Livres
521 233
Membres
537 493

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Idole : Mes envies

Le Contrat, Tome 1 Le Contrat, Tome 1
Tara Jones   
J'ai eu envie de m'arrêter déjà en lisant les clauses du contrat au tout début... Pourquoi, mais pourquoi ne l'ai-je pas fait ?!?

Alors en fait, nous avons tout ce que je déteste dans ce livre estampillé "romance" (et qui ne mérite absolument pas ce titre) :

- une héroïne girouette qui passe du "j'ai envie de lui taper dessus" à "je mouille ma culotte pour lui" toutes les trois pages ;

- un "héros" agressif, méprisant, rabaissant, humiliant, harceleur, obsédé, qui ne manque pas de rappeler à chaque moment à la femme qu'elle n'est qu'une chose qui lui appartient et qu'elle doit obéir à chacune de ses lubies ;

- un contrat d'esclavage (de mariage, arf ! laissez-moi rire, au vu des clauses, c'est clairement de l'esclavage => l'une d'elle dit par ex. qu'elle n'a pas droit de se refuser à lui s'il veut la culbuter, donc il a le droit de la violer en gros) ;

- des actes charnels forcés, de la violence gratuite, et surtout, de la violence contre l'héroïne (la fessée, faite TOTALEMENT sans consentement) ;

- un pseudo-mystère planant sur la vraie raison du contrat mais qui doit être bien bateau et n'excuse en rien le comportement de Lancaster envers Angeline.

Aucune chance que je lise la suite !
Et je trouve que la violence verbale et physique est beaucoup trop banalisée dans les romances. Je vois une différence entre deux caractères qui s'affrontent (comme dans "Beautiful Bastard" ou "Attrape-moi... si tu l'oses") et d'autres comme celui-ci.


PS : J'ai entendu parler des accusations de plagiat qui pèsent sur ce livre, j'ai donc fait quelques recherches...
Il est vrai que la fanfiction dite originale (qu'on peut trouver ici : https://m.fanfiction.net/s/7178957/1/Le) présente vraiment beaucoup de similitudes avec ce bouquin... En tous cas, à mes yeux, la notion de plagiat est justifiée à ce stade de ressemblance !
Tara Jones est donc une "autrice" bannie de ma liste de lecture définitivement !

par Vitany
Long Way Down Long Way Down
Jason Reynolds   
https://revesurpapier.blog4ever.com/long-way-down-de-jason-reynolds

Shawn a été assassiné. Will, son frère de quinze ans, n'a pas le droit de pleurer. Il n'a plus qu'une idée en tête, celle de venger son frère, parce que c'est la seule option, parce que c'est la règle. Will est décidé, il va tuer à son tour. Mais lorsqu'il se retrouve dans l'ascenseur, l'adolescent fait une rencontre inattendue à chaque étage...



Largement récompensé par des prix littéraires, Long Way Down est un roman écrit en vers et c'est l'une des premières choses qui m'a interpellé. Cette lecture s'est révélée être aussi poétique que sombre. En quelques vers, l'auteur nous plonge dans la tête de Will, ce garçon perdu, en colère. On vit ce qu'il nous raconte. On s'approprie le moindre de ses sentiments et le temps s'est comme arrêté dans cet ascenseur. Chaque page nous offre un texte très court mais les émotions sont amplifiées. Je ne sais pas comment un récit peut être si déchirant, si poignant et beau à la fois.



L'environnement de Will est peu fréquentable et dans son quartier il a appris les Trois Lois qui le plongent dans un cercle vicieux. La violence entraîne la violence. Il connaît les histoires de gangs. Il connaît la haine. Il connaît la vengeance. Il semblerait qu'il n'ait pas le choix et c'est terrible. Maintenant qu'il a une arme dans la main, on ne peut que s'attendre au pire.



Je le disais plus haut, le temps s'est comme arrêté pendant cette lecture. On se retrouve dans la cabine de l'ascenseur, dans la fumée de cigarettes, aux cotés de Will, avec les autres. La descente ne dure en réalité qu'une minute, mais l'ascenseur s'arrête à chaque étage et nous faisons six rencontres dont je tairais les détails puisqu'elles m'ont agréablement surprise. Elles sont inattendues. Elles sont pleines de sens. Elles ont une histoire à raconter aussi. On en tire des leçons en espérant de tout cœur que le jeune Will fera de même...



Verdict : Long Way Down fait partie de ces lectures qui font mal au cœur. Tout simplement parce que les évènements qui nous sont racontés arrivent vraiment. Ce n'est malheureusement pas seulement de la fiction et c'est douloureux. Le récit de Will m'a donc bouleversé du début à la fin. Ses mots ont tellement de pouvoir. Ils raisonnent en nous et font passer un message très très fort. Je ne peux que vous conseiller ce roman unique.
Colocs (et rien d'autre) Colocs (et rien d'autre)
Emily Blaine   
Depuis le départ de Maddie et Connor, Ben : l'ami et collègue de travail de Connor, squatteur de canapé aux cheveux bleus, dévoreur de céréales et pâtissier de son état vit au loft avec Ashley, la meilleure amie de Maddie, véritable pile électrique blonde, amatrice de muffins et de téquila ; et déclencheuse de cataclysme. Cela fait six mois que les deux jeunes gens vivent en colocation. Cette relation, basée sur des échanges de post it, de sucreries et de chamailleries, semble convenir à Ashley... peut être moins à Ben ...

C'est avec un énorme plaisir que, dès mes premières secondes de lecture, j'ai retrouvé la plume pétillante et drôle d'Emily Blaine. Dès les premières lignes, on sait qu'on va passer un très bon moment. En plus du style enjoué de l'auteur, nous retrouvons un couple aussi improbable qu'attachant qui vit une histoire inédite pour eux. Le fait que les chapitres nous donne, par alternance, le point de vue de Ben et celui d'Ashley, est un super bonus. Cela nous permet de mieux cerner le caractère des personnages et l'évolution de leur relation.

Tout réside sur l'association de Ben et Ashley. Ben est le calme quand elle est la tempête, il est stable quand elle est imprévisible... Deux ingrédients si différents et pourtant si complémentaires. Ben est un jeune homme timide, bien élevé, comme en pâtisserie il laisse peu de place à l'improvisation, il aime que les choses soient carrées... Mais ça c'était avant de rencontrer Ashley, elle est la pointe d'acidité dans son monde de douceur, sa cerise sur le gâteau. J'ai aimé le côté romantique que Ben, sa manière d'être gêné devant certaines attitudes de sa colocataire, sa patience pour tenter de la canaliser mais aussi j'ai aimé le voir laisser sortir le cro magnon sous son costume de prince charmant, il est drôle (j'adore ses "yodismes"), sa maladresse attendrissante et sa gentillesse communicative [spoiler]il est resté ami avec son ex qui lui a tend les cheveux en bleu c'est dire lol[/spoiler] Même si Ben n'est pas vraiment le type de garçon qui fait battre mon cœur (je suis plus bad boy lol) , j'ai rapidement été sous son charme...et pourtant je suis pas dessert lol ! Ashley elle m'avait déjà séduite dans l'opus précédent. J'ai aimé son côté naturel, insouciant, libre ; elle est l’énergie à l'état pur. Et même si l'abus de téquila n'est bon ni pour sa santé , ni pour son entourage, elle est l'amie que l'on rêve d'avoir (ou pas lol).Sa tendance à pousser Ben dans ses retranchements est excellente ! Elle croque la vie à pleine dent, comme les desserts que son colocataire lui concocte d'ailleurs. On découvre que ses airs bravaches, sa facilité à changer de rencards et de messages de répondeur cachent des failles. Ashley m'a beaucoup touchée. On arrive à lui pardonner toutes ses bourdes.

On retrouve également tous les protagonistes rencontrés auparavant et c'est un plaisir de voir comment ils ont évolué !

J'ai essayé de prendre mon temps, de savourer ma lecture mais je n'ai pas pu me retenir... Colocs (et rien d'autre) est addictif ! C'est comme une fraise tagada, pétillante sur le dessus avec un coeur tendre... on ne peut pas s'arrêter de mettre la main dans le paquet jusqu'à la dernière... Accro je suis, Encore j'en veux ^^

Ne passez pas à côté !!!!

PS : Mme Blaine, pouvons nous caresser l'espoir de savoir qui c'est qui ..... s'il vous plait, s'il vous plait, s'il vous plait...* petits yeux implorants*


par BeaMars
Demonica, HS : Nuits infernales Demonica, HS : Nuits infernales
Larissa Ione   
J'adore vraiment Larissa Ione.
Comme le disent d'autres commentaires, l'auteure est fidèle et dans la lignée des autres tomes.
Un petit pincement au coeur parce-que je crois que c'est le dernier dans la série même si le site de l'auteure précise qu'elle pense faire une nouvelle série sur les fils et filles de.

Pour parler du recueil, les deux nouvelles sont super, j'ai adoré du début à la fin. La nouvelle sur Hadès est bien venue car on entend parler de ce personnage souvent - notamment dans la nouvelle de Liliana et Azagoth - et qu'il m'intriguait beaucoup, je ne suis pas déçue. La nouvelle sur Raze est plus légère, on voit des apparitions d'Eidolon et des frères séminus.
Une très bonne lecture.
With You With You
Mary Matthews    Amélie C. Astier   
Avant toute chose, âme sensible s abstenir !!!
With you est une dark romance très très dure. Je ressors de cette lecture fatiguée émotionnellement et totalement ébranlée. Je suis passée par l angoisse, la peine, la tristesse, la haine, la rage et l envie de tuer ce bourreau sadique pervers et manipulateur.
Dans cette histoire sordide et horrible il y a malgré tout des petites touches de tendresse, d émotions pures, de bonheur, d amour et d espoir. C est super bien écrit, j ai été totalement happée par cette histoire malgré l ignominie du sujet. Les scènes d abus de tous genres sont d une extrême violence dure a lire a imaginer meme !!
L homme est capable du pire, sa nature humaine peut parfois etre extrême.
Cela étant vrai, et en dépit de ce qu ils ont perdu, leur innocence, leur insouciance, leur liberté, leur fierté, un morceau de leur vie, ils vont se relever à deux, d une même voix, d un même corps, d un même coeur !! Le temps, l espoir, l amour guérit bien des blessures meme si elles seront indefiniment ancrées en eux.
Mon avis est peut etre un peu décousu je m en excuse mais ce livre m a tué le coeur. J ai pris plus qu un coup de poing dans la gueule et cependant c est un coup de coeur !!

par eden57
Hidden desire, Saison 1 Hidden desire, Saison 1
Angel Arekin   
http://www.lmedml.fr/2018/01/30/hidden-desire-saison-1-angel-arekin/

Retrouver la famille Mordret… *soupire*. Après avoir fait connaissance avec Béni et Ciaràn Mordret, j’étais impatience de me pencher sur le cas de Declan. L’aperçu que j’avais eu de lui dans les romans précédents d’Angel Arekin était plutôt positif, c’est indéniable, ce personnage m’a toujours attiré… Pour plusieurs raisons.

Declan Mordret avait attisé ma curiosité… Malgré son masque de froideur j’avais compris qu’il était différent des autres Mordret mais surtout différent de Ciaràn, Declan n’est pas sans cœur, il ressent des émotions même s’il se targue du contraire. Declan est un joueur, ce qu’il veut, il l’obtient… enfin en théorie. Car en pratique ce n’est pas totalement vrai, mais une chose est sûre, amorcer un jeu dangereux avec Merryn, la secrétaire de sa cousine Béni, lui procurera peut-être un apaisement de courte durée. Merryn est délicieuse et elle aime jouer. Mais sait-elle à quel point Declan est dangereux ?

J’ai envie de vous dire que cette première saison était une mise en bouche, un début gentillet qui ouvre l’appétit. Est-ce le calme avant la tempête ? Je n’en doute pas une seule seconde. Ayant lu [Love Business], [Sans coeur] et [Sans âme], je peux dire que je connais bien la famille Mordret… J’étais donc déjà préparée à affronter Declan. Ce que j’aime par dessus tout c’est qu’une fois de plus ce récit se chevauche sur les autres romans de l’auteure qui concernent la famille Mordret, certaines scènes me sont revenues en mémoire mais d’une façon totalement différente étant donné que le point de vue n’est pas le même. Tous ces romans sont complémentaires et c’est juste une excellente expérience de lecture.

Cette première saison m’a permis de jauger un peu l’ambiance de cette romance, et Angel Arekin a encore réussi à me conduire au bord du précipice. Je peux attester qu’elle est la seule à savoir me repousser au-delà de mes limites car oui dans ce roman j’ai été hors de moi à certains moments, en colère et j’ai vu rouge… L’intrigue est intense et palpitante, les héros ne vous laisseront aucuns répits. Les tenants et les aboutissants de l’histoire sont assez flous… Mais si vous êtes une inconditionnelle de l’auteure alors vous saurez au moins vous situer un minimum dans l’intrigue ^^ Pour les autres, et bien vous devrez suivre les indices qui vous donneront certaines réponses. Parler d’un roman tel que celui-ci est assez difficile, car il est impossible de développer trop l’intrigue, je peux vous dire que la tension est là, à chaque page vous allez exulter et avoir des frissons. Declan est un être difficile à cerner car il brouille les pistes, il ne laisse aucune chance à quiconque d’entrevoir ses faiblesses, et pourtant il en a… comme nous tous me direz-vous et ce n’est pas faux.

Merryn m’a vraiment conquise. Je dois dire que cette héroïne m’a vraiment tapé dans l’œil. Je la trouve juste géniale. Cette nana a un sacré potentiel séduction, elle est naturelle mais libérée, très féminine et à l’aise avec sa sexualité. Merryn est volcanique mais pas dénuée de sensibilité et j’admire cette femme pour sa personnalité flamboyante. Je dois dire que je me suis tellement attachée à elle que par moment j’ai eu mal pour elle. J’avais peur de la voir s’embarquer dans ce jeu mystérieux avec Declan. Comme quoi parfois on ne craque pas que sur les héros car ici Declan et Merryn sont à égalité. Ils me plaisent tous les deux. Et c’est la première fois que je me sens attirée de cette manière par une héroïne, un petit plus donc pour cette romance. J’ai aimé le tempérament de cette femme, elle est sexy et d’une grande intelligence. Elle a une prestance et une aura qui attire le regard, j’ai aimé son évolution, ses prises de conscience et sa façon de croquer la vie à pleines dents. Cependant et c’est ce qui m’a bluffé c’est qu’elle reste accessible, humaine et ne se cache pas derrière un masque. On perçoit facilement ses petites faiblesses et si elle s’avère à la hauteur pour être la partenaire de jeu de Declan elle n’en reste pas moins une femme qui a un cœur et qui ressent des sentiments, quand bien même ce ne serait pas de l’amour.

Angel Arekin ne me déçoit jamais. Et ici ce qui me plaît c’est la complexité des relations entre les personnages, et la complexité des personnages en eux-mêmes, l’auteure est allé chercher loin des personnalités hors du commun, difficile de les cerner et en même temps difficile de ne pas les aimer. Le récit se chevauche sur les autres romans et c’est un tour de force à mes yeux car cela demande encore plus de travail pour la cohérence des scènes et la complémentarité aussi. J’ai adoré la narration à deux voix qui met en lumière les pensées de nos héros. L’aspect érotique est aussi délicieux que le sont les personnages, il y a une dualité entre Declan et Merryn, on assiste à des scènes particulièrement torrides motivées par la domination de Declan et tout cela avec un aspect psychologique lié aux autres éléments du récit dont je me dois de taire la teneur. Car cette romance est vraiment très compliquée, dans le bon sens du terme, beaucoup d’élément s’ajoute au jeu qui se joue entre nos héros. La famille Mordret a elle aussi sa place dans ce premier opus… Pour votre plus grand plaisir ^^

En bref, une première saison explosive qui pose les bases de la relation de Declan et Merryn. Un début très prometteur qui nous annonce une tempête pour la suite de l’histoire. Declan est tout aussi charismatique que Ciaràn, Jelan et Béni… Mais j’avoue que j’ai eu un coup de cœur pour Merryn et j’ai hâte de les retrouver tous dans la saison 2.
Hidden desire, L'Intégral Hidden desire, L'Intégral
Angel Arekin   
On a croisé Declan dans Love Business.

Monsieur avait percé rapidement à jour le petit tour que Béni jouait à sa famille et comptait bien en profiter pour avoir quelque chose qu’il désire… et ce quelque chose, c’est Merryn, l’assistante de Béni.

Une fois encore, Angel Arekin utilise les mots comme un peintre utiliserait son pinceau, avec efficacité, chaque mouvement nous entraînant encore plus dans son œuvre. Chaque mot est utilisé avec précision, déclenchant en nous tout un éventail de sentiments et d’émotion. C’est cette souplesse dans son écriture, cette justesse dans le choix des phrases et des expressions qui rendent l’histoire vivante, prenante et tout simplement addictive ! Quand j’ai commencé à le lire, j’ai eu beaucoup de mal à lâcher le livre pour faire autre chose. On se plonge tellement facilement dans l’histoire, que l’on veut connaître la suite des aventures des personnages le plus rapidement possible.

Comme toujours, Angel Arekin nous régale avec des personnages hauts en couleurs !

Merryn a tout de suite su me toucher. Elle semble avoir une vie normale, un travail, un petit ami… sauf que Declan occupe un peu trop ses pensées, surtout depuis une certaine nuit qu’ils ont passée ensemble. Merryn m’a aussi touchée, car elle est assez critique vis-à-vis de son apparence comme n’importe quelle femme puisse l’être envers elle-même… elle perçoit le moindre petit défaut comme quelque chose qui la rend moins belle, alors qu’elle est juste magnifiquement femme (et oui, arrêtons de voir les vergetures et autres petites « imperfections » comme des tares !)
Vous trouverez ma chronique complète sur mon blog : http://sousmaplume13.canalblog.com/archives/2018/09/06/36682823.html

par LilyFlynn
Wind Dragons, Tome 4 : Rebelle Wind Dragons, Tome 4 : Rebelle
Chantal Fernando   
Depuis ma découverte de Chantal Fernando avec Wind Dragons l'antre du dragon je suis complètement accro à cette série sur cette bande de bikers et ses femmes qui les aiment. J'adore l'univers, les personnages et la plume simple, fluide et agréable de cette auteure. Elle écrit de façon accrocheuse et addictive, c'est donc impossible de décrocher de chaque tome.

Puisque j'étais vraiment trop impatiente pour attendre la sortie française je me suis lancer en V.O et je suis tellement heureuse d'avoir plonger dans l'histoire de Rake et Bailey. Je suis une grande fan de romance où les protagonistes ont un passif, j'adore une bonne romance où nous avons droit à une réunion explosive et ici avec Rake et Bailey c'était le cas, car on s'en bien que sous toute cette rancœur limite haine ce cache beaucoup de sentiments profonds. J'ai bien aimer comment l'auteur exploite la relation entre eux, comment la colère, la rancune est manier et amener vers des sentiments plus purs et plus simple. Je ne rentrerais pas dans les détails de cette histoire puisque je crois que ce serait spoiler cette superbe histoire mais Rake & Bailey valent le détour. J'ai été complètement captiver par leur passé commun et ce qui les a séparer ainsi que l'évolution de leur relation dans le présent mais ce que j'ai adoré le plus c'était de voir à quel point une fois sur la même longueur d'onde ils allaient simplement vers l'avant, jamais vers le bas.

Les personnages sont subliment bien construits comme toujours. Bailey est un personnage qu'on ne peut qu'aimer, elle est forte, gentille, aimante, douce, compréhensive et j'en passe, elle m'a charmer. J'avais bien hâte de découvrir Rake cet homme à femme qui est très présent dans chaque tome précédent et j'ai adoré découvrir plus que ce qu'il laisse paraître chez lui. Il n'a pas honte de ce qu'il est où de ce qu'il a pu faire il est lui à 100% avec un gros caractère mais tellement sublime à voir au coté de Bailey. C'est ensemble que vraiment leur personnalité prend vie. La romance était agréable et géniale et j'ai aimer chaque moment. J'ai eu un gros coup de cœur pour Rake's Redemption. Et que dire de cet épilogue totalement parfait !

Chantal Fernando a un talent immense qui a sue créer une belle bande motard, une famille où les gens se sont choisi, s'acceptent en tout temps sans jugement. Un groupe souder serrer qui ferait n'importe quoi pour protéger ceux qu'ils aiment. Personnages principaux ou secondaires du premier au dernier ils sont géniaux et c'est tellement agréable que les personnages des tomes précédents soient aussi présent dans chacun des tomes suivants. Bien que le fil de l'histoire soit simple Chantal Fernando réussie à rendre le tout captivant grâce à sa plume magique, addictive et captivante. Je me lance dans la suite avec impatience!

par Marieno89
The Dark Duet, Tome 1 : Captive in the Dark The Dark Duet, Tome 1 : Captive in the Dark
C.J. Roberts   
ATTENTION ! LECTURE EXTREME A NE PAS METTRE ENTRE TOUTES LES MAINS !

Tout d'abord, je tiens à dire que ce que j'estime très dangereux dès le départ, c'est le WARNING pas assez clair quand il n'est pas carrément inexistant pour les livres de Dark Romance ! => mes trois précédents essais n'avaient AUCUN warning (Percée à nue, Twist me - qui est même classé comme "New adult dark erotic novel" ou Tears of Tess)
Pour celui-ci, parler de "consentement ambigü" alors que ce sont des viols, ce n'est pas ce que j'appelle un warning par exemple…
Pour un genre aussi "tordu" que celui-ci, je trouve ça hyper important, surtout que ces livres sont assez facilement accessibles sur internet par n'importe qui, quel que soit l'âge ! Ceci étant dit…


Après mes précédents essais en Dark Romance et après avoir lu de très nombreuses critiques sur amazon.com et goodread, y compris sur les volumes suivants, j'ai décidé de ne pas lire ce bouquin finalement.
Je ne comprends pas comment on peut classer et considérer ce genre d'abomination comme des romances (horreur, thriller, polar, etc, je veux bien... mais romance, même dark, NON QUOI !).

Par ailleurs, comme par hasard, c'est toujours une femme (de préférence jeune => 18 ans bordel !!!) qui est enlevée, torturée, violée, battue, dégradée et j'en passe et qui, comme par hasard, tombe "amoureuse" de son bourreau…
Et sérieusement, ça vous fait fantasmer un mec qui viole et torture une femme (enfin, plutôt une fille dans ce cas vu son âge et sa virginité) ?!? Vous trouvez ça stimulant et érotique ?!? O__O
=> parce qu'en classant ce bouquin comme dark erotica, ce n'est rien de moins qu'une érotisation du viol et de la torture ! Bon sang, cette fille est dressée à ressentir du plaisir à être violée et torturée ?!?!?!? Et après, on appelle ça "consentement ambigu", clair que ça sonne fichtrement mieux hein ! (Le consentement sexuel n'est JAMAIS ambigu ! Si le consentement n'est pas sûr, c'est que ce n'en est pas !)

Alors je me pose quelques questions pour celui-ci particulièrement :

- au vu de ce qu'a manifestement vécu le "héros" et qui devrait nous apporter une soi-disant compassion ou obligeance envers lui (sérieusement ?!?), pourquoi lui n'est pas tombé amoureux de son "violeur/ravisseur/tortureur" ?

- en quoi le fait de kidnapper et détruire de toutes les manières possibles une jeune fille parfaitement inconnue pourrait-il l'aider à se venger ?

- quelle est "l'excuse" pour toutes les autres femmes qu'il a détruites et vendues comme esclaves sexuelles avant ? (puisque celles-ci n'étaient pas destinées à sa vengeance)


Lisez donc "La moitié du ciel" de Sheryl WuDunn et Nicholas Kristof.
Ou encore "Trafic de femmes" de Lydia Cacho.
Ca c'est la réalité du monde et de ce que vivent les esclaves sexuelles… Après, revenez me dire que c'est normal et trop cool d'essayer de tourner des histoires pareilles en quelque chose de "romantique", "sexy" et "sensuel/érotique"…

les bouquins sont ici :
http://booknode.com/la_moitie_du_ciel_01027233
http://booknode.com/trafics_de_femmes_01191553


Quand je me suis essayée à la Dark Romance, je ne m'imaginais pas du tout ça je dois dire… Ce genre d'histoire n'a strictement rien de romantique, je ne comprends pas que ce soit classé dans "romance"… Je m'attendais à des histoires très noires ou dans un milieu très noir et dur (guerre, mafia, gangs, etc…) et à la limite, oui, que la fille souffre… MAIS PAS DES MAINS DU HEROS !!! Pour moi, on ne peut pas écrire une histoire d'amour avec un héros qui fait subir tout ça à l'héroïne (parce que c'est souvent dans ce sens) ! Et on ne tombe pas amoureux de son bourreau, ça n'a rien de crédible, surtout s'il vous traite comme ça ! (ou alors, appelons ça par son vrai nom, du conditionnement, et pas de l'amour !)

Après, j'aurai pu comprendre si on avait classé ces bouquins dans le genre psychologique (et encore, psychologie vraiment tordue et extrême), mais dire, à la fin, "quelle magnifique histoire d'amour", c'est une blague ?!? On peut aimer un livre très noir et glauque, mais il ne faut pas perdre de vue la réalité à mon sens ! Là, on parle de viol, torture, destruction mentale et j'en passe du personnage masculin sur le personnage féminin ! COMMENT peut-on trouver qu'il y a de l'amour dans ça ? Ce n'est pas de l'amour, c'est de la dépravation humaine ! Pour qu'il y ait de l'amour, il faut du partage, du consentement, du respect… dans ces bouquins, il n'y a rien de tout cela, ce n'est que de la noirceur et de la malveillance, de l'obsession et de la violence…

Ce qui me dérange donc le plus dans la Dark Romance, c'est le classement dans "romance" et les commentaires qui trouvent que ce sont de magnifiques histoires d'amour…
J'ai lu des bouquins très durs, comme "Séquestrée" de Chevy Stevens, où j'ai été remuée et profondément touchée et horrifiée de ce que vivait l'héroïne… mais ça n'a pas été tourné en histoire d'amour et c'est pour ça que j'ai apprécié ces livres !

Une lectrice de goodread a décrit sa lecture comme : regarder un ours se faire torturer pour qu'il danse... et considérer du coup que l'ours veut et aime danser et éprouve de l'affection pour son dresseur...
Je ne peux qu'être d'accord avec cette description !

Allez, bonne lecture, je vous laisse pour aller retrouver mes vraies romances (érotiques ou non) où les protagonistes se traitent avec respect et amour… Et si un jour un Dark Romance apparaît où le héros ne violera, battra, torturera et détruira pas l'héroïne mais que ce seront "eux contre le monde cruel dans lequel ils vivent", qu'on me prévienne et je le lirai parce que CA ce serait de la dark romance à mes yeux !



PS : j'encourage toute personne à lire ne serait-ce que la page wikipedia sur "la culture du viol" et à comparer avec les livres de Dark Romance, qui sont à mon sens la démonstration la plus extrême et l'expression noir sur blanc de cette "culture"…
Je considère d'ailleurs que pour écrire des trucs pareils, ces auteurs doivent être profondément sadiques et misogynes.

par Vitany
À première vue À première vue
Colleen Hoover   
C'est le premier livre de Colleen Hoover que j'ai du mal à noter car je n'ai pas été transporté comme tous ses autres livres. C'est vrai que le fond de l'histoire est bon, la morale est belle. Mais la trame est pleine d'histoires dans l'histoire, ce qui ne m'a pas permis d'apprécier les personnages ni mêmes les quelques situations qui auraient pu être marquantes. C'est un bon livre "pour ado" qui se lit simplement.

par Maye2009
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode