Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Imandu91 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
The Last Hours, Tome 1 : Chain of Gold The Last Hours, Tome 1 : Chain of Gold
Cassandra Clare   
Avons-nous plus d'informations quant à la sortie de ce livre ? Merci
Hunger Games : La Ballade du serpent et de l'oiseau chanteur Hunger Games : La Ballade du serpent et de l'oiseau chanteur
Suzanne Collins   
Que dire de ce tome... J'ai aimé retrouver l'univers d'Hunger Games et en apprendre plus sur les premiers jeux. On découvre, à travers ce tome, que les premiers Hunger Games n'ont rien à voir avec ceux vécus par Katniss! [spoiler]Les tributs sont, certes, transporté dans un train mais, au contraire du traitement "privilégié" des tributs lors des Hunger Games auquel participe Katniss, les tributs des toutes premières éditions sont traités comme du bétail. Transporté par des trains de marchandises, dans le noir, sans rien manger ni boire, pour au final atterrir dans la cage d'un ancien zoo où ils sont observés de tous comme s'ils étaient des phénomènes de foire. Un traitement bien différent des Hunger Games qu'on connaît![/spoiler] J'ai également aimé en apprendre plus sur Snow, qui est tout juste âgé de dix huit ans dans ce tome et qui nous semble loin du Snow qu'on connaît malgré que son désir de pouvoir soit déjà bien présente. On en apprend plus sur sa famille également et sur sa vie en général. J'ai également apprécié les quelques références qu'on peut retrouver des premiers tomes. [spoiler]Comme les chansons chantées par Katniss qui, ici, on le découvre, sont composées et chanté par Lucy Gray ou encore l'expression "ce n'est pas fini tant que le geai moqueur n'a pas chanté" ce qui, à mes yeux, fait bel et bien référence aux précédents tomes et au rôle de geai moqueur que Katniss interprète.[/spoiler] Dans ce tome, on rencontre un Snow qui semble plus "humain" que dans les précédents tomes et qu'on voit évoluer petit à petit. J'ai bien aimé le personnage de Lucy Gray, fort caractère, qui ne se laisse pas faire. Une héroïne comme je les aime! En résumé, ce tome est agréable à lire malgré quelques longueurs vers le début selon moi. Il nous permet d'en apprendre plus sur Snow et sur les premiers Hunger Games, très différents de ceux qu'on a pu vivre avec Katniss. On se rend compte qu'au tout début, ils n'étaient pas réellement considéré par un spectacle, que ce soit par la population du Capitol ou par les districts et qu'aucune loi les obligeait à regarder. Tout comme l'arène, au contraire de ce qu'on savait grâce à Katniss, n'était au début qu'un simple lieu abandonné reconvertit en arène et non une arène spécialement crée pour les Hunger Games. En somme, je trouve ce tome plutôt bon bien que je garde une préférence pour les trois premiers.

par Kayane
Monsters of Verity, tome 1 : This Savage Song Monsters of Verity, tome 1 : This Savage Song
Victoria Schwab   
«I live in a world where shadows have teeth.»

YES!! Enfin, enfin!!! Un livre sans romance. Autant vous prévenir tout de suite. Ces derniers temps j'ai un GROS problème de romance. Je les trouve insipides ou au moins je trouve toujours quelque chose qui me déplait.

Eh bien avec This Savage Song le problème est vite réglé: pas de romance donc pas de Louan qui joue la rabat-joie.

Ou presque.

Bref, je tenais à commencer par ça. Et maintenant je vais vous expliquer pourquoi selon moi This Savage Song mérite largement son 9/10 mais pourquoi je ne lui ai pas donné la note maximale. (Parce que j'ai envie. De vous le dire, pas de lui donner la note maximale.)

∇ This Savage Song est un roman de Victoria Schwab ou l'auteure de la trilogie Shade of Magic, donc c'est déjà un excellent point dans la mesure où cette trilogie est une tuerie!

∇ "Sin City PLUS Romeo and Juliet MINUS romance PLUS monsters."

Kate est humaine, August est un monstre. Ils vivent à Verity, un territoire divisé en deux - le nord est dirigé par Callum Harker le père de Kate et le sud est dirigé par Henry Flynn le père adoptif d'August. Concrètement, les deux adolescents ne devraient pas avoir la moindre chance de se connaître dans la mesure où ils sont "ennemis" et pourtant ils vont se lier d'une amitié interdite.

Donc clairement, c'est bel et bien Roméo & Juliette sauf qu'au lieu de vivre un amour impossible et déprimant, Kate et August vont vivre une amitié pour le moins inattendue et interdite dans un monde où les monstres naissent de véritables actes de violence (des actes criminels quoi) (littéralement, sérieux) et où les humains ne sortent plus à la nuit tombée dans l'espoir de ne jamais avoir à faire face à l'un d'eux.

Une lecture d'enfer, quoi.

∇ Premier point que j'ai adoré: les personnages. Sérieusement, je crois que je vais tomber amoureuse de chaque personnage que cette auteure décidera de créer.

Δ Kate est géniale. Au début on dirait juste une adolescente rebelle qui se prend pour la princesse de la délinquance. Mais en vérité il y a une part d'elle qui essaie d'être la fille de son père (qui n'est pourtant pas franchement un modèle à suivre), et elle se retrouve à être mi-monstre mi-humain (au sens figuré du terme, techniquement elle est totalement humaine). En tout cas, je l'ai trouvé badass, déterminée, et loin d'être stupide.

Δ August est un monstre qui a un véritable désire d'être humain. D'autant plus qu'il appartient à l'espèce - les Sunai qui justement ressemblent à peu de choses près aux humains.

Je l'ai trouvé vraiment intéressant à découvrir et au final c'est un personnage que j'ai adoré. Tout bêtement.

Δ Kate et August cherchent tous les deux le bon équilibre entre leur côté humain et leur côté monstre. Cela fait d'eux des personnages imparfaits donc réalistes, et attachants d'une manière qui leur est propre.

∇ This Savage Song est donc un roman qui met en avant l'amitié entre deux personnages et autant dire que j'ai adoré le duo que propose Victoria Schwab. C'est aussi plutôt rafraîchissant de découvrir un roman où il n'y a pas de sentiment amoureux entre les protagonistes. Ça change un peu de ce qu'on a l'habitude de voir et qui ne nous surprend plus.

∇ Il y a donc DES MONSTRES dans ce bouquin. J'adooooooooooooooore les monstres et ayant adorer ceux de This Savage Song, je me dois d'en parler.

Il y a trois espèces de monstres, ce qui n'est ni trop ni trop peu. Ça nous permet de bien retenir qui fait quoi et de ne pas finir avec une tonne d'informations qu'on ne saurait plus placer.

Δ Les Corsai ou si les ombres avaient des dents. Ils se nourrissent de chair et d'os. Et naissent d'actes violents.

Δ Les Malchai ou ceux qui ressemblent plutôt à des cadavres. Ils se nourrissent de sang mais ne sont pas des vampires. Ouais. Les Malchai naissent de meurtres. Sympa, n'est-ce pas?

Δ Les Sunai sont plus rares puisqu'ils naissent d'horribles moments (les massacres par exemple), et ils ressemblent à des humains. Ils se nourrissent des âmes des pêcheurs (meurtriers, etc) et ont besoin de la musique pour ça - August se sert d'un violon. La musique qu'ils font est lié à ce qu'ils ont entendu lors de leur naissance. Ou un truc comme ça.

Bref, tout ça pour dire que je les adore. Ils sont un peu inquiétants (quand-même) mais je suis fan. Et puis j'aime beaucoup l'idée de comment ils viennent au monde. Je trouve que ça dégage une certaine classe. ;)

∇ L'univers qu'a créé Victoria Schwab est tout simplement fascinant et assez complet. Il a un vrai petit côté sombre, dystopique, mais croyez-le ou non, je me sentais comme chez moi! Ou au moins depuis notre pauvre petit monde en sécurité depuis ma terrasse au soleil, je m'y sentais comme chez moi. ^^

∇ Je n'ai rien de spécial à dire sur la plume de Victoria Schwab. Je l'aime beaucoup, c'est tout. Elle est fluide et entraînante. Et puis, il est toujours très simple de visualiser les scènes dont elle parle. C'est ce qui s'appelle écrire avec un talent naturel. En plus, elle sait mettre en place l'atmosphère de l'histoire à la perfection.

∇ Alors pourquoi ne pas avoir donné 10/10 à cette lecture si tout semble m'avoir plu? Eh bien, même s'il est vrai que tout m'a plu. Il y a tout-de-même un léger détail que je trouve sincèrement dommage. Ce détail n'a pas gâché ma lecture mais quand-même. L'intrigue. Δ L'intrigue. L'intrigue. L'intrigue. Ce n'était pas vraiment une intrigue de dingue et ce n'est pas comme si le tout était bourré d'action. Ça ne me dérange pas. Mais parfois j'avais l'impression qu'il n'y avait simplement pas d'intrigue. Au final, je ne suis toujours pas sûre qu'il y en ait véritablement une. Enfin si, mais... AHR!!!! Je n'arrive pas à expliquer mon de vue. Mais si vous avez lu ce roman, vous comprenez peut-être où je veux en venir. Disons que c'était une intrigue assez simple dans le fond et pas spécialement toujours mise en avant. VOILÀ.

∇ En conclusion, Victoria Schwab a signé un autre diamant brute dont j'ai hâte de découvrir la suite. J'ai trouvé cette lecture fascinante et addictive, ce qui me pousse officiellement à me dire qu'il faut VRAIMENT que je lise Vicious cette auteure.

This Savage Song est le roman qui vous prouvera qu'être un monstre ne fait pas forcément de vous une personne monstrueuse et qu'un être humain peut renfermer un monstre. (OK, j'avais écrit mieux sur mon brouillon mais je l'ai supprimé par erreur et du coup, c'est tout ce que vous aurez. ^^)

«Corsai, Corsai,
tooth and claw,
Shadow and bone
will eat you raw.
Malchai, Malchai,
sharp and sly,
Smile and bite
and drink you dry.
Sunai, Sunai,
eyes like coal,
Sing you a song
and steal your soul.
Monsters, monsters,
big and small,
They're gonna come
and eat you all.»

https://theblacksunshineblog.wordpress.com/2017/05/17/this-savage-song-victoria-schwab/

par Sheo
À Jamais plus de cinq centimètres, Tome 2 À Jamais plus de cinq centimètres, Tome 2
Jessica Hailey   
Je tiens particulièrement à remercier comme à chaque fois, les éditions Butterfly pour leur confiance. J’avais particulièrement hâte de me plonger dans le second tome, car le premier avait été pour moi un vrai coup de foudre littéraire.

Dès les premières pages ce fut un régal de me replonger dans l’écriture de l’auteure. Jessica a une plume addictive, qui nous fait voyager à travers les pages. Et pour ce tome, je me suis laissé entraîner au sein d’une histoire complètement folle.

La mafia est un sujet qui me plaît particulièrement comme tout ce qui touche au domaine du policier. Et dans ce tome j’ai été servie, évidemment nous sommes loin de la romance qui se mettait en place lors du premier tome mais elle reste quand même présente mais ce n’est pas le sujet premier de l’histoire pour cette fois-ci.

Nous découvrons une toute nouvelle Eliza dans ce tome-là, en deux ans elle a complètement changé. Elle s’est forgé une carapace de battante, elle n’est plus la jeune fille qu’elle était lors de sa rencontre avec Liam. Désormais elle est en plein dans les histoires de la mafia et elle compte aller jusqu’au bout.

Quant à Liam, deux ans se sont écoulés et il vient de sortir de prison. Il n’a pas vu Eliza pendant toute cette période … Mais elle n’a pas quitté son cœur pendant tout ce temps, bien au contraire il a hâte de la retrouver et pourtant leurs retrouvailles ne vont pas se passer comme il l’espérait. Cette dernière l’évite, et le pire dans tout ça ? Elle passe un peu trop de temps avec des hommes. Liam devient jaloux, même de son meilleur ami qui s’est un peu trop rapproché de la femme qu’il aime.

Comme je vous l’ai dit plus haut, l’histoire d’amour d’Eliza et Liam est mise de côté ici c’est dommage pour une romance. Mais nous avons quand même quelques petits moments mignons. J’aurais aimé en voir un peu plus, car après tout il reste des tonnes de questions dont nous n’avons pas eu de réponses et nos tourtereaux non plus c’est dommage pour ce point-ci.

Ce second tome m’a surprise tout du long, je ne m’attendais pas du tout à ce qui s’est passé et pourtant avec moi ce n’est pas facile à réaliser, j’ai tendance à toujours deviner les fins dès le tout début de l’histoire. Mais là, Jessica m’a vraiment épatée du fait que je n’ai pas réussi à deviner le déroulement de cette histoire. Malheureusement la fin ne m’a pas bluffée, il manquait un petit quelque chose je ne sais pas quoi mais j’ai trouvé que tout c’est fini un peu trop vite et surtout trop facilement …

L’épilogue était magnifique je me suis imaginée pire que ça, mais encore une fois je reste sur ma faim. Je ne sais pas, je pense qu’il aurait fallu quelques chapitres en plus pour l’après. Car au final la romance est mise de côté alors qu’on a besoin d’encore quelques réponses quant à leur histoire c’est dommage. Mais il reste tout de même un tome très bien écrit, on voit que l’auteure s’est renseignée, j’avais vraiment l’impression d’y être. Elle n’a pas écrit à l’aveugle et c’est un bon point pour elle.

Je vous recommande tout de même cette saga, car j’ai vraiment eu un coup de foudre pour le premier tome tandis que pour le second j’ai été intriguée par les histoires de la mafia. J’ai été une simple spectatrice mais mon cœur a loupé des battements à certains moments cruciaux de l’histoire.

Donc foncez la lire, vous ne serez pas déçu !

http://lesplumesensorceleuses.wordpress.com
Les Liaisons dangereuses Les Liaisons dangereuses
Pierre Choderlos de Laclos   
"Un livre qui brule à la manière de la glace" comme le disait Baudelaire. J'ai adoré ce livre, on est tout simplement subjugué par une telle cruauté... C'est tellement prenant... J'aime les romans épistolaires !

par MFHPT
Flocons d'amour Flocons d'amour
John Green    Lauren Myracle    Maureen Johnson   
J'ai travaillé sur ce bouquin, et je peux vous assurer qu'il est génialissime ! =) Ne vous fiez pas à la couverture et au titre, qui donnent une image un peu mièvre, ce sont en vrai trois histoires d'amour très drôles et très touchantes, pleine d'énergie et d'humour !!
Je vous le conseille vivement ! à offrir pour Noël ! =)

par flo0wer
Le Cirque des rêves Le Cirque des rêves
Erin Morgenstern   
Même en anglais, je n'ai pas pus lâcher ce livre tellement j'étais rentrée dans l'univers de ce livre. Un cirque ? Eh bien allons-y. L'ambiance même me poursuivait dans la réalité et ce plusieurs jours après l'avoir fini.
Les personnages ont chacun leur petite histoire, bien que j'aurais aimé en savoir plus sur certains. Mais c'est surtout la relation entre Célia et Marco qui m'a subjugué (ce ne sont pas les personnages principaux pour rien ) et cette fin...grandiose. Coup de coeur aussi pour Poppet et Widget. Bref, tout cela me donne envie de porter une écharpe rouge.

par Yule
Good Girls Love Bad Boys, Spin-off : I Will Not Love You Good Girls Love Bad Boys, Spin-off : I Will Not Love You
Alana Scott   
C'est un livre que j'ai trouvé très long, il ne se passe pas grand chose et les personnages ne sont pas attachants du tout; Jenny est hérissante, c'est une peste, je la trouve même plutôt méchante avec Justin [spoiler]vers la fin du roman par exemple, elle se dit qu'il n'est pas très futé mais qu'il fait beaucoup pour elle !!![/spoiler], je n'aime pas du tout ce personnage qui pourtant aurait pu être un coup de coeur au vu de ce qu'elle a vécu. Mais pour moi ça ne marche pas. Justin ne m'a pas plu non plus, mais pas pour les mêmes raisons: c'est un mec arrogant dans le mauvais sens du terme, qui traite ses "frères" comme s'ils étaient ses esclaves, qui se croit mieux que tout le monde. De plus je n'ai ressenti aucune alchimie entre eux.
Bref vous l'aurez compris, je n'ai pas aimé, ce qui est dommage parce que l'histoire était originale et qu'elle n'était pas mal écrite du tout, mais quand on aime pas les héros, c'est tout de suite plus compliqué.

par cicrane
Les Contes interdits : Peter Pan Les Contes interdits : Peter Pan
Simon Rousseau   
Ce roman est une véritable BOMBE !!! C’est définitivement l’un des romans dans mon top 10 voir même TOP 5 de l’année jusqu’à maintenant. Ce livre m’a obsédé de la première lettre jusqu’à la toute dernière… J’ai ressenti une véritable frustration lorsque j’ai refermé ce dernier, la boule au ventre. Je vous écris ces premières lignes à chaud. Seulement quelques minutes après avoir mis fin à cette aventure des plus étranges. Cœur sensible s’abstenir ! Ce roman est loin d’être pour tous les lecteurs. Nous sommes loin, bien loin de l’histoire de Wendy et Peter Pan qui nous envoyait dans les bras de Morphée. Au contraire, ce conte vous hantera, il vous fera faire des cauchemars, mais surtout, vos valeurs et vos émotions seront mises à rude épreuve. Ça, c’est certain.

Le premier point qui a retenu mon intérêt pour ce dernier une fois ma lecture débutée est sans contredit, la région dans laquelle se déroule l’histoire. C’est MA ville ! Québec City… Et encore mieux, beaucoup de scènes se déroulent à moins de 1km de chez moi. Alors, imaginez l’impact que les détails géographiques ont pu avoir sur mon imagination et les images qui y sont nées de celle-ci, suite à la lecture des mots de Rousseau ! Ce fut une vraie bombe. Dès cet instant, je savais que ce roman serait plus qu’un coup de cœur. Pas seulement, parce qu’il se déroulait chez moi, mais parce que je savais qu’il me ferait voyager dans des coins sombres… Que tout mon être et mon âme seraient mis à rude épreuve. Et ce fut définitivement le cas !

Que dire des personnages ? OMG… Ce sont de véritables psychopathes ! Sérieusement, malgré tout, j’ai ressenti à un moment ou l’autre de la compassion et de l’empathie pour chacun d’eux. C’est étrange que des personnages si sombres, si malades et tellement à l’opposé de moi et de mes valeurs aient réussi à me soutirer de telles émotions. Je suis passée d’un extrême à l’autre grâce à la plume de l’auteur. Qui d’ailleurs a un véritable talent pour écrire des scènes d’horreur. Il a ce quelque chose, dont je suis incapable de définir, dans son écriture qui fait qu’on y croit réellement. Tout nous semble réel. C’est fou l’effet que son roman a eu sur moi. Plusieurs d’entre vous m’ont souvent entendu louanger la plume d’Yvan Godbout qui est selon moi, un maître dans ce genre littéraire. Et bien Rousseau rejoint sans hésitation ce dernier dans mon TOP 3 des auteurs d’horreur jusqu’à maintenant.

Dès qu’il parle d’un personnage, on imagine sans difficulté celui de notre enfance. Et POUF ! Deux secondes après, c’est la fée Clochette hideuse, tortionnaire et machiavélique qui ressurgit sans avertissement dans notre tête. Chaque personnage à sa place. Les références sont justes et nous faisons facilement le lien entre celui de Barrie et de Rousseau. Sauf que ces derniers sont vraiment trash et dark contrairement à ceux de notre enfance. Les scènes sont tellement tabou, poignantes et véritablement macabres par moment, que certains auront un goût amer en bouche. Mais croyez-moi, malgré tout, vous serez addict à ce dernier ! Fini la belle Wendy, le Peter Pan qu’on rêvait tous d’embrasser en cachette, la fée clochette toute mignonne et le Capitaine Crochet sadique. Oh non… Ici, vous trouverez une Wendy débrouillarde, une fée Clochette digne de la rue Ste-Catherine, un Peter Pan des plus sadiques qui soi et un Capitaine Hook détruit.

Honnêtement, aucun mot ne sera à la hauteur de mon ressenti pour ce dernier. Je suis passée de l’émerveillement au plus pur des dégoûts en une fraction de seconde, et ce, tout au long du roman. Il est intense, c’est certain ! Mais ignorer ce dernier serait une erreur monumentale. Oui, il est dur. Oui, il tuera surement quelques souvenirs au passage. Mais il vous laissera avec une foule d’émotions contradictoires qui ne peuvent qu’être transmises que par une main de maître ! Surveillez ce jeune auteur québécois !

Ah oui, j’oubliais tellement que je suis emballée par ma lecture, que Peter Pan a été lu en lecture commune avec ma belle Laura du blogue Escapade Féérique… Je suis certaine que sa lecture ne fut pas aussi féérique que le conte original 


Source : https://frogzine.weebly.com/chroniqueslitteraires/les-contes-interdits-peter-pan

par Froggy
Les 100, Tome 1 Les 100, Tome 1
Kass Morgan   
Un bon livre mais pas assez d'action, il manque de rythme.
De plus j'ai fait l'erreur de commencer à regarder la série TV avant d'attaquer la lecture, du coup, je préfère 100x plus la série que le livre.
Dommage

par Adèle