Livres
600 233
Membres
683 354

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

If We Were Villains



Description ajoutée par Jennifer_tartiflette 2018-08-07T00:16:08+02:00

Résumé

Enter the players. There were seven of us then, seven bright young things with wide precious futures ahead of us. Until that year, we saw no further than the books in front of our faces.

On the day Oliver Marks is released from jail, the man who put him there is waiting at the door. Detective Colborne wants to know the truth, and after ten years, Oliver is finally ready to tell it.

Ten years ago: Oliver is one of seven young Shakespearean actors at Dellecher Classical Conservatory, a place of keen ambition and fierce competition. In this secluded world of firelight and leather-bound books, Oliver and his friends play the same roles onstage and off: hero, villain, tyrant, temptress, ingénue, extra. But in their fourth and final year, the balance of power begins to shift, good-natured rivalries turn ugly, and on opening night real violence invades the students’ world of make believe. In the morning, the fourth-years find themselves facing their very own tragedy, and their greatest acting challenge yet: convincing the police, each other, and themselves that they are innocent.

Part coming-of-age story, part confession, If We Were Villains explores the magical and dangerous boundary between art and life. In this tale of loyalty and betrayal, madness and ecstasy, the players must choose what roles to play before the curtain falls.

Afficher en entier

Classement en biblio - 39 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par SkeletonGirl 2021-07-18T22:34:26+02:00

But that is how a tragedy like ours or King Lear breaks your heart—by making you believe that the ending might still be happy, until the very last minute.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

[lu en VO]

'If we were villains' est un hommage merveilleux rendu à Shakespeare. À tous les amoureux des mots, du théâtre et de leurs passions, ce livre vous est dédié.

Il a les ténèbres de Donna Tartt, l'ardente douceur de Madeline Miller et une camaraderie étrange, singulière, enivrante, jamais rencontrée auparavant.

Les liens qui nouent les personnages sont complexes. La folie gagne les esprits, s'empare de leurs chaînes et tout se brise. Les amours ne sont plus étincelles mais feux de forêt en un paragraphe. Les amitiés se teintent de sang et les cœurs de larmes, en un chapitre, en un vers murmuré dans les sous-sols d'un théâtre.

Ce roman me fait penser aux poisons baudelairiens. ' il est l'heure de s'enivrer ; pour ne pas être les esclaves martyrisés du temps, enivrez-vous, enivrez-vous sans cesse de vin, de poésie, de vertu, à votre guise.'

Tout n'est qu'excès et abus. Les corps se touchent et se brûlent, c'est rimbaud qui aime verlaine, et verlaine qui lui tire dessus.

Et finalement, au paroxysme du désir, là où la mort s'éprend des amants maudits, le rideau se ferme.

Je finirai ce commentaire par de simples mots, ceux scandés par la folie d'hamlet et pleurés par ses lèvres. Ils résument le livre, d'une certaine manière, par une métaphore engagée. Ils sont la raison du meurtre et de sa compagne, la passion.

'For who would bear the whips and scorns of time,

Th'oppressor's wrong, the proud man's contumely,

The pangs of dispriz'd love, the law's delay,

The insolence of office, and the spurns

That patient merit of th'unworthy takes,

When he himself might his quietus make

With a bare bodkin?' - Shakespeare.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par CheraDuDesert 2022-06-13T15:52:32+02:00
Diamant

Spoiler(cliquez pour révéler)pardon mais??????

C’est quoi cette fin ?!?!?!?

Il est OÙ le corps de james ???? Je veux juste voir la fameuse scene ou le perso va dans la tombe de son amoureux pour faire son deuil??????? C’est trop demander ????

Afficher en entier
Commentaire ajouté par leslecturesdemo 2022-06-12T23:19:23+02:00
Bronze

C’est une lecture en demi-teinte, hélas. J’ai beaucoup aimé le départ de l’intrigue et sa construction en actes — telle une tragédie de Shakespeare. L’idée de base est très intéressante, tout comme le cadre dans lequel se déroule l’histoire. Mais plus j’avançais dans ma lecture, plus mon intérêt baissait. Peu à peu d’abord, puis avec plus d’intensité. En un sens, plus l’étau se resserrait pour les personnages, plus je me détachais de leurs histoires (et de leur histoire commune). Je me concentrais davantage sur leurs cours shakespeariens que sur leurs états d’âme.

Je savais que, dans ce roman, les personnages ne seraient pas sympathiques. Et c’est clairement le cas, donc ça ne m’a pas dérangé. En revanche, je m’attendais à en trouver au moins un ou deux vraiment intéressants, captivants, et ça n’a pas été le cas. Alexander est celui qui a le plus retenu mon attention, il est pour moi le personnage dont l’histoire est la plus percutante. Mais, les autres personnages... Oliver est un personnage terriblement naïf, influençable, faible, pathétique; Richard est plutôt cliché, dans le genre arrogant et violent; James devient peu à peu un second Richard; et Meredith, le personnage que j’ai le moins apprécié, est sans aucune dignité ni respect pour elle-même. Filippa et Wren sont très peu développées et c’est dommage, Wren avait beaucoup de potentiel.

Malheureusement, ma lecture s’est terminé sur une mauvaise note puisque j’ai détesté la fin. Que ce soit au niveau des révélations ou de l’épilogue, tout m’a déplu. Et un petit détail qui aurait pu me plaire n’a pas réussi à enlever ce sentiment de déception qui planait autour de moi après la fin de ma lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Raph10 2022-04-07T18:32:29+02:00
Or

L'ambiance de ce livre est ce qui le distingue de tout autre. Avec un thème de Dark Academia et un suspense durant toute l'histoire, ce livre est absolument unique. J'ai passée toute ma lecture à tenter de découvrir le mystère en même temps de tomber en amour avec les personnages et le lien unique d'amitié qui les unies. C'est la parfaite représentation de ce quoi à l'air ta vie lorsque tes amis sont ta famille. Bien sûr, l'auteur y ajoute un peut de mystère, passion et une source infinie de connaissances par rapport au monde du théâtre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par bipbip01 2022-03-22T21:39:50+01:00

Bonjour , ce livre sortira t’il en français ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bookanacie 2022-02-09T11:35:15+01:00
Or

Une claque.

Je me suis prise une grosse claque avec ce livre.

Le début a été un peu compliqué à comprendre pour moi, à me mettre dedans. Une fois dans l’histoire, je pouvais plus m’arrêtée.

La plume est juste incroyable, fluide, même les texte de Shakespeare sont passer tout seul. Les sentiments, le stress, l’incompréhensions sont les émotions dominante de ce livre.

L’histoire se déroule dans un univers dark alliant amitiés, amour, théâtres, secret…

Ce n’est pas mon style de lecture ou même d’écriture habituelle mais alors ça ce fut un réel choc.

Les personnages sont attachants. Ils sont devenus mes amies au fil des pages. On a l’impressions d’être vraiment immergé avec eux dans cette école de théâtre, d’être membre intégrante de leur bande, de savoir des secret et vouloir en connaitre d’autre.

Les personnages sont vrais, on n’a pas de mal à s’identifier à eux, à se mettre à leurs place.

Ce livre ma retourner, la fin ma bouleverser.

J’avais peur de ce livre est bien ce fut une belle découverte, maintenant ramasser moi à la petite cuillère.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SkeletonGirl 2021-07-18T22:31:17+02:00
Diamant

Ce livre est un chef-d'oeuvre ! Si vous avez aimé Le maître des illusions de Donna Tartt, If we were villains vous accueillera les bras ouverts. Il s'agit d'un peu la même intrigue c'est-à-dire des amis qui sont dans une école élitiste,qui gravitationnent autour des uns et des autres avec des affinités, des atomes crochus. Et puis un jour l'un d'eux meurt.

C'est l'intrigue résumé très rapidement car elle est en vérité beaucoup plus complexe que ça. Ça parle de Shakespeare, de ce que c'est d'être un comédien, de la pression des écoles élitistes, de l'usage de substances illicites et encore d'autres sujets. C'est vraiment un livre qui m'a transcendé et que j'ai adoré au plus haut point.

J'espère un jour le voir traduit en français pour qu'il obtienne la visibilité qu'il mérite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lupinreadsbooks 2020-10-27T20:47:26+01:00
Diamant

Que dire de ce roman.

Jusqu'au 3/4 du roman, je pensais le ranger en catégorie Or.

L'histoire défile, les personnages sont complexes et super intéressants (ce groupe de 7 amis sont clairement les kings et queens de leur école) tout ça dans un contexte d'études de théâtre où on voit les étudiants se perdre entre leurs personnalités et leurs rôles.

Histoire de rajouter un peu de piquant, un meurtre va avoir lieu dans l'enceinte de ce groupe d'amis très soudé.

La fin a fait que ce livre se retrouve en diamant. Elle est complexe et terrible et rend cette histoire incroyable et mémorable !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SevenPotter 2019-08-06T22:15:59+02:00
Argent

Je ne vais pas mentir, j'ai dévoré ce livre en quelques jours et sur le coup je pensais avoir beaucoup apprécié. L'écriture était belle, les personnages attachants malgré leurs défauts. Même si on se doute dès le départ de l'identité du meurtrier, la tension entre les personnages et l'ambiance de Dellecher nous tient en haleine et on tourne les pages sans se soucier de l'heure.

Malgré tout, plus je pense à certains éléments, plus ils me gênent: un manque de profondeur de certains personnages et de leurs motivations, Spoiler(cliquez pour révéler)je trouve que le comportement de Richard n'a pas été assez approfondi, pourquoi est-il devenu violent du jour au lendemain? Parce qu'il a joué un rôle mineur dans Macbeth? Parce que Meredith s'intéressait à Oliver? Mais aucune de ces raisons me paraît suffisante? Il n'est jamais mentionné que Richard ait été violent avant... pourquoi ce changement aussi extrême? Pour le simple plaisir d'être diabolique?les longs passages entièrement repris de Shakespeare, une fin assez prévisible mais quelque peu incohérente et irréaliste Spoiler(cliquez pour révéler)Je conçois que Oliver soit aveuglé par son amour pour James, mais il est quand même censé être intelligent. Il n'arrête pas de décrire James rongé par la culpabilité mais il ne se doute pas que payer pour son crime ne fera qu'empirer la situation? Le dernier paragraphe était en trop pour moi, on dirait que l'auteur n'est pas allée au bout de sa tragédie. Une bonne lecture donc, addictive et poétique malgré quelques défauts.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par solisnotdead 2019-01-06T12:52:38+01:00
Or

[lu en VO]

'If we were villains' est un hommage merveilleux rendu à Shakespeare. À tous les amoureux des mots, du théâtre et de leurs passions, ce livre vous est dédié.

Il a les ténèbres de Donna Tartt, l'ardente douceur de Madeline Miller et une camaraderie étrange, singulière, enivrante, jamais rencontrée auparavant.

Les liens qui nouent les personnages sont complexes. La folie gagne les esprits, s'empare de leurs chaînes et tout se brise. Les amours ne sont plus étincelles mais feux de forêt en un paragraphe. Les amitiés se teintent de sang et les cœurs de larmes, en un chapitre, en un vers murmuré dans les sous-sols d'un théâtre.

Ce roman me fait penser aux poisons baudelairiens. ' il est l'heure de s'enivrer ; pour ne pas être les esclaves martyrisés du temps, enivrez-vous, enivrez-vous sans cesse de vin, de poésie, de vertu, à votre guise.'

Tout n'est qu'excès et abus. Les corps se touchent et se brûlent, c'est rimbaud qui aime verlaine, et verlaine qui lui tire dessus.

Et finalement, au paroxysme du désir, là où la mort s'éprend des amants maudits, le rideau se ferme.

Je finirai ce commentaire par de simples mots, ceux scandés par la folie d'hamlet et pleurés par ses lèvres. Ils résument le livre, d'une certaine manière, par une métaphore engagée. Ils sont la raison du meurtre et de sa compagne, la passion.

'For who would bear the whips and scorns of time,

Th'oppressor's wrong, the proud man's contumely,

The pangs of dispriz'd love, the law's delay,

The insolence of office, and the spurns

That patient merit of th'unworthy takes,

When he himself might his quietus make

With a bare bodkin?' - Shakespeare.

Afficher en entier

Date de sortie

If We Were Villains

  • USA : 2017-04-11 (English)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 39
Commentaires 9
extraits 5
Evaluations 19
Note globale 8.42 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode