Livres
554 515
Membres
599 632

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de iiYoonie : Ma PAL(pile à lire)

Steel Brothers, Tome 3 : Chris and the Queen Steel Brothers, Tome 3 : Chris and the Queen
Manon Donaldson   
J'aime pas les bikers, j'aime pas les bandits, j'aime pas les barbues et encore moins les mecs qui se la pètent. Pourtant, je me suis attaché à ses trous du c** ?.
Mais Mariska... Bor**** Manon !!!
J'ai chialé, j'ai repensé à ma vie, à mon passé... J'ai voulu entrer dans le livre leurs peter les dents (tu veux savoir pourquoi ? Bah lis le ?). C'est une nana que j'aimerais avoir en amie, elle est aussi grande bouche que moi, j'ai adoré bon nombre de ses réparties.
Je suis resté éveillée une nuit de plus et même après avoir fermé le livre, j'ai longtemps cogité sur ma vie, ce que j'aurai dû faire et la réalité ?.
C'est facile de donner à ses personnages des directives, seulement on laisse un peu de nous dans nos bouquins et là, je crois que ça fait partie des personnes auquel je resterai muette devant elle.
Chris... Bah c'est un biker, mais j'aurai apprécié en savoir plus sur lui, pourquoi on entends pas parler de sa famille, son passé.
J'allais vous dire que cette série n'est pas un coup de coeur, seulement si je suis honnête c'est pire, c'est un coup d'âme.
Une chose pourtant est certaine, vous sortirez de cette lecture changé, ébranlé sur vos positions sur certaines choses. ??
Foutu coloc ! Foutu coloc !
Lou Garance   
Une histoire super addictive avec un brin d'humour et une excellente réparti de la part des protagonistes seul bémol la fin tous s'enchaîne trop vite comparé au déroulement de l'histoire. Il aurait été bien de développer un peut plus la relation secrete. Et le personnage de leo et milo au vu du dénouement.
En clair à lire de toute urgence
Ps la couverture n'est franchement pas à la hauteur de l'histoire.

par Lorada
Le Cri du silence Le Cri du silence
Angel Arekin   
Dès les premières pages, j’ai su que j’allais rater ma station de métro, que j’allais annuler tout mes rendez-vous extérieur et lire jusqu’à pas d’heure .
Bon vous l’aurez compris j’ai adorée ce roman ! Un decors aussi époustouflant qu’effrayant !
Je me suis toute suite attaché à ses deux personnages complexes mais tellement fort .
Je parle de torture car l’auteur tout au long du livre joue avec nos nerf , j’ai été plus d’une fois frustrée ...et j’adore ça ...
le dénouement de l’histoire je m’y attendais pas du tout !
Bref ce roman est à lire

par Miel-2
Les Gangs de Boston, Tome 1 : Le Corbeau Les Gangs de Boston, Tome 1 : Le Corbeau
A. Zavarelli   
C'est la couverture qui m'a fait craquée car concrètement le résumé m'attirait pas tant que ça... même si le côté mafia irlandaise a finit par me faire céder. On a tous les clichés de la romance et les scènes de cul habituelles, mais aussi étrange que cela puisse paraître, j'ai tourné les pages avec plaisir.

J'ai aimé les pensées de Mackenzie ou de Lachlan. Si le côté homme des cavernes ne vous déplait pas trop pendant qu'ils baisent, franchement la romance tient bien la route. Il y a suffisamment de moments d'introspections, d'action et de scènes de cul. Bon j'ai fini par les survoler parce qu'on a compris que le mec avait les bourses pleines, que la vierge de 22 ans était super douée dés le départ et fait la totale sans problème. Tu les sens les clichés de la romance qui me plaisent ? Mais sinon vraiment, j'ai aimé ma lecture.

On alterne avec leur deux points de vue, entre action et mise en place de l'univers de la mafia, des règlements de comptes, des vengeances passées et autres manipulations politique. Je pense que ce qui m'a fait continuer, c'est le talent de Mack pour la boxe et ce démarrage a donné le ton, et cette ambiance sombre qui m'a convaincue. J'ai accepté d'entrer dans cet univers cabossé, où les personnages sont écorchés et qu'ils ont peur d'espérer et vouloir autre chose que cette vie.

Les autres potentiels couples pour les prochains tomes sont posés discrètement, mais ça laisse ce petit truc qui fait que je reviendrais pour la suite. C'est une bonne série pour les lecteurs.ices qui souhaitent de vrais gangsters dans la même veine que les romance dans le monde des bikers. Les codes sont les mêmes et en étant féministe, il faut savoir laisser de côté quelques principes de base pour apprécier l'histoire.

par LLyza
Heartless, Tome 1 : Mercy Heartless, Tome 1 : Mercy
Ker Dukey   
Je vous préviens tout de suite, il s'agit là d'une chronique à chaud parce que je viens de terminer le livre... J'ai choisi ce livre parce qu'après With You, j'avais envie de tenter une nouvelle dark romance, plus sombre, et plus en rapport même avec la psychologie des personnages ! Alors quand j'ai lu le résumé, ça m'a paru être ce que je recherchais, et la couverture que je trouve magnifique avec ses tons bleus a fini par me persuader !

J'ai été lancée dès les premières pages grâce aux prologues, à tel point que j'ai lu les 150 premières pages d'une traite ! J'ai adoré entrer dans la psychologie des personnages, de comprendre petit à petit Blake, Ryan et Melody. J'ai un véritable coup de cœur pour Mélody et Blake, (et le fait qu'il s'appelle en réalité Damian comme annoncé dans les premières pages y est aussi pour quelque chose haha.) Et je pense que j'ai encore plus adoré les pages qui ont suivi, et ce jusqu'à la fin qui m'a tenue en haleine et m'a donné envie de dévorer le livre jusqu'au dernier mot tellement le suspens est de mise !

Je ne connaissais pas cet écrivain, néanmoins, je pense qu'on se recroisera ! J'ai beaucoup aimé les détails apportés à l'histoire, la mise en attente du lecteur tout au long du livre, avec cette écriture qui m'a rendu totalement addict à ce livre, je n'ai pas pu m'en détourner avant de le terminer ! J'ai trouvé à travers ce livre, ce que je cherchais dans la dark romance, une sorte de mélange entre la romance, l'horreur et le thriller avec une bonne psychologie noire sur les personnages !

D'ailleurs, en ce qui concerne les personnages, j'ai trouvé qu'ils étaient réellement bien développés, intéressants, et surtout, ils ne se ressemblent pas ! J'ai aimé la noirceur qui se dégage de Ryan et de Blake tout en me sentant à la fois très mal à l'aise ! Mais la douceur de Mélody, ainsi que sa force permettent de se retrouver dans un roman, certes noir, gênant, mais où le lecteur peut continuer à avancer sans avoir un malaise plus profond qui prendrait toute la place ! J'ai beaucoup aimé le personnage de Sean aussi, qui n'est pourtant qu'un personnage secondaire. Et évidemment, je n'ai pas apprécié Markus, il est arrogant, froid... Pas du tout ce que j'apprécie dans des personnages !

La fin m'a extrêmement surprise, certains trouvent que le dernier chapitre est une sorte de retournement de situation trop simple, mais moi ça m'a plu. D'ailleurs heureusement qu'il est présent sinon je pense que j'aurai jeté ma liseuse contre un mur de frustration haha !

Un second tome vient de sortir, et il est évident que je compte le lire, cependant, cela attendra peut-être que je me remette du premier tome !

En conclusion, c'est une lecture que j'ai beaucoup appréciée, un vrai coup de cœur ! La psychologie des personnages est recherchée, l'intrigue également et je compte lire le second tome, ainsi que les autres livres de cette auteure !

par Hyaline
Le Requin de la pègre, Tome 1 : En eaux troubles Le Requin de la pègre, Tome 1 : En eaux troubles
Charmaine Pauls   
Un livre de dark romance avec tous les critères du genre. L'héroïne est plutôt sympathique, douce sans être non plus une oie blanche. Petit bémol sur Gabriel, un brin caricatural. Au final j'ai plus accroché sur d'autres personnages masculins, tel que Rhett.
Lecture assez prenante. Le style est fluide, les pages se tournent toutes seules.
J'ai quand même légèrement levé les yeux au ciel durant ma lecture. Les scènes de sexe s'enchainent à la vitesse de l'éclair. Peut être que je me suis lassée du genre, après tout c'est un peu le principe de la dark romance de nous proposer pas mal de scènes torrides. Mais là il y en a quand même à la pelle, et elles prennent le pas sur le reste de l'histoire à mon sens. Travailler un peu plus la psychologie des personnages, et surtout l'évolution de leurs sentiments ( qui est trop rapide à mon goût ) n'aurait peut être pas fait de mal.

par Dorfenor
À nos démons intimes, Tome 1 À nos démons intimes, Tome 1
J.M. Darhower   
Je ne sais pas trop quoi penser de ce livre. Je ne l'ai ni adoré, ni détesté, j'ai éprouvé quelques émotions ponctuelles mais sans doute pas autant que j'aurais dû... il s'en dégage une froideur étrange par moments et certains dialogues ne volent pas haut. il y avait une sorte de barrière qui m'empêchait d'être complètement immergée. L'écriture est belle et fluide, les émotions sont bien décrites, les scènes d'amour puissantes, le postulat de départ intéressant, Ignazio est un personnage très réussi et la romance est touchante, mais j'ai trouvé ça tellement loooooong, lent, il ne se passe vraiment pas grand-chose hormis sur la fin où, enfin, ça bouge. Les mêmes pensées dramas tournent en boucle. Et alors, l'héroïne me stupéfait. Je n'ai jamais lu ça, à ce point. Ce n'est pas que je ne l'aime pas, elle a une personnalité intéressante et profonde aussi dans son genre, mais là, c'est au-delà de la naïveté, c'est du déni pur et dur. Plein d'indices sur ce qu'est son amant, c'est limite s'il ne lui tend pas 30 000 perches pendant un temps interminable, et elle ne se pose aucune question. En résumé, elle se dit juste qu'il a l'air dangereux, et puis c'est tout. Pas du tout crédible. Et ensuite lors de la révélation qu'on a vu venir dès les premiers chapitres, elle tombe des nues ? J'aurais compris si Ignazio avait été très mystérieux à 100 %, qu'il avait tout fait pour lui cacher son secret, mais là, non, il a fait pas mal d'allusions, il y a bcp de scènes où on comprend sa nature, donc je ne saisis pas du tout qu'elle n'ait pas eu de soupçons. 18 ans ok, mais elle est censée avoir un cerveau. Elle observe des trucs louches mais ne capte rien, ne fait aucun lien, ne doute quasiment pas. Pour moi c'est une énorme incohérence psychologique. J'ai trouvé cet aspect tres maladroit et mal développé, ça enlève tout le suspense et agace plus qu'autre chose. En plus, le manque d'action + la redondance des scènes ont accentué mon sentiment mitigé. Mais ce n'est pas une mauvaise histoire pour autant, c'est pour ça que je suis un peu perdue. J'ai apprécié certains passages et je trouve le héros fascinant. Je vais lire le tome 2 pour voir s'il y aura un rythme et un souffle différents... Faites-vous votre propre avis.

par Gamora5
Dark Obsessions Dark Obsessions
Piko Lynna   
Je ne lis jamais de livres auto-édités ou rarement et pourtant je suis sûre que je passe à côté de belles histoires. Alors je suis contente d’avoir laissé de côté mes préjugés et d’avoir lu, que dis-je, dévoré Dark Obsessions.
Je suis d’ailleurs surprise car je pensais que l’univers « dark » me rebuterait et en fait pas du tout. Certes, certaines scènes sont difficiles mais l’auteur, avec son écriture fluide et son style addictif, ne fait pas durer l’horreur et rebondit habilement pour amener de la légèreté au texte tout en restant cohérent.
Nina, cette jeune héroïne qui ne se rend pas compte de sa force « psychologique » compte tenu de son parcours et son passé, aurait pu m’agacer mais c’est le contraire qui s’est produit. Elle est jeune et son comportement s’avère normal finalement. Elle subit sans jamais oublier son objectif personnel. Je -- la suite https://atoutlivreblog.wordpress.com/2017/10/09/dark-obsessions-piko-lynna/
Pour le pire et le meilleur, tome 1 : La promesse Pour le pire et le meilleur, tome 1 : La promesse
Piko Lynna   
Cette Romance est bien écrite et fluide, j ai apprécié cette lecture.
L'histoire est bien tournée, les personnages bien construit ! Lecture que je recommande pour le tome 2 afin de mieux appréhender le personnage d Angelo

par audlen
Dark Romance Dark Romance
Penelope Douglas   
Voilà un roman que j’avais hâte de découvrir, notamment car son auteur avait déjà fait parler d’elle et ensuite l’histoire m’avait l’air assez inédite. J’aimerais remercier les Éditions Harlequin et NetGalley France de m’avoir permis de découvrir ce roman. Si je devais résumer mon état d’esprit ça donnerait ça : OhMonDieu. Je ne crois pas ressortir indemne de cette lecture, mon rythme cardiaque a été malmené par l’intensité du récit. Dès les premières pages le ton est donné et lorsque les sombres révélations ont été mises en lumière, j’ai cru que je n’allais pas m’en remettre. Le début a tout d’une romance classique et rapidement j’ai cru que j’allais suffoquer tellement certains chapitres sont frustrants.

Cette lecture ne conviendra pas à tous les lecteurs, ce n’est pas que le contenu soit dur, mais le récit dégage un côté malsain et l’intensité est telle qu’immédiatement la tension monte et j’ai parfois ressenti un certain malaise face à des scènes qui en soit du point de vue de l’héroïne sont stressantes, mais derrière pour le lecteur on a tendance à imaginer le pire. Tout ce stresse n’est pas bon pour mon cœur, j’ai ressenti tellement d’émotions par anticipations que j’ai vraiment cru que mon cœur allait lâcher. Afin de préserver l’intrigue, vous comprendrez que cette chronique n’abordera pas certains points essentiels à l’histoire et par sadisme, j’ai envie de vous voir tomber des nues face à la noirceur de l’intrigue.

Michael Crist est un personnage qui ne va pas dans la demi-mesure, issu d’une famille riche il a toujours obtenu ce qu’il désirait. Depuis l’enfance il côtoie Erika Fane, sans vraiment prêter à la jeune femme, également originaire d’une famille aisée, la jeune femme n’a jamais manqué de rien. La mort soudaine de son père, va la placer au rang de petite chose fragile par son entourage et tout le monde s’entend à la protéger de la moindre contrariété. Seulement seul Michael la voit telle qu’elle est vraiment et alors que tout le monde pense qu’elle prend une décision irréfléchie, Rika décide de quitter subitement son université, afin d’affronter la vie à sa manière et repartir de zéro sans parents, sans amis, rien qu’elle pour s’assumer.

Penelope Douglas a encore une fois prouvé qu’elle est maître dans l’art des relations mêlant haine/amour. Elle réaffirme son talent en suscitant des émotions contradictoires pour une romance qui n’aurait pas dû nous faire ressentir ça. C’est assez difficile à expliquer, on s’attache énormément au personnage de Rika, elle a tout d’une héroïne qui mérite d’être chouchoutée et pourtant elle n’est pas aussi sage que tout le monde le pense. Je suis passée d’un Michael qui fait grimper la température, à une douche froide face à ce qui se profile pour la jeune femme. J’ai été intriguée, excitée et finalement ce qui l’a emporté est un sentiment assez particulier, car arriver à un bon quart de la fin l’intensité est retombée d’un coup et le rythme du récit a pris un nouveau tournant qui m’a donné l’impression d’avoir perdu les émotions qui menaçaient d’exploser depuis le début du roman et pour ça, je n’ai pas pu lui mettre cinq étoiles.

Si vous devez retenir une chose de ce roman, c’est que la plume est très addictive et même si je n’ai pas toujours adhéré ce qui se déroulait, car assez machiavélique, les pages défilent à une vitesse impressionnante, même si le dernier quart m’a un peu déçu, car j’ai perdu une part de l’intensité qui m’avait animé pendant une bonne partie de ma lecture. Mais parfois, ça fait du bien de sortir de sa zone de confort, d’essayer des romans qu’on n’aurait pas pris le risque de découvrir. Toutes ces émotions contradictoires ont rendu ma lecture vivante et unique.

http://wp.me/p4u7Dl-30O

par Luxnbooks

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode