Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Ichidooks : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Dans les temps, Tome 1 : Mauvais timing Dans les temps, Tome 1 : Mauvais timing
Mary Calmes   
Mary Calmes est une auteure que j'apprécie beaucoup pour la grande sensibilité qui se dégage des relations qu'elle décrit dans ces romances MM. Elle possède aussi une imagination débordante teintée de poésie ainsi que d'un goût prononcé pour le paranormal cependant c'est au Texas qu'elle nous entraîne avec cette romance qui a pour héros un cowboy et un jeune agent immobilier plus à même de chevaucher une moto qu'un cheval..

Stefan Joss part au Texas pour assister au mariage de sa meilleure amie Charlotte et être son témoin, ses deux là ressentent plus qu'une amitié profonde entre eux, c'est quasiment un amour fraternel. Ils ont été colocataires durant dix années et se disent tout, Charlotte ne peut se passer de Joss c'est son point d'ancrage, quant au jeune homme pour lui Charlotte et ses proches représente une famille à laquelle il est profondément attaché à l'exception d'un seul de ses membres : Rand, le frère ainé de la jeune femme.

La première rencontre entre Rand et Joss a été brève et violente, une seule phrase destructrice a scellé définitivement toutes relations amicales entre eux. Ils s'évitent où s'échangent des répliques cinglantes. Rand est beau et viril mais d'un caractère plus fermé, le cowboy typique, chef de famille qui dirige le Ranch familial d'une main de fer mais humain avec ses employés. Quelques jours avant le mariage un événement va complètement changer le type de relation entre les deux hommes, Rand avoue ses vrais sentiments à Joss qui a beaucoup de mal à y croire au départ malgré les explications fournies. Certaines lectrices trouveront surement étrange le revirement total de Rand mais bizarrement moi je n'en ai pas été surprise, une telle haine dès le départ ne pouvait que cacher un sentiment bien différent, par contre le pourquoi de cette dissimulation m'a laissé plus que perplexe.

J'ai aimé la façon dont la relation entre Stefan et Rand a évolué, c'est assez crédible à partir du moment où ses deux là s'aiment depuis 10 ans. Les scènes intimes peuvent sembler brutales mais non c'est l'expression de la passion refoulée de Joss et de Rand qui s'exprime ainsi. L'auteure utilise toujours un langage cru mais jamais vulgaire c'est un peu sa marque de fabrique, c'est torride et chaud, elle prend beaucoup de plaisir à écrire ces scènes en y introduisant toujours des sentiments.

C'est une histoire agréable et moderne, bien construite dans l'ensemble alors quels sont les points négatifs pour moi. Le premier c'est le semblant d'intrigue qu'a introduite l'auteure, complètement inutile pour ma part qui tombe comme un cheveu sur la soupe à la fin du récit, alors si on la prend comme moyen pour exprimer les sentiments des deux hommes effectivement c'est logique mais sincèrement il aurait mieux valu développer un peu plus l'impact que la relation homosexuelle de Joss et Rand engendre au sein d'une communauté aussi conservatrice et homophobe que le Texas. Le second point c'est le caractère de Joss, pourquoi diable en faire un homme si parfait en tout, il arrive dans une pièce et tout le monde s'illumine, il règle tous les problèmes, il est beau comme un dieu, il est intelligent et même ses défauts sont portés aux nues ! J'aurais apprécié de voir ce personnage un peu moins parfait cela aurait été plus crédible.


par samba
Sept jours, Tome 1 : Destinés l'un à l'autre Sept jours, Tome 1 : Destinés l'un à l'autre
Andrew Grey   
Même si le sujet très sensible qu'est la pédophilie au sein de l'église est le point de départ de cette romance, l'histoire ne s'articule pas uniquement sur ce propos, non l'auteur réussit avec beaucoup de sensibilité à construire une histoire d'amour entre deux adolescents qui étrangement se trouveront grâce à cette terrible épreuve que subit l'un des protagonistes.

Evan Donaldson est un adolescent d'à peine quinze ans lorsqu'il perd brutalement ses parents dans un accident de la route et comme malheureusement cela arrive bien souvent n'ayant plus aucun parent il se retrouve en foyer d'accueil au sein d'une famille ni bonne ni mauvaise, mais qui pour l'adolescent traumatisé ne conviendra pas. S'ensuit le chemin classique de la descente aux enfers qui en l'occurrence s'avère être la rue et la vente de son corps pour gagner de quoi manger et survivre. Un jour à la place d'un client il tombe sur le père Valentin qui sera son sauveur, c'est un personnage qui m'a laissé un sentiment mitigé par ses actions mais que chaque lectrice verra selon ses propres convictions, le père Valentin est celui qui va non seulement le sauver mais aussi lui rendre l'estime de lui-même. Ce personnage capital dans la vie de notre jeune héros va construire la personnalité d'Evan et détermineral'ensemble de sa vie.

A son arrivée au sein de l' l'Académie Saint Bartholomé, Evan va se retrouver avec comme compagnon de chambre Clay Mueller qui deviendra non seulement son meilleur ami mais également l'unique amour de sa vie. C'est cette histoire chargée de colère, de haine, de peur mais aussi d'amour, de camaraderie, de tendresse et d'amitié que l'auteur va raconter, une romance qui s'étend sur plusieurs années mais dont seul 7 jours importants détermineront la conclusion heureuse ou pas. C'est une magnifique histoire écrite avec une plume tendre qui vous fait passer par de multiples émotions,certains passages vous feront pleurer, d'autres sourire, d'autres encore bondir et vous serez peut-être en désaccord avec les sentiments ressentis par Evan, jusqu'à la fin vous ne serez jamais sure de voir une conclusion heureuse à cette relation commencée dans la douleur.

Je vous conseille vraiment de lire ce trop court récit à mon grand regret car c'est une romance très réussie qui touchera autant les lectrices aimant la romance adulte que celles qui n'ont jamais abordé ce genre car les scènes intimes sont très douces et pleines de pudeur à l'mage de cette histoire.

par samba
Le Diplomate Le Diplomate
Zahra Owens   
Franchement, je m'attendais à une catastrophe. Je déteste la politique, surtout de mon propre pays (Belgique xD quand tu nous fait chi....)
Mais je fus sincèrement heureuse de le lire. J'avoue que parfois c'est un peu simpliste au niveau des situations (réactions des femmes parfois trop calme). Les réactions au boulot, ... Par contre, l'évolution de leur relation même si parfois un léger trop rapide est un pur délice. Parfois c'est ce qui manque dans les romance M/M une possibilité de voir après le happy end.

Un pur plaisir que je conseil à tous.
Surtout que je suis presque tomber amoureuse des deux protagonistes qui sont trop incroyable

par Leska
Désir interdit, Tome 1 : Provocation Désir interdit, Tome 1 : Provocation
Joanna Chambers   
David Lauriston est un jeune avocat débutant sans fortune, il est travailleur et ne compte pas ses heures. Il vient d'un milieu modeste, d'une famille simple qui a tout fait pour l'aider autant que possible à réaliser ses ambitions. On le suit évoluer grâce à un avocat qui l'a pris sous son aile et qui va l'aider à entrer dans la société d’Édimbourg. Une affaire de trahison sur laquelle il a travaillé ne cesse de le tarauder, d'autant que le jeune frère d'une des victimes accusées vient le solliciter pour retrouver la trace du traître qui ferait partie de la noblesse. David, d'un caractère honnête, bon, gentil, et compatissant décide de l'aider et tombe sur Lord Murdo Balfour. Murdo est l'exact opposé de David, il est cynique, froid et déterminé, néanmoins il trouve David très à son goût et décide d'emmener David dans son lit sans équivoque. Ils vont tous deux se retrouver à mener l'enquête et ce qu'ils vont finir par découvrir va les étonner et leurs confirmer que la justice a bien deux vitesses dans ce monde. Les pauvres gens subissent souvent les méfaits des riches sans pouvoir se défendre comme il faudrait. Tous ces événements les amènent à se côtoyer de plus en plus ce qui exacerbe la tension sexuelle entre eux.

Au cours du XIX ème siècle, la liberté d'aimer était fortement réprimée par la société mais aussi par la justice, les hommes amoureux d'autres hommes devaient absolument taire et cacher leurs rapprochements. David, conscient de sa situation qu'il juge lui-même malvenue, refoule constamment son tempérament, refuse de se laisser aller à ses inclinations. Il lutte en permanence contre lui-même et son désir grandissant vis-à-vis de Murdo. Il se lance donc à corps perdu dans son travail d'avocat et dans la recherche de l’identité du mystérieux traître. Comme si son monde n'était pas assez compliqué, son mentor et protecteur semble vouloir le marier à l'une de ses filles afin d'assurer sa position, ce que refuse David, ne voulant pas enfermer une quelconque jeune fille dans un mariage sans amour. Le pauvre jeune homme vit difficilement avec tous ses tourments intérieurs.

Au travers des pensées de David, on sent le poids des traditions, le prix de l'honneur familial quant à la bienséance de mise à cette époque. Le société doit être lisse, ne pas faire de vagues pour les femmes, comme pour les hommes. Les sentiments ne sont pas pris en compte, on fait une alliance d'intérêts communs plutôt qu'un mariage d'amour. Même si j'aime beaucoup lire sur cette époque et ce roman ne fait qu’asseoir cette certitude, j'aurais jamais pu vivre de cette manière, il faut toujours rentrer dans des cases sinon c'est la ruine, ruine de la réputation, ruine de l'honneur familial, ruine de fortune ... juste parce que l'amour n'a pas lieu de prévaloir sur le reste à cette époque.

L'auteure rend ces injustices flagrantes auxquelles certains s'adaptent quitte à bafouer leurs vœux de mariage pour satisfaire leurs envies, et pour d'autres comme David s'orienter vers le célibat est une nécessité pour rester en accord avec eux-même. Ce premier tome est très réussi de ce point de vue mais j'attends le second avec impatience car mon cœur qui s'est attaché à David, aimerait qu'il trouve le bonheur et l'amour pour qu'il soit complet. Notre époque -malgré les maints progrès qu'il reste encore à faire- est plus propice aux différences en amour, aux possibilités d'avenir plus larges pour quiconque s'en donne les moyens.

Le roman pointe aussi du doigt la justice qui ne touche pas la classe aisée de la même façon que la classe moyenne et la plus pauvre. Les magouilles faites à la tête de la noblesse retombent inévitablement sur les pauvres gens, se retrouvant à payer un lourd tribu - prison voir la mort - pour permettre la sauvegarde des privilèges et de l'accumulation de toujours plus de richesses. Rose Taylor

Merci à MxM Bookmark pour ce SP.

http://meninbooks.eklablog.com/desir-interdit-provocation-tome-1-de-joanna-chambers-a155361788

par Tyzane
Marshals, Tome 1 : Ces liens qui nous unissent Marshals, Tome 1 : Ces liens qui nous unissent
Mary Calmes   
Je ne suis pas une grande fan de Mary Calmes, mais j’ai craqué pour ce premier tome lors d’une promo, et je dois que je me suis surprise à vraiment apprécier à me plonger dans l’histoire.
Ici, exit la tendance de créer un héros qui ne voit pas ses attraits, mais dont tout le monde tombe sous le charme en 5 min. Même si dans l’ensemble je suis d’accord avec l’affirmation de Ian « Ouais, parfait, tu es un putain de saint et je suis un connard ingrat » qui est plutôt juste en début de livre (surtout pour le comportement de Ian envers Emma, même si elle lui rend bien).
Mais au fil des pages, cette impression tombe et nous découvrons des héros bien plus contrastés, et bien plus complexes qu’en prime abord. Et leur couple en devient d’autant plus évident.
J’ai également aimé que le travail des marshals soit bien présent dans l’histoire, pas forcément pour une histoire complexe, mais également pour des interventions de tous les jours. Ça met du peps dans l’histoire.
Bref, une jolie surprise.

par Oxanes
The Boyfriend Chronicles, Tome 1 : Le Plan de Secours The Boyfriend Chronicles, Tome 1 : Le Plan de Secours
River Jaymes   
Je savais que j'allais apprécier ce livre mais à ce point non, un auteur que je ne connaissais pas du tout qui manie aussi bien l'humour, que la tendresse et des scènes sexy fraiches mais torrides qui sortent de l'ordinaire. Alec et Dylan sont deux personnages atypiques, il est vrai qu'au départ je ne voyais pas du tout comment ces deux hommes allaient pouvoir construire une relation durable.Et même si l'écriture est parfois un peu maladroite,je me suis facilement laissée prendre par cette romance.

Alec est un médecin dévoué qui n'attend qu'une chose c'est que son amant depuis deux ans Tyler s'engage enfin envers lui, alors le coup est rude lorsque celui-ci le plaque d'une manière très cavalière le laissant complétement perdu.Dylan est un amour,sans vraiment connaitre Alec il arrive comme un preux chevalier , simplement touché par sa détresse et au pied levé va assumer le rôle de petit ami de remplacement.J'ai apprécié la façon de l'auteur de faire progresser leur relation tout en douceur, ils deviennent d’abord amis puis amants,ce qui est plus crédible d'autant plus que si Alec est gay ce n'est pas le cas de Dylan. Celui-ci prend les choses comme elles sont, il ne met pas un nom sur leur relation ou leur sexualité, il apprécie Alec point, il est heureux au jour le jour et ne se soucie pas de ce que les autres pensent ou disent.C'est un personnage très positif, qui a un certain passé qui lui a démontré qu'il faut profiter de ce que la vie vous offre sans regarder ni derrière ni devant.

C'est d'ailleurs un des points qui les font s'opposer car si Alec quant à lui cherche un partenaire pour la vie, il a un profond besoin de planifier un futur avec tout ce que cela induit. Vous rajoutez à ce désir opposé, l'intervention d'un "ami qui vous veut du bien" et l'ex omniprésent et la marmite se met vite à bouillir.Mon seul petit bémol porte sur certains passages où River Jaymes imposent de longues introspections intérieures à Alec et Dylan dans beaucoup de dialogues. En bref, ils se parlent à eux-mêmes durant un long moment avant de simplement répondre à la question, c'est une construction assez surprenante qui coupe le rythme du récit.

par samba
Blackcreek, Tome 1 : De plein fouet Blackcreek, Tome 1 : De plein fouet
Riley Hart   
Une douceur : Suite à une déception amoureuse, Noah se réfugie dans le seul endroit où il s’est senti chez lui : Blackcreek qu’il a quitté à 13 ans, voilà maintenant 17 ans. A l’âge de 10 ans, il fait la connaissance de Cooper et pendant trois ans, ils seront inséparables mais Noah a du partir avec ses parents sans avoir pu dire au revoir à son meilleur ami. Dès son arrivée, il tombe sur Cooper qui le sachant sans toit, lui propose de louer sa chambre d’ami. Malgré les années, leur amitié va renaitre et ils vont vite retrouver leur complicité mais cette amitié va lentement se transformer en des sentiments plus profonds et troublants. Si Noah est gay et ne se cache pas, Coop est un hétéro qui ne comprend pas ce qu’il lui arrive... Une romance M/M tendre, complexe et sensuelle. J’ai été charmée par ce couple attachant et touchant. Un très bon moment et je lirai la suite avec Wes et Braden avec plaisir.

par Folize
Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers
Benjamin Alire Sáenz   
http://wandering-world.skyrock.com/3177420197-ARISTOTLE-AND-DANTE-DISCOVER-THE-SECRETS-OF-THE-UNIVERSE.html

Foudroyant. Mélancolique. Lumineux. Magnifique. Parfait. Voici la liste des premiers mots qui me viennent à l'esprit pour qualifier ce roman. ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE est une lecture hyper forte, hyper prenante, hyper bouleversante et hyper intense. Je vous assure qu'en refermant le roman, j'affichais un immense sourire, et j'étais empli d'une espèce de joie étrange. Depuis combien de temps un livre aussi bon et aussi rafraîchissant n'avait-il pas croisé ma route ? L'histoire de Dante et d'Aristotle est juste poignante au possible. Poignante, et inexorablement réaliste. En effet, ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE traite de sujets qui concerne chacun d'entre nous. Le passage d'un âge à l'autre, l'acceptation de soi, de l'idée que certaines choses nous échappent, et que l'univers, et tout ce qu'il comporte, est aussi compliqué qu'il est magnifique. Benjamin Alire Sáenz nous livre ici un récit inoubliable et d'une puissance rare, écrit avec une plume qui mêle finesse et dureté. Et j'ai adoré, fatalement. ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE est un très très très beau coup de foudre ♥
Comme l'indique extrêmement bien le titre, ce roman est avant tout basé sur l'histoire d'Ari et de Dante qui cherchent à découvrir tous les secrets de l'univers. Sauf qu'ils vont très rapidement comprendre que l'univers, c'est eux. C'est nous. Ce n'est pas compliqué : dès les premiers chapitres, j'ai complètement craqué pour Aristotle. Ce jeune homme est tout simplement ADORABLE. Il est drôle, attachant, et il voit la vie de manière réaliste et hyper juste malgré ses 15 ans. Tout, absolument tout, à son sujet m'a plu et m'a fait vibrer. Ari est un de ces héros. Vous savez, ceux qui nous ressemblent inexplicablement. Qui sont comme nous. Qui sont nous. J'ai vraiment du mal à mettre des mots sur toutes les sensations qu'il a provoqué en moi. La moindre de ses pensées, le moindre de ses sentiments, la moindre de ses impressions, le moindre de ses doutes... Tout m'a pulvérisé. Je veux dire... Vraiment pulvérisé. VRAIMENT. Comment pourrais-je vous faire comprendre ce que j'ai éprouvé... Haaaaaaaaaaaaa !!! Je suis hyper frustré !!! Il faut que vous réalisiez qu'Ari est un personnage en or, totalement humain et juste ultra passionnant. Je viens de regarder le mur de citations dans ma chambre et je crois en avoir trouvé une parfaite pour lui : « Les rencontres sont comme le vent : certaines vous effleurent juste la peau, d'autres vous renversent. ». Voilà, c'est ça. Aristotle m'a renversé. Aristotle m'a purement et simplement renversé.
Très rapidement dans l'histoire, Dante intervient. Et, là, je crois que même les mots ne vont pas suffire pour vous expliquer ce que j'ai pensé de sa relation à la fois hyper ambigüe et hyper claire avec Ari. J'ai envie de jurer, là tout de suite. D'écrire des "putain" et des "merde" à répétition. J'ai envie de crier. De hurler dans le désert. De courir au beau milieu d'une tempête. De me souvenir de la pluie. Parce que, merde, que l'amitié entre Ari et Dante est éblouissante. C'est le genre de lien que vous ne créez qu'une seule et unique fois dans votre vie. Et encore, si seulement vous êtes assez chanceux pour rencontrer la bonne personne. ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE nous offre une amitié perdue entre confiance et loyauté, entre sentiments amoureux et remises en question, entre le soleil et les nuages, entre la répulsion et l'attirance, entre ce que les héros veulent être et ce qu'ils se laissent être. Putain, c'est magnifique. Excusez-moi pour les gros mots, mais je veux que vous compreniez à quel point ce roman est fort et captivant. Il y a quelque chose entre Ari et Dante d'admirable et de splendide. D'exaltant et de déchirant. De fascinant et de dévastateur. De créateur et de chaotique. Très souvent, la plume de l'auteur et sa manière de construire ses protagonistes m'a fait penser à l'écriture de John Green. Si vous avez aimé NOS ÉTOILES CONTRAIRES, vous allez adorer ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE. C'est promis. Ari et Dante sont merveilleux, réels, émouvants et touchants ♥
Si ce récit est aussi bouleversant, c'est également grâce à l'écriture poétique et parfaite de Benjamin Alire Sáenz. Ici, pas question de tourner autour du pot. La plume de l'auteur est vive et va droit au but. On ne s'encombre pas avec des mots inutiles et des phrases sans consistance, loin de là. Vous pouvez comprendre ce que j'essaie de vous dire grâce au dialogue entre Dante et Ari à la fin de ma chronique. Benjamin Alire Sáenz a une manière de retranscrire les échanges entre les garçons qui m'a totalement conquis. Tout serait tellement plus simple dans la vie si nous pouvions tous parler comme il écrit. Vous voyez ce que je veux dire ? On dit ce qu'on pense, point. On ne s'embête pas à prendre des détours, on exprime ce qu'on ressent. Purée ♥ J'ai complètement craqué pour la plume de cet auteur.
Autre point essentiel du roman : les messages qu'il possède. Benjamin Alire Sáenz, grâce à son écriture et à ses personnages, nous donne de grandes et magistrales gifles sur des thèmes qui sont plus que d'actualité. Entre l'homosexualité, le racisme, l'acception de l'autre ou encore la compréhension du monde qui nous entoure, l'auteur nous fait vivre de véritables montagnes russes émotionnelles. Je suis passé par toute une foultitude de sentiments : la haine, le chagrin, la peine, le bonheur, la joie, le plaisir, la rage et la détresse. Car ce qui arrive à Dante et Ari arrive à des millions de personnes. Je vous assure que j'ai été révulsé devant certains évènements qui sont pourtant bien réels. L'homosexualité étant un thème qui fait du bruit (et pour rien, en plus... Depuis quand devons-nous justifier nos choix en amour ?), je pense que ce récit devrait être lu par absolument tout le monde, histoire de faire ouvrir les yeux à un maximum de personnes. ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE m'a dévasté de par ses magnifiques leçons de vie et de compréhension, mais également grâce au fait que je me suis reconnu dans énormément de messages. En effet, ce roman aborde aussi des sujets tels que le passage à l'âge adulte, les premières responsabilités, la découverte de soi et de nos ambitions. J'ai 18 ans, et comment vous dire... Je suis actuellement en train de découvrir tout ça moi aussi. Ce livre est arrivé entre mes mains au meilleur moment possible.
Jusqu'à la fin de l'histoire, j'ai été fasciné par le comportement d'Ari envers Dante, et inversement. Si leurs personnalités sont diamétralement opposées, leur relation est pourtant unique et renversante. La conclusion du livre est parfaite. Vraiment. Je m'en doutais un peu, mais ce n'est pas grave, car c'est ce que je voulais voir. Cela faisait très longtemps que je n'avais pas autant aimer un happy ending. La boucle est bouclée. J'ai été subjugué par ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE de la première à la dernière page. J'ai également adoré les parents de Dante et d'Ari à la fin du livre. Seigneur, qu'ils nous transmettent de merveilleuses choses eux aussi *.* Vous l'aurez compris, cet ouvrage n'est que pure perfection d'un bout à l'autre de notre lecture.
ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE est donc un véritable coup de foudre. Pas un coup de cœur, puisque je m'interdis presque d'en avoir un depuis ma lecture d'UNDONE de Cat Clarke, mais une véritable lecture coup de poing. Ari et Dante m'ont fait rêver. Il m'ont fait rêver et ils m'ont fait grandir. Ils m'ont inspiré, ils m'ont touché, et ils m'ont irrémédiablement marqué. Leur relation est magique. Il n'y a aucun mot pour la décrire. Aucun mot assez fort. Assez puissant. Grâce à sa plume, Benjamin Alire Sáenz nous livre d'importants messages et nous fait traverser de profonds instants de mélancolie et de pur bonheur. ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE est un roman que je vous recommande plus que chaudement, et dont je conserverai un souvenir ultra lumineux. Putain, quelle lecture ♥

par Jordan
Brute Brute
Kim Fielding   
Attention, coup de cœur assuré !
Il était une fois dans un royaume lointain, un orphelin fils d'un voleur et d'une putain, méprisé, maltraité et battu, qui devint aussi grand et vilain qu'un ogre. Il ne fut plus battu, mais toujours méprisé, on l'appela Brute et on le traita comme une bête de somme, sans âme et sans émotion. Au point que Brute lui-même finit presque par y croire, renonçant à essayer de faire comprendre qu'il était un être humain, renonçant à espérer. Il était une fois un très beau jeune homme appelé Gray, charmeur et un peu vaniteux, qui tomba amoureux d'un joli prince, mais en fut séparé. Par arrogance, il fit un marché avec les Dieux, par orgueil blessé, il commit une erreur, et il en paya le terrible prix. Enchaîné depuis des années dans une geôle, négligé, affamé, aveuglé, parfois battu, ses nuits sont agitées de cauchemars, dérisoire et terrible cadeau des Dieux. Lui aussi a renoncé à l'espoir, et oublié qu'il était humain, bien que la folie n'ait pas voulu de lui. Et puis, il y a le Prince. Ce Prince joli et sympathique, un peu frivole mais sincère, qui n'a rien pu ou rien osé faire pour son ami tombé si bas, qui ne sait pas où est sa place en ce royaume. Ce Prince maladroit qui manque se tuer dans le village de Brute, et dont le géant va sauver la vie, risquant la sienne et perdant un membre dans l'aventure. Mais gagnant en récompense un emploi: gardien de ce mystérieux prisonnier. Et c'est ainsi que tout bascule, pour la Brute et le Prisonnier. Brute est vêtu de neuf, nourri, logé et bien payé, et pour la première fois de sa vie, accepté. Par les gardes avec qui il s'entraîne, par Aly l'adorable cuisinière, par Warin l'adolescent effronté. Il s'épanouit, s'autorise de nouveau à rêver, il apprend à lire... Et laisse parler toute la sensibilité, la compassion, la tendresse et l'humanité qu'il a en lui, et qu'il n' a jamais pu exprimer, envers son prisonnier, ce terrible sorcier que l'on dit traître à la couronne, mais que lui ne voit que comme un homme endurant de terribles souffrances. Un petit geste en amène un autre. Un peu d'eau fraiche, un surplus de nourriture, une couverture chaude. Quelques paroles, et puis bercer ce corps tremblant lors de ses terribles rêves, lui fredonner des berceuses pour l'apaiser, le laver, le toucher... Sans le savoir, sans même y penser, Brute est encore en train de sauver une vie, celle de Gray, de le rattraper dans son interminable et mortelle chute, de le ramener vers l'humanité, de le ressusciter à l'état d'homme. Il n'y a plus de Brute et de Prisonnier, mais deux hommes qui deviennent amis, puis amants, deux hommes qui s'aiment et trouvent un équilibre. Tout pourrait être bien ainsi. Être aussi heureux que possible aussi longtemps que possible, c'était plus que ce que Brute n'avait jamais osé espérer, mais malgré tout, ce n'est plus assez. Délivrer Gray de ses chaînes, celles scellées par les hommes comme celles mises par les Dieux , il y songe, même s'il sait qu'il y aura un prix à payer, dont le moindre n'est pas de trahir la confiance du prince, abandonner ses nouveaux amis et renoncer à une vie paisible où il est accepté. Mais comme le dit Gray à Brute « tu es un géant parce que le corps ordinaire d'un homme aurait été trop petit pour ce que tu es ».

Impossible de ne pas succomber à la beauté de ce conte de fée. Qui comme tous les vrais contes, ne se contente pas de nous narrer une belle histoire de géant, de prince et de prisonnier, une véritable aventure et une sublime histoire d'amour, mais nous parle de nous. Nos vies, nos erreurs, nos blessures. Ce qu'est être un monstre et ce qu'est un héros. Comment le regard des autres nous façonne, peut nous mutiler, ou nous faire redevenir humain; Ce que l'amour nous apporte. C'est aussi un rappel, que chaque action a une conséquence, que chaque bienfait se paye, que toute chose a un prix dans la vie. Brute, c'est tout cela à la fois, sans aucune pesanteur ni moralisme, tout en légèreté, en tendresse et en chaleur humaine. L'auteur aurait pu nous faire sangloter, user des tombereaux de mouchoirs en nous racontant la vie d'Aric et de Gray. Ce n'est pas son choix. C'est tout en délicatesse que les émotions nous traversent, tristesse, joie, compassion, soulagement, amusement, inquiétude, et c'est presque sans s'en rendre compte que l'on se retrouve par moment de la buée dans la yeux. La romance est superbe, qui prend son temps pour se développer, l'histoire magnifiquement menée, sans ralentissement, sans baisse de rythme, jusqu'au mot FIN. Les personnages sont inoubliables, Brute en tête, mais Gray également. Sans oublier le prince par qui tout arrive, et se termine. Un roman sublime, à lire absolument !


par Lena06
Le Poids de l'océan Le Poids de l'océan
Heidi Cullinan   
Comment ne pas avoir un coup de cœur pour ce livre ? Il est tout simplement superbe. Par contre, prévoyez des mouchoirs, j’avais déjà des larmes qui coulaient en début du livre, et ça ne s’est pas beaucoup arrangé par la suite.

Et pourtant aucun excès de mélodrame dans ce livre nous plongeant dans la vie difficile mais pourtant édifiante de Jeremey et Emmett. Nos deux jeunes hommes nous offrent une belle leçon de force et de courage et un nouveau regard sur le handicap qu’il soit visible ou non. L’écriture sensible m’a emportée mais heureusement j’ai pu souffler un peu pendant les moments plus légers, souvent à l’initiative d’Emmett, un sacré personnage. Ce qui est le plus remarquable, c’est à quel point tout ce livre sonne vrai, que ce soit les réactions de Jeremey et d’Emmett, ou celles des adultes et autres jeunes. Même les personnages moins compréhensifs sont difficiles à détester car après tout réagirions-nous tous autrement ?

Ce livre peut se lire en standalone mais je suis impatiente de lire le seconde tome qui portera encore sur ce couple.

par Oxanes