Livres
472 566
Membres
445 340

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Kheopsia 2019-06-07T08:46:24+02:00

- Arrêtez ! hurla-t-elle en s'interposant.

- C'est quoi, ce truc ? grinça Ombre.

Brian éclata de rire.

- Ce sont des canins, chiens et chats ne s'entendent guère. Tu aurais pu les prévenir que tu en avais un.

- Cette bestiole n'est pas entrée chez toi sans y être invitée ? dit Cuivre après avoir cessé de grogner et s'être redressé.

Lauren se retourna et se mit à genoux.

- Non. Viens là, Tigre. Tout va bien. Ils n'ont pas voulu te faire peur. Allez, bébé, approche.

- Tigre ? éructa Cuivre, hilare. Tu l'as appelé Tigre ? C'est le nom d'un pote ! La tête qu'il va faire quand je lui raconterai !

Afficher en entier
Extrait ajouté par nouta 2019-06-20T09:16:01+02:00

- ...Je veux retrouver la ligne.

— La ligne, on l’a déjà, rétorqua Lauren en lui adressant un clin d’œil. C’est juste une courbe au lieu d’être une droite.J’en ai ma claque d’être malheureuse sous prétexte que j’ai des poignées d’amour et que mon cul déborde du jean que je portais à quatorze ans

Afficher en entier
Extrait ajouté par Kheopsia 2019-06-07T08:51:50+02:00

- Ils veulent qu'on vienne avec eux. Sois sympa, quoi, boucle-la et allons faire une valise. (Lauren fit la grise mine.) Sans dec, quoi, t'as vu les morceaux ? Allez, Lauren, bouge ton cul. (Amanda filait déjà vers l'escalier.) Ne partez pas sans moi !

Lauren se tourna vers Flamme et vit qu'il écarquillait les yeux.

- Les ... "morceaux", c'est nous ?

Lauren soupira.

- Amanda est célibataire et ça lui pèse.

- Comment ça ?

- Elle n'a pas d'homme dans sa vie, elle en veut un, et vous êtes à son gout.

Flamme se détendit et s'esclaffa. Balafre émit un bruit de gorge bizarre.

- " A son gout"... Elle veut nous manger ?

- Mais non, répondit Flamme, tout sourires. Elle cherche un partenaire.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Folize 2019-06-02T11:03:17+02:00

Quand la porte de la salle de bains s’ouvrit, quelques instants plus tard, Lauren rouvrit brusquement les yeux et le vit apparaître, seulement vêtu d’un caleçon. Son torse hâlé et musclé était une pure merveille. Biceps bien dessinés, larges épaules. Lauren sentit sa bouche s’assécher.

Il s’immobilisa devant elle et la dévisagea, la tête penchée de côté, l’air étonné.

- Ça ne va pas ?

Elle baissa les yeux jusqu’à son caleçon taille basse puis, plus bas encore, découvrit ses cuisses massives – encore du muscle. Parfait exemple de masculinité triomphante, il aurait fait blêmir d’envie n’importe quel play-boy de calendrier.

- Lauren ? s’inquiéta Colère, les sourcils froncés. Tu es toute pâle…

- C’est tout ce que tu portes ?

- Je dors nu, d’habitude, mais j’ai pris soin de passer un truc. (Il baissa la tête avant de recroiser le regard de la jeune femme.) Mon sexe est couvert, tout va bien.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Melou78 2019-05-23T12:22:00+02:00

— Conseil numéro deux : les humaines adorent les petites attentions. En quoi ça consiste ? À faire une surprise à sa compagne pour lui montrer à quel point on l’aime. Un petit cadeau qui montre qu’on pense à elle.

— C’est ce qu’on fait au sein d’un couple, non ? Faire le bonheur de sa compagne, lui faire comprendre qu’elle passe avant.

— Je te rejoins, c’est l’un de nos points forts. Le plus dur, c’est d’apprendre à être moins direct. Quant à remercier Jessie… pas la peine. Tu diras à ta femme que c’est l’OPH qui a tout arrangé quand tu lui parleras mariage et alliances. C’est vrai au demeurant : comme Jessie est une Hybride à part entière, c’est bien l’OPH qui s’est occupé de tout. Elle s’est contentée de donner deux ou trois directives. Je fais confiance à ma femme pour ce genre de chose, elle m’a assuré que ta Lauren allait « faire des bonds », je cite. (Justice gloussa.) Je ne la contredis jamais quand il s’agit d’histoires d’humains. Fais comme moi. C’est le conseil numéro trois.

— Je ne dois pas contredire ma compagne quand c’est un truc d’humains ?

— Tout juste. Tu n’aurais jamais raison, et, quant à moi, je continue à « en apprendre sur le sujet. Les humains sont très différents de nous. C’est le tuyau numéro quatre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Melou78 2019-05-23T12:19:34+02:00

— Tu veux bien défaire ton chignon ? Je suis curieux…

Lauren haussa les épaules et entreprit d’ôter les épingles de sa coiffure. Elle allait avoir les cheveux en pétard, mais, puisqu’il y tenait, autant lui faire ce petit plaisir. Sa curiosité était compréhensible ; elle-même avait mille questions à poser sur les Hybrides. Elle se rendit compte qu’elle devait lui sembler aussi étrange que l’inverse.

Après avoir posé les épingles sur la table, elle défit l’élastique et fit bouffer ses cheveux, heureuse de les sentir cascader librement. Le rituel du brossage était d’ordinaire réservé au moment du coucher. Puis elle guetta la réaction d’Ombre.

Il avait les lèvres entrouvertes et les yeux écarquillés. Après avoir cillé à plusieurs reprises, il finit par sourire.

— Tes cheveux sont superbes et plus longs que ce que j’aurais cru. Les miens me manquent.

Elle avisa ses mèches blondes taillées très court.

— Pourquoi les avoir coupés si tu les préfères longs ?

— Pour la mission. Ils repousseront. (Il cessa de sourire.) Il a fallu en passer par là pour avoir l’air plus humain et s’intégrer au commando. Sans être aussi longs que les tiens, les miens m’arrivaient sous les épaules.

La jeune femme compatit.

— J’attache mes cheveux pour le boulot. Tu aurais pu faire pareil, non ?

Un bruit de vaisselle cassée retentit côté cuisine. Lauren sursauta et pivota d’un bloc : Colère la dévisageait, bouche bée, et l’assiette de son sandwich gisait par terre, en mille morceaux.

Ombre poussa un petit rire.

— Ils sont beaux, hein ? Et beaucoup plus longs que je croyais.

Colère se crispa, les yeux rivés sur le gâchis à ses pieds. Un grognement émergea de sa gorge tandis qu’il se baissait pour ramasser les débris. Lauren, confuse, se tourna vers Ombre.

— Il vient de gronder ? J’avais cru rêver la première fois que j’ai entendu ça…

— On gronde tous. C’est dû à l’hybridation. On grogne aussi. On hurle. (Il gloussa.) Et on montre les dents. Tu as vu nos crocs ?

Elle secoua la tête.

— Je n’ai rien remarqué de ce côté-là, non…

— C’est parce qu’on a appris à ne pas trop ouvrir la bouche. En s’entraînant à parler et à sourire devant un miroir pour ne pas flanquer la frousse aux humains. Tu as envie de voir mes canines ?

Elle hésita.

— OK… si tu gardes tes distances.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lovelybook 2019-10-02T18:34:04+02:00

- Toi seule compte à mes yeux.

Le cœur battant, elle faillit fondre en larmes.

- Tu le penses vraiment.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lovelybook 2019-10-02T18:33:55+02:00

Une odeur attira leur attention : une hybride approchait. Elle sourit et détailla Colère de la tête aux pieds. S'arrêta à côté de lui, le regarda dans les yeux et ronronna en sourdine.

- Salut, toi.

Que répondre ? Heureusement, Ombre vint à son secours.

- On part avec le commando humain. Pas le temps de faire connaissance, désolé.

L'amazone cessa de sourire.

- Bonne chance. Vous êtes très courageux, tous les deux

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lovelybook 2019-10-02T18:33:42+02:00

Colère prit une profonde inspiration. Sa décision était prise. J'en suis capable. Ma volonté est plus forte que le conditionnement. Jamais je ne ferai de tort à Lauren, cette certitude va m'aider à rester maître de moi-même.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lovelybook 2019-10-02T18:33:34+02:00

— Conseil numéro deux : les humaines adorent les petites attentions. En quoi ça consiste ? À faire une surprise à sa compagne pour lui montrer à quel point on l’aime. Un petit cadeau qui montre qu’on pense à elle.

— C’est ce qu’on fait au sein d’un couple, non ? Faire le bonheur de sa compagne, lui faire comprendre qu’elle passe avant.

— Je te rejoins, c’est l’un de nos points forts. Le plus dur, c’est d’apprendre à être moins direct. Quant à remercier Jessie… pas la peine. Tu diras à ta femme que c’est l’OPH qui a tout arrangé quand tu lui parleras mariage et alliances. C’est vrai au demeurant : comme Jessie est une Hybride à part entière, c’est bien l’OPH qui s’est occupé de tout. Elle s’est contentée de donner deux ou trois directives. Je fais confiance à ma femme pour ce genre de chose, elle m’a assuré que ta Lauren allait « faire des bonds », je cite. (Justice gloussa.) Je ne la contredis jamais quand il s’agit d’histoires d’humains. Fais comme moi. C’est le conseil numéro trois.

— Je ne dois pas contredire ma compagne quand c’est un truc d’humains ?

— Tout juste. Tu n’aurais jamais raison, et, quant à moi, je continue à « en apprendre sur le sujet. Les humains sont très différents de nous. C’est le tuyau numéro quatre.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode