Livres
579 052
Membres
643 147

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Il nous reste les mots



Description ajoutée par Lili5 2020-01-18T15:35:33+01:00

Résumé

" Ce dialogue inattendu avec un homme musulman, tolérant, et pourtant père de djihadiste, représentait une extraordinaire opportunité de montrer qu'il nous était possible de parler. Si un tel échange avait lieu entre nous, alors nous pouvions abattre les murs de méfiance, d'incompréhension, et parfois de haine, qui divisent nos sociétés. " Georges Salines.

" Aujourd'hui, c'est avant tout une histoire de confiance et d'amitié qui nous unit. Nous avons appris à nous apprécier, pour comprendre, ensemble, et prévenir. Nous avons remonté le temps, tissé le fil de nos vies et de celles de nos enfants. Pour qu'une telle horreur ne se répète jamais plus. " Azdyne Amimour.

Georges Salines a perdu sa fille Lola dans l'attentat du 13 novembre 2015 au Bataclan. Elle avait vingt-huit ans.

De sa rencontre avec Azdyne Amimour, père de l'un des assaillants, a émergé un dialogue inédit. Georges Salines porte la mémoire de sa fille et de nombreuses autres victimes, tandis qu'Azdyne Amimour cherche à comprendre comment son fils a pu commettre des actes qu'il condamne sans appel. Poussés par une curiosité mutuelle, tous deux se racontent et déroulent le récit de " leur " 13-Novembre.

Au fil de cette conversation, un profond respect est né entre ces deux pères que tout aurait pourtant dû opposer. Leur témoignage nourrit une réflexion apaisée sur la radicalisation, l'éducation et le deuil. Parce que s'il reste les mots, il reste aussi l'espoir.

Afficher en entier

Classement en biblio - 10 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Lili5 2020-01-18T15:36:37+01:00

À tous ceux qui sont tombés sous les balles et sous les bombes,

À tous ceux qui ont survécu et qui doivent continuer à vivre avec les séquelles de leurs blessures, leurs souvenirs traumatiques, la mémoire de ceux qu’ils aimaient.

Pour que la vie soit plus forte que la terreur.

Georges Salines

À toutes les victimes directes et indirectes du 13 novembre 2015,

À l’ingratitude pour qu’elle devienne vertu,

À ma famille qui reste et qui résiste.

Azdyne Amimour

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par CuweuilPistache 2020-02-04T15:21:44+01:00
Diamant

Très poignant. Une belle image de tolérance, d'humanité.

J'ai été bouleversée par le récit d'Azdyne, le papa de Samy, qui rend un peu d'humanité à son fils et qui nous rappelle que personne n'est protégé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par IlEtaitUneFois 2020-01-27T11:44:13+01:00
Lu aussi

Difficile de juger un livre tel que celui ci.

Deux pères dont leurs enfants sont décédés pour deux raisons diamétralement opposées, nous offre leurs échanges, nous font partager leurs douleurs que personne ne peut juger.

Ce que j'ai trouvé intéressant d'en savoir un peu plus sur Samy et son enfance pourquoi à t'il pu en arriver là. Mais également la manière dont ils ont géré ça après la nouvelle de cette tuerie.

J'ai saute les passages parlant de politique et ce qui n'avait à mon sens pas attrait directement à ce triste événements.

Je m'attendais à plus d'échange à ce sujet.

Afficher en entier

Activité récente

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 10
Commentaires 2
extraits 1
Evaluations 5
Note globale 8.4 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode