Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Infinity-write : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Famille parfaite Famille parfaite
Lisa Gardner   
Une lecture agréable, un suspens et une fin à laquelle on ne s'attends pas, mais trop de longueurs et trop de répétitions dans les descriptions , dommage. Un bon moment tout de même.

par sevny
Le Joyau, Tome 2 : La Rose blanche Le Joyau, Tome 2 : La Rose blanche
Amy Ewing   
Amy Ewing, comme on pouvait s'y attendre, n'a cessé de me surprendre tout au long de ma lecture ^^... Les retournements de situations n'arrangeants rien, on ne peut qu'être impatient de savoir la suite !

Ce livre est dévastateur par sa profondeur et l'émotion qui s'en dégage continuellement !! En effet, nous découvrons plus en détails l'histoire des personnages. Et parfois, cela peut faire l'effet d'un coup au cœur ...
Raven est une figure qui s'est beaucoup étoffée : dans le précédent tome , je trouvais que ce n'étais pas un personnage très intéressant... Mais dans celui-ci, son histoire et sa personnalité m'ont émues au plus au point !
L'histoire d'Ash est également mise en avant : on en découvre plus sur son enfance et son passé à l'école des compagnons. Et même si tout n'est pas rose, j'ai adoré en apprendre plus sur lui !
Violet est égale à elle même : elle brave de plus en plus d'épreuves, sans s'écrouler. Elle s'appuie sur Ash, et sur ses amis, et cela lui permet de garder courage.
Aaaaah... parlons de Garnet : De la première fois où il apparaît dans le tome 1 (où il était alors complètement ivre !), à maintenant (où c'est une personne réfléchie et pleine d'entraide), son personnage a subi une véritable révolution ! (et pourtant il reste toujours aussi amusant:p)

Bref, La Rose Blanche est bien plus approfondie que son prédécesseur, dans les personnages , mais également l'univers.
Pas mal de gens ont trouvés que le premier tome du Joyau était un peu trop dans le flou... Et beaucoup sans-doute se posent les questions "d'où viennent les pouvoirs des mères porteuses ?", "comment la cité solitaire à été crée ?"
Et bien, bonne nouvelle : Ce tome répondra à ces questions !
Et cela dépasse tous ce que l'on peut imaginer...!

Dans La Rose Blanche, TOUT va prendre beaucoup d'ampleur...
Les enjeux vont aller crescendo...
Le retournement de situation de fin va mettre la pression...
Pour, j'en suis sur, présager un beau troisième tome en perpective !

♥ coup de coeur ♥

Becky07


par Becky07
Obsession Obsession
Jennifer L. Armentrout   
J'ai trop aimé, on retrouve l'univers de Lux.
Bon ça n'est pas mes personnages préférés, c'est vrai, mais j'ai quand même ADORÉ Hunter (Oh my Gooood, respiiiiire). Serena est bien aussi, attachante.
Mais Hunter... Ouah!! C'est l'anti héro en chair et en os! Je l'aiiiiiimeuuuh!!! Pourvu qu'on le voit dans le tome 5 de Lux!
Ce qui est bien aussi, c'est qu'on découvre avec grande stupeur que les méchants et les gentils ne sont peut-être pas ceux qu'on pense...
Incontournable!
Le Joyau, Tome 3 : La Clé noire Le Joyau, Tome 3 : La Clé noire
Amy Ewing   
«The people you love make you strong, Violet. They make you brave and fearless.»

Pour immédiatement entrer dans le vif du sujet, La clé Noire n'est pas mon tome préféré de la trilogie mais je l'ai quand-même beaucoup apprécié.

Déjà, même si je ne suis pas spécialement du genre à porter beaucoup d'importance aux couvertures des livres que je lis, je dois tout-de-même avouer que la couverture de ce livre-ci me plait énormément !

Ensuite, l'histoire (du tome un au tome trois) m'a plu. J'ai bien aimé ce thème des mères porteuses qui m'a attiré dès le départ et la façon dont Amy Ewing l'a développé.
C'est une histoire que j'ai trouvé addictive, c'est simple, j'ai lu chaque tome en un temps record car une fois que j'avais commencé, il était hors de question que je m'arrête avant d'avoir atteint le dernier mot.

Je me suis attachée aux personnages. Même si Violet m'a agacée à certains moments tout au long de la trilogie, elle reste tout-de-même un personne que j'apprécie beaucoup. Quant à Ash, je l'adore tout bêtement. Mais je dois bien avouer que mes personnages préférés (depuis le tome deux) sont Garnet et Raven qui sont ceux qui ont le plus évolués depuis le début de la trilogie.
[spoiler]La fin de Lucien m'a sincèrement attristée. Je ne m'étais jamais imaginée qu'il allait mourir, très honnêtement. J'ai eu les larmes aux yeux![/spoiler]

Côté romance, malgré le fait que je l'ai adoré dans deux premiers tomes, j'étais moins dedans lors de ma lecture de ce troisième et dernier opus. En vérité, certains moments me paraissaient peu naturels avec cette touche un peu clichée et j'avais du mal à croire que Violet et Ash avaient des sentiments l'un pour l'autre. Je ne sais pas comment l'expliquer... mais l'idée est là. Je me suis simplement sentie moins attirée par leur histoire d'amour dans ce tome-là que dans les deux précédents, je dirais.

La plume d'Amy Ewing n'est pas spécialement magique ou quoi mais elle reste entraînante et son côté simple m'a permis de rester encrée dans l'histoire.

Quant à la fin... je crois que c'est la raison pour laquelle la trilogie est passé de diamant à argent à mes yeux. Toute la trilogie car à mes yeux la fin a des répercutions sur tout le reste de l'histoire. Et cette fin-là, je me sens mitigée.
D'un côté je l'ai bien aimé puisque contre toute attente, Le Joyau est une trilogie que j'aime beaucoup. Mais d'un autre, je suis un peu déçue. Je m'attendais à plus, je crois.
[spoiler]Tout est bien qui se finit bien et c'est tout. Voilà, l'effet que ça m'a fait : c'est tout.[/spoiler]
J'aurais aimé avoir un épilogue. [spoiler]Pour découvrir les personnages plusieurs années plus tard, par exemple. Voir ce qu'ils ont fait de leur victoire et de leur vie de liberté et de paix.[/spoiler]

En conclusion, La clé noire est une bonne conclusion, malgré une fin "pas assez" selon moi. Je retiens surtout le fait que je ne regrette pas d'avoir un jour décidée de lire cette trilogie, car elle vaut le coup, mine de rien. :)

(PS: Aujourd'hui je ne sais pas comment formuler mon avis alors oui, je sais, ce commentaire est nul.)

par Sheo
Nos étoiles contraires Nos étoiles contraires
John Green   
http://wandering-world.skyrock.com/3080070673-The-Fault-In-Our-Stars.html

Il y a des livres qui vous plaisent, qui vous embarquent avec eux dans un univers fascinant et qui vous permettent de vraiment vous évader. Et puis, il y a des livres comme The Fault In Our Stars. Ceux qui vous font rire et pleurer, qui vous bouleversent jusqu'au point à penser à eux au lycée, lorsqu'on est avec des amis, qui nous dévastent et vous consument jusqu'à la dernière page. C'est définitivement le cas de ce magnifique ouvrage. Rien qu'en repensant à sa fabuleuse histoire, j'ai des papillons dans le ventre.
En lisant le résumé, on se doute que l'intrigue va nous toucher. Vous commencez à me connaître, j'ai des tendances un peu étranges, comme celle d'aimer les histoires atrocement tristes. Alors quand Marie m'a conseillé The Fault In Our Stars, j'ai vite compris que j'allais être bouleversé. Et mon sentiment s'est révélé exact. Ce roman m'a ébranlé au plus haut point. On passe du rire aux larmes en un claquement de doigt, on a sans cesse envie de rassure les héros, et on prend une énorme gifle à la fin du livre. Tout ce que j'aime.
Nous rencontrons deux protagonistes extraordinaires : Hazel et Augustus, tous deux atteints d'un cancer. J'ai envie de dire "Évidemment, ils vont se rencontrer. Évidemment, ils vont s'attacher l'un à l'autre. Évidemment, ils vont tomber amoureux. Et évidemment, il va leur arriver la chose la plus horrible du monde.", mais ce serait rendre affreusement justice au livre. Car oui, l'intrigue est exactement ça, mais également tellement plus. Tellement, tellement plus.
Tout d'abord, et peut-être que cela va paraître vraiment étrange, j'ai énormément ri pendant ma lecture. Hazel et Augustus possèdent un sens de l'humour franchement décalé, et une auto-dérision sur eux-mêmes et leurs maladies à toute épreuve. Leurs répliques sont sensationnelles et drôles, et on ne peut, grâce à celles-ci, que s'attacher à eux. Ils ne veulent sous aucun prétexte que leurs cancers ne prennent possession d'eux. Ils ne veulent pas qu'ils leurs dictent leurs vies. Ils veulent se battre. Toujours et encore. Pour vivre. Exister. Ne pas être oubliés.
Les personnages secondaires sont également marquants et hautement touchants. Les parents d'Hazel et Isaac, par exemple, sont aussi bien décris que les deux adolescents. Ils sont profonds, bruts, réels. On sent que l'auteur a vraiment travaillé son chef-d'œuvre. Tout y est parfait. D'ailleurs, John Green est vraiment un romancier exceptionnel. Sa plume est saisissante, haletante, prenante. On se perd dans chaque phrase, chaque tournure, chaque mot, chaque expression. Il parvient à nous faire sourire et à nous écrire des moments coup de poing quelques passages après. On passe par toutes les émotions possibles. Et qu'est-ce que c'est beau. J'en veux encore !
On s'amuse et on a les larmes aux yeux pendant premières deux cents pages, où tout se met en place. On apprend à découvrir pleinement Hazel et Augustus. Leurs failles, leurs faiblesses, leurs points forts, leur détermination à survivre malgré tout. Absolument tout. Et lorsqu'ils tombent amoureux, que la romance peut vraiment s'épanouir, c'est à ce moment précis que l'auteur décide de nous achever. Le coup de grâce est enfin donné.
Les cents dernières pages sont atroces. Aussi bien fascinantes qu'émouvantes. Notre moral connait alors une chute libre. C'est par la répétition de phrases frappantes et littéralement ravageuses que John Green rend son histoire encore plus renversante qu'elle ne l'était déjà. J'ai pleuré. Beaucoup. J'ai eu les yeux gonflés pendant de longues minutes. Cette horrible centaine de pages nous dévore et nous coupe le souffle. Ce n'est pas plus compliqué. Pourtant, je savais que j'allai avoir mal, que j'allai souffrir. Mais la peur n'évite pas le danger. J'ai donc plongé avec Hazel et Augustus dans un ouragan de sentiments annihilants. Ouaw. Juste ouaw.
Concernant la romance en elle-même, elle fait partie d'une des plus belles que j'ai jamais découvert. Nos deux fantastiques héros représentent tout l'un pour l'autre. Ils s'accrochent car ils savent pertinemment que la vie va horriblement les séparer. Alors ils profitent de chaque moment. Chaque seconde qui s'égraine est un pas de plus vers la conclusion de leurs existences. Ils décident d'écrire le dernier chapitre de leurs vies ensemble. Oh god. Comment ne pas succomber à cette histoire, sincèrement ?
En refermant The Fault In Our Stars, j'étais dans un état second. J'ai dû attendre un petit moment avant de pouvoir repenser normalement. J'avais le coeur qui battait à cent à l'heure, les idées confuses, l'esprit embué. Ce livre nous offre une très, très belle leçon de vie. On réalise qu'il y a des cas pires que les nôtres. Que la vie vaut la peine d'être vécue, malgré ses hauts et ses bas. Qu'il faut profiter de tout, à tout moment. Car d'un instant à l'autre, tout peut violemment basculer. Hazel et Augustus sont deux personnages qui resterons très certainement gravés dans ma mémoire pendant très longtemps, tout comme leur passionnante et frappante histoire. Merci à John Green pour avoir écrit un tel livre. Merci, merci, merci. Et, évidemment, merci à Marie pour me l'avoir conseillé. Je serais passé à côté d'un vrai trésor.

par Jordan
Mis à l'essai, Tome 3 : The Cad and the Co-Ed Mis à l'essai, Tome 3 : The Cad and the Co-Ed
L.H. Cosway    Penny Reid   
https://kingdomofwordsblog.wordpress.com/2018/09/12/saga-n25-rugby-l-h-cosway-penny-reid-tome-3-the-cad-and-the-co-ed-lecture-v-o/
Dans ce troisième tome de la saga nous retrouvons Eilish, la cousine de Sean et Bryan un des coéquipiers de Ronan et Sean.

Eilish est une jeune femme avec un caractère bien trempé mais qui a été élevée dans une famille riche et extrêmement conservative dont elle a toujours essayé de se libérer. La seule personne avec qui elle a des liens est son cousin Sean qu’elle considère comme un grand frère. Ce dernier joue d’ailleurs parfaitement ce rôle. Mais lorsque Eilish va croiser la route de Bryan, coureur de jupons invétéré et fêtard réputé, avec qui elle va vivre une nuit inoubliable, sa vie va basculer. En effet, elle n’aurait jamais pensé tomber enceinte à seulement dix-neuf ans. Suite à cela sa famille décide de couper les ponts, excepté Sean qui la prend sous son aile et devient son seul allié puisque Bryan n’a aucun souvenir de cette nuit et qu’Eilish n’a aucune intention de lui annoncer la nouvelle. Seulement quelques années plus tard, elle pourrait bien revoir ses plans, quand, pour réaliser un stage, elle va devoir fréquenter quotidiennement Bryan. Ce dernier a bien changé depuis la dernière fois qu’elle l’a vu puisqu’il a décidé de reprendre sa vie en main et qu’il a donc laissé derrière lui les coups d’un soir et les soirées de beuverie. Eilish découvre un homme complètement différent de celui qu’elle avait connu quelques années plus tôt. Et même s’il ne semble d’abord ne pas se rappeler d’elle, les souvenirs pourraient bien revenir petit à petit ce qui amène Eilish à se poser des questions. Doit-elle lui dire la vérité? Et lui laisser une seconde chance pour qu’il lui prouve qu’elle n’est pas si inoubliable que ça…

J’ai beaucoup aimé ce troisième tome qui est à la fois plein de tendresse et d’humour. Eilish et Bryan sont des personnages haut en couleur qui doivent faire face aux épreuves, parfois inattendue, que leur vie leur impose. Eilish en particulier, qui a du apprendre à affronter cela seule, mais qui a su rester forte pour son enfant. Bryan lui se bat contre des démons plus vicieux, ancrés en lui depuis longtemps. Et lui aussi n’est pas forcément aidé mais sa conviction et la menace de perdre sa place dans l’équipe lui donnent la force nécessaire pour ne pas laisser tomber. Et sa rencontre avec Eilish ne va faire que renforcer ce sentiment. Il veut lui montrer qu’il n’est pas aussi mauvais qu’elle le pense mais ce n’est pas aisé puisqu’Eilish n’est plus aussi naïve et reste sur ses gardes. J’ai beaucoup apprécié de voir l’évolution des deux personnages qui ont tous les deux appris de leurs erreurs. Et j’ai aussi aimé les relations qu’ils entretiennent avec leur entourage, notamment celle qui se tient entre Sean et Eilish. On sent qu’ils sont extrêmement proches et qu’ils tiennent énormément l’un à l’autre. J’ai trouvé ce tome extrêmement touchant et c’est probablement celui que j’ai préféré pour le moment.
Covenant, Tome 4.5 : One and Only Covenant, Tome 4.5 : One and Only
Jennifer L. Armentrout   
J'ai adoré retrouver ces personnages quasi-principaux sous un autre angle et découvrir l'histoire qui les relies, mais la nouvelle était malheureusement trop courte pour vraiment l'apprécier. Bref, Daecon et Luke sont très attachants et je suis heureuse que l'auteure ait écrit une histoire à part pour eux deux. Une jolie histoire, soi dit en passant

par IceCherry
Rock Kiss, Tome 4 : Rock Wedding Rock Kiss, Tome 4 : Rock Wedding
Nalini Singh   
Vraiment touchant comme livre. Si touchant que dans les premières pages du livres, j’ai pleuré comme une madeleine ! L’histoire est magnifique et addictive, un livre génial quoi !

par skyllie
Contes de filles, Tome 1.5 : A Cinderella Christmas Carol Contes de filles, Tome 1.5 : A Cinderella Christmas Carol
Hope Tarr   
There’s nothing On Top managing editor Cynthia “Starr” Starling hates more than Christmas. With an important deadline looming, plus her dreaded Christmas Day birthday, Starr just wants the holiday to end. But when she wakes up Christmas Eve night to the ghost of Christmas Past, Present, and Future—all in the form of the super-hot Matt Landry, the new art director—she knows she’s in for a long night.

Matt is the one person on Starr’s team she can’t boss around and the only one she doesn’t need to. He’s also her employee and totally off limits, even if he does seem interested. Though he’s seven years younger and all kinds of forbidden fruit, he’s the form the Powers That Be decided she’d be receptive to.

Because they have a message for her: learn the true meaning of Christmas spirit or risk being alone for the rest of her life.

par Gkone
The Truth About, Tome 1 : The Truth About Will The Truth About, Tome 1 : The Truth About Will
Lorène Mannarini   
Abandon entre ennui et roulage de yeux, j'ai fini par être assommée... une invraisemblable seconde chance, pouf on fait revenir un ex qu'on a tant aimé, on ajoute des dramas familiaux à la sauce Dallastonuniversimpitoyable, on y colle une héroïne tellement sexy/merveilleuse/qui chante tellement bien (en faite on ne sait pas vraiment) qu'elle attire tous les mecs à la ronde... bref, j'ai lâché et zappé et je n'ai pas eu le courage de le terminer tant c'était abracadabrant.

par LLyza