Livres
472 384
Membres
444 785

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

J'étais triste, pas parce que mon papa était mort, mais parce qu'il avait bu jusqu'à la fin de sa vie.

Moi je croyais qu'il allait s'arrêter un jour, qu'on aurait de l'argent, que maman ne serait plus obligée de travailler, qu'on aurait une vie normale, comme les autres.

Ce jour-là, j'ai compris que c'était jamais.

Afficher en entier

Il y a eu des articles dans les journaux. Je me souviens d'un article qui commençait par "Un philanthrope nous quitte".

Je savais que mon papa était docteur, je ne savais pas qu'il était philanthrope.

J'ai été regarder dans le dictionnaire. ça voulait dire : "Personne qui est portée à aimer tous les hommes."

Peut-être que j'étais pas encore un homme ?

Afficher en entier

Le parfum, il sentait très fort. Papa a dit que c‘était du parfum qui tuait les mouches. Les gants, ils étaient en cuir noir épais, avec une manchette qui arrivait jusqu’au coude et avec des grosses boucles en métal. C’étaient des gants de motard. Papa a dit qu’ils étaient très solides, ses copains de la gendarmerie avaient les mêmes. Avec mes frères, on a pensé que pour la prochaine fête des Mères on offrirait une grosse moto à maman

Afficher en entier

Papa, il rentrait quelquefois avec des cadeaux pour maman. C’étaient toujours des cadeaux bizarres. Je ne sais pas s’ils faisaient plaisir à maman, en tout cas, ils la faisaient rire, les cadeaux de papa. Je me souviens, une fois, papa il a rapporté des gants à maman, et du parfum. La bouteille était toute dorée, en forme de tour Eiffel, comme celles qu’on gagne dans les loteries, à la foire.

Afficher en entier

Un jour, le patron d’un des cafés où papa avait ses habitudes, il a fait des gros travaux dans son bistrot. Il a acheté un nouveau comptoir. Tout le monde a dit que c’était le docteur Fournier qui avait subventionné les travaux. Je ne savais pas ce que ça voulait dire, « subventionner », j’ai regardé dans le dictionnaire, ça voulait dire « aider financièrement »

Afficher en entier

Et pendant qu’avec maman on essayait de reconstituer les billets noircis, papa, il mettait sur le comptoir d’un bistrot des beaux billets, tout neufs

Afficher en entier

Je me souviens, sur le mur, il y avait des morceaux de pêches écrasées qui étaient collés. On a nettoyé, mais les traces sont restées longtemps, jusqu’à ce qu’on change le papier peint. Maman elle a décidé que la prochaine fois, les fruits, elle les ferait en salade

Afficher en entier

On riait un peu, mais en même temps on avait un peu peur. Après les pêches, papa, il pouvait jeter des choses plus dures. La chance, c‘était que les pêches elles étaient molles, parce qu’elles étaient bien mûres, alors elles s’écrasaient, c’était pas comme des cailloux

Afficher en entier

Il se suicidait souvent le dimanche, à midi, quand tout le monde était là, de préférence quand c’était un repas de fête. Papa prenait son bistouri, et il se coupait une veine à la saignée du bras. Il mettait en dessous son haricot pour ne pas salir la nappe

Afficher en entier

Une heure plus tard, d’autres clients étaient arrivés, et la dame était toujours dans le cabinet. Alors maman décide d’aller voir dans le cabinet. Elle frappe à la porte, pas de réponse

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode