Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par Ilfioredelmale

Extraits de livres par Ilfioredelmale

Commentaires de livres appréciés par Ilfioredelmale

Extraits de livres appréciés par Ilfioredelmale

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 09-12
Lu dans le cadre de masse critique, je remercie Babelio et les éditions Auzou pour cette découverte.

Twister, en voilà une jolie petite tornade courageuse et amusante. La manière dont on voit le monde à travers Twister est le plus du livre car elle décrit les choses de manières très imagées, et bien que sur certains points , le fait qu'elle ne comprenne pas des expressions ou ait une tendance contemplative peut faire croire qu'elle est simple d'esprit, ce n'est pas le cas.

Twister évolue dans un monde où la méchanceté des enfants est dévoilée, claire et dénuée d'artifices, montrant que le statut d'enfant ne signifie pas qu'ils sont incapables de beaucoup de cruauté et d'autres horreurs. Qu'ils aient une raison ou non. Beaucoup s'en prenaient à elle qui n'avait rien demandé mais qui ne se laissait pas marcher sur les pieds.

J'ai apprécié le caractère de Twister et sa gentillesse. J'ai apprécié son gourmand chien, Max, et j'ai été assez émue à une partie. Je pensais à autre chose concernant la magie qui serait abordée dans ce livre mais je n'ai pas été déçue. L'idée de se transformer en âme que l'on attrape était vraiment plaisante et on obtenait lors des transformations tout un champ lexical riche et amusant, en se demandant en quoi elle va se changer pour se sortir du pétrin dans lequel elle s'est fourrée.

ça mis à part, la motivation du méchant de l'histoire était assez classique et les événements vers la fin assez prévisibles mais l'ensemble était loin d'être ennuyant.

Il y a les bons ingrédients pour plaire à des lecteurs, surtout du type adolescents. Il y a même un effet "conte" qui s'en ressort, du fait du ton employé et des descriptions très détaillées et imagées.

Sur le blog : https://letempodeslivres.wordpress.com/2018/12/09/twister/
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 08-12
Un tome bien plus violent et sombre où la loi du Talion est parfaitement illustrée, tout comme les horreurs commises par la pure cruauté d'un homme. Les dessins de l'auteure se sont encore améliorés, et Kabu et Nirasawa continuent d'évoluer, nous donnant une romance bien plus aboutie.

Focus sur le blog : https://letempodeslivres.wordpress.com/2018/12/08/focus-sur-bi-no-isu-bi-no-kyoujin/
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Un bonus sympa qui nous a permis de retrouver Daemon et Kat pour une union un peu plus "conforme" et "traditionnelle". Tout ce que j'attends, là, c'est la série sur Luc !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Merci à NetGalley et à MxM Bookmark pour leur confiance.

Ce qui m'a le plus tenté à lire ce livre, en plus du résumé qui promettait quelque chose d'intéressant, c'est la couverture qui me tapait beaucoup dans l’œil.

L'auteure a une plume qui s'accorde avec le genre et le fond de son histoire.

Et pour les personnages, elle a choisi de nous servir une femme forte, bravade, arrogante qui sait se battre et n'attend pas d'être sauvé. Ce que j'ai apprécié. Quant à Elthan, il a tout du vampire connu de tous : fort, ténébreux, imbu de lui même. C'est même poussé à l'extrême puisqu'il n'a pas supporté, par fierté, que Aléra qui déteste le tournoi, le quitte en plein milieu de son duel, le faisant se sentir insulté. Et une péripétie entraînant une autre, il devient facile de savoir ce qu'il advient par la suite.

Si l'auteure a pris soin d'user de tous ses personnages à bon escient, certains liens paraissent tout de même assez superficiels et Aléra fond assez vite pour la race qu'elle disait haïr.
Contenant tout de même de l'action et des combats pour animer l'histoire, le fil scénaristique reste tout de même très classique. Tout comme les motivations du "véritable ennemi".Le schéma est très visible, ce qui ne permet pas vraiment de créer le suspens, mais c'est une histoire assez sympathique, pouvant plaire à d'autres, même si ça ne m'a pas plût plus que ça.

Sur le blog : https://letempodeslivres.wordpress.com/2018/12/06/le-tournoi-des-immortels-tome-1-le-veritable-ennemi/
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 29-11
S'il y a bien un problème avec ce shojo : c'est qu'il est tellement drôle et addictif qu'on en redemande encore ! Du coup, l'attente blesse....

Ce onzième tome, loin de faire la série s'essouffler, fait la cadence repartir de plus belle ! La mangaka alterne entre moment humoristique, fluffy, et d'approfondissement de ses personnages à merveille.

Par ailleurs, un nouveau personnage est introduit, et puisque ce manga a déjà montré à plusieurs reprises que même dans des mesures classiques, il y a de l'imprévisibilité, on est juste dans l'attente de voir comment Takane et Hana réagiront et nous feront rire.

J'ai pas été déçue ! Je lisais dans les transports commun et refréner mon rire a été l'une des plus grandes épreuves de ma vie. Sans compter que la relation des deux hurluberlus connait un bond en avant.

sur le blog : https://letempodeslivres.wordpress.com/2018/11/29/takane-hana-tome-11/#more-1687
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 27-11
Taïfu Comics fait (enfin) l’acquisition d’un yaoi du genre fantasy médiéval dont les personnages principaux sont des lycans (canins, félins et d’autres plus rares) pour mon plus grand plaisir !

J’ai englouti l’histoire et je l’ai relu…Et là, l’attente peut me fait soupirer inlassablement...Pourquoi ais-je tant aimé ? Les dessins, déjà, vous savez que je suis faible sur ça. Ensuite, l’originalité de la chose (les yaoi fantasy ne courent pas du tout les rues), l’humour de la mangaka et l’érotisme qui se dégage des pages et des personnages. Clairement, ça m’a gi-flé.

Quasiment tous les personnages sont par leur morphologie ou habits, érotisés.

Et si j’ai été très (très) sceptique (avec de violents froncements de sourcils) au début (surtout avec « l’antidote » au dopage…et d’autres trucs que je préfère taire), à la fin, j’ai vu où l’auteure voulait en venir et j’adhère totalement.

Les Lycans ici, sont quasiment immortels, ils sont assez bestiaux aussi et n’ont pas du tout les mêmes valeurs humaines que nous. Ce qui rendra justement les sentiments si importants, et qu’on voudra tant connaitre la suite pour voir comment l’auteure s’y prendra pour faire germer le bourgeon que Jade (pour qui j'ai complètement craqué) ne veut pas faire éclore à l’égard de Kôyô.

Sur le blog : https://letempodeslivres.wordpress.com/2018/11/27/d-s-p-romeo-tome-1/
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
J'ai enchaîné rapidement ma lecture et j'ai dévoré le livre ! Et ce deuxième tome n'a fait que confirmer que cette série est vraiment faite pur moi !

Pour aller droit au but : l'auteur prend toujours son temps dans les développements, que ce soit de ses personnages, de l'environnement, de la situation polititque ou des tensions entre les humains et Terra Indigenes.

Le seul bémol, a été les longueurs et les répétitions, qui là, étaient bien plus présentes que le tome 1, sans être ici, cependant, nécessaire. On revoyait souvent la situation de Meg, ce à quoi elle avait échappé, ce qu'en pensait Simon, ainsi que d'autres faits dont on avait déjà connaissance dans le tome 1, mais ça n'a pas entaché ma lecture, je lisais ces passages en diagonale.

L'intérêt dans ce tome c'est les tensions qui montent, la guerre qui gronde et élevé par les mécontentements des humains. On voit leurs magouilles et leur perfidie. Et forcément, l'implacable solution des terra indigenes our avoir la paix.

La relation de Meg et de Simon évolue toujours tendrement (pas de "romance" à l'horizon mais un lien très ambigu et doux les unis). On voit toutefois moins Sam, ce qui est dommage. Et l'auteure m'a fait rire aux éclats à diverses parties, tant certaines choses étaient inattendues.

Les visions de Meg sont plus présentes, et elle s'affirme plus. J'ai juste envie de me jeter sur le tome 3 !

Sur le blog : https://letempodeslivres.wordpress.com/2018/11/27/meg-corbyn-tome-2-volee-noire/
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Je suis contente (ça démarre bien, hein mdr). Je suis contente parce que, ce livre proposé et recommandé par une libraire que j'avais pris en otage dans une conversation livresque m'a vraiment, vraiment, plût !

Ce roman du genre bit-lit est complètement différent de ce dont j'avais l'habitude et dont je commençais à me lasser. J'ai remarqué dernièrement que ça faisait un bail que je n'avais pas lu de la bit-lit MF.

Les Terra Indigenes sont les premiers être vivants dans ce monde. On les appelle aussi les Autres, et les humains, les singes autrement dit, ne sont pour ces êtres que de la nourriture sur pattes. Et vous savez quoi ? J'ai adoré ça !

Au tout début, j'ai un peu froncé du nez face au style d'écriture du genre fourni de détails et assez "scolaire" sur les bords. Ainsi qu'au point de vue externe et omniscient. Une différence de plus des bit-lit où le point de vue est interne. Mais j'ai fini par m'habituer.

Ce livre se veut Urban Fantasy, mais tant de chose avaient tant été modifié comme les jours, les continents etc, que j'ai complètement oublié ça et jusqu'à présent, je le considère comme un fantasy.

Concrètement, qu'est ce qui m'a plût dans ce livre, après le placement nécessaire du décor ? L'originalité : Meg est une prophétesse de sang (et même si le résumé ne me donnait pas plus envie que ça, voir la pratique est bien mieux !). Les Autres ne sont pas que des Loups, il y a des Corbeaux, des Eléméntaires ( Eau, Feu, Hiver : je vous jure, y'a des parties qui ont fait mes cheveux se dresser sur ma tête face à leurs colères) , des Poneys (Tonnerre, Ouragan qui déclenchent vraiment ce que représente leurs noms !) et tant d'autres que je ne peux pas tout citer !

Autre point que j'ai aimé : pas de romance !! (oui, je suis comme ça, moi). On sent bien qu'il y en aura une (la libraire me l'avait dit en plus), mais c'est progressif et clairement pas dans le tome 1, et Dieu, que ça fait du bien !! L'auteur s'en tient à son scénario et est cohérente : les Autres ne sont pas des tendres, ils prennent soin des leurs, les uns des autres, mais les humains ? Plus c'est frais, mieux c'est.

Et dans tout ça, l'auteur place d'autres personnes externes à l'Enclos (l'endroit où vivent les Autres avec défense d'entrer sinon miam, vous serez mangez) pour étoffer son histoire : des policiers, entre autre chose.

Alors oui, j'avoue avoir trouvé des longueurs parfois, et dans mon désir de vite savoir la suite, je sautais des angles sur des personnages dont JE n'avais rien à faire. MAIS c'est utile au bon déroulement. L'auteure prend son temps pour dérouler l'intrigue. Et je n'ai pas trouvé le livre plat ou ennuyant, à aucun moment (aucun !).

Donc franchement, ceux qui ne l'ont pas lu, foncez. Ce vent frais fait du bien.
Sur le blog : https://letempodeslivres.wordpress.com/2018/11/23/meg-corbyn-tome-1-lettres-ecarlates/
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
J'ai bien apprécié ma lecture.

L'auteure dévoile un peu plus la pscyhé de ces différents personnages, leurs craintes, leurs façons de pensée tout en gardant un rythme intéressant avec les actions qui se déroulent.

Eli, qui m'intrigue beaucoup, a été moins muet qu'au premier tome, et il me tarde de voir ce que l'auteure nous réserve le concernant.

Concernant Finn et Talon, leur romance se développe bien. Talon, surprotecteur qui est très intéressé par le Groenland m'a fait sourire plusieurs fois, et même quand il "gaffait" c'était assez mignon.

Finn lui, humain voulant le respect dans cette "meute" d'Augmenté, ne cesse de nous surprendre par son intelligence et nous faire sourire par son débit de paroles sur des sujets où peu de personnes seraient câlée.

Non seulement ça, l'auteure approfondit l'aspect politique et social de son livre. Ce qui est vraiment bien. Son monde est très travaillé et on voit qu'elle a fait pas mal de recherches.
Pas de lenteur ou de longueur, des personnages de plus en plus intéressants sur une base solide.

Si certains étaient récalcitrants, c'est le moment d'effacer le scepticisme.

Sur mon blog : https://letempodeslivres.wordpress.com/2018/11/21/h-e-r-o-tome-2-hors-de-controle/
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 13-11
Voilà mon premier roman lu de cette auteure.

Ce fut une agréable lecture.

La plume simple mais amusante de l'auteure m' arraché des sourires et parfois des rires. J'avais des à priori sur ce New-Adult, mais heureusement, il n'y avait rien de tel.

Il y a quelques clichés, mais ils ne sont pas exacerbés ni à outrance, on peut digérer. Et les personnages sont cohérents. La fille, Emerie, surtout, est restée fidèle à sa ligne de pensée. Ce que j'ai grandement apprécié.

Le résumé ne traite qu'en surface de ce qui se trouve dans le livre, ce qui m'a fait croire que ce ne serait qu'une histoire d'amourette de bureau. Mais ce qui m'a réellement plût dans le livre, c'est la lutte de Drew pour son petit garçon. Malgré la peste immature que représente la mère de Beck.

L'auteure effleure du doigt aussi le thème de l'adoption, mais c'était amplement suffisant, avec les autres petites choses qui se trouve à l'intérieur, pour démarquer ce livre des autres New-adult très simpliste se passant en lycée/fac : le bad boy et la gentille fille studieuse qui se déchirent mais qui s'aiment.
Sur mon blog : https://letempodeslivres.wordpress.com/2018/11/14/egomaniac/
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Mon avis sera court. Contrairement à la migraine que ce livre m'a flanqué.

Je n'ai pas du tout apprécié cette histoire pour une seule et unique raison : Sanaé.

Le fond avait tout pour me faire vraiment aimer ce livre pourtant : de la fantasy, des luttes, des sauvageries et des escadrons d'élites pour protéger le peuple. Sur ce plan, l'auteur a bien bossé, je n'ai rien à reproché. D'ailleurs, en discutant du livre, une amie m'a fait voir que ça ressemblait à l'Attaque des titans sur l'idée d'une ville concentrique se faisant attaquer par une menace extérieure.

Autre bémol, les ellipses et flash-back n'étaient pas très clairs, mais encore, ça, j'ai pu digérer.

Ce qui m'a mis hors de moi, c'est Sanaé. Ce personnage n'a aucune cohérence et logique ! Elle batifole à droite et à gauche pour peu que le gars soit beau. Elle dit haïr les Sauvages et qu'elle va les exterminer, mais n'est pas fichue de faire quoi que ce soit fasse à l'un d'eux ! Pire ! Elle met tout le monde dans les problèmes avec ses décisions irréfléchies. Et pire encore, elle se trémousse avec l'ennemi ! Si encore la dualité des émotions avaient bien pris place... Mais non, c'était purement physique, leur attirance.

Intrigue au fil prévisible (au départ, il y a eu des événements inattendus vers la fin), j'avais au moins espéré que la cohérence des personnages crée de beaux dilemmes et affrontements. Mais il n'y a rien de tout ça.

Plein de scènes de galipettes, par contre, ça, ça y est. Et, vu que c'est la guerre, il y a beaucoup de scènes dures dans le livre. Le viol est utilisé comme arme. Mais ça ne m'a pas plus fait réagir que ça. J'ai lu pire, sur ce sujet (Berserk). C'est le comportement de Sanaé à certains endroits, qui m'étaient insupportables. Vous voyez ? Tout revient à elle. Si elle n'avait pas été aussi illogique, j'aurai pu apprécié ce livre. Mais elle est un condensé de tout ce que je déteste. Ce personnage ne fait que parler, elle n'agit pas. Il ne sert à rien de monter sur ses grands chevaux quand on arrive à peine à mettre quelqu'un K.O.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 07-11
En premier lieu, je remercie NetGalley et Juno Publishing pour leur confiance !

Je voulais lire un livre de cette auteur, car j'en entendais beaucoup de bien à travers Amnésie (que je n'ai pas encore lu).

Hashtag Nerd, est un New Adult comme on les connait bien.

Il y a, à l'intérieur, le condensé de tous ce qui composent le genre : une fille studieuse et introvertie possédant une bourse qui doit donner des cours de soutien au garçon le plus célèbre de la fac qui est accessoirement, le capitaine d'une équipe de sport. Et qui, évidemment, est professionnel dans les coups d'un soir et rend dingue toutes les filles d'un simple petit sourire.

Ce qui rappelle, entre autre, Off Campus de Elle Kennedy. Et pas mal d'autres.

Alors, lecture décevante ? Non ! Tous ces codes sont propres au genre, et même si je n'en suis pas hyper friande et que j'aimerai de l'originalité, cette lecture légère permet de passer un moment divertissant. Parce qu'il y a quelques touches d'humour. Et Rimmel, très sensible et frêle, ne m'a pas agacé, même quand elle tente de restreindre son attirance très visible pour Roman (alias Romeo). Elle reste assez cohérente dans ses hésitations. De plus,  la comparaison émotionnelle entre elle et le chat, Murphy, m'a plût.

Tous comme les bonus de fin.

Cependant, je dis bien lecture légère, car c'est très axé sur la romance et les défis pour intégrer la fraternité. Les autres personnages sont présents par soucis techniques, mais l'histoire est assez superficielle et peu approfondie.

Sur mon blog : https://letempodeslivres.wordpress.com/2018/11/07/hashtag-tome-1-nerd/
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
J'ai posé la question à J'ai lu pour elle. Ils ont dit que ce sera proposé gratuitement en numérique, et que justement, du fait du peu de nombre de page, il n'y aura pas de version papier (ils ne peuvent pas l'insérer non plus dans un tome comme le bonus Démon de Covenant vu que la série Lux est terminée).
Avez vous apprécié ce commentaire ? +3
date : 05-11
C'est le premier livre de Collen Hoover que je lis.

Le thème abordé m'a intéressé. Et en lisant ce livre, même si je n'ai, malheureusement, pas pu être touché autant que je l'escomptais, la scène de fin, je l'ai apprécié. Ainsi que la note de l'auteure.

Le problème était dans les sentiments et dans les émotions. Je ne les ressentais pas. C'est allé assez vite. Ryle qui pourtant jure n'aimer que les coups d'un soir change très vite de disquette au contact de Lily, c'est cliché (et il y a des scènes qui m'ont fait avoir les yeux ronds).

Tout va très vite dans leur relation. L'auteur fait des ellipses temporelles pour ne pas blablater vainement mais dans le fond de ce qui lie les personnages, je n'ai pas pu trouver ce que j'espérais. A part un peu de vide. Et j'ai ri  (nerveusement) à certaines parties car c'était trop cocasse pour que je n'en sois pas éberluée (ce n'étaient pas des moments humoristiques).

Ce n'est pas le seul cliché dans l'histoire mais je ne vais pas en faire une liste. L'intrigue est prévisible, tout comme la fin. Et si le début de relation avec Ryle avait sonné plus "vrai" et "authentique" à mes yeux, peut-être que j'aurai plus apprécié l'histoire. Son côté machiste, toutefois, m'a moins fait tiquer que je ne le pensais. 

En personnage secondaire, j'ai apprécié Marshall. Il est décalé et amusant, à se traîner en pyjama pour avoir une bière gratuite alors qu'il roule sur l'or. Par contre, j'ai aimé le statut d'Atlas, car ça touchait du doigt autre chose d'intéressant.

Le thème de la colère noire, qui rend hagard,est un thème que j'apprécie beaucoup. Je trouve qu'il a été plutôt bien traité, mais les émotions me glissaient dessus. Je ne les pas ressentie dans mes tripes, comme certains livres. Ah, la colère, cette vieille amie...

Sur le blog : https://letempodeslivres.wordpress.com/2018/11/05/jamais-plus/
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 04-11
J'ai bien apprécié ce livre. Les personnages, sont plutôt bien travaillés, et le fond aussi. Vu le titre, je pensais que le fond d'assassinat serait juste un prétexte pour mettre en avant le désir de deux hommes et des scènes de sexe à tout bout de champ...MAIS NON !

On a bien un garde du corps hors du commun, des histoires personnelles, des rapports de force très intéressants, et même des moments touchants.

Je ne veux pas trop en dire, pour ne pas gâcher le plaisir, mais le dicton "les apparences sont trompeuses", est clairement le thème de ce livre, je trouve.

Will, qui a tout, en apparence, de l'homme viril, voit ses convictions et désirs changés et évolués au contact de Kit. Kit, bien plus fin, a l'âme d'un dominant. Et les histoires personnelles de ces deux hommes est intéressante. Kit, éternel solitaire, tueur froid, qui a besoin d'amour. Et Will, qui se bat sans se soucier de mourir et qui ploie sous la culpabilité. Il y a une scène notamment, qui m'a fait de la peine, le concernant.

Le mélange de ces deux hommes donnent un cocktail particulier.

Un cocktail qu'on apprécie, tant dans leur façon d'échanger, de se tourner autour, et dans l'évolution de leur relation.

Blog : https://letempodeslivres.wordpress.com/2018/11/05/ennemis-avec-benefices/
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Fandom écrit par Anna Day 
date : 03-11
Merci à Babelio et à PKJ pour cette opération masse critique privilégiée !

J'ai pu découvrir Fandom, dont j'apprécie bien la couverture métallisée. Ce n'est pas le résumé qui m'a donné envie de lire le livre. Les résumés ne me tentent jamais. Je ne les lis, quasiment pas. Je me fie à mon intuition livresque.

Et mon intuition ne m'a pas trompée ! J'ai passé un très bon moment ! Je n'ai absolument pas regretter mes heures de lectures, et j'ai assez vite été aspirée par le monde.

Je ne lis pas énormément de livre de dystopie car au bout d'un moment, c'est la même rengaine (je digère mieux que le New adult qui est vraiment au dessus de mes forces), mais je trouve que ce livre se démarque à sa façon des autres.

Commençant par des critiques envers les romans de dystopie suivant le même fil, justement, l'auteur nous propulse dans un monde où les personnages vont se retrouver dans un univers fictif mystérieusement ). Un genre d'immersion (à la Inception, sur certains bords).

J'ai apprécié le concept de la Danse des pendus, et le fond que l'auteur avait mis en place. Ce livre ressemble à une double histoire. Même si, évidemment, la majorité se trouve dans le monde des Pendus.

Le fait de devoir suivre un script pour que l'histoire touche à sa fin et que les personnages quittent ce monde était bien aussi, même si ce n'est pas ce qui l'a fait gagner un gros point avec moi. C'est assez facile à deviner comment s'en sortir, mais évidemment, comme rien ne se passe jamais comme prévu, on s'intéresse aux tournants des choses. Et avec la plume simple mais très adaptée aux situations de l'auteur, on est transporté.

J'ai eu des moments de rire et de petits frissons dans cette histoire, ainsi que des surprises par certains twist. Sur ce plan, je ne le trouve pas prévisible. Je me suis trompée sur ce que je pensais voir arriver. C'est ça, qui m'a fait encore plus apprécié le livre (je ne réfléchissais pas non plus à tout vitesse lors de la lecture, mais j'ai connu des livres de dystopie qui avait un fil conducteur TRES prévisible, et ça m'a fait grimacer. Pas ici.)

Comme personnage, j'ai aimé Kath, bien que, je le regrette, elle était carrément mis à côté. Nate aussi, qui est très mature pour son âge. En fait, dans l'ensemble, tous les personnages sont bien travaillés. Même Violet, que je n'apprécie pas. Ainsi que Alice que je déteste.

L'auteur leur a insufflé des caractères bien précis. Certains étaient pour susciter l'aversion : Alice est superficielle, égoïste et a une tête vide. Et Violet est pleurnicheuse, faible et sa timidité ainsi que son manque d'expérience avec le sexe opposé la rend cruche. Mais j'ai envie de dire que c'est normal. Adolescente de 17 ans qui est de nature introvertie, je la voyais mal jouer les Rambo sereinement dès son arrivée et briser des nuques sans soucis. Alors oui, elle fait des bourdes et tente d'être ce qu'elle n'est pas. Mais ça va avec son caractère, c'est crédible. Elle essaye de survivre dans un monde qu'elle connait à travers un écran et un bouquin, elle fait en sorte de ne pas trop agir librement de peur que ça renverse tout.

Elle évolue un peu durant les péripéties et c'est appréciable.

Je lirai donc avec plaisir le tome 2 de ce young adult entraînant, qui critique, respecte et joue avec les codes, tout en innovant un peu, le genre, en étant très centré sur l'idée du fandom
Blog : https://letempodeslivres.wordpress.com/2018/11/03/fandom/
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
C'est H.E.R.O Tome 1 : unité d'Elite que j'avais beaucoup apprécié, qui m'a poussé à commencé le roman de cette même auteure. Surtout que j'aime les histoires surnaturelles.

Toutefois, je n'ai pas pu poursuivre jusqu'au bout. Alors que le début m'intéressait bien, la suite n'a fait qu’effilocher mon intérêt pour l'histoire. Le comportement de l'Alpha principalement, et d'autres choses qui m'ont agacé. Et les nombreuses pages de sexe aussi.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Cette lecture traînait, traînait et traînait, mais je décide de m'arrêter là. Ce n'est pas du tout mal écrit, au contraire. Les idées sont présentes, les personnages sont assez travaillés, le contexte et le monde aussi. C'est juste que, comme le départ a été très prévisible, je n'ai pas vraiment pu m'immerger dans l'histoire et être intéressée par la suite. J'étais même très lasse.
C'était le premier roman publié sur un amour entre femmes que je lisais (j'avais lu des fanfict FF donc je n'ai pas du tout été gênée et je savais que ce roman était un FF, le sexe des couples m'importent peu), généralement je lis de l'homo-romance sur des couples masculins, mais bref, la romance était assez précipitée je trouve, c'est devenu très vite niais et rien ne m'a incité à poursuivre.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Je suis la première à le regretter, mais j'abandonne cette lecture. Ce sont les éloges qui m'ont poussé à le lire, mais l'histoire prend énormément de temps à démarré, même si le livre est costaud.
En fait, le principal bémol est que l'écriture de l'auteur ne va pas du tout avec moi. Et les personnages ne m'ont pas intéressé, j'ai trouvé beaucoup de scènes confuses aussi.
C'est dommage.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Il me tardait de lire la suite de cette histoire ! Je n’ai pas été déçue.
Plus sombre et un peu plus touffu en matière d’événements et d’informations, ce tome a conservé les qualités qui m’avaient séduites dans le tome 1.


Stephen et Jason s’apprivoisent, se cherchent et la relation qui était très distillée au début devient plus présente ici. On ne peut plus douter qu’il s’agit d’une romance M/M.

J’ai trouvé que les émotions de Stephen, surtout dans les moments durs, étaient très bien décrites, et que le personnage renfermé de Jason restait cohérent, même par la suite.

La dose de suspense installée par ce Loup meurtrier me donne envie de savoir plus. Tout comme le rôle que l’on donne à Sébastien.

Mais s’il y a bien une chose que je déplore, c’est le bonus plus que conséquent focalisé sur Isabeau. Certes, on apprend ce qu’elle a fait hors de la Tanière de Saint-Leu et on voit un peu plus le monde des Loups de l’auteur, c’était nécessaire et c’est indéniable, mais vu que je n’aime pas du tout ce personnage, eh bien, je n’ai pas pu être enthousiaste sur la fin.

On la voit d’un autre angle, certes, d’autres facettes d’elle sont montrées, mais pour moi ça ne change rien : Isabeau est une sale peste.
Sur le blog : https://letempodeslivres.wordpress.com/2018/10/25/going-wild-tome-2-loup-y-es-tu/
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 22-10
Et dire que je gardais ce bijou dans ma PAL depuis une éternité ! Honte à moi ! D'un côté, je ne vais pas souffrir de l'attente et je pourrai enchaîner rapidement avec le tome 2 et le 3 fraîchement sorti le 18 octobre. Un mal pour un bien car mon impatience me fait perdre des cheveux.

Je savais que cette histoire me plairait, mon instinct livresque me l'avait dit. Et le fait que j'ai été happée par cette histoire de fantasy orientale contenant des mythes, des contes, des Djinns, et surtout des très bon personnages m'a transportée sur un petit nuage !

J'ai toujours eu, depuis enfant, un faible pour les contes. Mais alors ceux de l'Orient ! Genre les Mille et une nuits et tout, avec de la magie incroyable, je ne tiens plus en place. Je frémissais à certaines parties ! Notamment lors des récits de légendes que j'ai trouvé belles et bien faites (pas du tout confuses, faciles à comprendre et à imaginer). J'ai facilement apprécié les personnages, surtout Amani, alors que mon Dieu, généralement les personnages féminins m'agacent si vite ! C'est vraiment rafraîchissant.

L'auteur va droit au but, pas de description superflues et inutiles. Vous me direz, avec du désert à perte de vue, c'est facile. Sauf que non, les descriptions de civilisations et des vêtements sont concises et précises. Pareil pour celles des lieux comme les oasis, ou des bêtes mystiques. On ne s'embourbe pas non plus dans des longs états d'âme. L'héroïne absolument badass n'a pas le temps pour ça ! Elle enchaîne les actions, se fourre dans le pétrin, et les fins de chapitre me donnaient parfois des mini crises et de grands écarquillement d'yeux.

Autrement dit, il y a la dose qu'il faut de romance, sans que ça n'empiète sur le fond de l'histoire !

Tout est très travaillé dans ce livre, personnage comme mythes ou intrigue principale. Le côté politique était bien aussi. Et il y a des pertes, absolument impitoyables à certains endroits, ce qui m'a fait encore plus apprécier le roman.
Blog :https://letempodeslivres.wordpress.com/2018/10/22/rebelle-du-desert-tome-1/
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Je tiens à remercier MxM Bookmark et Netgalley pour m'avoir permis de découvrir ce livre et cette auteure !

Le briseur de maléfices est un roman comprenant tous les bons ingrédients pour passer un agréable moment de lecture. Le monde magique qu'à créer l'auteur nous est dévoilé et on ne se perd pas.

Ce monde est intéressant, tout comme les personnages qui le bordent. Ils sont assez électriques et particulier pour certains et chacun a des caractères propres à eux-mêmes. Cicero est le plus coloré de tous, drôle et sarcastique, farouche avec une haute estime de lui, un véritable chat qui a su m'amuser doucement au cours de ces pages. Le personnage que j'ai préféré est Tom. Grand balourd maladroit, je l'ai trouvé adorable, surtout à son contact avec Cicero.

L'intrigue est bien menée, bien que prévisible sur certains antagonistes (pour ma part), mais ça n'a enlevé en rien le plaisir lorsque les embûches se trouvaient sur le passages des héros. D'ailleurs, j'ai aimé l'aspect politique mis en jeu, et l'enquête policière démarrant avec des personnages ne s'entendant pas bien, puis progressivement, devenant inséparables.

Une très bonne histoire à découvrir. Tout comme le bonus de fin. 
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Oh...mais ce livre...Vraiment...c'est un enchaînement de non-sens et d'absurdité. Même les dialogues n'ont pas pu le sauver.

Mon avis sera simple : je n'ai pas aimé ce côté polygamie (trois mecs sont sur la nana quand-même et elle jongle avec les trois, elle ne se décide pas !).

Je n'ai pas aimé l'intrigue en fond et en sourdine. En vérité, j'ai eu l'impression que l'intrigue était la romance, tant ça prend de la place. Même les "retournements de situation" concernait la romance. Énormément de scène d'allumage pour aller nulle part, on tourne en rond et on piétine. Avec quelques événements dignes des "feux de l'amour"...

Sans compter le fait que le style d'écriture de l'auteur n'aille pas avec moi. Ce n'est pas la première fois que la plume de Celine Mancellon ne m'atteint pas.

Et du côté des personnages, c'est la cata !

La meuf se fait embrasser par chaque premier venu, elle n'a aucune personnalité, ses "non" ne sont pas plus convaincant que la neige en été (vous saisissez !) : elle m'a bien trop agacé et j'ai fini par avoir une migraine à la fin du roman.

J'ai lu l'intégralité de la série, mais je ne commenterai qu'ici. Pourquoi, si je n'ai pas aimé le tome 1, je me suis accroché jusqu'à la fin ? Parce que je suis du genre à laissé sa chance aux livres. Un tome de mauvais départ est possible.

Mais quand j'ai vu avec qui elle a fini....et que tout continuait à tourner autour de la romance, et toujours de ça...eh bien je me suis dit : tout ça pour ça...
Avez vous apprécié ce commentaire ? -1
Moi qui aime la bit-lit, les héroïnes badass, le sarcasme, l'ironie et les mâles dominants dans une romance paranormale, je suis très déçue de cette lecture.

J'espérais vraiment trouver en Kate Daniels un roman pour lequel mon cœur battrait mais en fait...il a quasiment cessé de battre tant je m'ennuyais !

J'ai trouvé le tout très confus, beaucoup de termes ne sont pas expliqués, on est lâché en plein dans l'océan et pour ma part, j'ai coulé. Mon cerveau se déconnectait automatiquement à chaque fois. Il y a beaucoup de longueurs, de lenteurs et de descriptions superflus ! J'ai lu de nombreux trucs en diagonale pour m'en sortir.

Le style d'écriture de l'auteur n'est pas vraiment agréable, et en vérité, j'ai trouvé l'histoire fade.

J'ai vu beaucoup d'avis dire de continuer à lire, que le tome 1 est le plus mauvais, celui le plus lourd, avec le plus de longueur et où l'humour est le moins prenant (je n'ai rigolé nulle part Seigneur, c'est grave quand-même), alors j'avais continué. Mais ni le 2, ni le 3 et même le 4 (car oui, je me suis acharnée) n'ont su créer une étincelle en moi.

C'est comme ça, on ne peut pas tout aimer...
Avez vous apprécié ce commentaire ? -2
J'ai lu ce livre sur recommandation mais un livre ne peut pas plaire à tout le monde.
En vérité, le style de l'auteur n'a pas su me contenter. Ensuite, j'ai trouvé le livre assez plat. Il n'y a pas vraiment d'actions mais une tonne de description. J'ai toujours eu du mal pour les descriptions en surplus.

J'ai apprécié l'idée de la création de familier car c'était originale, mais je n'ai su me lier, ni même apprécier un tout petit peu, aucun des personnages.

Ce qui est dommage, car l'auteur a en main tout ce qu'il faut pour faire apprécier son livre et les adeptes de fantasy aimant les paragraphes riches en auront pour leur compte. Mais pour ma part, ce n'était pas ça.

L'intrigue était trop prévisible et linéaire, la romance n'a pas plus fait d'étincelles que ça, pour ne pas dire, pas du tout.
Avez vous apprécié ce commentaire ? -1
date : 16-10
Merci à NetGalley et à MxM Bookmark pour leur confiance.

J'étais enthousiaste à l'idée de lire ma première homo-romance avec sur le thème des Cavaliers de l'Apocalypse. C'est aussi mon premier livre de cette auteure. Il n'y a pas de scènes de sexe dans ce livre; c'est plutôt centré sur la proximité, les baisers et les petites marques d'attention. Il s'agit aussi par ailleurs d'un tome unique (si je ne me trompe pas), ce qui m'a surpris car j'ai eu la sensation qu'il y aurait un tome 2 à la fin de ma lecture.

L'écriture est riche et détaillée. L'auteur prend son temps et déroule les étapes de chaque élément. On le comprend dès le départ, quand Mort, le Premier des Cavaliers, épluche une orange. J'étais clairement dans la même pièce que lui lors de son épluchement.

Pour ce qui est de l'histoire, on découvre au fur et à mesure le monde qu'elle a bâti. Les Vertus et les Vices, ainsi que les Fléaux prennent vie autour de Kismet, un jeune garçon sérieusement abîmé par la vie.

Se pensant fou, tout comme le monde entier le croit, nous aussi lecteur, on finit par le penser au départ, puisque l'intrigue déroule comme un long tapis. Et dans ses tentatives d'apaisement de son âme tourmentée par la drogue et l'alcool, l'auteur peint la psyché malmenée du jeune homme qui n'a personne sur qui compter et qui se retrouve dans un bourbier sans nom.

Autant le dire tout de suite : l'atmosphère régnant dans ce livre est sombre. C'est celle de la crasse, de la douleur, de la souffrance et de la misère humaine, à travers les yeux de ceux pouvant voir les Voilés, rongeant les hommes, agissant de manière distante mais indispensables dans les grands schéma de l'univers.

Mort, Guerre, Famine, Foi, Espérance, Luxure, Gourmandise, et bien d'autres bordent ces pages pour interagir dans ce tome mettant plutôt en lumière Pestilence, le plus jeune et le plus humain des Cavaliers, et ce, même dans son physique.

Chacun ayant son propre caractère, les interactions sont rythmées par les liens établis. Parmi eux, je pense avoir préféré Mort, dont la douce sévérité et tendre sensibilité encadre ses pairs, et les défunts qu'il rencontre lors des appels.

En somme, il s'agit d'un roman avec une touche bien à lui d'affection pour apaiser des plaies trop grandes dans un monde si sombre, jonché d'actions, de combats et de sang.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0