Livres
524 395
Membres
542 660

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Illuminations



Description ajoutée par Hillja 2017-09-23T16:20:22+02:00

Résumé

Derniers poèmes avant l'exil de Rimbaud et son entrée dans le silence, « Les Illuminations » révèlent l'apogée de sa voyance, sa joie d'être poète, et son errance dans le théâtre de lieux féeriques. Ces poèmes en prose, composés entre 1873 et 1875, lors de ses nombreux voyages à travers l'Europe, ne seront publiés qu'en 1886 dans la revue « La Vogue ».

Afficher en entier

Classement en biblio - 312 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par anonyme 2016-09-18T08:57:39+02:00

J'ai tendu des cordes de clocher à clocher ; des guirlandes de fenêtre à fenêtre ; des chaînes d'étoiles à étoiles, et je danse.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Bronze

Une lecture complexe où l'on ne retiendra que - lors de la première lecture du moins - la beauté des tournures employées par Rimbaud. Il est l'un des meilleurs poètes pour ce qui est jongler avec les mots et de trouver des tournures chaotiques et inspirées. Mais sa poésie reste, à mon sens, trop sujette à des études et des analyses scolaires ou académiques.

Or, ce n'est pas réellement ce que je recherche dans la poésie. Je peux sentir les tripes du poète, l'univers torturé dans lequel il évolue, mais les mots ne résonnent pas en moi comme ceux de Baudelaire peuvent le faire. Ce qui est certain, c'est que je ne le boude pas et que je le relirais dans quelques mois. Car je sens que "Les Illuminations" reste un recueil qui peut réserver bien des surprises aux érudits de la poésie.

Afficher en entier
Lu aussi

Bon, bon, bon... ^^

Je sais pas du tout quoi dire pour le coup.

Je trouve que c'est assez bizarre de lire un recueil de poésies. Pour moi, un poème doit être étudié, isolé, pour être compris le mieux possible.

Du coup, on se retrouve un peu assommé par tout ça et finalement on ne retient pas grand chose... si ce n'est la beauté de l'écriture qui est indéniable.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Mathy97 2020-09-22T08:51:58+02:00
Pas apprécié

J'ai lu ce recueil avec difficulté bien que je reconnaisse la qualité de l'écriture et la virtuosité avec laquelle Rimbaud manie la langue française. J'avais souvent du mal à comprendre ce qu'il voulait dire et je dois dire que je préfère nettement la poésie en vers avec laquelle j'entends mieux chanter les mots. Cela dit cette lecture reste très enrichissante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Svane 2020-05-09T18:04:53+02:00
Argent

Arthur Rimbaud est à mes yeux l'un des incontournables de la poésie. Toutefois, je dois admettre que je préfère globalement la poésie en vers à la prose.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Whale 2020-04-19T15:15:28+02:00
Pas apprécié

Un recueil poétique que je n'ai pas su apprécier. Ayant du mal avec la poésie française (je lis surtout de la poésie du monde oriental), je continue cependant d'en lire afin de trouver des auteurs qui me feront l'apprécier davantage.

Ce n'est pas le cas ici. Je n'ai ressenti aucune émotion ou plaisir en le lisant. Plutôt de l'ennui.

Pour moi la poésie c'est comme une mélodie. On aime la lire (la poésie) comme on aime l'écouter (la mélodie). On se perd dans ses vers et ses proses comme dans ses vibrations et ses notes.

Je n'ai rien ressenti de tel ici.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par quoi-de-neuf-docteur 2019-07-20T13:48:57+02:00
Diamant

Arthur Rimbaud nous offre ici ce que je considère comme le nec plus ultra de la poésie!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SevenRed 2019-06-09T12:52:29+02:00
Lu aussi

Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de poésie, et je dois dire que certaines parties m'ont marquée alors que d'autres pas du tout. J'ai particulièrement aimé Veillées I et Vies I. Malgré tout, je dois dire que je préfère la poésie en vers, la prose me paraît plus difficile à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par imilvn 2019-04-24T14:55:00+02:00
Lu aussi

J'ai lu ce recueil pour le lycée. J'ai aimé la plupart de ces poèmes. Ce n'est pas un coup de cœur, mais ça se lit simplement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Serafima 2018-05-18T00:05:56+02:00
Lu aussi

Un recueil assez moyen mais qui se laisse lire tout de même avec plaisir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MyWorldThatOfTheBooks 2018-05-15T14:49:41+02:00
Lu aussi

Un beau recueil qui se lit très rapidement et qui nous fait découvrir ces poésies écrites par Rimbaud.

Afficher en entier

Les Illuminations rimbaldiennes... Qu'en dire ?

 

Ce recueil ainsi que "Le Bateau ivre" (qui n'y appartient pas) m'ont (un petit peu) réconcilié avec Rimbaud-poète. Pas avec Rimbaud-personne, que je distingue soigneusement de l'auteur parce qu'il m'est toujours aussi insupportable. Enfin bref.

J'ai trouvé les Illuminations assez inégal, traversé par quelques (trop rares) fulgurances qui m'ont totalement transporté. Dans ces moments d'exaltation, de transe poétique où l'expression vous décolle du sol, c'est juste magnifique. Le reste du temps... ben c'est ch*ant. Les choses sont ce qu'elles sont et malheureusement, cette fois elles étaient comme ça. Le manque de clarté du propos a peut-être un lien avec cette manifestation du désintérêt ?

 

Je suis content que ce recueil m'ait fait (re)nouer avec le verbe rimbaldien parce qu'il sait être très beau quand il le veut (ou qu'il le peut).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par estelle_brl 2017-12-13T20:11:21+01:00
Lu aussi

Une belle poésie malgré le fait que je ne suis pas une fan de poésie.

Afficher en entier

Date de sortie

Illuminations

  • France : 2006-06-15 - Poche (Français)

Activité récente

Titres alternatifs

  • Les illuminations - Français

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 312
Commentaires 36
extraits 30
Evaluations 61
Note globale 7.27 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode