Livres
455 277
Membres
404 755

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

— Salut, Rainbow, murmura-t-il tendrement.

— Salut, soldat, soupirai-je.

Il m’embrassa avec une ferveur transcendante, un désir brûlant. Sans un mot, pour reprendre sa respiration perdue, il poursuivit nos retrouvailles en glissant ses lèvres dans mon cou, il remonta à mon oreille et se figea tout à coup. Je m’empourprai. Il déplaça mes cheveux et grogna. Il dessina avec son doigt « Rainbow » mon surnom tatoué en noir en dessous duquel les couleurs de l’arc-en-ciel en forme de tache de peinture se mélangeaient. Son regard…

Seigneur…

Ses yeux étaient fous.

— Oh, putain…, souffla-t-il.

— Tu aimes ?

— Si j’aime ? C’est bien plus que ça.

Mon coeur flancha et mon ventre papillonna. Je souris en croisant son regard.

— On dirait que...

Il me plaqua contre son torse. La fin de ma phrase se perdit dans un gémissement d’appréhension et de désir. Ses lèvres sublimèrent ma peau de passion. Je frissonnai quand son souffle glissa sur ma peau comme une caresse, je fermai les yeux pour en savourer chaque sensation. Il était brûlant, fiévreux, déterminé.

— On dirait que quoi, Sasha ?

Il pressa son corps ardent et puissant contre le mien. Je ne savais pas, je ne savais plus. J’étais perdue dans les sentiments dévastateurs qu’il faisait naître en moi. J’étais à sa merci.

— Que je ne t’ai pas fait l’amour depuis des semaines ? Que ça fait un mois que j’ai envie de toi ? Que malgré tout ce que je fais, tu m’obsèdes encore et toujours ? C’est un fait, Rainbow, susurra-t-il contre mon oreille. Je t’en veux tellement de foutre un tel bordel dans ma tête…

Afficher en entier

(Sacha et Gabin)

- Alors, je crois que tu es mon truc Sacha.

- Merci, j'ai toujours voulu être le truc de quelqu'un.

- Tu aurais pu tomber sur pire

- Tu as tiré une carte chance aujourd'hui?

- Non, je joue mon joker. Jusqu'à maintenant, je trouve que ça se passe mieux que bien.

- Je ne coucherais pas avec toi Soldat.

Il haussa les épaules.

- Même si je suis torride? Et puis, qui parle de coucher.

- Qui a caché un pistolet dans son pantalon?

Il ricana; je ris. Il me mordilla le cou, je gémis en agrippant son tee-shirt.

- C'est injuste, nous les hommes ça se voit de suite, alors que vous, vous jouez les offusquées... Je n'ai pas honte d'être excité par le truc que j'ai dans les bras. Ce serait ne as lui faire honneur que de ne pas bander.

- Je ne suis pas un truc.

- Je suis très doux, très gentil et très soigneux avec les trucs que j'affectionne.

Sa voix rauque, son sourire charmeur, ses yeux d'un bleu acier hors du commun, cette beauté cinglante, singulière, tout cela le caractérisait et faisait de lui l'incarnation parfaite de mon désir.

- Je ne suis pas un truc, Soldat, soupirai-je.

- Non, c'est vrai. Tu es mon truc.

Afficher en entier

"Vivre ce n'est pas seulement respirer. C'est aussi avoir le souffle coupé."

Afficher en entier

— Mais, je…

Il disparut et revint avec une autre serviette avec laquelle il se frotta les cheveux et s’épongea le torse. Je n’avais jamais rêvé de me réincarner en serviette jusqu’à aujourd’hui.

— J’ai quasiment fini.

— D’accord… 

Afficher en entier

Je voudrais effacer tous les tourments qui se cachent derrière tes silences, les aspirer. J'aimerais être assez fort pour que tu ne puisses plus y penser, jamais.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode