Livres
469 991
Membres
438 020

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Impératrice de Chine



Description ajoutée par Elyas 2018-02-25T14:46:25+01:00

Résumé

Issue d’une famille pauvre, Yehonala devient à 17 ans l’une des centaines de concubines de l’Empereur, au sein de la Cité interdite. Mais sa beauté et ses dons pour la manipulation lui permettent vite de devenir l’une des favorites du souverain. Jusqu’au jour où, accouchant d’un héritier, elle est nommée... impératrice !

L’accession au pouvoir de cette femme redoutée au sein de la cour, mais adulée par les masses, témoigne aussi de la transformation de la Chine archaïque. Jusqu’où, à force de volonté et de ruse, ne montera-t-elle pas ?

Pearl Buck fait revivre les traditions sacrées, les rites et les mœurs de la Chine impériale. Elle retrace le destin prodigieux et la vie intime de Tseu-hi, l’impératrice qui tint sous sa coupe, pendant un demi-siècle, la plus grande nation du monde.

Afficher en entier

Classement en biblio - 79 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par virginieMT 2015-06-22T15:16:09+02:00

C'était au mois d'avril, à Pékin, le quatrième mois de l'année solaire 1852, soit le troisième mois de l'année lunaire de la deux cent huitième année de la dynastie mandchoue, la grande dynastie des Ch'ing. Le printemps se faisait attendre et les vents du nord, chargés de l'impalpable sable jaune du désert de Gobi, soufflaient sur les maisons comme en hiver. Le sable s'engouffrait dans les rues, s'envolait en tourbillons et s'infiltrait sous les portes et les fenêtres. Il s'accumulait dans les coins, s'amoncelait sur les tables et les chaises, ainsi que les plis des vêtements. Il séchait sur les joues des enfants en larmes et s'incrustait dans les rides des vieilles gens.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Avez-vous le souvenir du premier livre que vous avez lu ? Pas le premier que vous ayez déchiffré, mais le premier que vous avez comprit, appréhendé comme une œuvre à part entière. Ce n'est plus un objet ni des mots c'est un monde qui s'ouvre à vous, comme une aparté de vous même. C’est un livre que vous n’oublierait jamais qui restera au fond de vous comme un phare dans la nuit, une émotion tellement pure qu'elle en est impudique. Pour moi ce livre c'est tout ça et tellement plus encore. Ce livre je l'ai lu à ce jour 17 fois et je le relirai sûrement encore de nombreuse fois et je suis sûre que le même plaisir renaîtra en moi comme un vieil ami qu'on ne peut oublier.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Ahlstrom 2019-06-17T16:45:29+02:00
Argent

Si de par son style, simple, léger mais précis et imagé, ce livre se lit très bien, il faut parfois s'accrocher pour supporter certains passages difficiles, où l'héroïne est réduite à son statut de femme, ou considérée comme un objet sexuel pour le bon plaisir de son seigneur. Ce qui ne l'empêche pas de s'élever jusqu'au trône du Dragon et de diriger la Chine d'une main de fer.

Charmante mais manipulatrice, Yehonala, devenue Tseu-hi, n'est pas vraiment le type d'héroïne à qui on peut s'attacher. La façon dont l'autrice nous présente cette grande figure met en avant la subtilité avec laquelle elle est capable de s'imposer sur le trône et de se construire une image forte, tout en pointant du doigt ses difficultés à s'adapter au monde qui évolue autour d'elle et les conséquences dramatiques que certains de ses choix ont pour elle, ses proches ou la Chine.

Dommage que les dernières années de sa vie ne soient pas traitées aussi longuement que sa jeunesse, car elles sont tout aussi intéressantes à mon avis.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fiametta 2019-02-04T22:14:53+01:00
Argent

le récit d'un destin grandiose, cruel et tragique. roman historique remarquablement écrit par la spécialiste de la Chine traditionnelle. Passionnant comme tous les romans de Pearl Buck. Peut-être pas le plus attachant, car l'héroïne est loin d'être charmante, mais un très bon roman, un dépaysement total.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marie-nel 2018-09-17T12:21:30+02:00
Diamant

J'avais souvent entendu parler de Pearl Buck, de cette auteur hors du commun, je n'avais jamais eu l'occasion de la lire, c'est maintenant chose faite grâce à la réédition de ce roman dans la collection Archipoche des éditions l'Archipel.

Ce fut une lecture très riche, très dense. Pearl Buck raconte à la perfection, son vocabulaire est à la fois riche et simple, à la portée de tout le monde, et pourtant on rentre dans un milieu pas évident côté langage. Elle décrit très bien les décors, les palais, les paysages,sans alourdir la narration, elle a su recréer cette atmosphère de la Chine du XIXème siècle. Et j'ai également appris beaucoup sur la vie de cette jeune impératrice, sur les us et coutumes de la vie à la cour, avec son lot de trahisons, de coups bas, d'infidélités, tout ce qui peut être quand on parle de pouvoir.

J'ai donc fait la connaissance de Yehonala qui, à 17 ans, va devenir l'une des concubines de l'Empereur. Elle est issue d'une famille simple, c'est un honneur pour elle d'être choisie. Mais elle n'est pas seule et n'est pas encore la favorite.Elle va devenir impératrice et détrôner celle d'avant en donnant un fils et héritier à la dynastie. Elle a de l'affection pour l'empereur, son cœur bat pour un autre homme, mais pour son fils, et pour garder le pouvoir, elle va sacrifier cet amour et se consacrer entièrement à l'éducation de l'héritier, elle va s'instruire, et seconder l'empereur dans ses grandes décisions. L'empereur a une santé fragile, et à la mort de celui-ci, elle devient la régente en attendant que son fils ait l'âge de monter sur le trône. Devenue impératrice douairière, elle va trouver une femme à son fils. Mais son rôle ne va pas s'arrêter là. Tout au long de sa vie, elle sera liée de près au trône, n'hésitant pas à sacrifier des vies pour rester influente et décider de l'avenir du pays. Pays qui est en danger par l'invasion des Occidentaux attirés par la richesse du pays. Yehonala, devenue Tseu-hi, n'aura de cesse de servir son pays, elle prendra parfois des décisions maladroites, elle paraît froide et dénuée de sentiments, mais elle fait tout cela pour le peuple.

J'ai beaucoup aimé suivre la vie de cette femme, tellement forte de caractère. Elle peut sembler parfois injuste dans ses décisions mais elle aura sacrifié toute sa vie, son amour pour le trône et le pouvoir. Elle remontera à plusieurs occasions sur le trône, sera appelée par son peuple « Vieux Bouddha » car à force de prière, la pluie tombera, faisant cesser la sécheresse. Elle sourit de ce surnom, avec l'âge et tout ce qu'elle a vécu, tous les êtres qu'elle aimait qu'elle a vus mourir, elle est empreinte d'une sorte de sagesse, mais garde son regard franc et jeune.

Pearl Buck m'a fait connaître une femme hors du commun, une de celles qui marquent l'histoire, comme la reine Victoria en Angleterre, dont Tseu-hi est la fervente admiratrice. Elle m'a elle aussi fascinée, par sa force de caractère, par sa façon de traverser les années en ne se plaignant pas, en restant en bonne santé, alors qu'elle dort parfois très peu. C'est une grande dame, par tout ce qu'elle peut représenter, elle a traversé ce siècle d'histoire de la Chine en voulant y laisser son empreinte, et elle aura réussi.

Je ne suis pas étonnée que ce roman ait reçu le prix Nobel de la Littérature, tellement il est bien écrit, et tellement il retrace la vie de cette femme hors normes. La lecture s'est faite facilement, il y a pourtant très peu de chapitres, mais il y a tant de rebondissements, de retournements de situation que l'on ne peut pas s'ennuyer une seconde en le lisant.

J'ai beaucoup aimé ce roman, j'ai appris beaucoup, j'ai voyagé dans cette Chine du XIXème siècle avec plaisir, tout en ne bougeant pas de chez moi, c'est la magie des bons romans...

Je ne peux que vous conseiller ce roman si vous ne connaissez pas encore Pearl Buck. C'est pour moi une très belle découverte, je vais lire d'autres romans de cette auteure, elle parle si bien de ce pays envoûtant et énigmatique qu'est la Chine.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chichie 2018-07-22T11:49:31+02:00
Diamant

Un énorme coup de coeur pour ce livre et pour son auteur, que je découvre pour la première fois.

L'écriture est fluide et attractive.

Je recommande cet ouvrage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Valerie-50 2018-05-14T11:50:53+02:00
Bronze

Pearl Buck retrace dans ce roman la vie de l’impératrice douairière Tzu-Hsi durant la seconde moitié du XIXème siècle. En 1852, elle a été choisie par l’empereur parmi soixante jeunes filles pour devenir l’une de ses favorites. La première qui lui donnera un fils deviendra impératrice. Et Yehonala, future impératrice, le sait bien. Ambitieuse et intelligente, elle arrivera à ses fins et règnera durant près d’un demi-siècle.

L’écriture de ce roman est très fluide et je me suis vite immergée dans ce récit, dans les traditions, coutumes de cette Chine ancienne et plus particulièrement, la Ville Interdite, sur fond de lutte de pouvoir et de refus de modernisation.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LaChroniquedesPassions 2018-04-14T18:14:49+02:00
Lu aussi

Je devrais plus tôt dire relecture finie. C'est très intéressant d'ailleurs de relire un livre plusieurs années après. Ça a été mon cas ici.

La première fois que j'ai lu Impératrice de Chine, c'était il y a plus d'une dizaine d'années. J'en gardais encore le (bon) souvenir mais comme quelques choses de très lointain. Il n'en restait plus qu'un sentiment vidé de toutes argumentaires. J'avais les images du film Le dernier empereur de Bernardo Bertolucci et plus grand chose d'autres...

J'ai pu donc tester et vérifier tout cela via cette seconde lecture. Mon première plaisir a été de retrouver l'écriture élégante et les belles tournures de phrases de Pearl Buck. Le deuxième plaisir mais forcément le plus important a été de (re)tomber dans cette Chine qui n'existe plus. Il y aune vraie immersion richement nourrit dans ce temps passé qui nous reste inaccessible dorénavant. J'ai découvert avec le même ravissement intact et la même curiosité, la vie mouvementée de la mère du Dernier Empereur. Les portes de la Cité Interdite nous sont ici ouvertes. Quel plaisir ! Quel jubilation que de connaître le destin de cette femme à la vie extraordinaire !

La petite Yehonala devenue Tzu-Hsi

-Cixi -

l'impératrice douairière

qui exerça la réalité du pouvoir en Chine de 1861 jusqu' à sa mort en 1908.

Pearl Buck retrace la petite et la grande histoire. La grande politique y côtoie les intrigues de cour avec des enjeux qui semblent revêtir la même importance. On sent d'ailleurs un attachement et un regard bienveillant de l'auteure pour cette femme portant très dure.

On peut le regretter ou pas mais l’intérêt même de ce livre n'est pas là.

Il est d'être plongé dans ce monde qui n'existe plus : les intrigues de cour, les conflits intérieurs et extérieurs de la Chine. Ce n'est pas un livre d'histoire bien au contraire mais il y a une rigueur historique qui rend ce voyage littéraire très riche pour le lecteur. On découvre une partie de l'histoire de ce pays magnifique. L'ascension de cette petite concubine devenue la personne la plus importante de l'Empire du Milieu.

Bref, un coup, de cœur que je vous conseille chaudement. Je suis retombée pour la deuxième fois sous le charme de ce livre !

https://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2018/04/imperatrice-de-chine-de-pearl-buck.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cracotine 2017-07-08T09:11:36+02:00
Or

version bien romanesque du fabuleux destin de l'impératrice Cixi qui a longtemps porté le poids d'un tyran sanguinaire.

Ce livre se lit bien, les descriptions de la vie de ces personnages qui vivent hors du modernisme qui s'installe est bien raconté.

Ce sont les dernières heures de cette Chine impériale d'un autre temps

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Erolin 2017-02-27T19:40:13+01:00
Lu aussi

Un roman un peu faible. Si Pearl Buck avait su donner une certaine épaisseur au personnage de "la Mère", il n'en est rien pour celui de "L'Impératrice".

Alors qu'elle se jure de s'effacer devant son fils, elle cause indirectement sa mort en l'encourageant à mener une vie malsaine et dissolue par jalousie; elle vide les coffres pour se faire bâtir un nouveau palais en pleine période de guerre, tout en condamnant violemment ceux qui dilapident l'argent du royaume... Certes, il est probable que l'impératrice de Chine fut une femme capricieuse, mais, inconstante dans son caractère comme dans ses projets, Yehonala est ici si inconsistante que l'on peut accuser l'auteur de légèreté dans l'écriture de son livre.

En effet, le personnage de l'impératrice est à ce point peu solideque l'on ne peut se l'imaginer en tant que personne réelle. En lisant, on a le sentiment d'assister au récit d'un jeune auteur débutant et inexpérimenté qui, bien qu'ayant le fil conducteur de son histoire, est complètement incapable de donner vie à un personnage. Pourtant, Pearl Buck fait ses preuves dans d'autres romans. L'explication en est peut-être qu'elle peut s'identifier aux personnages de Jonathan dans "L'Ange combattant" ou dans "Le Grand voyage", alors qu'elle ne parvient pas réellement à s'imaginer ce qui se passe dans la tête d'une impératrice. Dans tous les cas, "L'Impératrice" reste une vive déception pour moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cybercor 2016-01-03T16:22:57+01:00
Bronze

Comment une fille du peuple devient impératrice de Chine et une femme a poigne que tout le monde redoute. Histoire un peu longuette tout de même, la Chine n'étant pas ma civilisation préférée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par janvier 2014-11-06T09:51:07+01:00
Diamant

Je crois que ce livre m'a donné envie de lire d'avantage, il a été pour moi un révélateur, j'ai enfin compris la puissance des mots dans un livre, qui vous transporte dans son monde, j'ai été envoutée!

Un livre puissant est intime, je l'ai lu à 14 ans, je l'ai relu quelques années plus tard, avec toujours autant de ferveur.

Impératrice de Chine de Pearl Buck est une merveille, il est dans mon cœur, spécial et c'est le premier coup de cœur littéraire de ma vie.

Afficher en entier

Date de sortie

Impératrice de Chine

  • France : 2018-03-07 - Poche (Français)

Activité récente

Aminehk l'ajoute dans sa biblio or
2019-04-14T21:22:39+02:00

Les chiffres

Lecteurs 79
Commentaires 13
Extraits 4
Evaluations 18
Note globale 8.5 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode