Livres
638 541
Membres
755 710

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Il faut qu'on parle de Kevin



Description ajoutée par x-Key 2011-10-22T20:24:08+02:00

Résumé

À la veille de ses seize ans, Kevin Khatchadourian a tué sept de ses camarades de lycée, un employé de la cafétéria et un professeur. Dans des lettres adressées au père dont elle est séparée, Eva, sa mère, retrace l'itinéraire meurtrier de Kevin.

_________________________________________________________

Avec une effrayante lucidité, Lionel Shriver dresse le portrait inoubliable d'une mère confrontée à la monstruosité de son fils.

Un sujet d'une brûlante actualité, doublé d'une vision au vitriol de l'american dream. Un roman coup de poing, violent, complexe, qui s'attaque au dernier des tabous. A la veille de ses seize ans, Kevin Khatchadourian a tué sept de ses camarades de lycée, un employé de la cafétéria et un professeur. Dans des lettres adressées au père dont elle est séparée, Eva, sa mère, retrace l'itinéraire meurtrier de Kevin.

Elle se souvient qu'elle a eu du mal à sacrifier sa brillante carrière pour devenir mère. Qu'elle ne s'est jamais faite aux contraintes de la maternité. Que dès la naissance elle s'est heurtée à un enfant difficile. Que l'arrivée de Celia, petite soeur fragile et affectueuse, n'a fait que creuser le fossé entre mère et fils. Qu'elle aura passé des années à scruter les agissements de Kevin sans voir que son ambivalence envers lui n'avait d'égale que la cruauté et la malveillance du rejeton.

Et, quand le pire survient, Eva veut comprendre : qu'est-ce qui a poussé Kevin à commettre ce massacre ? Et quelle est sa propre part de responsabilité ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 298 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par x-Key 2011-10-23T21:40:52+02:00

On ne peut atteindre quelqu'un que s'il possède une conscience. On ne peut punir quelqu'un que s'il a des espoirs que l'on peut contrarier, ou des attachements que l'on peut rompre ; quelqu'un qui se soucie de ce que l'on pense de lui. On ne peut punir que des gens qui ont déjà un tout petit peu quelque chose de bon en eux.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Lu aussi

Un livre terrible et terrifiant qui continue à hanter bien après la lecture.

Afficher en entier
Or

J'avais tout d'abord vu le film, qui m'a énormément plu, et le livre m'a fait le même effet, en plus puissant encore, si cela est possible. Bouleversant, c'est le mot. Il remet en question toutes nos certitudes, nous touche au plus profond de l'âme, et nous fait vivre une expérience hors du commun.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

J'ai eu un peu de mal à rentrer dans ce roman, mais très vite, je me suis retrouvée totalement plongée par ce récit, comme presque personnellement impliquée. Ce Kevin est né mauvais, néfaste, nuisible et je n'ai pas cessé de me poser la question "Comment aurait-on pu juguler cela avant le dernier acte de cette tragédie?" Le père se complait dans le déni, la mère fait ce qu'elle peut sans jamais cesser de se sentir coupable... La fin est atroce, mais juste et justifiée. Comment aurait-il été possible que cela finisse autrement?

Afficher en entier
Or

Un roman tout bonnement glaçant mais pourtant absolument impossible à lâcher. Presque dix ans après, il continue encore à me trotter dans un coin de la tête tant il est perturbant et résolument marquant. Face à une Amérique dont la violence et la cruauté est à son paroxysme, il est plus que jamais d'actualité. De quoi se poser de nombreuses questions sur notre supposée humanité...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kattnis 2022-06-30T20:12:38+02:00
Or

Interpellant

Lecture qui nous met mal à l aise tout au long des pages

Une maman qui ressent les choses … mais c est son enfant et elle ne peut réaliser qu elle est dans le vrai … comment peut on penser cela de son enfant même si ces ressentis sont plus réels et alarmants … il y a toujours l’espoir … ou pas …

Afficher en entier
Bronze

C'est un très bon bouquin, très prenant, qui se lit bien. Tous les sentiments de la mère transparaissent parfaitement bien tout au long de la lecture et il est facile de s'identifier à elle. Un petit plot twist vers la fin très agréable et qui passe bien, même si j'imagine que ça pouvait être prévisible. Petit bémol, le changement de comportement de Kévin à la toute toute fin, qui m'a dérangée car ça ne semble pas correspondre tout à fait avec le personnage. J'aurais préféré que l'auteur conserve son caractère en l'état jusqu'au bout, pour bien terminer. Mais c'est ma seule déception, sinon tout était quasiment parfait.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Miaouss 2022-02-02T09:29:27+01:00
Lu aussi

Le récit d’une mère après le massacre scolaire perpétrer par son fils Kevin, j’ai trouvé le livre assez contemplatif ce qui m’a un peu ennuyé mais le récit est riche en questionnement, en douleur et en incompréhension de la part de la mère, Eva. A travers des lettres à son ex-mari, elle tente de comprendre ce qu’elle aurait pu ou peut-être dû faire pour empêcher cette tuerie. La tension monte au cours du roman mais j’ai juste trouvé ça lourd et long personnellement, j’ai eu du mal avec ce style d’écriture où on connait à peu près la fin dès le début.

Les relations familiales sont au cœur du récit, c’est assez bouleversant et j’ai été touché par la mère mais qu’est-ce que c’est long… pour moi ça casse tout un rythme aussi lent, en plus le livre fait près de 600 pages, j’ai feuilleté la fin pour la connaître mais je ne l’ai pas lu en entier à cause des longueurs. Cette tragédie rate son coup à cause de la lenteur mais réussi sur le plan du questionnement et de l’introspection d’Eva.

Afficher en entier
Lu aussi

Le fond du roman est bien évidemment très intéressant, en revanche, la forme ne m'a pas franchement convaincu.

En plus de la présence de quelques longueurs, de nombreux passages alambiqués et une syntaxe inutilement compliquée alourdissent le récit, qui bénéficie par ailleurs d'une belle densité.

Du côté de la psychologie des personnages, rien à redire, les profils sont minutieusement disséqués, la vie et les relations de cette famille, tout comme son delitement, sont couchés sur le papier avec talent jusqu'à ce fameux "JEUDI".

Un style un peu plus allégé m'aurait sans doute mieux convenu, non pas que je n'apprécie pas un peu d'originalité, mais je comprends que certains aient pu lâcher l'affaire.

Afficher en entier
Diamant

Le récit cathartique d'Eva est terriblement touchant de sincérité et émouvant du début à la fin. J'avais beau connaître l'histoire et son dénouement bien avant ma lecture (j'avais même déjà vu l'adaptation en film plusieurs fois), le réalisme dans l'écriture de la scène finale - ou de la scène initiale selon la manière dont on voit les choses - m'a tout de même soulevé le cœur et fait monter les larmes.

Afficher en entier
Diamant

Lecture très difficile pendant les 100 premières pages, j'ai failli abandonner car ce que Eva racontait ne m'intéressait pas trop. Mais je me suis accrochée et ce roman a été une véritable claque. Je l'ai littéralement dévoré par la suite. "Il faut qu'on parle de Kévin" nous amène à nous interroger sur de nombreux sujets, tels que le désir de maternité, les circonstances qui peuvent amener un Homme à commettre un acte horrible... Kévin est-il né ainsi ou l'est-il devenu ? Concernant les personnages, j'ai parfois détesté Eva comme j'ai pu compatir à d'autres moments à sa situation. Kévin est un personnage énigmatique. A l'issue de ma lecture, je ne sais toujours pas quoi penser de lui, si ce n'est que c'est un personnage marquant et que je ne risque pas de l'oublier. Je n'avais pas vu venir la fin du roman et j'ai été très surprise par la tournure des événements.

Afficher en entier
Bronze

Et bah dites donc, que dire de ce livre ? Je le termine à l'instant et j'éprouve quelques difficultés à percevoir ce que je ressens...

J'ai eu beaucoup de mal au début, je le trouvais long, je n'avais pas l'impression d'avancer... Mais alors une fois dedans, impossible de le lâcher... Moi qui ai une relation plutôt fusionnelle avec mes fils, ça a été compliqué de comprendre et de me mettre à la place de cette mère qui ne s'est jamais vraiment considérée comme telle envers son propre fils. C'est à la fois dur à lire, poignant, choquant et dérangeant. J'ai en fait du mal à en parler, à mettre par écrit mon ressenti... J'ai l'impression que c'est "mal" d'avoir pris plaisir à lire ce roman. C'est pourtant le cas et je ne sais pourquoi mais ça me met mal à l'aise...

En le terminant, j'ai "pianoté" sur Google afin d'avoir davantage de renseignements sur les évènements de Columbine. Je me suis rendue compte qu'en fait ce livre n'est que pure fiction, que l'auteure (et oui, parce que c'est une femme, le prénom "Lionel" m'a flouée) ne s'en est pas du tout inspirée. Elle s'est en fait "servi" de plusieurs de ces massacres (Columbine est loin d'être le seul), en a fait un sujet global et a inventé une histoire tout autour. Ça m'a un peu soulagée...

Afficher en entier
Diamant

Un livre extraordinaire avec des personnages d'une profondeur tout aussi incroyable

Le sujet du livre est dur, les pensées du narrateur sont parfois si dérangeantes que l'on se raccroche au côté fictionnelle de l'œuvre pour se rassurer. Quelques indices sont laissés au fur et à mesure du livre et pourrait mettre la puce a l'oreille quant au dénouement mais c'est très subtil, ce qui ajoute de la confusion, l'espoir vague de se tromper.

Afficher en entier

Date de sortie

Il faut qu'on parle de Kevin

  • France : 2008-05-01 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

On en parle ici

Les chiffres

lecteurs 298
Commentaires 59
extraits 41
Evaluations 95
Note globale 8.21 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode