Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de ifness : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
Planète d'exil Planète d'exil
Ursula Le Guin   
Très différent du tome précédent, on accroche pourtant de la même manière en retrouvant la fluidité d'écriture de Le Guin et le brio avec lequel elle met en place des races si inattendues. Encore que dans ce cas-ci, on puisse faire des parallèles avec le passé humain - et encore, justement, on sait qu'on ne se trouve pas dans un monde moyenâgeux, mais plutôt dans un autre type de société.

par MissMokka
La galaxie noire La galaxie noire
Murray Leinster   
Rod Cantrell avait quitté la planète sans autorisation officielle, dans le seul astronef en état de marche capable de défendre la race humaine contre certaines autres fusées de provenance inconnue qui s'étaient écrasées contre la surface de la Terre. Qui pouvait savoir combien d'autres navires étrangers croisaient encore aux confins de l'atmosphère terrestre, prêts à fondre sur la plus belle planète solaire ?

par Nonenie
La Main gauche de la nuit La Main gauche de la nuit
Ursula Le Guin   
A l'instar des autres commentateurs, je ne peux qu'être dithyrambique sur ce livre. Je l'ai lu il y a plusieurs dizaines d'années, mais je garde le souvenir de l'effet que sa lecture eût sur moi.
Selon moi, la formation d'ethnologue de l'écrivain transparaît dans tous ses romans, elle manifeste une grande dextérité à décrire des cultures étrangères.
Dans ce livre en particuler, je vois aussi une toute première allusion à l'homosexualité dans la littérature de science-fiction, elle ne fait que reproduire ce qu'elle connaissait déjà de la bisexualité, celle des hommes-contraires, chez les amérindiens du Nord.


par Biquet
Les Cantos d'Hypérion, tome 4 : L'Éveil d'Endymion 2 Les Cantos d'Hypérion, tome 4 : L'Éveil d'Endymion 2
Dan Simmons   
Les Cantos d'Hyperion sont à l'image de toute bonne saga qui se respecte : on a un petit pincement au cœur lorsqu'elle se termine. Quand je me suis embarquée dans cette aventure, j'avoue que je ne m'attendais pas à apprécier autant. C'est un véritable voyage que nous propose Dan Simmons. Un voyage à travers une multitude de mondes, de cultures, de religions. Un voyage introspectif qui nous pousse à réfléchir à la condition humaine.

Ce dernier tome conclut cette épopée en apothéose et lorsque l'on tourne la dernière page, on a un peu l'impression de quitter des amis, ces personnages auxquels on s'attache de plus en plus au fil des tomes. Ça parait un peu mélodramatique dit comme ça, mais lisez et vous verrez. :)

par Elodia
Planètes à vendre Planètes à vendre
Alfred Elton Van Vogt   
L'auteur m'a enchantée encore une fois ! L'auteur fait preuve d'humour et livre des histoires simples plutôt pleines d'anti-héros que de véritables héros.

Petite rectification, Van Vogt ne sortait pas d'une longue traversée du désert au moment de la parution de ce livre, il travaillait simplement à compiler ses œuvres.
Pour cet ouvrage, il a repris des nouvelles écrites entre 1943 et 1946, parues dans un périodiques de l'époque, ayant le même personnage central et signé de la main de sa femme !

par Lydie66
Les joueurs de Titan Les joueurs de Titan
Philip K. Dick   
Dans une Californie dépeuplée, Pete Garden rentre chez lui le moral à zéro dans sa voiture volante, parlante et interactive. Faisant partie d'un groupe de jeu, il vient d'y perdre à la fois sa femme Freya agée de 140 ans (mais ne les paraissant pas) et sa magnifique propriété de Berkeley. Il voudrait à tout prix la récupérer. L'ennui, c'est que le nouveau propriétaire l'a aussitôt cédée à un promoteur qui travaille en sous-main pour un magnat de la côte Est lequel va pouvoir intervenir à l'Ouest. Suite à un conflit avec les Chinois Rouges et à l'utilisation de radiations, l'humanité devenue quasi stérile est maintenant réduite à un ou deux millions de Terriens. Pire encore, elle se retrouve sous le joug des Vugs, créatures cytoplasmiques et clairvoyantes venues de Titan…
« Les joueurs de Titan » est un roman de science-fiction très original du grand Philip K. Dick. Publié pour la première fois en 1963, il reste d'une extraordinaire modernité. En visionnaire, Dick avait imaginé une société basée sur le jeu et la distraction permanente dans laquelle toute fidélité amoureuse, toute propriété privée n'avaient plus grand sens vu que femmes et biens passaient de main en main au fil du hasard d'un jeu à la croisée du poker et du monopoly. Cet ouvrage très agréable grâce à un style très rythmé ne se lit pas, il se dévore. Tout en offrant un véritable divertissement, il donne également à réfléchir sur les arcanes des facultés mentales (prescience, télépathie, télékinésie, etc.), sur l'influence des substances psychotropes sur la conscience et sur les conséquences curieuses d'un effondrement généralisé de la fertilité humaine. Un excellent conte philosophique avec une chute très réussie. A recommander aux fans du génial et prolifique auteur !
La Dernière forteresse La Dernière forteresse
Alfred Elton Van Vogt   
Petit recueil de nouvelles publié en 1978 en France et comprenant :
La dernière forteresse (1942)
Les hommes reflétés (1971)
Les assassins de la terre (1949)

Dans la première nouvelle, un maître du temps arrogant prétentieux et télépathe recrute à tour de bras des hommes de toutes les époques pour combattre une faction rivale dans la domination de la terre.
Dans la seconde, une pierre étrange venue du futur, dans un musée, multiplie les individus et les élimine au fur et à mesure pour ne garder le meilleur, mais dans quel but ?
Dans la dernière nouvelle, et bien, j'ai lu le livre il y a à peine une semaine et impossible de me remémorer l'histoire (si ce n'est que c'est encore une histoire temporelle).

C'est tristement symptomatique de ce petit livre. Encore une semaine je suis à peu près sûr que je ne me souviendrais absolument pas de son contenu.
C'est d'ailleurs malheureusement le cas de beaucoup de livres de van Vogt, autant je me souviendrais toujours d'un sorcier de Lynn, d'un monde des non-A ou d'un A la poursuite des Slans, autant un Silkie, un colosse anarchique ou une machine ultime (j'ai regardé dans ma liste pour retrouver des titres perdus dans les limbes de ma mémoire) n'ont laissé aucune trace pour la postérité de la science-fiction. Et ce recueil de nouvelles vient indéniablement grossir la seconde liste.

Ce qu'il reste : Une impression d'une moins bonne maîtrise de l'histoire à voyager dans le temps qu'un Poul Anderson par exemple (La patrouille du temps) ou d'un Asimov (Prélude à l'éternité). Un univers sans aucun doute riche, mais fouillis, servi en vrac avec une impression d'un gros fatras, limite bouillie indigeste, au point d'avoir du mal à suivre l'action des personnages.
Des personnages féminins en crinoline dans leur tête (en même temps vu la date de création…), une femme a les pleins pouvoirs, les plus puissants du monde, de l'univers et que veut-elle ? Faire un beau mariage. (Sic)…

Bref une oeuvre absolument dispensable.

par Fnitter
Quête sans fin Quête sans fin
Alfred Elton Van Vogt   
Un homme est accidentellement mis en contact avec un groupe de personnes qui possèdent le don de se déplacer dans le temps et parmi différents mondes parallèles. Il fera tout ce qu'il peut pour être accepté comme membre de ce groupe, alors que celui-ci subira les attaques destructrices de l'un de ses membres.

par BMT33
Vénus et le Titan Vénus et le Titan
Henry Kuttner   
Au-delà des nuages de Vénus, la Terre brillait avec toute la froideur d'un astre mort. Six cents ans s'étaient écoulés depuis sa destruction. On était au XXVIIe siècle. L'humanité vénusienne, réfugiée sous les immenses dômes impénétrables des Garderies, subissait le règne des Immortels. La science avait mis au point les voyages interplanétaires, créé sous les mers des milieux artificiels. Elle avait aussi répandu le bien-être et la sécurité. Mais dès que les cités sous-marines furent achevées l'aube de Vénus se mua en couchant, car la vie des Garderies était devenue d'une monotonie écrasante. Et bientôt les hommes recommencèrent à chanter les ballades des Francs Compagnons. Et la force prodigieuse de Sam Reed, le Messie des Temps Nouveaux, vint éveiller en eux la nostalgie d'un âge épique.



par x-Key
FNA -269- Les Improbables FNA -269- Les Improbables
Kurt Steiner   
Apprendre au contact de l'eau que l'on possède des branchies est déjà, pour certains, une révélation passablement saisissante. Se voir ensuite convié par la femme de sa vie à un festin d'anthropophages a de quoi surprendre les plus blasés. Surtout lorsqu'on vient d'être arraché brutalement, comme Esteban, à l'existence paisible d'un homme de science sans pitié qui ne naîtra que dans quatre cents ans.
Mais, quelles épreuves n'affronterait-on, pas pour atteindre le paradis des « Improbables », au terme du fabuleux voyage temporel accompli par les transfuges de Babelia et de Kaltarborog.