Livres
455 247
Membres
404 670

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Ana-20 2018-05-29T16:36:51+02:00

Il existe en français plusieurs mots qui varient selon les régions pour désigner la face ensoleillée d’une montagne : l’Adret ou la Soulane. Et pour chacun de ces versants baignés de lumière, il y a l’autre côté, celui qui est dans l’ombre : l’Ubac ou encore l’Ombrée. L’un ne va jamais sans l’autre et lorsque l’on a gravi l’Adret sous un soleil éclatant, il nous reste encore la seconde moitié du chemin dans le noir à parcourir pour gagner la vallée paisible de l’autre côté.

Certaines histoires sont comme des montagnes…

La Nature tout comme l’Homme aime le concept de dualité, et il suffit de s’observer dans un miroir pour le constater. Une infinité de choses fonctionne par paire et s’opposent mais se complètent :

Le bien et le mal,

Le noir et le blanc,

Le jour et la nuit,

Le crépuscule et l’aurore,

La vie et la mort,

La haine et l’amour,

À chaque montée, sa descente,

À chaque escalade, sa chute…

Afficher en entier
Extrait ajouté par mamour04 2018-02-04T09:39:08+01:00

La nature tout comme l'Homme aime le concept de dualité, et il suffit de s'observer dans un miroir pour le constater. Une infinité de choses fonctionne par paires qui s'opposent mais se complètent:

Le bien et le mal,

Le noir et le blanc,

Le jour et la nuit,

Le crépuscule et l'aurore,

La vie et la mort,

La haine et l'amour,

À chaque montée, sa descente,

À chaque escalade, sa chute,

À chaque #Recto, son #Verso...

Afficher en entier
Extrait ajouté par loona10 2018-06-16T19:11:51+02:00

On parle souvent d’un melting-pot ici aux États-Unis, mais il s’agit plutôt d’une espèce de grand saladier. Il y a de nombreuses cultures différentes, mais les communautés restent entre elles, elles ne se mélangent pas vraiment et cohabitent plus ou moins bien pour certaines.

– C’est triste, mais je vois ce que tu veux dire. C’est un peu partout pareil, je crois, malheureusement.

– Je m’en suis encore plus rendu compte en me mettant en couple avec Rhonda. Un Noir avec une Blanche, surtout un Noir avec une cicatrice comme la mienne, ça surprend beaucoup de gens. Certains nous insultent parfois dans la rue en dehors de Colorado Source. Mais quand tu vois mes deux magnifiques princesses, comment peut-on penser que c’est contre-nature ?

– Tu l’as dis toi-même, Eddy, la connerie humaine. Mais c’est grâce à des personnes comme Rhonda et toi que les choses avancent dans le bon sens. Votre pays a élu un président noir pour la première fois, c’était historique ! Qui aurait pu le croire, il y a encore cinquante ans ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par loona10 2018-06-16T12:44:52+02:00

Je marque une pause et ajoute plus fort :

– Je t’aime, putain… Alors arrête tes conneries.

Voilà c’est dit.

Ça fait un mal de chien, c’est effrayant, mais c’est sorti. Elle redresse la tête et me lance un regard étonné.

– Ouais, tu m’as bien entendu. Je t’aime, Olivia. Alors remets-moi ce blouson et porte fièrement nos couleurs, car s’il le faut, on butera ces salopards un à un pour toi.

Elle hoche la tête et attrape mon visage entre ses mains pour m’embrasser fougueusement. Bon, si j’obtiens ce genre de baisers à chaque fois que j’avoue l’aimer, je vais peut-être envisager de le dire plus souvent… La voix de Vince vient briser ce moment :

– Bon, Roméo et Juliette, c’est émouvant tout ça, mais on fait quoi maintenant ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par magton 2017-12-31T19:24:22+01:00

— Sérieux, je préfère te prévenir tout de suite Rambo, si tu te mets dans un rayon de lune pour me dévoiler que ta peau scintille à la lumière et que tes canines s’allongent ou une connerie du même genre, je pars en courant sans me retourner.

— Mais d’où tu sors ça bordel ? me répond-il en riant.

— Laisse tomber mais je dirai juste une dernière chose avant de mourir : Team Jacob !

Afficher en entier
Extrait ajouté par magton 2017-12-29T15:01:24+01:00

— Okay… Mais c’est dommage, un beau spécimen comme toi devrait perpétuer ses gènes. Quoique c’est aussi une question de QI et là, pas sûre que ce soit une bonne chose pour l’humanité que tu te dupliques finalement.

— Tu insinues quoi là ? Que je suis débile ou que tu pourrais te proposer pour assurer ma descendance ?

Il me jette un regard intrigué et amusé.

— Tu ne veux pas d’enfants tu te rappelles ? Et vu ton gabarit, un mini-toi c’est l’épisiotomie assurée alors non merci.

Rock écarquille les yeux de surprise face à cette déclaration sans langue de bois.

— On est vraiment en train de parler de mioches et de vagins après même pas deux heures ? Tu es un sacré numéro Petite Chose.

— Certes. En plus, à croire tes copains je risquerais aussi l’épisiotomie à cause d’une simple partie de jambes en l’air avec toi. Donc doublement non merci.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2018-06-19T00:32:57+02:00

Papa et maman t'ont cueillie dans une rose et je me tiendrai à cette version des faits même lorsque tu auras trente piges.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2018-06-18T18:51:02+02:00

Spoiler(cliquez pour révéler) Tu fais partie du Clan. Tu as accepté. Je te l'ai dit: pas de retour en arrière possible. Fous-le-toi dans le crâne une bonne fois. Peu importe la suite, on sera toujours là. Plus personne ne t'abandonnera. Ni demain,ni après demain, ni jamais. Tu es une Evil's Heat, tu es à moi

Afficher en entier
Extrait ajouté par loona10 2018-06-16T19:08:02+02:00

Spoiler(cliquez pour révéler)Il semble plus apaisé ces derniers mois, rassuré par mon état de santé stable, même s’il a encore quelques crises de panique en imaginant toutes les choses qui peuvent arriver à un enfant au cours de sa vie. Hier, il en était au stade de l’adolescence et se demandait comment il réagirait lorsque la petite viendrait lui demander la permission de se faire tatouer les mêmes dessins que tonton Bounce, notamment ceux sur ses fesses.

Je lui ai répondu qu’il avait environ quinze ans devant lui pour préparer son argumentaire ou pour faire passer tout le Clan au laser effaceur de tatouages…

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2019-02-04T19:58:07+01:00

– Je vais lui foutre mon poing dans la gueule. On ne colle pas de tatouages sur elle ! Même des faux.

– Rock… un autre dollar, s’il te plaît…

– Et merde…

– Deux dollars…

– Put…

Haaaa, je n’y arriverai jamais.

À ce rythme, mini-pouce va finir plus riche que la reine d’Angleterre avant même d’avoir 18 ans.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode