Livres
505 815
Membres
513 671

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Un matin de 2575, Kady Grant rompt avec son petit copain, Ezra Mason, le même jour où une compagnie d'industrie sans scrupules décide de se débarrasser de la concurrence en attaquant une planète perdue dans la galaxie, loin de toute autre civilisation, qui abrite l'une des mines du consortium. Au mileu de ce qui semble être l'apocalypse, les deux adolescents sont sauvés par une flotte de vaisseaux composée de l'Alexander, de l'Hypatia et du Copernicus, dont l'objectif devient alors de regagner la civilisation. Mais alors que l'ennemi est toujours à leurs trousses, Kady, aidée d'Ezra, découvrent que leurs saveurs leur cachent d'autres problèmes : perdus au milieu dans l'espace, traqués par des ennemis sans foi ni loi, et aux prises avec une Intelligence Artificielle défaillante, comment les réfugiés de la planète minière parviendront-ils à s'en sortir?

Trop génial de la mort qui tue. C'est le premier adjectif qui me vient. Cette histoire de pure science-fiction était tout simplement génialissime. Pour tout vous dire, je peux sans difficultés vous faire une liste de tous ses points positifs sans parvenir à en trouver des négatifs : action à gogo, pas de longueurs, superbe livre-objet créé avec soin, originalité, personnages à l'humour noir et décalé ultra-attachants, style d'écriture addictif et facile à lire...Non vraiment, pas de mauvais point. Ce qui est pas si génial que ça pour moi, parce que du coup cette chronique va être écourtée. Mais quoi qu'il en soit, si vous êtes fan de science-fiction, d'action, ou de personnages vraiment marrants, ou tout simplement de livres magnifiques, qui nous permettent de nous évader tout en nous faisant nous questionner sur des points existentiels, vous trouverez votre bonheur en lisant ce livre. Sans compter les rebondissements totalement imprévus, les révélations choquantes et même les moments d'émotions qui ont réussi à m'arracher quelques larmes.

Je conclurais donc cette chronique avec la citation de Kirkus Review que vous pourrez retrouver sur la quatrième de couverture et qui est juste en tous points : "Ambitieux, extraordinaire, déchirant et plein d'humour, ce roman ne ressemble à aucun autre"

Afficher en entier

Répondre à ce commentaire

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode