Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
chawtoodou Argent
Note : 8/10
Un savoureux mélange entre fantaisie et posté apocalyptique. Un monde original et très développé. J'ai eu toutefois du mal à rentrer dans le récit à cause du trop plein d'éléments que contiennent les premiers chapitres.
L'intrigue est vraiment passionnante et les personnages attachants.
Par le Editer
carremh Argent
Note : 8/10
Une bonne surprise pour moi ! J'ai beaucoup aimé même si la première partie est un peu lente mais c'est un univers très riche et on nous présente Hazel et Bob chacun vivant dans deux univers très différents puisque l'une est une riche héritière de 12 ans et lui un mineur de 13 ans. Dans la seconde partie les 2 enfants se rencontrent et j'espère une bonne suite.
Par le Editer
Une très bonne surprise !
En débutant ce roman je ne m’attendais pas à ça. On se trouve dans une dystopie, avec comme héros deux jeunes (leurs age m'a un peu perturbé, je les trouve peut-être un peu trop jeunes pour le type de remarques et de réflexions qu'ils ont), une princesse pas vraiment héritière et un espion qui tente de déjouer le pouvoir en place.
L'intrigue est vraiment sympa, les héros sont attachant, Violet est insupportable, l'Araignée fait froid dans le dos...

Bref, j'ai hâte de lire la suite de cette série ! ^^
Par le Editer
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/2017/04/19/impyrium-livre-i-dhenry-h-neff/

Une histoire fantastique dans laquelle il est difficile de choisir son camp !

Henry H. Neff nous entraîne dans les années 3000 aux côtés d’Hazel, la jeune sœur albinos, princesse d’Impyrium, et Hobson, un humain dont la vie va totalement basculer du jour au lendemain.
L’univers est développé tout au long du livre mêlant fantasy et steampunk. Le récit se passe après le « cataclysme ». Il n’existe plus de technologies, une dynastie s’est largement imposée depuis longtemps et les humains sont considérés comme des moins que rien par les mages ou sorciers qui se cachaient auparavant. L’histoire du monde a été tronquée par les êtres doués de magie histoire que ceux-ci prennent le pouvoir. La dynastie Faeregine, dont Hazel descend, règne sur le monde depuis des centaines d’années mais cela fait bien longtemps qu’un être doué des plus grands sorts n’est pas apparu dans la famille… Jusqu’à notre chère albinos.
Hobson lui est un humain tout ce qu’il y a de plus normal. Issu d’un petit village, il va partir à l’aventure après avoir faire une drôle de rencontre…

L’immersion dans cet univers fascinant commence dès les premières pages. On rencontre bon nombre de créatures franchement rares. On ne tombe pas sur les créatures les plus clichés de la fantasy jeunesse et c’est ce que j’ai beaucoup aimé. L’aspect steampunk est aussi très sympathique dans ce récit.

Ce premier tome est un roman d’introduction dans la saga. Plein de descriptions, on pose les bases sans réellement répondre aux différentes questions exposée dès le début. J’ai tout de même été étonnée par le dénouement et j’ai été ravie de l’évolution de Hazel tout au long du livre. Au tout début, on est face à une jeune fille très timide et réservée, très à part. Celle-ci prend progressivement confiance en elle et commence à s’épanouir et à prendre conscience de qui elle est réellement.

Les personnages auraient, selon moi, pu être davantage développés. On ne s’attache que tardivement à certains d’entre eux. Cependant, j’ai beaucoup aimé les sœurs d’Hazel. Ce sont des triplées mais Hazel est la seule albinos et se sent pas mal à part. J’ai bien aimé les spécificités de chacune d’entre elles !

J’ai beaucoup aimé les différents aspects de l’histoire cependant l’auteur passe beaucoup de temps à développer l’univers et la situation politique et je dois avouer que je reste un peu sur ma faim devant ce tome d’introduction. J’ai cependant vraiment hâte de découvrir le tome suivant car il devrait être plein d’action et de révélations !
Par le Editer
cocomilady Or
Note : 9/10
Une intrigue toujours meilleure au fil des pages, j'ai adoré !

http://cocomilady2.revolublog.com/impyrium-t1-p1262380

Ce roman Fantasy Jeunesse m'a totalement embarquée. Même si au début j'ai eu un peu peur que l'histoire soit trop enfantine à mon goût vu l'âge des protagonistes, je n'ai jamais été dérangée, bien au contraire, car l'intrigue est très mature et aboutie. La qualité d'écriture et la richesse de l'histoire sont des atouts indéniables qui ont achevé de me convaincre, d'autant que plus j'avançais dans ma lecture, plus celle-ci devenait addictive. J'ai d'ailleurs été fortement attristée une fois la dernière page tournée. J'espère vraiment que la suite arrivera très vite car le roman a atteint sa vitesse de croisière dans son dernier tiers et je meurs d'envie d'en découvrir plus encore.

Dans ce récit, la Fantasy se mêle au Steampunk. On y découvre un monde totalement nouveau suite au grand cataclysme qui a vu l'éradication du monde ancien, de sa technologie et de ses machines. L'Histoire du monde racontée depuis est elle aussi tronquée. Ce sont depuis lors les Faeregrine qui sont au pouvoir et règnent sur Impyrium. Hazel, la princesse albinos mise de côté de par sa différence, est cependant la plus grande magicienne parmi les trois héritières, c'est du moins ce que l'Araignée a perçu, ce qui la pousse à lui confier une mission bien distincte de celle de ses soeurs, car autour de la famille les mages et nobles convoitent le trône. Voyant que la magie s'amenuise chez les Faeregrine depuis des siècles, ils tentent de prendre le contrôle et de renverser le pouvoir en place, sans se douter des capacités cachées de celle qu'ils ignorent la plupart du temps...

La richesse de l'univers d'Impyrium m'a éblouie, tout comme la plume de l'auteur qui ne m'a jamais perdue. Les créatures magiques de toutes sortes se côtoient, bien servies par l'imagination de l'auteur. Je me suis facilement attachée aux personnages, notamment Hazel et le jeune garçon mineur qu'elle récupère à son service. La jeune fille est attachante, pleine d'empathie et j'ai hâte de la voir évoluer au fur et à mesure qu'elle prendra la pleine mesure de ses capacités. La relation entre ces deux jeunes gens venus de deux mondes si différents et aux classes sociales aux extrêmes l'une de l'autre est elle aussi passionnante. En plus d'espionnage et de magie, une sorte d'enquête policière s'intègre à l'histoire, elle apporte du suspense au récit et se rappelle à nous vers la fin alors qu'on avait eu tendance à occulter les événements du début.
C'est très bien tourné et je suis ravie d'avoir découvert cet auteur si doué et son univers ! Un livre à lire absolument !

Cocomilady
Par le Editer
Je remercie les éditions Hachette et Myriam pour leur confiance ! J’ai d’abord craqué avec la couverture. Très tournée jeunesse mais tout simplement splendide, elle m’a immédiatement tapée dans l’œil, et j’étais pressée de plonger dans un nouveau monde imaginaire plein de magie.

Nous sommes dans le futur, 3000 ans après qu’un cataclysme ait ravagé le monde. La société s’est reconstruite autour des Faeregrine qui règnent sur Impyria d’une main de fer depuis plusieurs siècles. Mais voilà que leur magie s’effiloche et que le seul moyen pour eux de conserver le pouvoir est de confier les rênes à Hazel, la dernière de leur lignée. Elle qui a toujours été sous-estimée et traitée différemment, voilà qu’elle se retrouve propulsée sur le devant de la scène sans y avoir été préparée. Entre jeux de pouvoir, démons et complots, les temps s’annoncent durs, car nombreux sont ceux qui rêvent de renverser le gouvernement en place.

Je pensais être tombée sur de la fantasy pure et dure (c’est ce que suggérait la couverture), mais en réalité, il s’agit d’un drôle de mélange entre la magie et la science-fiction. L’univers est post-apocalyptique et l’auteur nous embarque au cœur d’une société qui a été rebâtie d’une autre manière. La magie est intégrée dans les mœurs et les technologies que nous utilisons à outrance, elles, font l’objet d’une surveillance extrêmement poussée. Le monde tel qu’on l’a connu n’existe définitivement plus.

Le début a été un peu compliqué, en ce qui me concerne. Même si le roman est immersif par la suite, il m’a été difficile de trouver mes marques, parce que je ne savais pas vraiment à quoi me raccrocher. Henry H. Neff nous plonge dans le vif du sujet, et pour ne pas couler, il faut s’adapter, tout en acceptant de ne pas disposer de toutes les informations. Personnellement, j’aurais préféré un petit topo à un moment donné, histoire de savoir quel Cataclysme avait secoué notre civilisation, ainsi que la manière dont cette nouvelle société avait émergé. J’aime connaître le passé pour mieux comprendre le présent. Mais l’auteur a fait un choix, celui de se focaliser sur des bases déjà bien établies.

Hormis cette entrée en matière un peu trop floue à mon goût, j’ai trouvé l’univers de Henry H. Neff très fourni et bien imaginé. Derrière le faste, les richesses et la beauté se cachent un environnement impitoyable, une jungle dans laquelle s’ébattent des fauves affamés de pouvoir et de puissance. C’est à travers les yeux d’Hazel et de Hob que nous en découvrons les coulisses.

Hazel, 13 ans, se voit contrainte de faire des choses auxquelles elle n’était pas du tout préparée. Les siens l’ont toujours traitée comme le vilain petit canard de la famille. Physiquement, elle n’a jamais été à la hauteur, mais voilà que les Faeregrine n’ont pas d’autre choix que de s’en remettre à elle et à ses pouvoirs magiques. Bien malgré elle, l’adolescente va se retrouver au cœur même d’une tempête politique. On se prend d’affection pour cette petite fille trop jeune pour vivre pareille pression. On ne peut pas s’empêcher d’avoir un peu pitié, mais au fil des pages, Hazel nous prouve qu’elle peut avoir de la ressource.

Hob est issu d’un milieu beaucoup plus modeste. Mineur dans une contrée défavorisée, il subvient péniblement aux besoins de sa famille. Un jour, une opportunité qu’il ne peut pas refuser s’offre à lui et le garçon fait son entrée à Impyria. Être du côté de Hob, c’est voir cet univers avec des yeux neufs. Ce qu’il va découvrir lui laissera un goût bien amer.

Concernant l’intrigue, je pense que ce premier opus est avant tout introductif. L’auteur pose les bases au moyen d’une plume simple et accessible, et s’il n’y a quasiment pas d’action, l’intérêt du roman repose sur des péripéties internes, des manigances et des coups bas. J’aurais aimé que ça bouge un peu plus et surtout que la fin nous apporte une sorte de conclusion ouverte sur le 2e tome. Mais il semble que Henry H. Neff ait décidé de nous réserver ses surprises pour plus tard.

En résumé, Impyrium est un premier tome riche et intéressant, mais malheureusement desservi par un rythme qui manque clairement de dynamisme. L’univers et tous ses rouages forment un nœud complexe, et je me suis beaucoup attachée aux héros hauts en couleur. J’ai bon espoir que la suite apporte avec elle son lot d’action et de révélations.

Le roman s’adresse aux petits comme aux grands. Ne vous attendez pas à ce que ça bouge dans tous les sens, mais plutôt à une intrigue qui prend son temps et se déroule lentement.

Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.com/science-fiction/impyrium-henry-h-neff
Par le Editer
mantrisse Diamant
Note : 10/10
Effectivement ce n'est pas de la Fantasy mais plutôt du fantastique. c'est un récit dans notre monde après un événement apocalyptique.
Le monde crée est à la fois complexe et fascinant. Les personnages sont attachants . Dans ce 1er tome l'action est assez lente pour permettre d'introduire toutes les problématiques et les interactions entre les personnages.
J'ai trouvé fascinant de suivre l'évolution de Hazel et Hob qui se retrouvent, car ils travaillent pour donner un sens à ce qu'ils apprennent, ils décident ce qu'ils veulent vraiment être et ce dont ils se soucient vraiment. J'aime ce genre de lecture parce qu'il a de la profondeur.
Seule petite déception, c'est l'age des héros qui semblent bien plus matures que 12 ans.
Enfin les thèmes traités sont ceux que j'affectionne: complot, trahison, amitié, magie, fantastique, énigme, aventure, ...
En conclusion, j'ai vraiment apprécié cette histoire et j'attends avec impatience la prochaine. A lire absolument
Par le Editer
just2iine Lu aussi
Note : 6/10
http://lire-une-passion.weebly.com/fantastiquelow-fantasy/impyrium-livre-1-henry-h-neff

"​En résumé, et bien que j'en ai dit un peu de mal au début, c'était une assez bonne découverte, si nous oublions que ce livre a été mal classé (de mon point de vue). Une fois qu'on comprend que ce n'est pas de la fantasy, on arrive à s'y plonger plus facilement, même si nous restons amers de cette petite déception. Les personnages ne sont pas terriblement attachants, mais on arrive à se prendre d'affection pour certains d'entre eux. La fin nous apporte quelques réponses, bien que ce soit vraiment un tome introductif. Je suis tout de même curieuse de lire la suite, tout de même..."
Par le Editer
http://wp.me/p7NXJX-2Ki

Tombée un peu par hasard sur ce roman, le résumé m’avait beaucoup plu, du coup j’ai sauté sur l’occasion pour le lire ! Globalement, ce fût une lecture assez sympathique.

J’ai beaucoup aimé l’univers mise en place par l’auteur, un récit qui se passe après le grand Cataclysme qui a ravagé la Terre. Il a crée son propre univers post-apocalyptique à partir du notre. Nous retrouvons donc quelques vestiges et références de notre monde parsemés dans le livre tout en y intégrant magie, sorciers, démons et autres créatures.

Je dois avouer que j’ai tout de même eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire. Elle se met doucement -peut-être trop (?)- en place et il m’a fallu arriver à la moitié du livre pour être totalement transporter par le roman et voir l’action pointe le bout de son nez.

Il y a aussi un petit détail qui m’a chiffonné. L’âge d’Hazel, d’Hob et de leurs camarades et sœurs. Ils ont tous entre 11 et 16 ans et j’avais plutôt eu l’impression de suivre des personnages entre 18 et 20 ans si ce n’est plus. Ils sont tous matures, la tête sur les épaules pour certains, très forts pour d’autres, avec d’énormes connaissances. C’est assez déconcertant et peu crédible, je trouve.

Pour autant, cela reste un récit assez original et fascinant. Avec des chapitres alternés, tantôt du point de vue d’Hazel et tantôt de celui d’Hob. Nous découvrons la vie d’une princesse paria parmi les siens et celui d’un jeune mineur qui abandonne tout pour aider à renverser le pouvoir mis en place depuis 3000 ans.

J’espère que la suite arrive très vite car l’histoire commençait vraiment à être intéressante juste quelques chapitres avant que le roman se termine. Il nous reste de nombreuses zones d’ombres à découvrir et des révélations à venir. Hâte de savoir comment Hazel et Hob font déjouer les luttes de pouvoir.

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.