Livres
421 335
Membres
337 658

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Inaccessibles, Tome 1 : La Tour aux mille étages



Description ajoutée par Philla 2017-02-06T16:30:30+01:00

Résumé

Bienvenue à Manhattan, en 2118

New York est à la pointe de l’innovation et du rêve. La ville est désormais une tour de mille étages où les plus aisés vivent à son sommet. Tout semble parfait, lisse et idéal.

Jusqu’au jour où une jeune femme tombe du millième étage…

Meurtre ou accident ? Les suspects sont nombreux. La belle et riche Eris, qui découvre un secret familial terrible ? Rylin, qui travaille pour un garçon des étages supérieurs ? Watt, qui espionne tout le monde grâce à une IA qu’il a créée ? Leda, qui cache une addiction ? Ou Avery, la plus parfaite de toutes, qui habite le penthouse du millième étage ? Entre soirées débridées, glamour et petits secrets entre amis, la Tour aux mille étages va révéler ses mystères.

Plus dure sera la chute

Afficher en entier

Classement en biblio - 215 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par sabivilutini 2017-08-29T04:15:34+02:00

- C'est Paris qui m'a convaincu de venir, rectifia Rylin, et Cord rit.

- Alors, à Paris !

Il leva son verre.

- À Paris, répéta doucement Rylin.

Elle trinqua avec lui dans la lumière vacillante des bougies, en se demandant ce qu'elle était en train de faire. Mais elle ne parvenait pas à éprouver le moindre regret.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

http://papillonvoyageurbloglivresque.weebly.com/chroniques/-inaccessibles-tome-1-katharine-mcgee

Inaccessibles, tome 1 m'a toujours fait de l’œil depuis l'annonce de sa sortie. En effet, sa couverture classe et raffinée ne passe pas inaperçue... Sans parler du résumé alléchant. J'avais peur qu'en fait, ce livre s'avère moins bien qu'il n'y paraît et que l'engouement perpétré par Michel Lafon autour soit mensonger. Au final, j'ai été agréablement surprise. Ce roman est un coup de foudre, et je remercie beaucoup Livraddict et les Éditions Michel Lafon pour cette lecture et leur confiance.

C'est l'histoire de New York en 2118, à la pointe de l'innovation. La ville n'est plus qu'une énorme Tour de mille étages et de quatre kilomètres de hauteur, où les plus riches vivent à son sommet. La vie de ces derniers paraît utopique et idéale, jusqu'au jour où une jeune femme tombe du dernier étage, ce qui n'était jamais arrivé... Était-ce un meurtre, un assassinat, un suicide, un accident ? Les suspects sont nombreux. Entre soirées démentes, amitiés brisées ou renforcées, secrets inavouables et tensions prédominante, la Tour aux milles étages n'a pas fini de nous empêtrer dans ses mystères.

D'abord, je tiens à dire que c'est un livre à ne PAS SPOILER ! Quand nous le débutons, nous sommes projetés au moment où la victime tombe de la Tour. Confrontés à ses dernières pensées et aux sentiments qui l'assaillent, nous parvenons à voir ce qu'elle ressent durant sa chute ultime. Cela écœure, glace le sang, apporte des questions... Qu'a-t-il pu bien se passer ? Le chapitre suivant revient deux mois en arrière, afin de nous ramener au début de toute l'histoire et de comprendre pourquoi ou comment une personne est tombée de la Tour. J'ai adoré le côté dystopique du roman. Tout est à la pointe de la technologie, c'est recherché jusqu'au bout de la part de l'auteure. Tout concorde et semble cohérent, même les idées les plus absurdes. Katharine McGee fait, selon moi, un énorme clin d’œil à la série TV Gossip Girl avec une telle trame. Néanmoins, son idée diffère totalement par ses personnages divergents et le futur dans lequel ils sont amenés à vivre. L'idée qu'une ville devienne une Tour est ici démontrée à la perfection. Quoi de mieux pour gérer un peuple que le rassembler en un endroit ? Réfléchi et maîtrisé, ce livre pousse également à la réflexion quant à notre propre avenir. Qui nous dit que personne n'y a déjà pensé ? Offrir une vision du monde utopique pour qu'en fait, derrière, nous soyons H24 surveillés. Notons également la place importante de la hiérarchie qui ressemble à celle de notre vie actuelle, avec plus d'euphémisme. Mêlée à cela l'intrigue mystérieuse autour d'une mort qu'on nous déballe dans le résumé, c'est un roman qui mélange plein d'ingrédients susceptibles de concocter la recette parfaite.

Ajoutée à cela, la plume aiguisée de Katharine McGee n'a de cesse de nous surprendre. Ce roman se lit tellement vite qu'en une après-midi, j'avais déjà dépassé la moitié, alors qu'il fait 420 pages, que c'est écrit petit et que le format est plus grand que grand ! Addictif au point de vous obséder, ce livre vous fera perdre la tête. En plus d'être un véritable page-turner, il nous propose un panel de plusieurs narrations diverses écrites à la troisième personne, ce qui nous offre une vue nette et complète sur l'histoire. En tant que lecteurs, nous connaissons les secrets et la vie de chaque personnage (qui a le droit à une narration, en tout cas). On est comme spectateur d'un film où les scènes changent selon la personne dont on nous montre le quotidien. C'est très risqué de la part de l'auteure d'avoir fait cela parce que les individus auraient pu se confondre, être similaires ou avec des réactions trop exagérées pour être différenciés. Or, l'écrivaine a su gérer ses narrations, ce qui rend le roman très riche et très étendu. On sait tout dans les moindres détails à mesure que l'histoire découle et que la tension monte. Katharine McGee ne nous laisse pas le temps de souffler.

Dans les personnages narrateurs, on a d'abord Avery, qui ne m'a pas convaincue. Je l'ai trouvée superficielle, clichée et peu naturelle. Aussi, son égocentrisme et son égoïsme m'ont agacée. Pour son propre bonheur, elle n'hésite pas à faire souffrir d'autres personnes, même si elle tente de montrer l'image de quelqu'un d'attentionné. Personnellement, je l'ai trouvée insupportable. Mais, ce n'est rien à côté de Leda, la meilleure amie d'Avery, également narratrice. Pour cela, elles se complètent bien. Leda ne pense qu'à elle aussi, sans tenter de se soucier des autres, leur cachant plein de choses. Elle est agressive et à la ramasse. Si, au départ, j'appréciais son point de vue (jeune fille avec vie difficile sortant de la désintoxication en secret), j'ai de suite été refroidie. Il s'avère qu'elle est vraiment exécrable. Mais, ce sont les seules qui m'ont autant déçue puisque nous avons encore trois autres points de vue que j'ai adoré : Eris, Rylin et Watt. La première est également meilleure amie avec Avery mais ne lui ressemble absolument pas. C'est le genre de personne qui se soucie beaucoup des autres mais dont personne ne se soucie. Sa vie bascule au début du roman quand elle découvre un secret énorme sur sa famille. Elle va alors comprendre les véritables enjeux de la vie, qui ne sont pas toujours agréables. Elle connaît une belle évolution que j'admire. La deuxième est une jeune fille des étages inférieurs qui galère vraiment à joindre les deux bouts. Pour gagner son argent, un personnage (que j'aime beaucoup) la contactera pour qu'elle travaille à son service très haut dans la Tour. De quoi justifier sa présence auprès des riches... Et Watt, le seul homme qui a droit à sa narration, m'a également plu. Créateur d'ordinateur quantique (ce qui est illégal), il parvient à tout savoir sur tout le monde. Il s'est alors inscrit sous le pseudo « Nadia » sur un genre de site secret où Leda lui demande son aide... C'est ainsi qu'il va plonger droit dans les embrouilles du haut de la Tour. Son humanité et son côté calculateur sont vraiment intéressants à découvrir. Il est très attachant... C'est le genre de personnage qu'on ne veut pas voir souffrir, tout comme Eris ou Rylin. En-dehors de ces derniers, il y a eu Atlas, le frère d'Avery, que je n'ai pas aimé. Il paraissait surfait, pas du tout naturel. En revanche, j'ai adoré Cord, qui entretien une relation avec Rylin et j'ai regretté qu'on ait pas droit à son point de vue. Peut-être dans le tome 2 ?

Le final du roman m'a trop dégoûtée. Comme vous vous en doutez, vu que l'histoire relate les péripéties avant la chute et la mort d'un personnage, arrivés à la fin, on apprend l'identité de la victime. Et, on a connaissance des circonstances, si c'est un suicide, un accident, un meurtre ou un assassinat. Avec une telle fin, les protagonistes se retrouvent empêtré dans une impasse qui nous donne un avant-goût de la suite, qu'il me tarde de lire avec impatience. Cette fin ouverte et intenable ferait comprendre à n'importe qui que c'est « à suivre », comme une fin de saison de série. J'ai vraiment hâte de lire la suite !!

Grosso modo, cette « utopie » futuriste nous ensorcelle du début à la fin sans nous laisser de répit, avec des tensions semblables à celles de la série à succès Gossip Girl. Les secrets et les mystères vous happeront, tandis que votre attachement envers certains personnages grandira et que votre dégoût pour d'autres vous enveloppera. N'oubliez pas une chose ! Laissez-vous trop emporter, et plus dure sera la chute... Une histoire que je conseille sans aucune hésitation !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sheo
Argent

«I believe in happiness. I'm just not sure love will actually get you there.»

Je ne sais plus trop quoi faire de ma vie là. Et je ne sais pas vraiment quoi dire. Après un tel roman et une telle fin, je me sentirais un peu stupide de simplement dire que j'ai aimé.

Waouh, il va me falloir un moment pour me remettre de mes émotions.

*Une heure plus tard.*

Bon. J'ai fait un peu de tri dans mon pauvre cœur.

J'ai l'impression qu'il m'a fallu une éternité pour lire The Thousandth Floor. Mais c'était une très bonne éternité. Honnêtement, la seule raison pour laquelle je ne place pas ce roman en or est parce que j'ai eu un peu de mal avec un certain petit point, mais j'en parlerais plus tard.

L'idée de ce roman m'attirait énormément, dans un premier temps.

Mais ce qui m'a vraiment charmée, c'est le prologue. Les premières pages.

Une fille bascule et tombe du toit de la Tour qui comporte mille étages. C'est une scène tragique et d'une beauté morbide. À partir de là, on va suivre plusieurs personnes (donc plusieurs points de vue différents) durant les deux mois précédents la chute et ainsi on va découvrir dans quelles circonstances cette fille va mourir et qui est cette fille.

Déjà, la plume de Katharine McGee me plait. Parce qu'elle réussit à mettre le poids qu'il faut pour telle ou telle scène, elle réussit à mettre en place l'ambiance requise et je crois qu'en un sens c'est ce qui donne tout le suspens et le côté visuel à l'histoire.

→ Le suspens. Même si on sait dès le départ qu'une fille va mourir, on n'a aucune idée de qui ça va être. Et l'auteure réussit à garder le suspens jusqu'au moment de la chute. Il n'y a aucun indice nous permettant de savoir avec certitude qui va tomber avant cette fameuse chute du millième étage.

→ Le côté visuel de l'histoire. Je ne sais pas vraiment comment expliquer ça mais la plume de l'auteure est telle qu'imaginer les scènes ne demande aucun effort et ça m'a mené à penser que cette histoire serait parfaite en film ou en série. Et c'est très rare que je pense une telle chose.

Au-delà de ça, c'est un roman addictif. Parce que sérieusement, qui n'aurait pas à la fois hâte d'arriver à la fin pour découvrir qui est la fille? Et en même temps, j'étais terrifiée à l'idée que ce moment arrive. Mais tout-de-même, c'est une lecture addictive.

Pour rapidement parler de l'univers, je l'ai beaucoup aimé. Technologiquement parlant, les choses ont évoluées puisque l'histoire se déroule en 2118 - une époque où soit je serais très vieille, soit je serais très morte.

Les choses ont suffisamment évoluées pour qu'on se dise "ouais, on est dans le futur." Mais pas trop parce que ce n'est pas si lointain comme futur. Si l'évolution avait eu plus d’ampleur, je crois qu'on aurait trop été déconnecté du monde tel qu'on le connait et que le côté visuel dont j'ai parlé aurait été moins bon. Je ne sais pas comment m'expliquer! En tout cas, l'évolution technologique et tout a bien été mesurée. L'auteure n'en a ni trop fait ni pas assez.

Ce que j'ai le plus aimé, c'est la Tour. Mille étages, c'est énorme. Elle fait des kilomètres sur des kilomètres. C'est une grande ville à elle-seule.

Mille étages. Dingue.

J'aime l'idée que plus vous êtes riche plus vous vivez haut. Je me suis souvent demandée à quel étage je vivrais. Mais je n'en ai aucune idée. Déjà parce que la monnaie n'est plus la même donc sa valeur a peut-être changée. Ensuite parce que la valeur des choses aussi a dû changer. Et puis parce qu'on ne sait pas vraiment à partir de quelle somme mensuelle sur ton compte en banque tu dois avoir pour être capable d'habiter la Tour.

Ouais, j'y ai un peu réfléchi. ^^

BREF, c'est tout un monde.

Comme je l'ai dit plus haut, il y a un point qui m'a empêché de placer cette lecture en or.

→ Les personnages. Oui, c'est ce point-là de la lecture qui m'a posé problème.

Le problème n'est pas que ce sont de mauvais personnages. ABSOLUMENT PAS. Chacun joue parfaitement son rôle, je trouve. Ce qui m'a freiné c'est que j'ai eu un mal fou à m'attacher à eux (et même en apprécier certains).

Les personnages que l'on suit vivent du trente-deuxième au millième étage. Ce qui est une bonne chose, ça nous permet de voir les différences d'un étage à un autre.

Le truc avec les personnages qu'on suit c'est que malgré tout, la plupart sont riches. Et leurs problèmes sont ceux de "gosses de riches". Et que ça soit dans ce livre ou dans un autre, j'ai un peu de mal avec ça. Parce que je ne peux pas m'empêcher de penser que les choses par rapport auxquels ils se plaignent sont tellement futiles comparées aux problèmes des personnes de classe moyenne.

Je n'ai rien contre les gens riches. Mais je crois que plus on a d'argent et donc moins a besoin de s'inquiéter de son compte en banque, plus on reste "enfant" longtemps. Là, ils ont dix-sept ans: des ados. Tout ce qui les préoccupe c'est la fête, leurs amourettes, l'alcool, la drogue... Quand on rencontre Rylin qui vit au 32e étage, on se rend compte qu'elle a beau avoir le même âge, elle n'est plus aussi inconsciente que les ados qui habitent les étages supérieurs.

C'est pas vraiment un avis personnel mais plus une constatation.

Donc! (En gros, leurs problèmes s'accordent à leur étage.)

Avery Fuller vit au millième étage. C'est miss parfaite et riche à un point inimaginable. Je l'ai bien aimé mais pas au point de m'attacher à elle. Disons que je rangerais dans la case bonne copine.

Comme je l'ai dit ses problèmes n'entrent pas dans la case où tu va te dire "merde comment je vais y survivre?". Spoiler(cliquez pour révéler)Avery est amoureuse de son frère adoptif, voilà son plus grand problème dans la vie.

Leda Cole. C'est le personnage que j'ai le moins aimé. Les parents de Leda ont gravis les étages et mon problème avec ce personnage n'a absolument rien avoir avec le numéro inscrit sur sa porte (je n'ai aucun problème sur ce point avec personnage d'ailleurs).

Non, mon problème avec Leda c'est tout simplement que cette fille est TARÉE!!! Spoiler(cliquez pour révéler)J'espérais de tout mon cœur que ça serait elle qui mourait. Je sais, c'est cruel. Non mais sérieusement, elle est folle! Spoiler(cliquez pour révéler)Leda a passé l'été en désintox et elle est elle aussi amoureux d'Atlas aka le frère adoptif d'Avery. Sauf que ça va à un level où tu te dis que c'est pas un amour très sain.

Watzahn Bakradi aka Watt vit dans la mi-Tour ce qui est l'équivalent de la classe moyenne du futur. Et je l'ai bien aimé. Je ne me suis pas attachée à lui comme une malade mais lui aussi serait un bon copain. Spoiler(cliquez pour révéler)Et puis il a inventé Nadia, une intelligence artificielle qui vit dans sa tête. Si c'est pas la classe!

Atlas Fuller. Ah, Atlas. Je ne sais pas si je l'aime ou pas. J'ai eu un peu de mal à le cerner et encore là, il me laisse perplexe. Je ne sais pas quoi penser de lui. Spoiler(cliquez pour révéler)Atlas est amoureux d'Avery aka sa sœur adoptive amoureuse de lui. Si c'est pas une coïncidence!

Rylin Myers notre fameux trente-deuxième étage! Je l'aime vraiment bien. Dans le genre très bonne amie. Elle est d'un univers différent de celui de Leda et Avery. Elle doit bosser pour rester dans l'appartement du trente-deuxième étage qu'elle partage avec sa petite sœur. Et du coup dans ce monde futuriste elle est ce qui se rapproche le plus de notre époque, je trouve. Bon point pour rester encré dans la réalité.

Cord Anderton. Mon joli contre-exemple de ce que j'ai dit sur les riches plus haut. ^^ Je l'ai vraiment aimé. Parce qu'il est attachant et parce qu'il est craquant. Il vit dans les étages supérieurs, il fait la fête et il a des problèmes de riches mais aussi, il a une part de lui qui est devenue adulte trop tôt suite à la mort de ses parents.

Eris Dodd-Radson. MON PERSONNAGE PRÉFÉRÉ!!! Honnêtement, j'aurais jamais imaginé au début de ce roman qu'Eris serait mon personnage favoris. Mais son histoire est celle qui m'a le plus intéressée. Spoiler(cliquez pour révéler)Au début du livre Eris vit dans les étages supérieurs, elle est riche. Jusqu'au jour où elle découvre que son père n'est pas son père et qu'elle et sa mère sont obligées de déménager au 103e étage, une descente douloureuse dans l'échelle sociale.

Plus tard elle découvre que son père est le père de Leda (donc Leda est sa demi-sœur) et avec l'argent que son père biologique va verser chaque mois à Eris et sa mère, elles vont pouvoir retourner vivre dans la Haute-Tour. BLABLABLA.

Je me suis vraiment attachée à Eris. Et via Eris je me suis attachée à Mariel. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé leur relation.

En parlant de relation, il y a de la romance dans ce livre et ce que l'auteure nous offre n'est franchement pas mal. Spoiler(cliquez pour révéler)L'amour interdit entre Atlas et Avery, Watt qui aime bien Avery, Leda qui est obsédée par Atlas, Eris qui sort avec Cord au début mais qui finit par sortir avec Mariel, Cord qui sort ensuite avec Rylin qui sort de base avec Hiral... Toute une histoire!

La fin. Je suis enfin arrivée à la fin. La fin de The Thousandth Floor est à couper le souffle, vertigineuse, incroyable... waouh. Je l'ai adoré autant que j'aurais préféré qu'elle n'arrive jamais. C'est une scène que Katarine McGee a très bien écrit. Tant que j'ai encore l'image en tête.

La fin de ce premier tome est une suite d'évènements de plus en plus chaotiques qui mènent à un moment littéralement tragique. Spoiler(cliquez pour révéler)Après avoir découvert via Watt que Atlas et Avery sont ensemble, Leda pète une durite. Elle retrouve Avery à la fête qu'a organisé cette dernière et lui annonce que SURPRISE, elle sait tout. Elles montent toutes les deux sur le toit pour pouvoir parler. Au même moment, Rylin surprend Cord avec Eris et s'enfuit. Eris se lance à la poursuite de Rylin et Rylin monte sur le toit dans le but de semer Eris. Eris monte à son tour sur le toit. Les quatre filles se retrouvent donc ensemble. Eris et Leda commencent à se disputer parce que Leda pense qu'Eris couche avec son père alors que son père est aussi le père d'Eris aka un joli quiproquo. Le moment de l'accident arrive. Eris essaie d'apaiser Leda mais celle-ci la repousse violemment et Eris bascule dans le vide au moment où Watt rejoint à son tour le toit. ERIS EST DONC CELLE QUI MEURT. JE PLEURE COMME UN GROS BÉBÉ!!! OUIN OUIN OUIN.

Suite à cela, Avery, Watt, et Rylin veulent appeler la police mais avant ça Leda les menace de révéler leur secret s'ils disent la vérité. Ainsi ils vont devoir mentir et dire que bourrée, Eris a glissé et qu'elle est tombée seule. Sauf que Mariel n'est pas dupe puisqu'elle sait qu'Eris n'avait pas bu une seule goûte d'alcool.

Je veux que Mariel se venge. Je veux que Leda paye. Ou je volerais une machine à voyager dans le temps j'irai jusqu'à New York en 2118 et je vengerais Eris moi-même. (Je divague, désolée. C'est l'émotion.) Bref, une fin riche en émotions.

En conclusion, The Thousandth Floor est une très bonne lecture qui vaut clairement le détour. J'attends le second tome avec impatience. Spoiler(cliquez pour révéler)Et j'arrive toujours pas à croire qu'Eris est morte. Waouh. J'espère presque qu'un truc impossible se produise et qu'elle soit à nouveau en vie. OUIN OUIN OUIN!!!

PS: En commençant cette lecture, ma mère et moi avons parié sur qui allait mourir, etc. Aucune de nous n'a gagné.

«Sometimes love and chaos are the same thing.»

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par ellaa 2018-05-30T10:25:04+02:00
Or

J’ai adoré Inaccessibles ! L’histoire se passe en haut de la tour de New York, milles étages d’altitudes ! Les protagonistes sont nombreux, de Éris la jeune fille riche qui a tout perdu, à Watt, l’ingenieur et haqueur de génie. On s’y attache, on vit leurs histoires, en attendant le chapitre où celui qu’on préfère est à l’honneur avec impatience. L’histoire est très bien écrite, l’auteur ne laisse rien au hasard. Et que dire de cet univers futuriste !? On rêve de plonger dedans jusqu’au cou !

Foncez dessu ! C’est une pépite littéraire, vous n’en pourrez plus le lâcher ! Il ne vous restera plus qu’à acheter le tome deux, et attendre le tome trois en trépignant ou, comme moi, en relisant les deux autres volumes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MallauRead 2018-05-10T22:37:40+02:00
Or

https://mallauread.wordpress.com/2018/05/04/inaccessibles-katharine-mcgee/

Le monde dystopique du tome 1 d’Inaccessibles de Katharine McGee, nous plonge dans un univers futuriste plus que plausible.

Ce roman, mêlant Young Adult et Dystopie nous fait découvrir un New-York futuriste où un gratte-ciel gigantesque remplace la ville. En effet, les personnages vivent seulement dans la Tour, où l’air conditionné remplace le dioxyde de carbone. En effet, les habitants ne peuvent pas ouvrir de fenêtre. Cependant, une jeune femme chute de cette Tour. Qui est-ce ? Comment est-ce arrivé ?

Je vais commencer par la partie négative. Selon moi, l’incipit est très vif et efficace : une mort, des circonstances douteuses… Cependant, après ce court chapitre explicatif, l’entrée dans l’histoire est un peu longue. En effet, l’identité de la jeune femme n’est révélée qu’à la fin du roman. Pour moi, c’était un problème car ne connaissant pas l’identité, j’ai trouvé que cela freinait le but de l’intrigue. C’est ensuite quand je me suis renseignée grâce à une vidéo critique, comme quoi cette mort et sa cause étaient le mystère qui englobait le livre. Malgré ma déception au début du livre, j’ai beaucoup apprécié l’univers que nous propose Katharine McGee. En effet, je n’ai pas l’habitude de lire des romans dystopiques et il faut dire que si vous commencez dans cette catégorie, en étant une personne qui apprécie le Young Adult, je vous conseille ce livre.

L’univers dystopique qui se mêle à du Gossip Girl nous faire part des distinctions de rang social grâce aux étages de la Tour : les étages les plus hauts regroupent ceux des riches, les plus bas, ceux des pauvres. L’avantage est que nous rencontrons de nombreux personnages qui appartiennent à différentes classes sociales : Avery, Leda, Eris, Rylin, et Watt. Évidemment, nous pouvons retrouver quelques clichés, mais ils se fondent dans l’intrigue et l’alimentent. La découverte des protagonistes et de leurs histoires est tout de même tardive. En ayant tous les éléments réunis, cela met en place le mystère autour de cette fin, et il va devenir sans précédent. Pour ma part, j’ai trouvé les personnages attachants, intelligents et pleins de qualités. C’est la raison première pourquoi j’ai continué le livre, étant donné que je ne comprenais pas le but de ne pas savoir l’identité de la personne qui allait mourir.

L’aspect Young Adult très présent se traduit par une narration multiple, qui change à chaque chapitre, ce qui est une qualité pour cette lecture car nous avons donc le temps de s’attacher et nous créer notre propre opinion sur chaque personnage. En effet, chaque chapitre est une présentation des protagonistes, qui vont se relier dans les chapitres suivants. Toutes ces présentations, relations et histoires mènent à une fin qui est tragique. Cependant, en m’attachant à certains personnages et en détestant d’autres, j’ai été quelque peu désappointé concernant l’identité de la jeune femme dans le dénouement. Je pense que l’autrice en a joué pour frustrer son lecteur. En effet, en apprenant les secrets et les défauts de chaque personnage qui nous en font presque oublié pourquoi nous avons acheté le livre, j’ai créé une sorte d’attachement à certains personnages.

Le mystère qui est souligné dans le résumé n’est pas réellement retranscrit dans le livre. En effet, je m’attendais à une grosse part de Thriller avec de nombreux rebondissements… Je pense que le terme de Gossip Girl est parfait pour associer ce livre car il porte principalement sur les histoires de chacun, on trouve même des histoires d’amour, des références aux conflits familiaux qui n’épargnent personne etc. C’est donc principalement un roman Young Adult. Pour ma part, cela m’a beaucoup plus, surtout le fait que ce roman m’avait déjà fait de l’œil au salon du livre jeunesse (en novembre il me semble) et que je ne me le suis seulement procurée en avril. J’avais tellement hâte de le lire et ce n’était pas une déception ! La tournure que le roman a pris m’a beaucoup plu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CelineDH 2018-03-26T19:54:41+02:00
Or

Je dois vous avouer qu’au début, j’ai eu du mal à me mettre dedans. Rien à voir avec la qualité et le contenu de l’histoire ni la plume de l’auteur qui est fabuleuse. Mais parce que c’est écrit à la troisième personne et j’en ne suis une grande adepte, de plus chaque chapitre sont sur un personnage différents à chaque fois.

L’histoire étant très prenante et intriguante, j’ai vite dépassé ses petites appréhensions et je l’ai complètement dévoré !

Dans cette histoire futuriste, nous apprenons à connaître chaque face cachée de tous les personnages, centrés au cœur de Secret inavouables, qui au moment où les pièces de dévoilent, toute leur vie pourrai bien partir en éclats.

L’ambiance décalée dû au Futur se mêlant à la science-fiction, nous transporte dans un univers tout en décadence, en brillance, en luxure et en atmosphère surdimensionné à la « Jupiter » le film ainsi qu’à la série TV « Beverly hills, nouvelle génération ».

Séparant bien les riches des pauvres par leur nombre d’étages où ils habitent. Pourtant, des relations se créent entre certaines personnes dont le niveau social diffère. Mais les secrets honteux, les mensonges, la culpabilité, les trahisons et les manipulations de certains des personnages, pourraient bien tout réduire à néant.

J’ai vraiment hâte de découvrir la suite et d’enfin savoir comment ils vont faire pour se libérer de leur mensonge pour faire découvrir aux yeux de tous chaque vérités.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Agnes-27 2018-03-06T20:59:09+01:00
Or

En 2118, New York est une immense tour de 1000 étages. La situation financière et sociale détermine l’étage ou on vit. Au 1000e étage vit la famille Fuller dans le seul et unique appartement a ce niveau. Un soir de fête une jeune fille tombe. Qui, pourquoi, comment?

Et on repart 2 mois plutôt la vie de plusieurs habitants, découvrant peu à peu leurs secrets, leurs envies . On se laisse prendre par ce mystère, et on découvre que chaque jeune fille peut être la victime, que cela peut être un suicide, un meurtre ou un accident

L’écriture de Katharine McGee est fluide et agréable

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LillyOrenda 2018-02-20T09:08:14+01:00
Diamant

Katharine Mcgee signe ici un très bon roman d anticipation Young adult.

Une bonne intrigue, pas de temps mort, nous suivons les personnages principaux alternativement.

L auteur nous immerge dans une société où la vie est un système de castes déguisé : ceux d en haut et ceux d en bas. Comme l huile et l eau, ils vivent ensemble mais ne réussissent pas à se mélanger dans la Tour.

Mus par la vengeance, la trahison ou bien l amour, ces adolescents que parfois tout oppose franchissent tous les limites à leur manière.

Riche ou pauvre, leurs vies sont liées et leurs destins se croisent.

Les pages se tournent toutes seules, les personnages sont tres attachants malgré leurs défauts et si vous avez aimé Gossip girl, il est probable que vous retrouviez l ambiance des quartiers chics et des intrigues qui vous auront tant plu.

Une belle découverte.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LovelyBooks 2018-02-13T22:28:30+01:00
Argent

Ce livre a été une belle découverte, remplie de mystère et d'intrigue. Les personnages variés et les romances m'ont beaucoup plus, même s'il m'a fallut du temps pour me mettre dans l'histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LivreSansFin 2017-12-28T11:24:23+01:00
Lu aussi

Je ressors de cette lecture assez mitigée. Durant la première moitié du roman, je n'arrivais absolument pas à m'immerger dans la fiction, à m'attacher aux personnages et puis finalement c'est dans les 100 dernières pages que j'y suis arrivée. C'est aussi dans cette partie que l'action est concentrée avec un retournement de situation bluffant !

Pour ce qui est de l'histoire, je trouve que le résumé ne convient pas à ce qui se déroule réellement dans la trame. Spoiler(cliquez pour révéler)Il énonce qu'une femme tombe du millième étage comme l'élément principal de l'histoire ce qui n'est pas le cas à priori.

J'ai beau avoir été impressionné par la fin, elle n'a pas pu rattraper la longueur du début, c'est bien dommage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par alexiabutler 2017-12-12T18:04:27+01:00
Bronze

Je suis tellement déçue par ce roman... La couverture est magnifique, l'histoire est vraiment originale et rappelle énormément les scénarios type Gossip Girl, où les personnages s'enchaînent avec chacun leur vie et leurs secrets, les pages se tournent toutes seules et on n'a absolument pas envie de ça se termine mais... la fin est très décevante. Pour la faire court et sans spoiler, je ne comprends pas pourquoi les personnages se laissent museler par "elle" alors qu'elle n'a absolument aucune preuve contre eux ! Elle connaît leurs secrets, certes, mais l'auteur a sûrement oublié l'existence d'un truc bien pratique qui s'appelle "le bluff", ou l'art du "ta parole contre la mienne". Ce qui rend tout foncièrement absurde et frustrant (le côté "frustrant" est sûrement voulu, cela dit).

Hormis la fin, ce livre est une pépite. Une ville-tour de 1000 étages, dans laquelle la hauteur est synonyme de puissance ? Une multitude de personnages dont les vies se croisent et se mélangent ? Des histoires d'amour, de jalousie, de vengeance, d'argent et de dissimulation ? J'adhère totalement ! Mais alors cette fin... grmpfffff.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pwena60 2017-11-23T21:23:21+01:00
Or

Ce livre est magnifique!

On ne s’attend pas du tout à cette fin. Tout le long du livre on découvre les différents personnages et leurs histoires. On rit, on sourit, on est triste avec eux... Mais cette fin est tout simplement spectaculaire. Je n’ai pas pû lâcher mon livre pendant les dernièrs chapitres.

L’auteure a fait un super travail je ne m’attendais pas du tout à cette fin.

C’est un livre sublime qu’il faut absolument lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Tiboude 2017-11-03T18:13:47+01:00
Or

J’ai acheté ce livre sans grandes convictions puis je l’ai laissé trainer chez moi pendant presque un an. Et je le regrette amèrement !

Inaccessibles est une pépite. J’avoue avoir eu beaucoup de mal à me faire à ce nouvel univers mais une fois entrée dedans je n’ai pas pu en sortir. L’auteure partage avec nous son univers et toutes ses particularités et elle le fait avec brio. Il est rare de tomber sur un univers aussi bien construit.

De plus l’alternance entre les points de vues des différents personnages nous montrent différents aspects de la tour que j’ai vraiment aimé découvrir. Les différents personnages sont extrêmement bien construits, ils ont chacun leur propre personnalité. J’ai beaucoup aimé Avery, elle n’est pas la fille que l’on croit qu’elle est. De même pour Eris et Rylin que j’ai adoré découvrir au fur et à mesure des pages. J’ai un peu moins aimé Watt mais il reste tout de même un personnage intéressant. Par contre, je n’ai pas pu apprécier Leda du début jusqu’à la fin. ET d’ailleurs encore moins après avoir découvert la fin. Une fin à laquelle je ne m’attendais pas du tout.

J’ai adoré être transporté dans cet univers, découvrir tous ces nouveaux personnages et leur vie respective. Leurs chemins se croisent et se décroisent. Il y a énormément de rebondissements.

L’auteure met en place énormément de suspens pour le prochain tome j’ai vraiment hâte de découvrir la suite. Je l’attends avec impatience.

Afficher en entier

Dates de sortie

Inaccessibles, Tome 1 : La Tour aux mille étages

  • France : 2017-02-09 (Français)
  • Canada : 2017-03-20 (Français)
  • USA : 2016-08-30 (English)

Activité récente

ACOTAR le place en liste or
2018-07-08T12:34:14+02:00
ellaa l'ajoute dans sa biblio or
2018-05-30T10:12:55+02:00

Les chiffres

Lecteurs 215
Commentaires 55
Extraits 17
Evaluations 83
Note globale 7.89 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Inaccessible, tome 1 : La tour aux mille étages - Français
  • Inaccessibles - Français
  • The Thousandth Floor - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode