Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Ilfioredelmale : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Rebecca Kean, Tome 4.5 : Leonora - Partie 2 Rebecca Kean, Tome 4.5 : Leonora - Partie 2
Cassandra O'Donnell   
J'ai bien aimé cette nouvelle, j'adore Williams et Léo me plait bien. J'aimerai vraiment que malgré leurs différences de races, il se passe un truc entre eux.

Sa possessivité est craquante, ils sont craquants !
Rebecca Kean, Tome 5 : L'Armée des âmes Rebecca Kean, Tome 5 : L'Armée des âmes
Cassandra O'Donnell   
J'ai adoré ce tome, comme les précédents, il fait partie de mes livres préférés. Pourquoi ? parce que justement l'héroïne se trouve être différente de ce que j'ai pu lire jusqu'à présent (et de ce que j'ai survolé). C'est bien qu'elle ait un caractère exécrable, ça change des soumises ou des héroïnes modèles que l'on retrouve partout. Dès la base elle avait reçu l'étiquette de cruelle, alors oui, si forcément elle est froide et tue de sang froid, moi je trouve ça normal, ça m'aurait au contraire agacée qu'elle change de caractère comme ça. D'ailleurs, quand l'immeuble s'est écroulée, elle a pensé à des enfants qu'elle croisait donc dire qu'elle s'en moque, je trouve ça gros Jennipher. J'aime cette mixité de créatures, il y a des créatures qui certes existaient mais n'étaient pas aussi phares que les vampire/loup-garous et compagnie. Là on a une sorcière de guerre, une sorcière qui utilise les éléments, un bon point. Ensuite on a des vampires certes. Mais Raphaël n'en ait pas un, ce qui titille la curiosité. Il est vrai que l'affrontement des vikaris m'a paru trop doux au vu de la méchanceté dont on vantait la grand-mère, mais rien n'est parfait.
Rebecca Kean, Tome 3 : Potion macabre Rebecca Kean, Tome 3 : Potion macabre
Cassandra O'Donnell   
Coup de coeur indéniable pour cette série !
Dans ce tome 3 nous retrouvons Rebecca aux prises avec " un problème " - doux euphémisme - concernant les potionneuses.
Un des éléments que j'apprécie le plus, est la justesse des dialogues, directs avec une répartie où l'ironie et les sarcasmes sont maîtres.
C'est dans un rythme effréné que l'auteur nous livre ce troisième opus, nous distillant quelques révélations au passage sur notre Vikaris.
Les démons et potionneuses sont mis à l'honneur dans ce tome, nous faisant un peu regretter notre Magister - Raphael - dont la présence nous fait défaut.
Ce livre réveille un tas d'interrogations, tant sur Rebecca que sur Raphael; quant au dernier chapitre, l'auteur nous laisse dans une attente et un suspense insupportable, nous condamnant des mois jusqu'à la sortie du prochain tome.
BRAVO ! Bien que sensiblement différent des autres, mon addictivité n'a en rien diminué.
Je renouvelle ma confiance en cette série qui conserve une identité et une originalité, chose qui commence à se faire rare sur le marché.

par ccmars
Rebecca Kean, Tome 2 : Pacte de sang Rebecca Kean, Tome 2 : Pacte de sang
Cassandra O'Donnell   
Un très bon deuxième tome. Je profite d'une relecture pour commenter. Il était riche d'événements : un viol, des assassinats, l'apparition d'une délégation impromptue de vampires anciens et très puissants, des révélations, des liens qui se créent, des combats (pour ma plus grande joie), un peu d'humour notamment dû au cynisme, des nouveaux éléments qui étoffent les personnages et les enrichissent. Et encore, j'en oublie tant il y en a à la pelle.

Certaines répétitions m'ont fait tiquer, que je n'avais pas vu lors de ma toute première lecture comme "fis-je d'un ton glacial", mais sinon, rien de bien méchant. Il faut avouer que Rebecca a un caractère dirons nous capricieux, hautain, agaçant sur les bords, mais je pense que c'est fait exprès pour la rendre un peu plus humaine quoi. Bien qu'elle parvienne a m'irriter parfois.
Incontestablement, j'adore Bruce. Tant de douceur et de dévotion en cet homme qui veut juste une famille à chérir. C'est triste qu'il soit tombé sur Rebecca.

J'aime bien Gordon aussi, pas plus que ça Beth, je hais Michael et Mark, et Raphael m'intrigue.

La suite promet d'être copieuse !
Rebecca Kean, Tome 1 : Traquée Rebecca Kean, Tome 1 : Traquée
Cassandra O'Donnell   
Que dire à part que ce livre est un bijou à mes yeux? Je lisais peu de roman avant et une amie m'a appâté avec celui-là. Ça m'a donné une satisfaction incroyable. Rien que la première phrase du chapitre a suffi à me captivé et à me faire rire. Après c'est allé tout seul. C'était fluide, captivant, et l'apparition de Raphaël a augmenté mon intérêt. Je l'ai lu d'une traite. J'avais enfin trouvé une héroïne qui me plaisait totalement : froide, puissante, maître de ses émotions. Malgré tout cela, l'auteur ne l'a rend pa inhumaine. Elle aime sa fille. Elle aime les séries et même si je n'en regarde pas et que je ne voyais pas ses allusions, j'aimais bien cette facette. Après, concernant les personnages, forcément j'aime Rebecca, Raphaël(ciel que cet homme est beau) et Bruce ! Ce loup est tellement attentionné ! J'en viens même a être triste du fait que Rebecca ne l'aime pas. Il prend tellement soin d'elle et de Leo ! Par contre Mark, lui il me sort par la oreilles. Je ne le supporte vraiment pas ce type. C'est un enquiquineur de première catégorie. Il me casse les pieds. J'ai déjà lu tout les tomes et j'attends le 6 en fait. Mais c'est maintenant que j'ai pensé a laissé un avis. Et ce mec dans les tomes suivant ne fais qu'attiser ma haine contre lui. Après j'aime bien William même si son entrée dans le tome 1 ne m'avais pas plût vu qu'il jouait les cons. Gordon est sympa aussi mais ne fais pas parti de mes préféré. L'humour qu'on retrouve dans ce livre me plaît bien ! Et il y a de l'action a revendre ! Alors franchement ne pas hésité a le lire, vous ne serez pas déçus surtout que les scènes érotiques sont grisantes. Enfin la description quoi. Ce livre a tout pour plaire , sauf si on n'aime pas le surnaturel. Même a ce niveau il y a tout de même une certaine originalité dans les créatures et le scénario est vraiment pas mal. On y trouve du suspens, peut-être pas digne d'une enquête policière (je n'en lis pas donc je sais pas) mais moi ça me convient
Rebecca Kean, Tome 3.5 : Leonora Rebecca Kean, Tome 3.5 : Leonora
Cassandra O'Donnell   
Ce livre n'est qu'une nouvelle, très courte, je vous mets un lien pour ceux qui désire le lire:

http://data.over-blog-kiwi.com/0/86/75/15/ob_a74d99_leonora.pdf
Rebecca Kean, Tome 5.5 : Leonora Rebecca Kean, Tome 5.5 : Leonora
Cassandra O'Donnell   
Pour ceux que ça intéresse, sur la page facebook de Leonora il y a quelques petits bonus.

https://fr-fr.facebook.com/Leonora-Kean-1439945832908855/

Bonne lecture !!
Rebecca Kean, Tome 4 : Ancestral Rebecca Kean, Tome 4 : Ancestral
Cassandra O'Donnell   
ZERO TEMPS MORT !

Une fois de plus la magie a opéré et je n'en attendais pas moins de cette série.
Rébécca se montre sous un nouveau jour tout en restant elle-même, les liens amicaux dominent dans cet opus et nous font découvrir certains personnages de manière plus approfondie.
Point de vu révélation et action nous ne sommes pas en reste, l'auteur nous plonge dans son univers de la première à la dernière ligne, c'est une des choses qui m'a toujours fascinée avec cette série et ce tome ne fait pas exception. Un autre de ses points forts vient du fait que les protagonistes principaux comme secondaires, ont tous leur importance, ils sont ancrés dans l'histoire et ce, depuis le commencement.
Ajoutez à cela des dialogues sarcastiques et percutants, une Vikaris qui n'a pas froid aux yeux et qui prend son job d'Assayim très au sérieux... hum, divin !
Cette fois-ci le Clan des Muteurs est visé, les victimes s'accumulent et hormis le fait que le ou les tueurs ne laissent pas de traces, le plus dérangeant reste encore la cause de la mort et ce que deviennent les corps.
Pas mal de bouleversements vont secouer le Clan Vampire, Raphaël qui m'avait tant manquée, est davantage présent ( mais se fait encore désirer ), se révèle un peu plus mais pas sans entraîner de nouvelles... difficultés.
Un scénario qui roule à tombeau ouvert, zéro temps mort, une addiction qui monte crescendo - comme si c'etait encore possible ! -... Oui, cette série a tous les ingrédients pour marquer les esprits et se démarquer des autres, elle est incontournable, de la pure Urban Fantasy !

par ccmars
Rebecca Kean, Tome 4.25 Rebecca Kean, Tome 4.25
Cassandra O'Donnell   
Léonora mérite sa propre série. Cassandra O'donnell entendez notre appel !

par Feyre
Rebecca Kean, Tome 6 : Origines Rebecca Kean, Tome 6 : Origines
Cassandra O'Donnell   
Bon !

Rebecca Kean est ma saga préféré. Au moins, comme ça, c'est posé. Alors la joie incommensurable que j'ai eu à l'annonce de sa sortie et les déceptions lors de ses reports peuvent être vaguement imaginé. Je l'ai acheté dès sa sortie mais je commente aujourd'hui vu que je l'ai lu en cinq heures (la faute aux examens). Et c'est par rapport à l'affection que je porte à cette histoire que ma "déception" me laisse moi-même assez hagard.

Déjà, l'éditeur qui après avoir tant galérer avec ce tome avant sa sortie, a galéré avec également DANS SON CONTENU ! Regardez, le changement de style, pourquoi ? Le plaisir que ça fasse tâche dans la bibliothèque ? Ce n'est pas grave ? Soit. Quasiment 200 pages de moins comparés aux tomes précédents pour le même prix. Toujours pas grave ? Soyons tolérants et avalons cette pilule, même si vu comment ça se termine on a l'impression qu'il a été scindé en deux, l'enquête n'étant même pas terminé ! PAR CONTRE, les nombreuses FAUTES de ponctuations de toutes sortes (tirets de conversations manquants ou au mauvais endroit, virgules mal placées, points portés disparus et les moult points d'exclamation, qui dépassant déjà deux, faisaient franchement vilain, je dis stop quoi.) Il me semble qu'ils sont censés corrigés les fautes de l'auteur non ? L'erreur est humaine ok, mais après tout ce temps, nous, pauvres lecteurs qui achetons, sommes en droit de demander le minimum.

Voilà, c'était les points dérangeants. Pas que ça m'est mise en rogne, mais ça me titillait quoi.

Maintenant, l'histoire. J'ai aimé ce tome car c'est Rebecca Kean, car il est bien, car j'aime les personnages, mais je n'ai pas ressenti la soif que j'avais lors de mes précédentes lectures. Il me donne aussi un goût de livre en dessous des précédents, surtout du 5 en fait qui avait littéralement tout fait péter.

Je ne pense pas que ça soit la "faute" de l'auteur. Le style est toujours aussi plaisant, les comparaisons aussi limpides, la trame de l'histoire intéressante, de l'humour saupoudrée partout, bien que moins. Une culture en "béton" pour les peuples et les personnages individuellement. Mais j'avais la sensation qu'il manquait quelque chose, quoi je ne sais pas, pour me faire sauter au plafond ou me dire "IL ME FAUT TOUT DE SUITE LA SUITE". Bon, ça, ça fait un moment que les livres n'ont plus vraiment cet effet sur moi. Passons.

Je n'ai pas trouvé le début long à démarré et je ne me suis pas ennuyer par contre. Il s'agissait de poser les éléments pour dérouler l'histoire et c'était fait de manière intelligente. Bien qu'il manquait Leo et Raphael à l'appel au début et que Bruce soit totalement absent de ce tome, chose assez chagrinante concernant ce dernier, là aussi, je n'ai pas été ennuyée. Bon, j'ai trouvé ça dommage la manière de "l'éjecter" et de le "remplacer" par Ali mais voilà.
D'ailleurs, j'attends toujours les explications de tous ces liens. Ok, pour Raphael, mais Ali et Bruce ? J'ai mes hypothèses mais je veux le lire.
Un truc me faisant être mi figue mi raisin c'est que je n'ai pas été surprise dans ce tome par les révélations, ou encore les événements.

Le truc c'est que, [spoiler]à part l'annonce de grossesse de Beth[/spoiler] j'ai tout vu venir. J'ai tout deviné. Et vous en conviendrez que ça gâche donc la partie "suspense" ou l'effet "claque" du livre. [spoiler]J'avais saisi bien vite que les Hauts Conseillers voulaient la peau du Directum et quand j'ai vu que aucun personnage n'avait cette idée l'effleurant je me suis demandé si je m'étais gourée tant c'était évident mais en fait c'était juste pour essayer de noyer le lecteur dans l'eau. Autant dire que ça a raté avec moi. Je savais que Raphael était le fils de Télon, donc un Dieu, j'ai compris que Baetan amenait Rebecca voir son père. Et ciel, bien qu'avant ce tome, je ne le soupçonnais pas mais ici j'ai percuté bien vite que Akhmaleone était liée à Ellal et que,
d'une certaine façon, Raphael avait fait un sale coup (oui je considère ça ainsi) à Rebecca, même si maintenant il l'aime.
Ce qui fait que je reste bel et bien dans la team Bruce.[/spoiler]

Bon, sinon, Rebecca est toujours aussi froide, bien qu'il y ait une fissure qui se crée. Leo elle, semble faire sa crise d'adolescente et bien que je sois assez "empathe" j'arrive juste pas à saisir comment on peut aimer amoureusement plusieurs personnes. Les désirer, je veux bien tenter de concevoir, mais les aimer, non. Donc les triangles voir quatuor amoureux, je vote pas pour du tout. Fin, bon, je m'étais fait une raison mais là...Vu comment Leo a réagi à certaines choses...C'est assez disproportionné.

Il faut aussi souligné, vu comment certaines choses ont été expédiées, que je n'ai ressenti aucune émotion pour les différentes pertes ou encore désagréments qui arrivaient dans la vie des personnages. [spoiler]La mort de Khor si peu exploitée, tout comme la souffrance de Beth si vite mis au placard, la décision de William comme s'il changeait de chemise, les sentiments de Mauranne,
ah non mais là, j'ai grimacé tant c'était surfait et peu bienvenu,
la fissure de Rebecca pas assez approfondie, c'est quand-même pas anodin ! Elle toujours si froide, elle s'ouvre dans ce tome mais c'est assez en coup de vent[/spoiler]

Etonnament,j'aime bien Ariel. Même si je suis plutôt du côté de William, j'aime l'arrogance et la froideur d'Ariel et p'tet que je pourrai changer de jeu de mains plus tard.

Donc voilà, je le met en diamant avec les autres mais il aurait tout aussi bien pu être en or.