Livres
540 199
Membres
570 553

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Il était une fangirl, Tome 1 : Cendrillon 2.0



Description ajoutée par Underworld 2021-02-01T12:55:24+01:00

Résumé

Et si Cendrillon était une fan, une vraie ?

La jeune Elle Wittimer, geek de son état, ne vit que pour Starfield, le grand classique de science-fiction dont son père était, lui aussi, un grand fan avant sa mort. Alors, quand le reboot de la mythique saga est annoncé au cinéma, elle croit devenir folle de joie. Sauf que c'est Darien Freeman, acteur de séries légères pour adolescents, qui décroche le rôle principal. Et ça, aux yeux d'Elle et de milliers de fans historiques du chef-d'œuvre, c'est intolérable.

Martyrisée par sa belle-mère et ses deux demi-sœurs qui mènent la grande vie et la prennent pour leur domestique, elle a hâte de voler enfin de ses propres ailes après sa dernière année de lycée. En attendant, elle assassine le pauvre Darien à longueur de posts – s'assurant, à sa grande surprise, une audience de plus en plus large sur les réseaux sociaux. Alors, quand le tournage du film commence pour le jeune comédien, les difficultés aussi ! D'autant qu'il doit apparaître à la plus grosse convention du pays, autrefois fondée par le père d'Elle en personne...

Lettre d'amour à la culture geek et lettre d'amour tout court, Cendrillon 2.0 inaugure une trilogie qui revisite les contes de fée sous l'angle de la fangirlitude. Saluée pour sa sensibilité et ses dialogues à mourir de rire, cette réinterprétation de Cendrillon est bourrée de charme et de clins d'œil aux films, aux livres et aux séries que nous connaissons tous.

Afficher en entier

Classement en biblio - 64 lecteurs

extrait

Look at the stars. Aim. Ignite.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Le gros plus, selon moi, qui fait que j’ai totalement accroché à cet ouvrage, c’est qu’il met en scène le monde des fans : celui des fanfictions, des blogs et des conventions. Ellie est fan de Starfield, une série de science-fiction qui est également LA série qui a bercé toute son enfance, car son père en était également fan. Tellement fan d’ailleurs, qu’il a créé la première convention autour de Starfield : l’Excelsicon. Ellie, c’est cette jeune fille qui a du mal à trouver sa place dans une famille où sa belle-mère et ses sœurs lui font clairement sentir qu’elle n’a rien à faire et qui a tellement l’habitude d’être traiter comme quantité négligeable qu’elle a fini par croire que c’était normal. Mais Ellie, cette aussi cette jeune femme qui a beaucoup à dire et qui n’hésite pas à défendre ce en quoi elle tient.

En face, nous avons Darien, qui est un personnage que j’ai également beaucoup aimé, notamment dans ses failles et dans sa difficulté, finalement, à prendre sa vie en main. Darien est un fan aussi, qui réalise son rêve en jouant un rôle qui a tenu une grande place dans sa construction en tant que fan. Mais, bien évidemment, quand on est un fan, on a toujours des attentes. Qui ne s’est jamais dit que le remake était beaucoup moins bien que l’original ? Que, pour en arriver à ce résultat-là, il aurait mieux valu ne pas faire de remake du tout ? Hé bien Darien, c’est l’acteur qui joue dans le remake sur lequel tout fan place autant d’espoir que de pression. C’est aussi le garçon dont la célébrité rime avec solitude et qui aimerait juste pouvoir rappeler qu’avant d’être un acteur, il est aussi un fan.

Leurs discussions par textos à tous les deux leur permettent donc d’être qui ils sont réellement et j’ai bien aimé la construction de leur relation au fil des échanges. Mais surtout, j’ai adoré retrouver l’ambiance création de cosplay et convention au fil des chapitres. Je me suis replongée dans mes propres souvenirs de réalisation de cosplay, parfois réussi et d’autres fois plus délicats (R.I.P. la nappe). La fatigue après deux jours à déambuler dans les allées bondés mais l’ambiance bonne enfant et toujours joyeuse qui règne dans des conventions (R.I.P. mon sceptre aussi tiens). Les retrouvailles avec les copines, les achats totalement impromptues (oups) ou parfois prévus d’avance (qui pèsent lourd). Les photos à tout va, les free-hugs (pas très covid tout ça), les rencontres et les discussions en pagaille.

J’ai retrouvé toute cette ambiance au sein du roman et, pour ça, je l’ai adoré ❤ https://tempsdemots.wordpress.com/2021/02/23/il-etait-une-fangirl-t1-cendrillon-2-0-ashley-poston/

Afficher en entier
Argent

Superbe petite découverte que j’ai dévoré en une seule journée.

C’est une espèce de cendrillon moderne, geek et fan de cosplay... qui rencontrera son prince à un bal, costumé, et qui tombera sous son charme sans connaître sa réelle identité.

C’est l’histoire de deux adolescents qui ne trouvent pas leur place dans l’univers du possible et ne demandent qu’à se retrouver dans celui de l’impossible !

Il y a disséminés dans le roman tous les éléments du conte original, remis aux goûts du jour.

C’est génial

Afficher en entier
Or

Clairement, rien de mieux qu'une réécriture de contes! Si vous me connaissez, vous savez que j'adore ça et suis toujours à l'affût pour en dénicher. Et cela d'autant plus parce que chaque auteur sui se prête à cet exercice a le pouvoir d'apporter beaucoup dans sa revisite, et bien souvent un biais unique: Ashley Poston a choisi pour la sienne de parier sur une version moderne et geek... et ça fonctionne à merveille!

Nous avons donc ici une revisite du conte de Cendrillon (vous l'aviez deviné au titre?) qui est réussie puisque l'auteure nous a brillamment offert les bons marqueurs de l'histoire originale au bon moment. On a plaisir à découvrir les petits indices qu'elle a disséminés au sein du récit: une citrouille roulante, une chaussure transparente, un beau prince charmant... Et en même temps, Ashley Poston ne s'est aucunement enfermée dans les codes assez strictes du genre: il y a beaucoup plus de la romance actuelle dans cette histoire que du conte! Et c'est aussi ce qui nous emballe!

Bien avant cela, lorsque j'ai découvert l'existence de cette saga au printemps dernier, je me suis tout de suite dit qu'elle me plairait et du coup, avais plus que hâte que le premier tome soit publié en France. Dès sa sortie, vous pensez bien que j'ai sauté sur cette nouveauté et je peux juste dire que mon instinct de lectrice ne me trompe jamais: cette lecture a été 100% addictive! Chaque soir/nuit, j'avais du mal à la quitter pour aller dormir, chaque chapitre m'appelant à lire au plus vite le suivant! J'ai donc passé un excellent moment avec Cendrillon 2.0! Et ça, c'est grâce à la plume fluide et agréable de l'auteure!

Il faut dire aussi que le scénario est très attrayant, et cela parce qu'il y a dans cette histoire une part de crédible: chaque amateur d'un univers de fantasy ou de science-fiction peut se reconnaître dans le besoin de créer des fanfictions, de s'identifier à des personnages ou de se réunir entre fans au sein d'une convention. L'univers d'Ashley Poston, créé de toutes pièces autour d'une série fictive de sci-fi, avec une fanbase très solide, à la hauteur des séries existantes, est ultra-travaillé: c'est une telle richesse (avec même la création scénaristique d'un épisode entier!) qu'on y retrouve même des personnages au profil aussi bien défini que celui de nos deux héros. On en vient logiquement à rejoindre la bande des fans avec une immersion aussi forte!

Et c'est aussi cette immersion qui nous fait adhérer de suite aux protagonistes principaux puisqu'on partage un monde avec eux. Encore plus que pour Ellie avec qui nous débutons pourtant l'histoire, on a un attachement qui se crée direct pour Darien. C'est simple: d'entrée, il se montre adorable! On se l'imagine très vite, avec une image de lui des plus geek (très) sexy en prime. on est convaincu, et en plus, en partageant ses pensées, ses envies, se doutes, on comprend vite qu'on a affaire à un adolescent au grand cœur qui a su rester simple malgré la célébrité!

Pour autant, Ellie mérite aussi tout notre soutien: j'ai trouvé qu'elle se laissait beaucoup trop faire par son entourage toxique (bon, pas tout le monde dans son entourage... avec même des surprises!) mais après tout, c'est aussi ce qu'on pouvait attendre d'une histoire de Cendrillon... Mais d'un autre côté, si on prend fait et cause pour elle, c'est que finalement, son côté passionné lorsqu'il ressort enfin, la fait briller à nos yeux ;) Mais je dois dire que je ne l'ai jamais autant appréciée que lors de ses échanges avec Darien, autant virtuels qu'en live: sous les sarcasmes et les envolées, il y a une sacrée flamme entre ces deux-là!

Pourtant, petit point, mais qui n'a en aucun cas déranger ma lecture: il est vrai que le rythme impulsé à l'histoire d'amour la rend à nos yeux plus mignonne que palpitante... mais en même temps, c'est tout à fait logique car il doit s'adapter aux impératifs de l'action: des séances de tournage, la confection d'un costume, une vie active... On comprend alors que ça prenne du temps pour mettre en place une bonne romance!

En bref, c'est vraiment avec impatience que j'attendais la sortie de Cendrillon 2.0; alléchée par la promesse de revisite très moderne et pleine de pop-culture d'un conte bien connu: résultat qui obtient à l'unanimité le vote de la fanbase! Alors qu'on est servi en marqueurs de l'histoire originale, on est aussi ébahi devant la créativité et le travail fournis par Ashley Poston. En plus de nous faire découvrir deux héros adorables dont un prince vraiment très très charmant (et sexy), l'histoire nous immerge dans un monde riche en geekeries mais surtout dans lequel on peut tous avoir notre place - et être l'ombre d'un instant des Carmindor ou des Amara. Et finalement, sans besoin de grandes étincelles, on ne peut s'empêcher de sourire devant la mignonnerie de cette romance assez crédible (je n'en démords pas, même dans le monde d'Hollywood!).

Afficher en entier
Lu aussi

Je l'attendais avec impatience et malheureusement, j'ai été déçue. Peut être en attends-je trop ? A mon grand étonnement, je n'ai pas été transportée. J'ai eu beaucoup de mal à m’imprégner des personnages principaux alors que j'ai toujours aimé l'écriture à deux voix. La romance est survolée, c'est ce qui m'a le plus manqué ! Le thème autour des incompréhension de la culture geek m'avait séduite, j'ai trouvé ce sujet plutôt bien abordé.

Afficher en entier
Or

Je tiens tout d’abord à remercier les Editions Lumen pour l’envoi de ce roman. J’étais très curieuse de le découvrir, il faut dire que j’ai toujours adoré quand l’histoire de Cendrillon est revisité. Cela a été fait plusieurs fois dans les films ces dernières années et à chaque fois ils me font craquer. L’histoire a également été reprise dans des romans mais je dois dire que cette énième version est plus que réussie !

Pourquoi j’ai aimé ? Déjà je trouve que Ellie est vraiment touchante. Elle a perdue sa mère quand elle était jeune puis sont père et elle se retrouve dans la maison de son enfance à faire toutes les tâches ménagères et plus pour sa belle-mère méchante et ses demi-sœurs. Elle travaille dans la citrouille, un foodtruck et on ne peut pas dire qu’elle s’entende bien avec sa collègue Sage. Sa vie ne se résume qu’à son amour pour la série Starfield et son blog. Elle a hâte de savoir qui va être choisi pour interpréter les rôles du film du même nom mais quand elle apprend que c’est Darien Freeman autant dire que sa joie n’est plus de la partie. Elle en écrit même un article contre lui tellement elle a peur qu’il gâche tout. Darien Freeman, lui, est heureux de participer à ce film parce qu’il est aussi fan de la série. Il en a marre de son père qui régit sa vie depuis qu’il est devenu acteur et d’autant plus depuis qu’il est célèbre. Il se sent seul surtout depuis que quelque chose est arrivé avec son meilleur ami (il faudra être patient pour savoir quoi exactement). Par dessus tout, il ne veut pas participer à cette convention sur la série, chose qu’il faisait avec ce fameux meilleur ami. C’est ainsi qu’il contacte un numéro et tombe sur Ellie !

Commence alors un échange de texto, la découverte de l’un et de l’autre sous fond de Starfield. Ils se découvrent alors peu à peu et commencent à s’apprécier tout en ne sachant rien de leur vie réellement. Ce qui est drôle c’est que Darien la connait sous le pseudonyme qu’elle utilise sur son blog et elle bien entendu elle le connait dans ces films et qu’ils ne peuvent pas se voir comme cela. On est littéralement plonger dans le roman du début à la fin. L’autrice arrive à nous faire vivre leur relation, et surtout on a l’impression que la série existe vraiment. J’adore l’univers créé autour et surtout la convention qui n’est pas sans rappeler toutes celles que l’on connaît dont le comic con. Grâce à cette série, le monde de Ellie s’ouvre ! Elle n’est plus seule et elle se découvre une meilleure amie grâce à Sage avec laquelle elle se rapproche grâce à ces talents de couture. Ellie veut en effet participer au concours de cosplay pour la mémoire de ces parents mais aussi parce qu’elle espère gagner des sous pour une meilleure vie et pour la rendre fière d’elle. Tout fait penser à Cendrillon et c’est assez magique.

En résumé, Cendrillon 2.0 d’Ashley Poston est un énorme coup de cœur ! L’autrice a su avec brio nous encourager dans son univers avec la série Starfield et surtout le fangirlisme qui agit autour. L’histoire de Ellie reprend le schéma typique de Cendrillon avec sa belle-mère méchante et ses demi-sœurs qui lui pourrissent la vie tandis que sa romance est tirée de la génération actuelle. J’ai beaucoup aimé la différence de vie entre Darien et Ellie que tout oppose mais pourtant une chose les réunit : leur amour pour Starfield. J’ai tellement hâte de lire la suite car je suis absolument curieuse de savoir comment l’histoire va tourner après ce premier tome qui nous gâte par son histoire d’amour ! Je ne peux que vous encourager à vous le procurer de toute urgence ce jeudi 4 janvier dans votre librairie préférée !

Afficher en entier
Argent

Une romance très sympa dans l'univers des fandoms mais sans surprise (ré écriture de Cendrillon).

Le début traîne en longueur mais une fois passé la moitié du livre on arrive à la partie intéressante de l'histoire.

Bien que le fond ne soit pas très approfondi, il y a de belles valeurs transmises.

C'est finalement une lecture sans prise de tête et très agréable.

Afficher en entier
Argent

Ce livre a dépassé mes attentes. Je l'ai lu très vite et suis immédiatement rentrée dans l'histoire. Visualiser les scènes dans ma tête était très facile grâce à la plume fluide de l'auteure.

Le principe du conte classique revisité est en vogue depuis un moment, c'est du vu et du revu. Pourtant, "Geekerella" parvient à sortir du lot grâce à son originalité. On retrouve tous les aspects du conte de Cendrillon, mais détournés de manière magiquement drôle.

L'humour est d'ailleurs le gros point fort du roman. J'ai passé beaucoup de temps à rire tout haut pendant ma lecture. Je l'ai refermé avec un sentiment de positivité et de plénitude qu'on ressent après avoir regardé un spectacle d'humour à la télévision.

J'ai également adoré toutes les références au cinéma et à la culture geek, cet univers me parle beaucoup et m'a permis de me plonger d'autant plus dans l'histoire.

Au final, la romance est passée au second plan pour moi. C'était très mignon, mais ça s'arrête là. C'est le seul point sur lequel je noterai un bémol, mais c'est purement subjectif.

Ce livre ne se prend pas au sérieux, et c'est ce qui le rend si agréable à lire. On passe vraiment un bon moment du début à la fin.

Afficher en entier
Or

Geekerella est un roman sorti exclusivement en Anglais, et je crois que c'est un des tout premiers romans anglophone sur lequel je me dis "comment se fait-ce qu'il ne soit pas encore publié en France ou ailleurs qu'aux USA/UK ?"

Parce que Geekerella, c'est pas uniquement une bête réécriture de Cendrillon dans le monde moderne. C'est une réécriture, qui nous transporte dans un monde que nous fans connaissons bien. Le monde des fangirls, et des fandoms. Et ce livre n'est pas juste l'histoire d'une fille qui veut faire des cosplays et d'un garçon qui veut réussir son rôle au cinéma, entremelé d'un conte connu comme Jérusalem. C'est tellement plus que ça. Tellement plus. Ce roman, que j'ai sifflé en deux jours, m'a emportée tellement, tellement loin. En ouvrant ce lire appartenant à solisnotdead (merci à elle pour me l'avoir fait découvrir), je m'attendais à une lecture mignonne qui fait passer le temps, sans prise de tête. Et bien j'avais tort. S'embarquer dans Geekerella, c'est se préparer à une voyage dans le monde intergalactique favori de Elle, en compagnie de Princesse Amara et de Carmidor. Et je n'en suis pas sortie indemme. Tout dans ce livre m'a mit le baume au coeur, m'a rendue émotive, m'a fait sentir à quel point les personnages me touchaient, à quel point je pouvais parfois me dire que ces personnages pouvaient être des personnages de la vie réelle. Et merci à l'auteur pour cette incroyable lecture. Fans en tout genre, ce livre est pour vous. Ce livre est une lettre d'amour à la culture fangirl et aux fandoms en tout genre. Vous avez le droit d'être ce que vous êtes, les gens. N'en ayez pas honte, soyez en fier. Parce que quoi qu'il arrive, vous n'êtes pas seuls. \m/

(Point bonus, une petite touche LGBTQ+ !)

Afficher en entier
Bronze

Lire la revue complète sur: https://latentationdulivreenanglais.com/geekerella-ashley-poston/

Ma notation: 3/5

Si vous voulez une romance toute mignonne, ce livre est peut-être fait pour vous! En fait, le premier aspect qui m’a plu, c’est la plausibilité de la rencontre entre Danielle et Darien. Oubliez le scénario bateau de l’outsider qui attire comme par hasard le regard de la personne la plus populaire! Ici, la connexion se produit de manière naturelle, et les protagonistes prennent tellement de plaisir à communiquer ensemble qu’ils se fichent de savoir s’ils ont affaire à une personne du sexe opposé. C’était rafraîchissant d’avoir une priorité donnée au bienfait de l’interaction sociale!

Il est aussi très facile d’apprécier les personnages. D’un côté, on a Danielle, pour qui on ressent énormément de compassion. Avec une belle-famille qui la rejette ouvertement et qui fait tout pour effacer l’existence de ses parents, on est vite scandalisé par tant de cruauté! Ce qui m’a le plus sorti par les yeux, c’est combien la belle-mère bichonne ses filles qu’elle pense parfaites alors que… Euh… Ce sont des quiches sur pattes qui méritent des paires de claques. Je trouve ça si horrible de priver un enfant des souvenirs de sa famille, l’auteure a réussi à me faire ressentir le désarroi de Danielle ainsi que son besoin d’aller vers quelque chose de meilleure!

Heureusement, il y a Sage, la collègue et meilleure amie de Danielle qui travaille au Magic Pumpkin. A la fois bizarre et excentrique, Sage est notre Marraine La Bonne Fée qui vient encourager notre héroïne à oser l’impossible. En plus de venir diversifier une gamme de personnages déjà représentative par son homosexualité, celle-ci vient donner du peps à l’histoire avec son caractère bien trempé et bien décidé! Si vous avez lu le roman, vous avez certainement aimé la scène « rentre-dans-le-lard » qui m’a fait éclater de rire!

De l’autre côté, Darien est étouffé par la rigueur de la célébrité. Avec lui, on parvient à distinguer une différence de standing entre la personne de l’acteur et le personnage de l’acteur. En tant que personne, Darien veut pouvoir afficher sa vraie personnalité et avoir une vie normale. Mais le profil n’étant pas vendeur, il doit jouer un deuxième rôle en prime de celui du Prince Carmindor: celui de l’acteur drôle et beau que le public doit s’arracher. De ce fait, on en vient soit à idéaliser l’acteur, soit à le désacraliser. Si Darien s’est avéré attachant, c’est celui pour lequel j’ai eu le moins d’empathie car il n’est pas aussi démuni que l’auteure voudrait bien nous faire croire!

Néanmoins, malgré les aspects positifs, il y a des éléments qui n’ont pas été traités à la hauteur de mes attentes. Tout d’abord, j’ai eu du mal avec la passivité des héros. Encore, pour Danielle, je peux comprendre. Se rebeller n’aurait fait qu’aggraver les choses dans son cas. En revanche, Darien a les moyens financiers de concrétiser son indépendance, alors pourquoi ne prend-t-il pas les devants pour se détacher de ce qui le rend malheureux? C’est une grande star, a priori, il peut demander ce qu’il veut, il l’aura. Il peut changer son équipe quand il veut, n’importe qui voudra travailler pour lui.

Ensuite, j’avais un gros manque d’intérêt pour Starfield. J’ai bien senti que c’était une série importante pour les protagonistes mais je n’ai pas été transportée par l’univers. C’est pas comme avec Eliza and Her Monsters où la création artistique fait écho aux émotions du personnage, ici, on a plus l’effet de communauté brut sans la valeur ajoutée des sentiments. Je pense aussi que c’est un problème de contenu. Comme les héros font référence à des scènes inconnues du lecteur, on a du mal à se sentir concerné et à faire parti du fandom!

Par ailleurs, j’aurais souhaité que l’auteure pousse un peu plus loin sa réflexion sur les agressions commises par les femmes envers la gente masculine! Darien subit les caprices de fans qui le suivent partout et qui n’hésitent pas à l’embrasser sans son consentement, et personne n’est choqué car c’est un garçon et que, par conséquent, il doit forcément apprécier. Avec son point de vue, on voit très bien que ce n’est pas le cas! Selon moi, ça méritait que l’on creuse la question de l’agression sexuelle dirigée à l’encontre des garçons.

Pour terminer, j’aurais voulu que la confrontation entre Danielle et Darien se manifeste plus tôt dans le récit. C’est vrai qu’il faut laisser aux personnages le temps de se connaître un minimum, mais je pense qu’il y avait matière à rendre l’histoire plus excitante… Or, je me suis pas mal ennuyée… x)

J’ai moins accroché à Geekerella que je ne l’espérais mais ce fut tout de même une lecture agréable.

Afficher en entier
Or

Une bonne réécriture de cendrillon à notre époque, j'aime assez les relations qui démarrent par des échanges de mots, lettres, sms. On retrouve bien les éléments du contes de base (ou en tout cas sa version Disney), la citrouille= le food truck, Sage= la marraine la bonne fée, la belle mère et les méchantes belles sœurs (du moins une des deux), Darien= le prince charmant, le bal et la chaussure.

Elle est fan de la série Starfield comme ses parents et c'est à peu près ce qui compte le plus dans sa vie n'ayant pas beaucoup d'amis (voir pas du tout), plus de parents et une belle mère et des belles sœurs qui ne lui font pas vraiment sentir qu'elle fait partie de la famille. Darien est un jeune acteur choisi pour jouer le rôle principal du remake de Starfield ce qui ne plait pas à Elle et pourtant ces deux là vont démarrer une amitié par sms, Darien ne voulant pas participer à la convention créé par le père de Elle il finit avec son numéro, elle pensant qu'il s'agit d'un cosplayer lui répond et commence alors les échanges entre ces deux fans de Starfield et oui puisque Darien n'est pas un acteur imbu de lui même ou fou de paillettes en fait c'est un ado simple et même un peu geek.

C'est bien écrit, on s'attache aux personnages, c'est touchant par moment (j'ai eu les larmes aux yeux), l'évolution des relations est plaisante à suivre, Elle s'ouvre aux autres et sort de sa solitude. Aimant beaucoup les revisites je suis satisfaite de celle ci.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Il était une fangirl, Tome 1 : Cendrillon 2.0" est sorti 2021-02-04T07:44:11+01:00
background Layer 1 04 Février

Dates de sortie

Il était une fangirl, Tome 1 : Cendrillon 2.0

  • France : 2021-02-04 (Français)
  • Canada : 2020-10-14 (Français)

Activité récente

Titres alternatifs

  • Il était une fangirl, Tome 1 : Cendrillon 2.0 - Français
  • Geekerella (Once Upon a Con #1) - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 64
Commentaires 18
extraits 6
Evaluations 36
Note globale 7.78 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode