Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Ichmagbuecher : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Le Cercle des Gentlemen, intégrale Le Cercle des Gentlemen, intégrale
K. J. Charles   
Les INTEGRALES DES EDITIONS BOOKMARK reviennent, découvrez Le Cercle des Gentlemen, de K.J. Charles, avec cette intégrale complète de la trilogie ! Soit 3 tomes et leurs bonus à lire tout de suite !

Lorsqu’il apprend qu’il pourrait être l’héritier d’une fortune à laquelle il ne s’attendait pas, Harry Vane rejette son passé de radical lutant pour la réforme du gouvernement et se met en tête de courtiser son adorable cousine.
Mais au lieu de ça, son cœur s’éprend de l’homme le plus beau et le plus chic qu’il ait jamais rencontré : le dandy qui a été chargé de lui apprendre les rouages de la haute société.
La nouvelle position d’Harry exige qu’il se plie à la conformité... et pourtant, la seule chose qu’il désire est de goûter à cette bouche que la bienséance lui interdit.

Après avoir été témoin en première ligne des horreurs de Waterloo, Julius Norreys a cherché refuge derrière les façades luxueuses de l’aristocratie.
Désormais, il se préoccupe exclusivement de la coupe de son manteau et de la qualité de ses bottes.
Toutefois, son protégé est tellement innocent, complètement vierge du cynisme qui les entoure, qu’il éveille en Julius les élans d’un désir sincère, ce qu’il n’avait plus ressenti depuis des années.
Il ne peut certes pas protéger Harry des pires excès de la haute. Mais ensemble, ils peuvent payer le prix de la passion.

par Gkone
Marked Men, tome 4 : Nash Marked Men, tome 4 : Nash
Jay Crownover   
Après Rule, Jet et Rome vient l'histoire de Nash le gentil garçon ! Son histoire aussi complexe que celle de ses amis raviront les fans de la série Marked Men ! La série continue avec Rowdy le garçon sympa qui à un lourd passif et ensuite Asa ! La série vaut le détour ! Bonne lecture ;)

par Ryzel
La Malédiction Grimm La Malédiction Grimm
Polly Shulman   
J'ai dans l'ensemble apprécié ce roman. J'adore l'univers qui tourne autour des contes. J'ai trouvé l'histoire originale, fraîche et efficace. Je n'ai pas spécialement accroché avec les personnages. Je reste un peu déçue par le dénouement car je trouve qu'il est trop vite traité à mon goût

par Luciole40
Ubik Ubik
Philip K. Dick   
No comment, ce livre est incoutournable à tout amateur de SF qui se respecte. Il est de plus abordable par le lectorat plus classique ce qui est une grande richesse.
Ecrit par un Maître de la SF!
Le Dernier Royaume, Acte IV : Les Déferlantes de Givre Le Dernier Royaume, Acte IV : Les Déferlantes de Givre
Morgan Rhodes   
Après une lecture pareille, la seule chose que je peux dire c'est : oh mon dieu.

Quel quatrième opus épique ! Waouh, c'était magique !

Après trois tomes, on pourrait penser que l'histoire essoufflerait. Mais non ! Bien au contraire, on a l'impression que ça ne fait que commencer. Et après la fin que nous offre l'auteure, le cinquième tome promet d'être explosif !

Quand le passé refait surface...

Mais concentrons-nous sur ce quatrième tome. Je l'ai commencé il y a quelques heures seulement et je l'ai lu sans m'arrêter. J'étais complètement hypnotisée par ce que je lisais.

Tout simplement, Les Déferlantes de Givre est un tome riche en rebondissements et en surprises. Aussi bonnes que mauvaises.

Après une lecture telle que celle-ci j'ai juste l'impression d'avoir couru un marathon. Et c'est une sensation on ne peut plus agréable.

Ce quatrième tome est un coup de cœur à l'état pur et dur. À l'état brute.

En plus d'une histoire toujours aussi passionnante, addictive et tellement bien menée, on a des personnages tout bonnement géniaux !

Je ne m'étais pas encore rendue compte à quel point chacun d'eux a évolué depuis le premier tome. Ou au moins depuis leur première apparition.

Il n'y a qu'à voir Nic ! Dans le premier tome on aurait pas pu trouver plus insouciant, plus innocent et plus aimable. Mais après tout ce qu'il a vécu, le petit s'est forgé un sacré caractère ! Il est moins joyeux -ce qui est très compréhensif-, il est un peu rabat-joie sur les bords et il a acquis un sérieux que je ne pensais pas possible. Il est devenu plus fort et il n'hésite pas à se mesurer à plus fort que lui. Je ne sais pas s'il est stupide ou courageux. Peut-être les deux ! Mais en tout cas, je l'aime bien. Même s'il a tendance à m'agacer parfois. Je lui reproche seulement d'être aveuglé par sa haine envers Magnus. [spoiler]Au point qu'il dit au frère de Théon que c'est Magnus qui l'a tué. C'est la vérité certes. Mais il ne le fait pas pour le frère de Théon. Ni pour Théon. Il le fait pour lui et pour l'envie de vengeance que lui inspire le prince limérien.[/spoiler]

Cléo aussi a beaucoup évolué. Elle devient plus forte à chaque nouveau tome. Au début elle n'était qu'une princesse qui cherchait à profiter de la vie. À présent elle est prête à tout pour son peuple et aucun ennemi ne la fera reculer.

Jonas a grandi, il a mûri mais surtout il a appris de toutes les erreurs qu'il a commis depuis le début. À présent il réfléchis d'avantage avant de se jeter à corps perdu dans un combat.

Magnus est celui qui reste le plus égal à la personne qu'il était au début. Même quand il semble se perdre il retrouve toujours le chemin qui le ramène à celui qu'il est vraiment, au plus profond de lui-même. Je l'aime beaucoup ce personnage car on ne sait jamais quelle facette de sa personnalité va se retrouver devant nous. Il est surprenant et on ne peut pas se lasser d'une telle personnalité !

Lucia est littéralement paumée et aveuglée par tous les sentiments contradictoires qui se bousculent en elle. À la fin du troisième tome, elle s'est alliée à Kyan -le dieu du Feu-. Dans ce tome-ci on se retrouve face à une nouvelle Lucia dont le cœur s'est glacé et dont le feu brûle tout ce qui l'approche. Mais aussi on se retrouve face à une Lucia en quête de ses origines. [spoiler]Quelle est sa déception lorsqu'elle apprend qu'elle est la fille du défunt Basilius ! Ce n'est pas franchement mieux qu'avoir Gaius comme père.[/spoiler]
[spoiler]Je suis restée sur le cul quand Lucia réalise qu'elle est enceinte d'Alexius.[/spoiler]

Lysandra est un personnage auquel je me suis attachée, depuis sa première apparition dans le second tome, sans même m'en rendre compte. Cette jeune femme au tempérament explosif a fini par trouver une place dans mon cœur littéraire. [spoiler]Sa mort m'a surprise et attristé. S'il y avait bien un personnage que je n'imaginais pas mourir c'était elle.[/spoiler]

Amara est redoutable. Je l'ai sous-estimé au tout début. Mais il s'est rapidement révélé que cette fille est plus dangereuse que personne. Elle n'hésite devant rien - pas même devant la mort. [spoiler]Lorsqu'elle tue son père et ses deux frères et qu'ensuite elle fait accuser Félix de les avoir empoisonné - ça c'est ce que j'appelle un véritable coup de p**e. Excusez la vulgarité.[/spoiler]

Félix est un personnage attachant à sa manière. Et plus ça va, plus je l'aime ! ^^ Je suis curieuse de continuer à le découvrir dans le prochain tome.

Les relations entre les personnages sont toujours aussi exquises !
[spoiler]La relation entre Lys et Jonas m'a beaucoup plu. Dommage que Lys soit morte car j'aurais vraiment aimé que ça devienne sérieux entre eux. Au moment où ils s'avouent leurs sentiments, elle meurt. Ça m'a rappelé Cléo et Théon.

La relation entre Cléo et Magnus est à tombée ! Mon cœur littéraire n'en pouvait plus. Chaque fois qu'il y avait un passage avec eux, il ne savait plus s'il devait s'emballer ou rester calme. Leur relation a eu sur moi l'effet d'un déluge d'émotions. Et c'était super !
Imaginez un peu ma joie quand ils s'avouent qu'ils s'aiment ! J'avais désespérément besoin de ça et il me tarde de voir comment les choses vont évoluer entre eux dans le prochain tome.[/spoiler]

Ce tome est un tome où on se retrouve au cœur des alliances. Des alliances qui peuvent être fragiles, d'autres qui se révèlent plus solides qu'on l'aurait imaginé et d'autres encore qui sont pour le moins surprenantes mais superbes ! [spoiler]Jonas qui s'allie à Magnus ? Je le sentais arriver depuis la fin du second tome. Il fallait juste faire preuve de patience, le temps fait toujours bien les choses. ^^

Notre tout petit groupe de rebelles qui s'allient aux révolutionnaires de Kraeshia qui sont mille fois plus nombreux ? Un bon avantage qu'ils sauront conserver, j'espère. [/spoiler]

Dans ce tome-ci, on découvre Kraeshia. Et mon dégoût pour cet empire est sans pareil ! Les principes et les valeurs là-bas sont écœurants ! Les femmes ne sont que des objets qu'on utilise et qu'on jette quand on s'est lassé. Et le fait que les hommes soient autorisés à battre leur épouse s'ils ne sont pas contents d'elle, et qu'avoir une fille soit une preuve de faiblesse, je n'ai pas de mot assez fort pour vous dire à quel point je trouve ça répugnant. La soif de pouvoir d'Amara vient de là. Elle vit dans un monde d'hommes qui occupent toute la lumière. Il est normal qu'au final elle ait tant envie de sortir de l'ombre, quel que soit le prix à payer pour ça. Quitte à se montrer aussi impitoyable qu'eux.

Dans ce tome-ci, comme dans les précédents, on va de révélation en révélation. Et chaque fois je ne pouvais pas m'empêcher de lire une seconde fois la phrase pour être sûre d'avoir bien compris.
[spoiler]Lucia qui parvient à entrer dans le Sanctuaire après avoir affronté Kyan lorsque leur alliance s'est terminée ?

Gaius qui appelle Cléo Elena comme la mère de cette dernière après avoir chuté d'une hauteur vertigineuse ? J'avais l'espoir qu'il n'est pas survécu, honnêtement. Il a la tête dur le roi du Sang !

Taran qui est le frère jumeau de Théon ? En plus, Théon et lui étaient de vrais Jumeaux, ce qui fait qu'ils se ressemblent comme deux goûtes d'eau. Ils sont le miroir et son reflet. Alors en apprenant que son frère est mort et que c'est Magnus Damora qui l'a assassiné, Taran va essayer de venger son frère, bien entendu. Magnus a intérêt à être prêt à courir vite. Car ce n'est pas qu'un frère qu'a perdu Taran, c'est une partie de lui. Ça va faire mal ! Et je me demande quelle sera la réaction de Cléo en se retrouvant face à la copie parfaite de Théon ? J'espère que ça n'anéantira pas sa relation avec Magnus. Même si on peut s'attendre à tout, même au pire, venant de l'auteure.

Au long de ma lecture j'ai eu le droit à deux questions qui ont tourné en boucle dans ma tête : Quelle potion Ashur a-t-il acheté à l’apothicaire avant de partir pour Mytica et de mourir ? Cela a-t-il un rapport avec ce qu'il a dit à Nic ?
Ensuite, à la toute fin, Ashur débarque. Vivant, en chair et en os. J'en viens à supposer que la potion qu'il a acheté l'a aidé à revivre. Comme celle qui a aidé Amara à revivre lorsqu'elle était enfant et que son père l'a noyé. Mais vu la tête de Nic, je ne suis pas sûre qu'il s'y soit attendu. ^^ Mais en tout cas, j'ai hâte d'en savoir plus là-dessus. Et de voir ce qu'il va advenir de la relation Nic-Ashur.
Après cette révélation j'ai tourné la page et je me suis rendue compte que j'étais arrivée au bout du quatrième tome. C'est de la torture ![/spoiler]

Morgan Rhodes fournit un travail hors-pair. Et tout à fait époustouflant ! On peut dire qu'elle n'a pas froid aux yeux et ne craint pas de faire subir toute sorte de chose à ses personnages.

La quête des Quatre Soeurs se poursuit donc, prend un nouveau tournant et nos rebelles vivent des moments difficiles mais ils en ressortent chaque fois un peu plus forts et plus déterminés à faire tomber les causes de leurs malheurs. Après un quatrième tome aussi bouleversante et explosif, le cinquième promet d'être carrément destructeur.

J'ai hâte de le découvrir et l'attente risque d'être longue. Mais en tout cas, je suis complètement amoureuse de cette saga. Et je la recommande chaudement !

par Sheo
Hors jeu Hors jeu
Mary Matthews    Amélie C. Astier   
Ici on plonge dans l'univers du foot en première division, où l’homosexualité n'est pas permise car il n'y a que les "vrais hommes" qui pratiquent ce sport collectif et typiquement masculin.
Tout d'abord R.I.P à mes petites culottes, car ici on baigne dans la testostérone, la virilité à l'état brut, un monde de mecs en somme. (imaginez onze hommes avec une micro serviette blanche autour de la taille qui font le débriefing du match, dans un vestiaire qui sent la sueur, la boue, les sprays pour relaxer les muscles, le désinfectant, ...), c'est chaud bouillant.
Étant fan de foot j'ai adoré le contexte de ce livre, le vocabulaire footballistique est correct et on comprend vraiment bien ce monde assez spécial.
Nous avons Wade, 29 ans, beau mec, carrure d’athlète, tatoué, coupe de coiffure stylée, capitaine des Red Evils De Manchester, il joue dans cette équipe en tant que pro depuis douze ans, à dix-sept ans il annonce à son parrain et à sa petite sœur qu'il est gay, il a très peur d'être rejeté à cause de sa "différence", et contre toute attente ils l'acceptent tel qu'il est, seulement ce sont les deux seul membres de sa famille à être au courant de son homosexualité, car il vient d'une famille hyper catho qui ont des valeurs religieuses bien ancrées, il refuse de faire son coming out en sachant qu'il va évoluer dans le milieu très fermé du football et qu'il serait renié par ses parents qui sont homophobes, donc pour préserver sa popularité et son image, il va jouer le tombeur de ces dames, le baiseur notoire...
Aucun des ses coéquipiers ne soupçonnent sa double vie, car quand il ne fait pas la fête avec son équipe, il passe ses soirées en compagnie de coup d'un soir qu'il a rencontré et dont il sait qu'il ne trahira pas son secret.
En milieu de saison bien avant le mercato, arrive dans l'équipe un nouveau joueur, Nikki, beau brun ténébreux avec un regard émeraude, qui est transféré de Milan et dont les raisons de transfert sont inconnues. Ce qui intrigue tout de suite Wade.
Lors de la première rencontre entre Nikki et Wade, le courant passe tout de suite, mais comme ils s’acharnent tous les deux a divulguer leur véritable personnalités, et pensent que l'autre est un hétéro de pur souche, vu qu' ils sont aussi bon acteur l'un que l'autre pour divulguer ainsi ce qu'ils sont réellement.Va s'installe alors un désirs entre eux et chacun pensent que ce désirs ne sera jamais assouvi.
Pendant quatre mois, une amitié sincère va se nouer entre eux, mais il y aura toujours cette attirance inavouée entre eux.
Et puis arrive cette soirée en déplacement qui va bouleversée leurs vies.
C'est une superbe histoire, émouvante, touchante qui fait un pied de nez aux moralistes et conservateurs étroits d'esprit.
a narration à deux voix fait que l'on se retrouve dans la tête et l'un et de l'autre et on ressent vraiment les sentiments de chacun.
J'avoue que Wade m'a beaucoup taper sur les nerfs, je lui aurais bien mis des paires de baffes et Nikki est simplement waouw
Voilà j'ai adoré ce pavé de 600 pages, quand ma kindle m'a annocé presque onze heures de lectures je me suis dit, ok c'est parti... j'ai été émue et je n'arrivais pas à la lâcher.
Ma note est de 3.75/5 car il présente certaines coquilles qui m'ont dérangé dans ma lecture.



par mamour04
Le Noël de M. Winterbourne Le Noël de M. Winterbourne
Joanna Chambers   
Cette suite est un peu plus longue que le premier livre, qu'on pourrait d'ailleurs considérer comme un prologue, et se concentre davantage sur leur amour sentimental. J'ai apprécié que le temps s'étire et qu'ils soient restés silencieux quant à leur relation. Evidemment, c'est l'époque qui veut ça aussi. Les observer se comporter de manière égale, s'interroger soi-même, avant de se lancer, était très agréable et intéressant, parce que rien n'est simple. Des facteurs extérieurs s'immiscent et influencent dans un sens ou l'autre leur choix et leur façon de vivre.

L'ambiance hivernale est bien rendue, je me sentais enveloppé d'air froid, d'autant que j'avais une météo semblable chez moi. L'esprit de Noël n'est pas vraiment présent, puisque à l'époque c'était différent, mais la famille et les amis sont rassemblés. Ce court séjour n'est pas de tout repos et les deux hommes ont peu de temps pour se retrouver. Même leur grand moment, où ils s'avouent leur amour, est perturbé.

Un récit qui manque encore de développement, mais une lecture et des personnages sympathiques !
Djihad ? Djihad ?
Frédéric Lemonnier   
Avant tout, je dois vous dire que ce roman m’a réellement séduite malgré les sujets qui y sont abordés. Complètement dans l’ère du temps, ce roman viendra bouleverser les croyances et valeurs de plusieurs d’entre nous. Et c’est parfait ainsi ! Je trouve tellement que notre société d’aujourd’hui est remplie de préjugés et de méchanceté envers les différences. J’ai toujours défendu les droits des hommes et la liberté d’être qui nous sommes. Évidemment, lorsqu’on touche à la corde sensible de la religion, ça devient une vraie bombe à retardement. Mais qui sommes-nous pour juger des croyances de chacun ?

Pour ma part, je crois que la religion ne devrait pas exister, car cette dernière a provoqué beaucoup trop de violence, rancœur, meurtre et tellement de choses négatives de nos jours. Cela dit, je respecte autrui dans leurs croyances. Mais je ne suis aucunement pour le terrorisme, le racisme ou les meurtres en général et encore moins lorsque c’est au nom d’un « X » Dieu.

Ici, nous sommes en plein cœur des préparatifs d’un acte terroriste. Mohamed, futur martyre, sera mis à rude épreuve dans ce court roman de Frédéric Lemonnier. Entraîné par sa « famille » de croyants, il essaiera de se racheter auprès de leur « dieu ». Il a péché. Du moins dans sa tête et ses pensées. Il n’est pas digne d’être accueilli par ce dernier. Il devra donc mourir pour s’absoudre de ces dernières. Mais une rencontre inattendue lui fera voir les choses différemment. Et si cet attentat terroriste qu’il prépare n’est pas la solution ? Si sa famille avait tort ? Rapidement, il se remettra en question… Mais il n’est pas évident de confronter sa foi et sa « famille ».

Du haut des 150 pages, Djihad ? nous amène dans un univers peu abordé dans les romans. Il y a un certain malaise à lire sur ce dernier. Mais personnellement, je préfère lire et me documenter que de rester ignorante et parler à travers mon chapeau. L’islam est un sujet chaud de nos jours. Même si ce ne sont qu’une petite poignée de gens qui contribuent au sentiment d’horreur et de haine, que plusieurs personnes nourrissent envers les musulmans, il ne faut pas oublier que des extrémistes, il y en a dans toutes les religions ! Ce qui est touchant dans ce roman, c’est que des sentiments contradictoires vivent en Mohamed. Il croit d’une certaine manière en sa religion et sa foi, mais il est aussi homosexuel. Ce qui n’est aucunement accepté par cette dernière. Il devra donc faire un choix… Est-ce que sa décision sera la bonne ? Sera-t-elle salvatrice ? À vous de le découvrir, mais il sera mis à rude épreuve dans ses valeurs.

J’ai adoré la manière dont l’auteur a traité du sujet. Avec une telle douceur dans un monde si violent ! C’est complètement contrastant et c’est ce qui nous permet de souffler au fil des pages. Le tout est écrit à plusieurs voix. Tantôt nous avons celle de Mohamed, tantôt ceux des membres de la « famille » de Mohamed, tantôt celle de Julien, tantôt celle de la vieille dame et bien plus. Plusieurs personnages gravitent autour de l’histoire, mais chacun a sa place ! L’histoire de l’un complémente l’histoire des autres. La plume est magnifique et addictive ! J’avais toujours envie d’en apprendre un peu plus et voir jusqu’où ces derniers allaient se rendre dans leurs actions.

Un livre à découvrir qui va au-delà de la foi, du terrorisme, du djihadisme et des morts. Un roman empli d’espoir, d’amour et d’acceptation de soi. Voilà ce que j’ai vu et retenu de ce dernier. Un sujet audacieux mené d’une main de maître !

Source : https://frogzine.weebly.com/chroniqueslitteraires/djihad

par Froggy
Si différent Si différent
Blake Moreno   
Le récit se divise en trois parties. La première décrit les horreurs que Wade traverse. Elle est assez courte (heureusement), mais nécessaire pour comprendre les épreuves du protagoniste, et utile pour suivre l'évolution de sa guérison. Les descriptions sont crues et j'ai eu mal pour Wade.


Dans la seconde partie, on retrouve Wade de retour dans la vie, avec son compagnon Russ et son amie Kari. Ce cadre familier l'aide à se sentir en sécurité, même si certains gestes brusques le ramènent dans la cellule de son agression.Les événements les plus intéressants ont lieu ici. Russ et Wade sont un couple soudé, leur amour est un ingrédient indispensable pour Wade. Russ est son pilier, il lui permet de s'ancrer dans le présent. Il amène confiance et sécurité, essentiels pour avancer et se reconstruire une nouvelle vie. Car il est impossible de revenir en arrière. Au fil des pages, on suit l'évolution positive du personnage, et étape après étape, j'ai été l'heureuse témoin de ses progrès.

Enfin, je suis arrivée à la dernière partie assez confuse. Des indices dans la partie précédente laissaient penser qu'on se dirigeait vers un certain chemin. J'avais compris certaines choses, en revanche j'ai été surprise par le déroulement des scènes. Soit je n'ai pas bien compris, soit c'est incohérent.

L'épilogue boucle ce calvaire de belle façon, même si bien sûr ils n'oublieront jamais. J'ai démarré cette lecture avec un peu d'appréhension, finalement j'ai passé un bon moment.

Avis complet : http://ichmagbuecher.eklablog.com/si-different-a174878936
Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra (peut-être) les siens Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra (peut-être) les siens
Mathias Goddon   
En Haute-Savoie, de mystérieux malfaiteurs dérobent la liste des membres d’une confrérie. Par la suite, un ancien résistant est assassiné. Toute la région est en émoi.

À cent kilomètres de là, un capitaine de police est abattu dans les rues de Grenoble. Les lieutenants Lecouerc et Jacquier se mettent aussitôt sur l’affaire et se lancent dans une enquête qui s’annonce alors difficile et semée d’embûches.