Livres
528 646
Membres
548 797

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Ildia : Mes envies

Harry Potter, Tome 4 : Harry Potter et la Coupe de feu Harry Potter, Tome 4 : Harry Potter et la Coupe de feu
Joanne Kathleen Rowling   
Le premier des HP qui prend le chemin de la noirceur, de la douleur. On est très loin de l'univers dit pour "enfants" du début. Une fin déchirante. C'est le livre qui marque le grand tournant de l'histoire vers l'âge adulte.

par saltanis
Un jour ma princesse viendra Un jour ma princesse viendra
Jen Calonita   
En tant que grand admirateur de l’univers de Disney il est vrai que j’attendais la sortie de ce « Twisted Tale » avec grande impatience. De plus « Blanche Neige et les sept nains » étant mon film d’animation favori je ne pouvais m’empêcher de ressentir une certaine appréhension à la sortie de ce roman.
Jen Calonita nous propose donc ici une version revisitée du conte de Blanche Neige. « Et si la méchante reine avait empoisonné le prince ? »
Mon premier souhait était que les personnages gardent tous leurs personnalités et ne soient surtout pas dénaturés. L’autrice réalise ici un travail remarquable. Les personnages restent tous fidèles à eux-mêmes. Aussi bien dans les dialogues que dans les actes. Blanche Neige est toujours cette sublime jeune fille courageuse, travailleuse, rêveuse et optimiste. La reine démontre une nouvelle fois sa cruauté légendaire, sa froideur et son acharnement envers la princesse. Les nains (bien que Grincheux vole grandement la vedette au reste du groupe), prouvent de nouveau qu’ils savent être de formidables amis, prêts à tout pour aider et soutenir la jeune femme au teint blanc comme la neige.
L’une des forces de ce roman réside également dans la mise en lumière, de façon naturelle et efficace, de plusieurs personnages . Certains étaient peu présents dans le film, d’autres sont totalement inédits.
Ainsi, nous en découvrons davantage sur Henrich (Henri), le beau prince charmant qui avait déclaré sa flamme à Blanche Neige au début de l’histoire. Nous creusons aussi du côté du miroir magique, qui joue maintenant lui aussi un rôle très important au sein de l’intrigue. Les parents de Blanche Neige sont quand à eux, enfin mis à l’honneur. Anne, personnage inédit, retient grandement notre attention et sera d’un grand secours pour la princesse. Et n’oublions surtout pas celui que nous appelons « Le Maitre ». Il est également un nouveau personnage au sein de l’univers de Blanche Neige qui sait pleinement nous intriguer et nous captiver dés sa première apparition.
Des personnages plus secondaires comme : Leonetta, Mme Krindred, Kurt, Fritz, Margaret, le chasseur ou les paysans, serviront avant tout de leviers scénaristiques pour le bien et l’avancement de l’histoire.
Non contents de pouvoir en découvrir davantage sur tous ces personnages, nous avons également la chance d’en apprendre un peu plus concernant certaines zones d’ombres présentes dans le film d’animation. Comment s’est déroulée l’enfance de la méchante reine ? Comment est-elle arrivée au pouvoir ? Comment a t-elle obtenu son miroir magique ? Qu’est-il réellement arrivé aux parents de Blanche Neige ? Comment la jeune princesse a t-elle réussi à supporter la vie après la disparition de ses parents ? Les secrets sont ici dévoilés !
Les relations entre les différents personnages sont remarquablement développées. Nous avons la chance d’observer Blanche Neige et le prince prendre le temps de se connaître, de s’apprécier, de s’entraider, de s’aimer…
Nous pouvons scruter la méchante reine, plus complice que jamais avec son miroir magique, sombrer progressivement dans la folie… Et plus encore !
L’autrice réussit haut la main la prouesse de respecter l’histoire originale tout en y incorporant son propre univers.
Les clins d’œil et références au film d’animation font pleinement leur petit effet sur le lecteur. Le monde de Blanche Neige est des plus agréables à explorer à travers cette lecture. Du château à la chaumière en passant des bois hantés à la mine... Le royaume n’a plus de secrets pour nous.
Cette histoire mêlant amour, haine, passion, persécution, magie, trahison, peur, émotion et noirceur m’a totalement séduit… Tous les ingrédients sont au rendez-vous pour passer un agréable moment. Aussi sombre que lumineux, aussi percutant que touchant, le récit ne peut que vous absorber si vous appréciez ce conte légendaire.
Petits bémols ? Il est vrai que j’attendais patiemment de connaître le sort de l’un des personnages présents dans l’histoire… mais mon interrogation reste finalement sans réponse. Certaines facilités scénaristiques sont tout de même perceptibles mais n’entachent en rien le grand travail réalisé ici pour respecter l’œuvre d’origine et ses personnages tout en nous assurant de beaux rebondissements et un grand moment de divertissement.
Fan comblé, je recommande vivement ce livre à tous ceux qui sont susceptibles de croiser sa route.
Shades of Magic, Tome 1 Shades of Magic, Tome 1
Victoria Schwab   
5/5

Lire ma review :
https://www.milkywaygraph.fr/article/books/279/chronique-shades-of-magic-tome-1-a-darker-shade-of-magicde-ve-schwab

BLUFFANT.

C'est le deuxième livre que je lis de cette auteure et elle ne cesse de m'impressionner (le premier était : This Savage Song). Ce premier tome de la trilogie Shades of Magic est un véritable chef d'œuvre et promet une suite explosive.

Il est très rare que, dès les premiers chapitres, je sache déjà quelle sera ma note pour un livre. Et c'était évident que pour celui-ci, ce serait un 5/5 d'office. Je suis rentrée dans cet univers fascinant très rapidement et j'ai tout de suite su que ç'allait être un coup de cœur !

L'histoire se déroule en 1819, à Londres. DÉJÀ. Rien que ça, c'est la perfection puisque j'adore le cadre dans lequel le récit prend place. De plus, le fait qu'on ait une date et un lieu nous permet de très vite adhérer au récit.

Kell est l'un des derniers Antari, un magicien qui a la particularité de voyager entre les mondes parallèles. Il existe trois différents mondes. Il y a tout d'abord Grey London qui est notre propre Londres du XIXème siècle : dans ce monde, la magie a été complètement oubliée. Red London est la ville où habite Kell : c'est une ville prospère et colorée où la magie est très utilisée. Enfin, il y a White London : c'est la ville la plus dangereuse car elle a été corrompue et pervertie par la magie. On raconte également qu'il y avait un autre Londres, détruit et consumé par la magie : Black London. Kell traverse Grey London, Red London et White London de manière quotidienne car son travail est de transmettre les messages de la couronne d'un royaume à l'autre.

J'ai trouvé ces univers parallèles hyper captivants et intéressants. Ils sont très différents les uns des autres, impossible de les confondre ! L'atmosphère change radicalement lorsque notre héros change de Londres, je n'étais donc jamais perdue dans ma lecture, ce qui aurait très bien pu être le cas à force de passer d'un univers à un autre aussi souvent.

C'est d'ailleurs ce qui est le plus remarquable chez l'écriture de l'auteure. Mise à part une plume fluide et addictive, V.E. Schwab maîtrise parfaitement la construction de son monde. Elle parvient à nous faire comprendre son univers fantastique aussi facilement que s'il s'agissait d'un livre contemporain alors que NON. C'est du HIGH FANTASY. Ce que j'adore, c'est qu'elle va droit au but mais tout en gardant une magnifique écriture (on peut y trouver beaucoup de belles citations). Elle ne tombe pas non plus dans le piège du déversement d'informations : tout est parfaitement dosé, en aucun cas on ne se sent submergé par un trop-plein de détails. Tout est dans la subtilité et la précision. Pourtant, dans les livres de fantasy, il y a FORCÉMENT des passages qu'on doit relire plusieurs fois pour bien digérer… Dans les livres de V.E. Schwab, ça n'arrive jamais !

Kell va découvrir, malgré lui, l'existence d'une pierre magique provenant de Black London et va tout faire pour s'en débarrasser et la ramener dans le monde déchu auquel elle appartient avant qu'elle ne détruise tout sur son passage. Il va alors faire la rencontre d'une jeune pickpocket nommée Lila, qui habite à Grey London, et c'est ensemble qu'il vont vivre cette aventure aussi dangereuse qu'excitante !

Parlons des personnaaaaaaages. PARCE QUE LILA EST JUSTE MERVEILLEUSE. Voleuse + pirate + badass + drôle, courageuse et intrépide : ne serait-ce pas là l'une de mes personnalités préférées ?? YASSS. Je l'ai tout simplement adoré ! Ses répliques et son franc-parlé #PUNCH-LINES rajoutaient un côté humoristique à l'histoire, ce qui n'était pas désagréable du tout. Et, elle et Kell formaient un duo parfait ! Leur dynamique était la meilleure des choses qui soit. Il n'y pas de romance dans ce livre, mais je vous annonce que JE. SHIP. HARD. C'est obligé. Leur alchimie est trop belle pour être gâchée, ahah.

KELL. MON PETIT KELL CHÉRI. Je ne sais même pas par où commencer. Il a été adoptée par la famille royale de Red London et il est traité comme l'un des leurs #prince donc il est AIMÉ. En plus, il a frère (Rhy) trop gentil avec lui et j'adore leur complicité et ARG. J'adore. Mais mon pauvre Kell se sent, bien que dans une famille aimante, plus utilisé que tout. Le roi et la reine ont beau dire, Kell leur sert surtout de messager entre les royaumes. Je trouve ça trop triste que Kell se sente aussi mal intégré dans sa famille adoptive. Il est super intelligent, brave, avec une petite touche d'insolence parfois, mais il est également tout fragile et perdu à l'intérieur et ADORABLE.

ET ON EN PARLE DE SON MANTEAU ??? Anw, je veux un spin-off entièrement consacré à ce magnifique manteau qui est, en réalité, plusieurs manteaux en un seul ??? WHUUUUT. #mind-blown Il lui suffit de le retourner pour qu'il change complètement d'aspect. Je veux ce manteau.

Les méchants dans l'histoire sont HYPER méchants. Je préfère vous prévenir, ce livre est très SANGLANT. Beaucoup de violence, de sang et de torture (même si j'ai déjà lu pire quand même #JayKristoff). Et vous savez que j'adore ça. #psychopathe Je déteste quand les méchants sont juste là pour faire joli et qu'ils ne vont pas au bout de leur potentiel. Ils ont l'air badass et tout, mais finalement ils ne tuent personne ? NOPE. Mais dans A Darker Shade of Magic… AHAHAHA. La cruauté des personnages ne vous laissera pas de marbre, je vous le garantis. Direct dans mon top 5 des méchants préférés : la reine et le roi de White London. Parce que. PETIT UN : ils sont jumeaux (jumeaux diabolique, j'achète !). PETIT DEUX : j'adore leur look, surtout celui de la reine. PETIT TROIS : wowowowow, ils ont recours à des moyens de torture juste horrible et vicieux et ARG. #j'aime

On a un autre méchant que j'aime tout particulièrement dans ce livre : Holland. Mais celui-ci n'est pas TOTALEMENT méchant… je crois ? C'est le deuxième Antari, il a donc les mêmes pouvoirs que Kell. Il était super badass et cruel lui aussi mais, en même temps, il est contraint à faire toute ces choses horribles car il est sous les ordres de la reine et du roi de White London. Un méchant complexe ? Mon genre préféré.

On enchaîne avec l'action, la magie, les rebondissements, les mystères : inutile de vous dire qu'on ne s’ennuie pas une seule seconde. A Darker Shade of Magic était une lecture addictive, originale et passionnante menée de manière très habile par V.E. Schwab, une auteure dont vous ne devez pas passer à côté et qui va très rapidement devenir l'une de mes préférées de tous les temps !

par wilkymay
La Cité du ciel, Tome 1 La Cité du ciel, Tome 1
Amy Ewing   
Un premier tome d'une série qui s'annonce à la fois intrigante, mais également très bancale.

Sera, une jeune céruléenne, est choisit pour le grand sacrifice qui permettra à son peuple de partir vers une nouvelle destination. Mais voilà, tout ne se passe pas comme prévu et Sera survit. Sauf qu'elle se retrouve sur une planète qu'elle ne connaît pas, entourée par des gens qui ne semblent pas lui vouloir du bien et qu'elle n'a aucune idée de comment elle a pu échouer à rompre le cordon.

Sur cette planète, elle va faire la rencontre de Léo et Agnes, deux faux-jumeaux qui sont au début ses pires ennemis, pour se révéler être des alliés indispensables. Sera doit à tout prix retourner sur sa planète, afin de comprendre ce qu'il s'est passé.

Il y a des choses que j'ai apprécié dans cette lecture, comme d'autres que j'ai absolument détesté.
Le monde des céruléennes semble un univers riche et large, sauf que l'auteur ne le touche qu'en surface et ne dévoile pas assez de détails à mon goût.
L'idée d'une planète uniquement peuplée de femmes, où les bébés ont trois mères et où la croyance de toute cette civilisation est placée dans Mère soleil est une idée plutôt intéressante.
Sauf que, comme par hasard, Sera (le personnage principal de cette histoire), est la seule qui n'aime pas les femmes. Là où l'autrice avait l'opportunité de faire un roman un peu nouveau et différent, elle enfonce la porte des déjà vus avec un bulldozer et fonce dedans les yeux fermés.
Comme pour se rattraper, c'est Agnes qui est lesbienne finalement.
Je ne vais pas débattre là-dessus car ce n'est pas le plus important, mais je ne vais pas mentir, j'ai largement levé les yeux au ciel quand j'ai lu certain passage.

Globalement, pour un premier tome, plusieurs choses sont bien réussies et nous donnent envie de le terminer et de connaître la suite. Le fait que les chapitres basculent entre les différents personnages (Sera, Leela, Agnes et Léo) nous donne une plus grande perspective de ce qu'il se passe partout. Ce qui nous donne plusieurs intrigues et qui donne envie de connaître les résolutions de tous ses mystères.
Pas un coup de coeur, mais une lecture qui n'est pas désagréable.
Les Chroniques lunaires, Tome 4 : Winter Les Chroniques lunaires, Tome 4 : Winter
Marissa Meyer   
Avis à tous les Lunartics (ou Lunarctiques en français), préparez vous à une révolution sur la Lune sans merci mais délicieuse !

Il y a quatre choses que j'aime vraiment dans la vie : Mon lit, mon manuel d'économie (bah quoi ? chacun son truc !), Google Gmail (Y'en a qui ont Facebook ou Twitter, moi j'ai Gmail) et LES CHRONIQUES LUNAIRES.

Il m'a fallu quatre jours pour lire WINTER. Et le pire, c'est que je l'ai fait exprès. Vous savez, cette folle envie que ça ne se termine jamais ? Eh bien elle m'a poussé à lire à une lenteur suffoquante ! Une torture pure et dure.

Il m'a fallu quatre secondes après avoir lu la dernière page avant de me mettre à pleurer parce que c'était fini.
O.V.E.R.

Il m'a fallu quatre minutes pour arrêter de pleurer et sourire parce que c'était arrivé !

L'amour que je porte à cette saga est inconditionnel.

Par les étoiles !

J'aurais tellement de choses à dire mais j'ai si peu de mots... Sérieusement. Après une telle lecture, mon vocabulaire se retrouve limité à des "Oh mon dieu !", des "Par les étoiles !" (ça c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas !) et des "Je vais crever d'une crise cardiaque si je me calme pas tout de suite !" (sans me calmer pour autant).

Marissa Meyer, qui a été couronnée Reine de ma galaxie, m'a fait vivre l'une des plus belles aventures de mon existence littéraire.

Maintenant, je suis passionnée par la lune ! Je crois que je vais aller la coloniser l'année prochaine.

Et là, à la fin de ce merveilleux livre, je suis bouleversée comme jamais. Moi qui aime faire croire au monde entier que j'ai un cœur de pierre, là, tout de suite, mon cœur c'est de la guimauve et je pleure comme un bébé.

Je me sens super heureuse d'avoir un jour commencé cette saga. C'est la meilleure idée que j'ai eu de toute ma vie ! Mais aussi, je me sens fragile et très émue, un peu triste sur le coup, parce que c'est terminé.

Mais très sincèrement, de toutes les fins que j'ai lu et de toutes celles que je lirai dans le futur, celle-ci est la plus belle, la meilleure, la plus grandiose, la plus émouvante, la plus passionnante de toutes les fins.

Il n'y a pas de mot assez fort pour dire à quel point elle est éblouissante, superbe. Il faut simplement lire et à la fin, vous ressentez et avant-même que vous l'ayez réalisé, votre cœur sait que c'était splendide, épique.

Tout au long de cette saga, Marissa Meyer m'a fait voyager. Elle m'a fait rire, pleurer, stresser, frissonner et tout un tas d'autres choses qui n'ont pas de mot.

Mon cœur appartient à cette saga.

La première fois que je suis tombée sur LES CHRONIQUES LUNAIRES il n'y avait que CINDER de sorti. Et je me souviens m'être dit que je l'achèterais plus tard parce que ça me disait bien.

Quand je suis revenue comme prévu plus tard, le dernier exemplaire avait été vendu. Je voulais tellement ce roman que j'ai embarqué mon père et je l'ai supplié de m'emmener au Cultura qui se trouvait à presque une heure de voiture pour acheter ce roman.

Mon père m'a tenu tête pendant un petit moment avant de céder. Je me souviendrais toute ma vie de ce qu'il m'a dit quand on est montés dans la voiture "Je te jure Louan, si on y va et qu'il y ait pas, je t'étouffe avec les pages du premier roman qui me passe sous la main." ^^ Heureusement pour moi, il y était ! Et là, a été le début de ma plus belle aventure.

Enfin, bref. Tout ça pour dire que, je n'avais même pas encore commencé cette saga que je savais déjà au plus profond de moi qu'elle compterait beaucoup dans ma vie de lectrice. Et dans ma vie en général, même.

Chaque tome a été un coup de cœur du début à la fin. Chaque lettre, chaque mot, chaque phrase, chaque paragraphe, chaque page, chaque chapitre, chaque partie, a été un sentiment, une émotion merveilleuse.

Je ne m'étais jamais sentie autant à ma place qu'en lisant LES CHRONIQUES LUNAIRES.

D'un certain côté, j'attendais WINTER avec impatience. D'un autre, j'aurais tout fait pour qu'il n'arrive jamais.

Non pas que je n'avais pas envie de le découvrir ! Loin de là ! En fait, j'en avais tellement envie que je m'en suis rongée les ongles pendant des mois (et je ne me ronge pourtant jamais les ongles) !

Mais qui disait WINTER disait la fin, d'une certaine manière. Bien que rien ne soit réellement terminé. Premièrement, le temps que STARS ABOVE n'est pas encore sorti et que je ne l'ai pas encore lu, à mes yeux, LES CHRONIQUES LUNAIRES ne sont pas terminées. Deuxièmement, je pourrais relire les aventures de mes personnages préférés dès que leur manque deviendra insupportable et donc à chaque fois, ils revivront. C'est pas un peu bizarre de dire ça ?

C'est fou de penser qu'une telle série peut avoir une telle influence sur vous. J'ai autant envie de pleurer que j'ai envie de sourire comme une idiote.

Je crois que c'est ça d'être amoureuse d'une histoire qui a un point final mais qui ne s'arrêtera jamais vraiment. C'est à la fois un sentiment léger et lourd. Ça fait du bien et en même temps, ça fait un mal de chien.

Pendant 2433 pages, je n'ai fait que tomber encore et encore éperdument amoureuse d'un univers, d'une histoire et de personnages géniaux.

Je l'avoue, et vous l'aviez probablement déjà deviné, tout va me manquer des CHRONIQUES LUNAIRES.

La superbe plume captivante et addictive de Marissa Meyer, l'univers splendide et original qu'elle a construit, l'histoire merveilleuse et épique qu'elle a raconté. Et les personnages extraordinaires et attachants auxquels elle a donné vie.

Je suis littéralement, en train de faire une déclaration d'amour aux CHRONIQUES LUNAIRES, n'est-ce pas ? Je vous ai dit à quel point j'en étais folle ?

Alors, plus sérieusement (bien que mes lignes précédentes étaient déjà très sérieuses), voici ce que j'ai pensé de cette saga :

Vous savez ce moment où vous avez l'impression que vous allez hurler comme une véritable groupie devant son idole ? Je suis passée par là. À presque chaque page.

Vous savez cet instant où vous avez l'irrésistible envie de pouvoir entrer dans le livre ? Je suis passée par là.

Vous savez ce moment presque gênant où vous réalisez que vous seriez capable de tomber amoureuse d'un personnage ? Je suis passée par là. Et pas que pour un personnage !

Vous savez ce moment où vous aimeriez que le temps s'arrête ou qu'au moins tout ça dure à jamais ? Je suis passée par là, aussi.

J'y suis passée et j'y suis toujours.

Ma mère m'a demandé, cette après-midi-même, pourquoi j'aimais tant cette saga. La réponse est la suivante :

Je suis une fille très solitaire. Je n'aime pas la compagnie des gens, pardonnez-moi, ce n'est pas contre vous. Ils me mettent très mal-à-l'aise avec leurs regards et leurs questions, leurs sourires et les gestes qu'ils peuvent faire en général. Et ça, depuis toujours. C'est pour ça que je me suis mise à lire au départ. Quelque part, je crois que je cherchais le monde dans lequel je serais capable d'avoir des relations humaines autre que celle que j'entretiens avec mes parents et mes frères.

Et voilà, LES CHRONIQUES LUNAIRES, c'est l'endroit où je m'en serais sentie capable. Voilà pourquoi j'aime tant cette saga.

J'aime sa façon de me donner l'impression que tout est possible quelque part et que même quand tout semble se mettre en travers de votre chemin, il y a toujours moyen de réussir ce qu'on entreprend.

C'est peut-être bête mais c'est ainsi que je le ressens.

J'ai toujours été quelqu'un qui adorait les histoires. Celle-ci est celle que je préfère par dessus toutes les autres. Je vous invite à aller la lire. C'est une réussite en tout point.

Ensuite, ma mère m'a demandé quel personnage je préférais dans cette saga. J'y ai sérieusement réfléchi et je peux donc sérieusement vous dire que je serais incapable de choisir. Chacun a quelque chose qui fait que je l'aime.

Cinder ? Elle m'épate par tous les aspects de sa personnalité. Et elle me surprend toujours, à coup-sûr !

Kai ? Il me fait fondre. J'aime sa façon d'être, tout simplement. Et il n'a pas peur des sacrifices, il garde toujours ce merveilleux espoir que tout peut encore s'arranger.

Scarlet ? J'admire son côté un peu badass ! Elle est courageuse, toujours prête à se battre pour ceux qu'elle aime peu importe ce que ça lui coûte... enfin, tout bonnement, je l'adore.

Wolf ? Hum, excusez-moi ? C'est mon doudou ! Chaque fois qu'il était là, je voulais le serrer dans mes bras. Même quand ce n'était pas spécialement engageant ! ^^

Iko ? Par les étoiles ! C'est quand-même, n'hésitons pas à le dire, une véritable tarée ! Mais je l'adore. On ne peut pas ne pas aimer Iko et toutes les répliques qu'elle sort. C'est la meilleure amie qu'on puisse rêver d'avoir ! ^^ Et quand vous découvrez Iko, vous avez presque envie d'être un androïde à votre tour (un androïde dans son genre, ça va de soit).

Thorne ? J'aime ce gars d'un amour fou. Tellement que j'ai appelé l'un de mes lapins 'Captain'. Got it? ^^

Cress ? Le fait qu'elle et moi faisons presque la même taille a peut-être fait un peu accélérer mon amour pour cette fille. ^^ Mais même sans ça, je l'aurais adoré à coup-sûr ! Son côté fangirl, romantique, qui cherche son héros partout (même si elle a une idée bien précise de qui il s'agit), un peu naïve sur les bords parfois, ça m'a fait craquer.

Winter ? Son côté crazy m'a conquise ! Comme dirait Lev' l'amour est une conquête. Et Winter a un talent inné qui fait que le monde entier l'aime.

Jacin ? Lui c'est son côté un peu... antipathique? qui m'a conquise. J'adore comment il se comporte, simplement et je suis amoureuse de ses mots.

Levana ? C'est la meilleure méchante reine de l'univers. Je l'ai trouvé parfaite dans son rôle.

Torin ? Il me faisait penser à un papa protecteur (vis-à-vis de Kai) et rien que pour ça, je l'ai adoré !

Kinney ? Dès la première fois que je l'ai lu je l'ai aimé. Point barre.

Les relations entre les personnages sont géniales. [spoiler]Je veux plus de Kai/Cinder, plus de Scarlet/Wolf, plus de Jacin/Winter, plus de Cress/Thorne et plus de Kinney/Iko (parce que je sens qu'il pourrait se passer un truc entre eux) ! Je veux plus d'eux tous, ensemble !

J'ai adoré les retrouvailles entre Scarlet et Wolf. J'ai adoré la "dispute" de Thorne et Cress et le moment où il lui dit qu'il l'aime. J'ai adoré le moment où Jacin et Winter s'embrassent pour la première fois et quand il dit à Winter qu'elle est parfaite. J'ai adoré le moment où Kai demande à Cinder si un jour elle voudra bien être impératrice à ses côtés...J'ai adoré ce qui se dégage entre Kinney (Liam) et Iko ! [/spoiler]

J'ai adoré et savouré chacun des moments de ce quatrième et dernier tome.

[spoiler]J'ai été un peu attristée par la mort de l'Alpha Strom, je l'appréciais bien. Je commençais à m'y attacher et je ne m'attendais sincèrement pas à ce qu'il meurt ! [/spoiler]

[spoiler]Quand j'ai su que Kinney s'appelle Liam, je ne sais pas pourquoi mais j'ai fondu ! Ça lui va bien, je trouve.[/spoiler]

Et par les étoiles, la fin ! La meilleure de tout l'univers. C'était épique ! [spoiler]Cinder qui lâche son vieux pied, celui qu'elle portait quand elle était enfant et que Kai avait gardé après le bal où elle l'avait porté puis perdu. Quand elle le lâche pour qu'il tombe dans le lac qui se trouve au pied (sans mauvais jeu de mot) de la salle du trône du palais d'Artemisia, c'est tellement beau ! C'est symbolique, c'est apaisant, c'est génial.

Je n'ai pas de mot. [/spoiler]

Dans ce tome-ci, chacun se voit affronter un combat intérieur, lié à ses sentiments, en plus de celui qu'ils doivent mener pour leur révolution. Nos héros favoris se voient repousser leurs limites et surpasser leurs peurs les plus secrètes. Ils n'hésitent devant aucun sacrifice.

Au rendez-vous : Des personnages déterminés, de la romance, une grande amitié, du sarcasme, une révolution d'enfer et plus encore !

Marissa Meyer a su, du premier tome jusqu'au dernier, mener son histoire et ses personnages avec brio. LES CHRONIQUES LUNAIRES est un immense tableau qu'elle a érigé sans jamais se perdre. Tous les tomes ont été à la hauteur les uns des autres. Et je ne cesserais jamais de m'extasier devant le travail sans faute qu'elle a fourni et qu'elle a offert.

Son œuvre est très claire, par là j'entends qu'il n'y aucun moment où on se retrouve un peu perdu avec tout ce qui se passe dans chacun des tomes. Non, l'auteure réussit à nous garder et elle nous emmène dans un monde où on ne s'ennuis pas un seul instant.

Il me tarde donc de pouvoir découvrir STARS ABOVE et l'épilogue de WINTER qui s'y trouve (ainsi que toutes les autres histoires, on s'entend). Attendre Février 2016 va être douloureux. ^^

Je crois que je vais m'arrêter là.

En tout cas, je conseille LES CHRONIQUES LUNAIRES de tout mon cœur, avec tout mon amour.

Oh et une dernière chose : [spoiler] Même dans le futur les histoires commencent par "Il était une fois" et se terminent par "ils vécurent heureux jusqu'à la fin de leurs jours."[/spoiler] <3

par Sheo
Les Faucons de Raverra, Tome 1 : La Sorcière captive Les Faucons de Raverra, Tome 1 : La Sorcière captive
Melissa Caruso   
Je sais qu’il ne faut pas juger un livre par sa couverture mais ce roman est juste magnifique ! Et ce qu’il y a à l’intérieur est vraiment bien également.
Nous allons suivre l’histoire d’Amalia, jeune femme qui appartient à la noblesse de Raverra. Alors qu’elle n’en a normalement pas le droit, Amalia va se retrouver fauconnière, c’est-à-dire qu’elle va devoir s’occuper d’une puissante sorcière de feu. L’univers créé dans ce roman par Melissa Caruso est absolument fantastique. On va découvrir un monde rempli de magie, où les sorciers vont être utilisés à des fins politiques. Plusieurs questions morales vont être mise en avant et j’ai beaucoup aimé cet aspect.
Les personnages sont tous bien décrits, très différents mais tous attachants. On voit déjà au fil de ce roman une grande évolution de la part des protagonistes et j’ai trouvé leurs relations bien tissées. Rien ne va trop vite, que ce soit au niveau de l’amitié ou de la romance. Je reproche souvent aux romans young adult de prendre de trop gros raccourcis à ce niveau là mais ici ce n’est pas du tout le cas et c’est un point que j’ai énormément apprécié.
L’intrigue, quant à elle, est bien ficelée. Toute une partie de l’histoire va mettre en avant des complots politiques et il y a de nombreux retournements de situations. Certains étaient un peu trop prévisibles mais d’autres m’ont surpris.
J’ai découvert ce roman en français donc dans une traduction de l’américain. L’écriture est fluide mais certains termes sont trop alambiqués (certains sont inventés mais il n’y a pas d’explication c’est dommage).
Enfin, le seul point négatif pour moi dans ce roman est qu’il y a énormément de mise en place dans la première partie du roman. J’ai été un peu perdue avec tous les différents types de magie et leurs pouvoirs associés (un résumé au début du roman m’aurait bien aidé).
Dans le premier tiers du roman environ, j’ai eu du mal à rentrer dans ma lecture car il n’y avait pas beaucoup d’action. Toutefois, j’ai adoré la deuxième partie qui est beaucoup plus addictive.
Par conséquent, ce premier opus est très prometteur car il met en place beaucoup de choses pour la suite de l’histoire. Même si le début m’a moins emballée j’ai adoré la suite de l’histoire qui mêle avec merveille la magie et la politique. Les fans de The Curse de Marie Rutkoski seront séduits j’en suis sure !
De l'autre côté du mythe, Tome 1: Ariadnê De l'autre côté du mythe, Tome 1: Ariadnê
Flora Boukri   
Cette lecture est un énorme coup de cœur. Dans ce récit, on revisite le mythe d'Ariane & du Minotaure mais en donnant la voix à celle qui n'en a jamais eu, Ariane. C'est une réécriture qui m'a énormément plu, j'aime beaucoup beaucoup la plume de l'autrice qui est vraiment magnifique et qui m'a envoûté dès la première ligne.

J'en attendais un peu de cette histoire et je ne suis pas déçue, c'était beau, c'était poignant et j'ai aimé que ce soit une réécriture féministe où l'on donne la voix à Ariane et à Pasiphaé, sa mère. Dans le roman, il y a encore deux autres points de vu dont un que j'aurais aimé ne pas avoir parce que pour une revisite féministe et féminine, je pense qu'il n'avait pas sa place dans ce récit. Malgré ça, j'ai adoré cette lecture, c'est vraiment un excellent roman, aussi beau à l'extérieur qu'à l'intérieur.

par themusik
Loveless Loveless
Alice Oseman   
En tant que aroace, ce livre m'a fait un bien fou. Le nombre de fois où j'ai balancé ma tête en arrière parce que "AAH. OUI. C'est exactement ça !" Et toutes les autres fois où je me suis sentie personnellement attaquée par certaines phrases, certaines réflexions, car oui ce sont exactement mes peurs et tout à fait ma colère. J'ai très envie de forcer ce livre dans les mains de mes amis pour qu'ils comprennent mieux ce que je vis par rapport à ça, car c'est bien mieux montrer que tout ce que je pourrais essayer d'expliquer. Evidemment, l'expérience de Georgia est une expérience, et tous les aroaces ne sont pas systématiquement pareils, mais personnellement, je me suis bien reconnue.
En dehors d'être utra 'relatable', j'ai aussi bien ris devant ce livre devant les jeux de mots et les dialogues des personnages. Personnages qui sont ultra attachant. Georgia m'a beaucoup rappelé Cat de Fangirl par Rainbow Rowell au début. Elle rentre à l'université, obligée de sortir de son cocon, timide, mal dans sa peau, très fleur bleue, ... mais elle s'en détache car son histoire ne prend pas du tout la même tournure. Les personnages secondaires sont aussi très touchant. Sunil est mon bébé. Voilà. C'est dit.
Il y a quelques points du sénario qui sont très classiques de ce type de roman, mais même si on le voit venir, ce n'est pas vraiment grave et ça ne rend pas l'histoire agaçante.
J'ai aussi versé quelques larmes. A savoir si c'est parce que je suis forcément touchée par la narration ou juste car c'est vraiment émotionnel, je ne saurais pas le dire.
Les étoiles de Noss Head, Tome 1 : Vertige (Edition Illustrée) Les étoiles de Noss Head, Tome 1 : Vertige (Edition Illustrée)
Sophie Jomain   
Ayant déjà tout les tomes de la série, et les ayant déjà lu, j'ai beaucoup hésité avant d'acheter celui-ci... Et finalement je ne suis vraiment pas déçu ! J'ai vraiment adoré les illustrations que je trouve juste magnifique et qui donnent un réel coup de pep's à l'histoire. Certes Leith n'est pas réellement comme je l'imaginais, mais ça ne me pause absolument aucun problème parce que les dessins de lui reste incroyablement bien réalisé.
Je ne regrette pas mon achat et vous le conseil vraiment !!
(Petit plus, la fin du livre avec les illu qui ont failli être jeté, heureusement qu'elles ont quand même été mise dedans !!!!)

par Plume1114
Perfect, Tome 2 : The Trouble with Perfect Perfect, Tome 2 : The Trouble with Perfect
Helena Duggan   
Having uncovered the secrets that lay behind the spookily pristine town of Perfect, Violet and the townsfolk are enjoying their new freedom from the maniacal rule of the evil Archer twins. But have they really seen the last of Edward Archer? Why is Boy acting strangely? And who is masterminding a scary zombie army?

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode