Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de imilvn : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Elfes, Tome 20 : Noirs d'écailles Elfes, Tome 20 : Noirs d'écailles
Marc Hadrien    Olivier Héban    Daniela Dimat   
Non je ne viens pas de lire cette bédé avec un an de retard puisque je l’avais lue en avant-première dans le "Lanfeust Magazine".

En créant cette fiche critique et en faisant une recherche sur le scénariste (dont j’avais déjà vu le nom sur d’autres bédés), j’ai appris qu’en fait, Marc Hadrien n’était autre que Christophe Arleston, le scénariste prolifique des éditions Soleil.

Ce tome 20 met en scène un des Elfes que je préfère, Gaw’yn, appartenant au peuple des Elfes Noirs, les maîtres assassins vivant dans la citadelle de Slurce.

Gaw’yn possède une sacrée paire de couilles puisqu’après avoir été envoyé en mission "élimination" par ses maîtres, monsieur est tombé amoureux d’une humaine et est fichu le camp avec, entraînant à ses guêtres toute une flopée de tueurs de son ordre.

Alors que le tome 15 mettait en scène les goules zombies très amitieuses, très collantes, très puantes et très envahissantes, celui-ci revient sur la fuite des amoureux et les moyens qu’ils devront mettre en oeuvre pour gagner de l’argent puisque madame ne veut plus que son Noir Elfe tue, vole, pille et autres joyeusetés de son ordre.

Heureusement, Gaw’yn reste un Elfe Noir et même contraint de nettoyer les merdes des dragons, il est toujours à la recherche des petits secrets des autres afin de pouvoir s’en sortir et fuir de cet endroit. Il est malin, notre Gaw’yn et il a été bien formé.

On a une fois de plus de l’action, des personnages récurrents, une histoire avec un fond (et pas que des cascades ou des combats), ainsi que des rappels flagrants à notre société capitaliste et à la lutte des classes. On est dans la fantasy, certes, mais ces sujets sont universels et commun à tous les mondes.

Les personnages qui gravitent dans ces pages aux dessins magnifiques sont bien esquissés. Le dessinateur des tomes 5 et 10, Ma Yi avait cédé sa place à Popescu pour le tome 15 et là, je trouve que ceux de Daniela di Matteo (Dimat) n’ont rien à envier à ceux de ses prédécesseurs, même si j’avais un faible pour l’univers dessiné par Ma Yi qui était plus sombre.

Ma seule peur était que le personnage de Dyfeline ne nous la joue un peu trop "femme amoureuse" et que notre bel Elfe Noir ne finisse guimauve à force de tant d’amûr. C’est une tueur, nom de dieu ! Ouf, mes craintes étaient infondées, mon Gaw’yn est toujours impitoyable.

Pourtant, j’aurai un bémol… Alors que dans le tome 15, qui mettait en scène Gaw’yn et sa douce, nous avions terminé sur un happy end inattendu et quasi inespéré, vu la tournure qu’avaient pris les événements, maintenant, alors que le pire danger est passé, bardaf, l’embardée et un final zéro happy end.

En attendant, notre Black Elfe est en train de succomber au côté Obscur de la Force et je sens que dans le tome 25, ça va chier des barres et niquer fort sa race quand Gaw’yn va débarquer à Slurce…

Encore un chouette tome, même si en deçà du 5 qui était une véritable claque dans cet univers des Noirs.

Allez, vivement la suite !
Elfes, Tome 15 : Noir comme le sang Elfes, Tome 15 : Noir comme le sang
Marc Hadrien    Olivier Héban    Augustin Popescu   
Tome intéressant qui nous replonge chez les elfes noires et leurs intrigues.
Ga'wyn est contraint d'aider Lhassa et son armée de goules dont l'avancée semble toujours aussi inexorable si il veut sauver Dyfeline transformer en goule.
Une bonne histoire toujours aussi sombre et qui une fois de plus laisse entrevoir d’intéressant développement dans le futur de la série.


par Coling
Elfes, Tome 13 : Heureux le guerrier mort Elfes, Tome 13 : Heureux le guerrier mort
Stéphane Bileau    Oliver Peru   
L'invasion des goules continuent et on retrouvent Fall et son dragon blancs bien décidé à mettre un terme aux méfaits de la nécromancienne.
L'histoire de la série Elfes est toujours aussi efficace mais également toujours aussi sombre tant on a l'impression que presque rien ne peut contrecarrer l'avance de la horde des morts vivants...
Ce tome ne restera pas comme mon préféré de la série mais il ouvre la voie vers de nouveau développement de l'histoire qui se révéleront sans doute très intéressant a suivre.

par Coling
Elfes, tome 6 : La Mission des Elfes bleus Elfes, tome 6 : La Mission des Elfes bleus
Jean-Luc Istin    Kyko Duarte   
Lanawyn et Turin sont mes personnages préférés dans toute cette série, alors forcément, j'ai adoré ce tome ! Les dessins sont toujours aussi beaux et bien fait, une petite pincée d'humour dans toute cette histoire pleine de mystères et un gros suspence à la fin !!!
Elfes, Tome 5 : La Dynastie des elfes noirs Elfes, Tome 5 : La Dynastie des elfes noirs
Marc Hadrien    Ma Yi   
Enfin des explications sur les fameux elfes noirs qui sont omniprésents depuis le début de la saga. On avance dans l'histoire tout en s'impatientant de recommencer le cycle avec les elfes bleus.

Des graphismes toujours aussi sublimes.

par Seikyo
Elfes, tome 4 : L'Élu des Semi-Elfes Elfes, tome 4 : L'Élu des Semi-Elfes
Éric Corbeyran    Jean-Paul Bordier   
[spoiler][/spoiler]Les semi-elfes est mon tome préféré. L'histoire a une vrai morale à la fin. C'est original que l’élut ne soit pas Nah-Thaal, mai plutôt Borh-Naha. Il y a aussi le fait que l'histoire soit vu par les yeux de l'ami de Nah-Thaal. Les dessins sont toujours aussi beau. Ce tome est assez contrasté au niveau des couleur et du thèmes par rapport au tome 3 qui est vraiment très sombre et très triste.
Elfes, tome 3 : Elfe blanc, coeur noir Elfes, tome 3 : Elfe blanc, coeur noir
Oliver Peru    Stéphane Bileau   
Un tome magnifique. Les dessins sont très bien réalisés et nous emmènent dans un monde onirique. Pourtant, tome très sombre car notre Elfe se détache de son clan et se rend coupable de bien des atrocités. On assiste à ce changement de caractère avec peine et on en redemande pour connaître la suite!
Elfes, Tome 2 : L'Honneur des Elfes sylvains Elfes, Tome 2 : L'Honneur des Elfes sylvains
Nicolas Jarry    Gianluca Maconi    Diogo Saïto   
Un très bon tome, même si je le trouve légèrement moins 'parfait' que le premier. En même temps, j'ai été tellement emballée, séduite par le premier tome qu'il était difficile de faire aussi bien pour me combler. Néanmoins, j'aime vraiment beaucoup cette histoire à la Romeo et Juliette entre un elfe sylvain et une humaine, et je trouve la fin super bien réussie. J'ai hâte de lire le reste de la série et je dois dire qu'ils ont indéniablement assuré sur un point : les premières de couverture des BD sont magnifiques !
Elfes, Tome 22 : Le Gardien des racines Elfes, Tome 22 : Le Gardien des racines
Nicolas Jarry    Gianluca Maconi   
Un album sympathique dans les bois des elfes sylvains et quelques autres joyeusetés, dont un nain.
Les dessins de Gianluca Maconi sont à la hauteur du reste de cette saga de qualité.
J'ai cependant trouvé le scénario de Nicolas Jarry en dessous des précédents. Peut-être parce que je trouve son travail avec "Nains" meilleur ? Peut-être parce que je trouve son travail avec "Orcs & Gobelins" encore meilleur ? Avec un peu de recul, il me semble que cet album va un peu trop vite. Ou alors est-ce la mise en page ? Je n'ai pas ressenti l'ambiance maléfique développée dans l'arc des goules. Les personnages sont intéressants mais le rythme de l'histoire ne m'a pas donné le temps de m'y attacher. On arrive vite à la solution, avec une fin sans réelle surprise. L'album n'a pas réussi à m'emporter.
Tout ne peut pas être au même niveau. Il n'en demeure pas moins que l'ensemble reste une très bonne saga de fantasy, dans un monde riche et toujours mieux développé.

par ajc2ht
Elfes, Tome 18 : Alyana Elfes, Tome 18 : Alyana
Oliver Peru    Stéphane Bileau    Pierre-Denis Goux   
Un peu déroutée par ce tome. J'étais contente de reprendre le fil de la trame principale mais j'ai finalement le sentiment de ne pas y avoir compris grand chose, tant au niveau des dessins que du scénario... J'ai un peu peur que la série commence à un peu trop tirer sur la corde.

par Eurylia