



Description ajoutée par schting 2010-02-24T14:47:26+01:00

Résumé

Garcin, révolutionnaire lâche et mari cruel : douze balles dans la peau ; Inès, femme démoniaque qui rendra folle de douleur sa jeune amante : asphyxie par le gaz ; Estelle, coquette sans coeur qui noie son enfant adultérin : pneumonie fulgurante. Morts, tous les trois. Mais le plus dur reste à faire. Ils ne se connaissent pas, et pourtant, ils se retrouvent dans un hideux salon dont on ne part jamais. Ils ont l'éternité pour faire connaissance : quelques heures leur suffiront pour comprendre qu'ils sont leurs bourreaux respectifs. "L'enfer, c'est les autres".

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 851 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par x-Key 2010-12-09T21:47:10+01:00

"L'enfer, c'est les Autres. "

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Un de mes livres de chevet... Un huis clos haletant, saisissant où se dévoile toute la complexité humaine. Soi et l'autre : peut-on vivre sans l'autre ? Comment exister avec l'autre ? Quelle liberté ? Et si l'enfer c'était l'autre ?...

Afficher en entier
Lu aussi

J'avais déjà étudié un extrait que j'avais beaucoup aimé mais j'ai finalement moins apprécié que prévu, la pièce dans son intégralité. Les personnages se révèlent intéressants et leurs échanges également, mais il manque un petit quelque chose pour que j'accroche vraiment. A lire tout de même !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par lecharpe 2021-04-24T14:42:14+02:00
Lu aussi

J’ai du lire huit à clos pour le lycée je ne sais pas trop quoi en penser. Il n’était pas très addictif puisque j’ai l’impression qu’il n’y a pas vraiment de but à cette histoire si ce n’est de la réflexion. Je le relirais peut être car je sens que je nest pas tout compris.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aline-100 2021-04-09T16:34:57+02:00
Lu aussi

Résumé de Huis clos :

Garcin, Inès et Estelle sont enfermés dans une pièce surchauffée. Aucune distraction n'est disponible : pas de radio, de télévision, pas de livres et même pas de fenêtres...

Commentaire de Huis clos :

"L'enfer, c'est les Autres." C'est de cette pièce en un acte qu'est tirée cette célèbre citation de Jean-Paul Sartre.

Très vite, on comprend la raison de ce Huis clos : Dévoiler le texte masqué

Au début, chacun essaye de faire croire aux deux autres qu'il ne mérite pas de se trouver là et s'est toujours comporté honorablement. Mais l'enfermement les ronge, l'insistance des " co-détenus " (appelons-les comme ça, à défaut d'un meilleur terme) est telle que les mensonges s'effritent peu à peu. La vérité, dans toute son horreur, apparaît alors au grand jour ; comme le dit Garcin, les trois héros sont alors " nus comme des vers " aux yeux du lecteur qui peut juger de l'opportunité du châtiment qui leur est infligé.

Peu à peu, les trois participants finissent par s'agacer mutuellement. Ils s'entendent puis se disputent, complotent à deux contre le troisième avant de changer de camp.

Ce manège permet à Sartre d'illustrer la versatilité de l'être humain. Il prouve que chacun ne s'entend avec l'autre que dans la mesure où cela sert ses intérêts. Cynisme ou réalisme ? A nous de juger !

Un autre élément frappant de la pièce, c'est l'espèce de" seconde mort " dont souffrent les personnages. Ainsi, aussi longtemps que quelqu'un se souvient d'eux sur Terre, les trois co-détenus sont capables de lire les pensées et d'entendre les paroles qui les concernent. Mais une fois que leur entourage les a oublié, quand plus personne ne prend la peine d'évoquer leur souvenir, ce lien ténu avec leur vie passée s'éteint. L'humanité est hors d'atteinte et il ne leur reste qu'eux-mêmes et leur deux compagnons d'infortune.

Que veut dire Sartre avec ces passages ? Que nous ne mourons pas tant que notre souvenir nous survit ? Cela semble un peu cliché pour un auteur comme Sartre... Pour rester dans l'ambiance " châtiment éternel ", je préfère penser que l'auteur a souhaité souligner la véritable nature de la damnation : l'oubli simple et définitif.

Résumé des Mouches :

Oreste arrive à Argos avec son précepteur. le jeune homme et son pédagogue découvrent une cité sombre et envahie par des essaims de mouches.

Quinze ans plus tôt, Agamemnon est revenu vainqueur de la guerre de Troie, au grand dam de son épouse, Clytemnestre, qui a profité de son absence pour le tromper avec Eghiste. Ce dernier profitera d'un moment d'inattention de la part d'Agamemnon pour le tuer à coup de hache. Les deux amants monteront alors sur le trône. Mais ils n'avaient pas prévu le remords qui les assaillent...

Depuis ce drame, tous les habitants d'Argos sont tenus de vivre dans la crainte de leurs morts.

Commentaire des Mouches :

Sartre se lance dans la tragédie antique avec Les Mouches. Mais, loin de proposer une pâle copie des auteurs classiques, c'est un véritable éloge de la liberté que compose l'auteur.

Le remords et la vengeance font également partie des thèmes principaux de cette pièce, mais ils m'a semblé que les tirades d'Oreste et de Jupiter sur la liberté jouaient le premier rôle de ce drame.

C'est en effet le manque de liberté des citoyens d'Argos qui les amène à reproduire le sentiment de culpabilité de Clytemnestre et d'Eghiste. Ceux-ci sont rongés par la culpabilité depuis le meurtre d'Agamemnon. Ce sentiment les a fait vieillir vite, a épuisé leur résistance. Afin d'expier leur péché aux yeux des dieux (et en particulier aux yeux de Jupiter), les souverains adultères et criminels d'Argos obligent le peuple à ressentir le même sentiment de culpabilité envers leurs propres morts.

Oreste, que tout le monde croyait mort, revient à Argos le jour même de la fête des morts, cérémonie qui permet à Eghiste de garder la main-mise sur la culpabilité de son peuple. Durant cette fête, les fantômes des défunts sont réputés remonter des enfers. Ils viennent hanter les vivants et leur rappeler leurs manquements à l'égard des disparus.

Oreste n'ayant pas grandi à Argos, il ne se sent pas obligé de participer à la sinistrose générale : il est libre de croire que le fantôme d'Agamemnon, s'il remonte réellement des enfers, ne vient pas pour le hanter lui, mais pour rendre infernale la vie des deux amants responsables de sa mort.

Après avoir rencontré sa soeur, Electre, et lui avoir dévoilé son identité, Oreste décide de l'aider à venger la mort de leur père. Electre le guidera dans le palais et Oreste tuera Clytemnestre et Eghiste. le frère et la soeur préparent ce complot contre l'avis de Jupiter, qui promet à Oreste un châtiment exemplaire s'il accomplit ses noirs desseins.

C'est alors que l'on atteint le point culminant des " Mouches ". Oreste affirme à Jupiter que le châtiment ne l'atteindra que s'il se sent coupable des meurtres qu'il souhaite commettre. Et le sentiment de culpabilité n'est ressenti que par celui qui n'est pas libre de le rejeter... Oreste se sentant tout à fait libre de venger son père, il ne se sentira jamais coupable du meurtre de sa mère et de son beau-père. La punition promise par Jupiter n'aura donc aucun effet sur lui. Beau plaidoyer en faveur de la liberté, mais Oreste sous-entend également par là que n'importe quel acte peut être commis par l'homme libre. Dérangeant...

Jupiter comprend, avec ces paroles d'Oreste, qu'un jour viendra où les hommes n'auront plus besoin des dieux, car les mortels seront libres de mener leur vie à leur guise...

Oreste tue-t-il sa mère et son beau-père ? Ca, je ne vous le dirai pas, tout comme je ne vous expliquerai pas le rôle de ces fameuses " Mouches " qui donne son titre à la pièce. A vous de le découvrir !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lili5 2021-01-16T13:24:38+01:00
Or

Une pièce absurde et philosophique, renversante, elle m'a prise aux tripes

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chloe7 2020-12-23T11:52:29+01:00
Lu aussi

Parfois, sur un coup de tête, il me prend l'envie d'ouvrir mon tiroir rempli de classiques de la littérature et de pièces de théâtre. C'est exactement ce qu'il m'est arrivé cette semaine, et mon choix de lecture s'est arrêté sur Huis Clos.

La morale de cette pièce laisse le lecteur à une réflexion profonde : l'enfer, c'est les autres (petite parenthèse, ceci m'a fait beaucoup penser à la série The Good Place, qui se base elle aussi sur le principe "enfer-paradis", dans les grandes lignes, et j'ai trouvé à la pièce et à la série de grandes ressemblances).

À chaque fois, j'ai l'impression de ressortir la même tirade : je réfléchis, je remue mes méninges et tourne les morales dans tous les sens philosophiques possibles et imaginables, et je dois bien avouer que j'adore faire ça. Cependant, même si cette pièce, comme d'autres lues avant elle, m'intrigue et m'intéresse quant à son sens profond, je retombe sans cesse dans le même problème : l'écriture me lasse, certains passages sont moins dans l'action. Pourtant, je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé le livre, ce serait mentir, je ne me sens juste pas totalement captivée par ce type d'écrit.

En bref, sans que le livre m'aie captivé du point de vue de son intrigue, j'ai apprécié les réflexions qu'il apporte.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PerleEmotion 2020-10-06T11:55:18+02:00
Diamant

L'enfer, c'est les autres. C'est tellement profond, tellement criant de vérité. Tellement douloureux à assumer.

Un huis clos à lire et décortiquer comme on analyserait un autre soi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Milika 2020-08-23T19:37:47+02:00
Lu aussi

Je n'ai pas trop aimé cette pièce

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Angie02 2020-07-14T21:52:12+02:00
Argent

N’ayant jamais encore exploré l’univers de Sartre, j’ai d’abord fait des petites recherches sur lui et sur le courant de l’existentialisme, qui est représenté en partie dans Huis Clos, mais on trouve bien plus dans une si petite pièce.

Au fur et à mesure de l’avancer des dialogues, on découvrira où se trouvent les personnages, qui ils sont, leur histoire et leur rôle. Cela permet de tenir le lecteur (ou spectateur) en éveille en mettant un discret suspense.

Mais cette pièce permet de faire connaissance avec plusieurs thèmes qui donnent à réfléchir. Je n’avais jamais vraiment bien saisi la célèbre citation : « L’Enfer, c’est les autres. », cette phrase faisant partie d’un tout, j’ai pu (enfin) comprendre où Sartre voulait en venir. (Comme quoi, remit dans le contexte, certaines choses prennent beaucoup plus de sens.) On cherche à approuver le regard des autres, on réagit en fonction d’eux, car ce sont les autres qui nous jugent et qui, par ce biais, nous font du mal. (Je ne sais pas si c’est exactement cela, mais c’est ce que j’ai ressorti de la pièce.) J’ai beaucoup aimé la vision de l’Enfer de l’auteur : simple mais purement efficace et qui renforce son propos.

Sartre nous offre une pensée assez intéressante : on est maître de nos actions, mais on n’existe aussi selon les autres, qui par ce biais nous font souffrir par bien des façons. (Du moins c’est la manière dont je l’ai interprété.) Si je trouve le courage, je me renseignerais peut-être plus sur sa philosophie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Strapontin 2020-04-06T14:29:10+02:00
Bronze

Pièce de théâtre très originale sur le concept (mais je ne peux rien dire de plus, je suis anti-spoil), glauque à souhait, mais très déroutante…

Mais quand j'ai refermé le livre, j'ai ressenti la boule au ventre des DS de français du lycée «comment commenter un texte que je n'ai pas du tout compris?!...»

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Oceane-Chaupitre 2020-02-26T18:14:06+01:00
Argent

Pièce lue dans le cadre d'un assistanat de langue française. Pièce de théâtre typiquement sartrienne qui ne laisse aucune résolution au problème mais donne le pourquoi du comment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kyat 2020-01-23T16:51:24+01:00
Lu aussi

Finalement on ne retient que "l'enfer c'est les autres" et en lisant la pièce on se rend compte que c'est réducteur de résumer cette pièce à cet adage.

Afficher en entier

Date de sortie

Huis clos

  • France : 2000-02-18 - Poche (Français)

Activité récente

Levato l'ajoute dans sa biblio or
2021-04-25T11:00:47+02:00

Titres alternatifs

  • No exit - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 1851
Commentaires 177
extraits 119
Evaluations 386
Note globale 7.63 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode