Livres
458 395
Membres
411 654

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

" - Alors, maintenant que tu m'as, que vas-tu faire de moi ?

Je me tourne vers lui

- Te mettre à l'abri quelque part où il ne t'arrivera plus rien."

Afficher en entier

" - Tu as... une mémoire remarquable, dis-je en bredouillant.

- Je me souviens de plein de choses à propos de toi, continue Peeta en ramenant une mèche de cheveux derrière mon oreille. C'est toi qui ne faisais pas attention."

Afficher en entier

" - Il m'a dit "Tu vois cette petite fille ? Je voulais épouser sa mère, mais elle a préféré partir avec un mineur."

- Quoi ? Tu es en train d'inventer ! je m'exclame.

- Non, je t'assure, insiste Peeta. Et moi j'ai dit: " Un mineur ? Pourquoi elle serait partie avec un mineur alors qu'elle pouvait t'épouser, toi ?" Et il m'a répondu: " Parce que quand il chante... même les oiseaux se taisent pour l'écouter.""

Afficher en entier

" Et, pendant ma tirade, l'idée de le perdre pour de bon m'a frappée de nouveau, et j'ai réalisé à quel point je ne voulais pas qu'il meure. Ça n'a rien à voir avec les sponsors. Ni avec ce qui se passera, à notre retour chez nous. Ni avec la peur de la solitude. C'est lui. Je ne veux pas risquer de perdre le garçon des pains."

Afficher en entier

" N'oublie pas que c'est l'amour fou entre nous, alors si tu as envie de m'embrasser, il ne faut pas te gêner."

Afficher en entier

Peeta lève les yeux au ciel puis se tourne vers Haymitch.

- Elle ne se rend pas compte. De l'effet qu'elle peut produire.

Il griffe la table du bout des ongles, en évitant mon regard.

Mais de quoi diable parle-t-il? Les gens se bousculeraient pour m'aider? Personne ne m'a aidé quand nous étions en train de mourir de faim! Personne, sauf Peeta. Les choses ont changé lorsque j'ai eu quelque chose à négocier. Je suis coriace en affaire. Mais le suis-je vraiment? Quelle impression puis-je donner aux autres? Celle d'une pauvre fille dans le besoin? Est-il en train de suggérer qu'on m'achetait mes prises un bon prix parce qu'on avait pitié de moi? J'essaie de me poser sincèrement la question. Serait-ce vrai? Il a pu arriver que certains marchands se montrent généreux, mais j'ai toujours attribué ça à la relation de longue date avec mon père. Et puis je ne leur apportais que du premier choix. Personne n'a eu pitié de moi!

Afficher en entier

Arracher des enfants à leurs districts, les obliger à s'entretuer sous les yeux de la population : c'est ainsi que le Capitole nous rappelle que nous sommes entièrement à sa merci et que nous n'aurions aucune chance de survivre à une nouvelle rébellion. Quelles que soient les paroles, le message est clair : "Regardez, nous prenons vos enfants, nous les sacrifions, et vous n'y pouvez rien. Si vous leviez seulement le petit doigt, nous vous éliminerions jusqu'au dernier. Comme nous l'avons fait avec le district Treize."

Afficher en entier

Je ne pensais pas compter dans le district Douze. Mais il s'est produit un changement quand je me suis avancée à la place de Prim, et on dirait désormais que je suis devenue quelqu'un de précieux. Une personne, puis deux, puis quasiment toute la foule porte les trois doigts du milieu de la main gauche à ses lèvres avant de les tendre vers moi. C'est un vieux geste de notre district, rarement utilisé, qu'on voit parfois lors des funérailles. Un geste de remerciement, d'admiration, d'adieu à ceux que l'on aime.

Afficher en entier

“Cato s'agenouille près de Clove, l'épieu à la main, en la suppliant de rester avec lui. Bientôt il va réaliser que c'est sans espoir, que rien ne peut plus la sauver.”

Afficher en entier

“Je vois mal comment glisser un « merci », là-dedans. Ca n'aura pas l'air sincère si je m'efforce en même temps de lui trancher la gorge.”

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode