Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de ina62200 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Leïlan : L'intégrale Leïlan : L'intégrale
Magali Ségura   
Leïlan c'est un livre magnifique, autant concernant la couverture de cette trilogie que concernant l'histoire.
Les descriptions des lieux sont superbement bien faites, au point que l'on s'y croirait.
Les personnages sont attachants, pleins d'émotions diverses, c'est très réaliste je trouve.
En bref, un livre enchanteur que je ne regrette pas d'avoir acheté.

par Emyline
L'enfant qui ne pleurait pas L'enfant qui ne pleurait pas
Torey Hayden   
J'ai été bouleversée par le témoignage touchant de cette enseignante, assignée à une classe d'enfants différents, présentant des troubles du comportement ou des soucis divers. Au mois de janvier, elle reçoit dans son groupe Sheila, une petite fille agressive et apeurée. Au début, le contact est difficile, mais peu à peu, elle va réussir à déchiffrer le comportement de cette enfant pleine de rire et d'intelligence, cachée derrière ce masque de dureté. Mais la situation se complique, avec des antécédents familiaux terribles : maltraitée par son père, abandonnée par sa mère sur une autoroute puis maintenant violée par son oncle : des plaies profondes pour lesquelles il faudra beaucoup de temps et d'amour pour les guérir.
La jeune femme et la petite fille vont peu à peu s'apprivoiser, tel le renard et le petit prince, et va naître entre elle un lien plus fort que le reste.
J'ai été extrêmement touchée par ce récit pas comme les autres. Je suis très intéressée par ce sujet, puisque je souhaiterais travailler dans cette branche (la psychologie infantile). L'évolution de Sheila est impressionnante, et la fin, douce et mélancolique, marquée par le poème dédié à Torey. Les émotions sont très bien transmises au lecteur, le style direct et franc, sans tabou m'a beaucoup séduit. Bref, magnifique. Je n'ai qu'une chose à dire : lisez-le (et prévoyez des mouchoirs !)

par Siolka
Forbidden Forbidden
Tabitha Suzuma   
"Je veux rendre mon avis spécial par rapport aux autres, tout en restant dans la simplicité, comme ce roman."

Avant tout, j'aimerai vous dire que j'écris cet avis après avoir du respirer à fond pendant un quart d'heure. Mes mains tremblaient trop forts, mes yeux étaient trop embués de larmes, mon coeur battait trop vite pour que je puisse écrire une phrase cohérente, et que mes idées s'éclaircissent un peu. Savez-vous pourquoi tous ces sentiments cent fois plus intenses que tous ceux que j'ai jamais ressenti se bousculent alors que je viens de finir Forbidden ? Tout simplement parce que roman, cette perle, est un des plus merveilleux livres que j'ai jamais lu. Un coup de coeur énorme, mais pas un de l'année, un de mon existence.

--------> Avis ENTIER : http://wandering-world.skyrock.com/2990343479-Coup-De-Coeur-Forbidden.html

par Jordan
Parle-moi ! Parle-moi !
Sarah Mlynowski   
J'ai acheté ce livre car une amie me l'a beaucoup conseillée et parce que le résumé me plaisait bien. Il a pas mal traîné dans ma PAL, et comme je suis entrain de passer des examens je me suis dis "c'est le moment" ! (Et je crois qu'on ne pouvait pas faire mieux étant donné que mon épreuve de philo était sur le passé !)

L'histoire début par Devorah qui est en terminale et qui nous explique sa situation - après le grand amour pendant 4 ans, elle a laissé tombé les études et ses amies et quand son mec l'a quitte, forcément elle se retrouve toute seule !
Donc, elle aimerait trouvé un moyen de changer ses actions, ou du moins de faire en sorte que son avenir ne soit pas trop pourri.
C'est à ce moment que son téléphone tombe dans la fontaine et que ô miracle, elle tombe sur elle même, mais en seconde.

Le début est un peu long, ce qui m'a déçu et comme j'ai eu du mal à me mettre dans l'histoire, j'ai commencé un autre livre à côté. Mais je me suis dis qu'il fallait que je le finisse (même si on devine plutôt vite la fin).

La Devorah de terminale (qui va se surnommer Ivy) va devenir quelqu'un de très... hypocrite. Voir méchante vis à vis de la Devorah de seconde (qui se surnomme Bleue). C'est à dire qu'elle va dicter toutes les choses à faire à Bleue pour qu'elle est un futur meilleur, et il suffit juste que Bleue le fasse pour que son avenir à elle soit modifié, autrement dit, Bleue doit travailler des heures interminables et faire toute une liste de chose quasi impossible, et c'est Ivy qui récolte tout dans l'instant (bon Bleue va le récolter plus tard, mais quand même ça ne parait pas juste).

C'est une lecture bien agréable, bien que le comportement d'Ivy est un peu lourd par moment. Pas vraiment de suspens mais c'est un livre qui nous apprend que chaque décisions est importante et qu'on ne sait pas de quoi demain sera fait, alors il ne faut pas prendre des décisions que l'on risque de regretter car après, il n'est plus possible de changer !
Un choix Un choix
Nicholas Sparks   
http://wandering-world.skyrock.com/3080883253-Un-Choix.html

Un Choix est le troisième roman de Nicholas Sparks que j'ai la chance de lire après La Dernière Chanson et Les Pages De Notre Amour. Je dois bien avouer que ce livre s'inscrit dans la lignée des précédents : c'est une lecture douce, à la fois formidable et poignante, dans laquelle nous fait plonger l'auteur. Il parvient, une nouvelle fois, à créer une atmosphère très réaliste, profonde, recherchée, qui colle parfaitement à notre monde. On s'attend presque à croiser les héros du livre dans la rue. Bref, Nicholas Sparks réussit à nouveau à nous toucher en plein coeur et à nous en faire voir de toutes les couleurs.
Nous rencontrons ici Travis et Gabby, environ la trentaine, tous les deux voisins. Dès le départ, le contraste entre leurs deux vies est très marqué. Travis a tendance à se la couler douce, à vivre la dolcevita. A contrario, Gabby est une femme déterminée, travailleuse, saine, qui aime prendre soin d'elle et contrôler au maximum ses choix ( si elle me lisait, je pense qu'elle me tuerait, lol ! ). Un soir, elle va faire irruption dans le jardin de Travis à cause de sa chienne, Molly, qui serait tombée enceinte de Moby, le chien de son voisin. Bref, au départ, elle compte bien passer sa colère sur ce dernier. Sauf que rien ne va se passer comme prévu.
Petit à petit, ils vont apprendre à se connaître et à se découvrir l'un l'autre. Bien que Gabby soit sur le point de se marier, elle n'hésite pas à faire faux bond à son petit-ami pour sortir avec Travis, tout en tendant désespérément de se dire que leur relation n'est qu'amicale. Et qu'elle le restera toujours. Évidemment, le destin va leur jouer de nombreux tours. Et, pour nous qui les découvrons, ce n'est que du bonheur ! On s'extasie littéralement devant le lien qui se met en place entre Travis et Gabby ! C'est réellement fascinant ! Nicholas Sparks possède vraiment le don de rendre tout ce qu'il décrit presque palpable. On y croit à cent pour cent ! On aspire même, à plusieurs reprises, d'être à leur place. Sincèrement, ces deux-là m'ont fait rêver !
Bien sûr, l'auteur n'a pas seulement rendu les personnages principaux hyper attachants. Les protagonistes secondaires sont tout aussi émouvants et adorables qu'eux. Je pense surtout à Stéphanie, la sœur de Travis, en disant cela. Comment vous dire... Je l'adore ! Elle m'a fait rire aux éclats à maintes reprises ! Ses sarcasmes, ses piques, sa répartie et ses échanges avec Gabby m'ont juste conquis ! On glousse d'avance en la voyant arriver dans les parages ! Du plaisir à l'état pur, voilà ce qu'elle nous procure cette petite Stéphanie !
Derrière cet aspect simple de l'intrigue se cache, bien sûr ( on lit du Sparks quand même ! ), un côté beaucoup plus poignant et frappant. Un Choix. Le titre du livre colle parfaitement aux cruels dilemmes auxquels les personnages vont être confrontés. Lâcher prise ou non. Dépasser ses limites par amour. Envoyer valser ses promesses. Autant de thèmes abordés avec tendresse et douceur, qui nous saisissent et nous déchirent tout au long de notre fabuleuse lecture.
Le roman est divisé en quatre sections : le prologue, la 1ère partie, la 2ème partie et l'épilogue. Si les trois premiers tronçons sont assez fluides, doux, posent le cadre et nous entraînent dans une merveilleuse histoire, l'épilogue nous prend aux tripes. Notre coeur loupe sans cesse des battements. On panique, on se ronge les ongles, on sent une boule au fond de notre estomac. J'ai adoré ça ! Les larmes nous montent aux yeux sans arrêt, et on voudrait pouvoir rassurer chaque personnage si cela était possible ! Ici encore, Nicholas Sparks réussit à nous montrer l'étendue de la force de sa plume : on reçoit toute une palette d'émotions. De la joie la plus totale à la tristesse, en passant par la colère et l'incompréhension, on vit les montagnes russes grâce à l'intrigue !
La conclusion du livre est vraiment très belle, et je n'en attendais pas moins. Elle me convient parfaitement, et je remercie du fond du coeur l'auteur pour ne pas avoir choisi une autre direction. Je me suis senti apaisé, tranquille, et je pouvais enfin reprendre mon souffle ! Elle est imprévisible et, bien qu'un peu tirée par les cheveux, elle m'a parfaitement convenu !
En définitif, Un Choix est un bel ouvrage, que je recommanderai très chaudement aux romantiques et aux fans de l'auteur. On s'évade complètement, d'une part grâce à la simplicité et à la fluidité du récit, et d'autre part car l'histoire est passionnante et fascinante. L'univers mis en place est juste parfait, on s'y croirait presque. Travis et Gabby sont deux protagonistes vraiment géniaux, auxquels on se lie sans aucun mal. Une magnifique et captivante histoire à dévorer dès que possible.

par Jordan
La Splendeur de l'honneur La Splendeur de l'honneur
Julie Garwood   
Quel bonheur de retrouver un inédit (en français) de Julie Garwood. Merci, merci , merci aux éditons J’ai Lu de s’être décidés à le traduire plus de 25 ans après sa sortie en VO (vous me direz, mieux vaut tard que jamais…). Oui c’est du très grand classique mais, punaise, que c’est génial. Un constat, les années passent et Julie Garwood me fait toujours autant d’effet !

Bien sûr, pas vraiment de surprise. C’est du grand classique, dans la lignée de tout ce qu’elle a écrit précédemment. Mais c’est tellement bien réalisé qu’on s’en fiche complètement. On est juste totalement entraîné dans son univers. On glousse beaucoup (elle est une des rares auteurs historiques qui me fait exploser de rire) et on sourit tout aussi souvent.

[...]

La suite de la chronique ici: http://lune-et-plume.fr/la-splendeur-de-lhonneur-de-julie-garwood/

par Melwasul
Il était fait pour moi Il était fait pour moi
Rebecca Serle   
Il s'agit ici du 1er livre de Rebecca Serle, et quel livre ! J'en suis encore toute retournée, et rien qu'en y repensant et en écrivant ses quelques lignes, j'en ai les larmes aux yeux. Alors oui je sais, Roméo et Juliette on connait, on sait comment ça se finit pour les deux amants, mais vous êtes-vous déjà demandées comment Rosaline, l'un des personnages oubliés de Shakespeare et le 1er amour de Roméo, a vécu toute cette histoire ?
C'est ce que fait ici l'auteure en revisitant de façon moderne la tragédie de Roméo et Juliette, et elle le fait avec poésie, et émotion. Tout est écrit avec profondeur et vous porte à la refléxion.
J'ai adoré être Rosaline pendant 378 pages, j'ai souri, j'ai pleuré, j'ai rêvé, j'ai espéré, et j'ai douté, et tout ceci avec intensité. On passe et on ressent toutes les phases de l'amour, de la trahison et du deuil. Ce livre est pour moi une pépite, et je le relirais avec autant de plaisir que de douleur.

par coco69
Robert des noms propres Robert des noms propres
Amélie Nothomb   
J’ai découvert Amélie Nothomb il y a quelques années, grâce à ma cousine – à qui je dois une fière chandelle puisque je suis devenue une véritable fan de cette auteure – . Je dois remercier Amélie pour avoir toujours su m’apporter une véritable nuée d’air frais dans mon sillage littéraire. Une nuée d’air frais mais aussi une bouffée d’air « extraterrestre ». Vous avez eu l’occasion de voir, plus d’une fois, que je lisais de nombreux styles et que j’aimais varier les plaisirs mais Amélie Nothomb est vraiment l’extraterrestre de mon horizon littéraire. Elle est, et restera, je pense, une auteure de style indéfinissable. Ses romans sont les petits hommes verts de ma bibliothèque. Les histoires sont rocambolesques, les personnages décapants, originaux au-delà de toute imagination. Quant aux prénoms, je ne vous dis que ça… Pannonique, Prétextat Tach, Texor Texel, … et dans ce ci, Plectrude. Ils ont beau être étrange voire même aberrants, ils collent parfaitement aux personnages et à l’univers qu’Amélie Nothomb crée pour eux.

Son style est fluide, rapide et nette (la plupart du temps). Les pages se tournent et les livres se referment en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Ses romans sont, le plus souvent, relativement courts. Et j’apprécie le fait qu’elle arrive, malgré l’économie de mots et de pages, à créer quelque chose de consistant, peut-être pas toujours avec le même brio mais quand même…

En outre, Amélie est quelqu’un qui manie extrêmement bien des thèmes assez étranges tels que le dégoût, la laideur ou encore le meurtre (pas que ce sujet soit exceptionnel, mais il l’est dans la manière dont il est traité). Je vous jure qu’on aurait presque envie d’essayer parfois ! (Non non, je n’ai pas dit que j’essayerai, ni que je cautionnais ! Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ! Simplement elle décrit ces « choses » de manière incroyablement réaliste et précise). Par ailleurs, c’est quelqu’un qui n’hésite pas à se mettre dans la peau de ses personnages, elle est parfois la victime comme dans le cas de Robert des Noms Propres mais elle peut tout aussi bien être l’assassin, peut-être pas de manière directe mais on la sent au travers de ses personnages et on finit par identifier ces personnages qui sont, en réalité, l’auteure elle-même (ouch, la phrase quoi O.o).

Robert des Noms Propres fait partie des romans softs d’Amélie Nothomb, quoiqu’il peut toucher de manière extrêmement forte car, sous une apparence légère, les sujets traités restent durs et pénibles. Ce sont des faits précis et vécus que nous rapporte Amélie même si elle les planque sous l’apparence d’un « conte ».

Robert des Noms Propres est l’un de mes romans favoris ^o^ J’ai apprécié le style décalé, l’économie de mots et le rythme qui caractérise ce roman, les réflexions philosophiques ainsi que l’histoire et les personnages… Franchement, lancez-vous ;-)

par Lynne
Le Magasin des suicides Le Magasin des suicides
Jean Teulé   
Le premier livre que je lis de Jean Teulé et je n'ai pas été déçu ! Une imagination débordante pour avoir écrit ce genre de livre. C'est drôle, cynique, émouvant, choquant, surprenant... L'auteur nous mène par la main jusqu'aux dernières lignes pour nous la lâcher d'une bien étrange manière.
Thérèse Raquin Thérèse Raquin
Émile Zola   
Un des plus beau Zola selon moi,( on assiste ici aux limites du naturalisme ). En effet, pourquoi regretter un crime qui fut longtemps et murement réfléchi ? Un crime justifié ? Barbey d'Aurevilly lui reprochera cela, en effet , pour lui Zola n'a pas poussé le vice assez loin , il n'a pas appliqué à la lettre les dogmes du naturalisme . Bref, une oeuvre délicieuse, rythmée flirtant parfois avec l'inexplicable .

par Sadess