Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Infinity-write : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Famille parfaite Famille parfaite
Lisa Gardner   
Une lecture agréable, un suspens et une fin à laquelle on ne s'attends pas, mais trop de longueurs et trop de répétitions dans les descriptions , dommage. Un bon moment tout de même.

par sevny
Le Joyau, Tome 2 : La Rose blanche Le Joyau, Tome 2 : La Rose blanche
Amy Ewing   
Amy Ewing, comme on pouvait s'y attendre, n'a cessé de me surprendre tout au long de ma lecture ^^... Les retournements de situations n'arrangeants rien, on ne peut qu'être impatient de savoir la suite !

Ce livre est dévastateur par sa profondeur et l'émotion qui s'en dégage continuellement !! En effet, nous découvrons plus en détails l'histoire des personnages. Et parfois, cela peut faire l'effet d'un coup au cœur ...
Raven est une figure qui s'est beaucoup étoffée : dans le précédent tome , je trouvais que ce n'étais pas un personnage très intéressant... Mais dans celui-ci, son histoire et sa personnalité m'ont émues au plus au point !
L'histoire d'Ash est également mise en avant : on en découvre plus sur son enfance et son passé à l'école des compagnons. Et même si tout n'est pas rose, j'ai adoré en apprendre plus sur lui !
Violet est égale à elle même : elle brave de plus en plus d'épreuves, sans s'écrouler. Elle s'appuie sur Ash, et sur ses amis, et cela lui permet de garder courage.
Aaaaah... parlons de Garnet : De la première fois où il apparaît dans le tome 1 (où il était alors complètement ivre !), à maintenant (où c'est une personne réfléchie et pleine d'entraide), son personnage a subi une véritable révolution ! (et pourtant il reste toujours aussi amusant:p)

Bref, La Rose Blanche est bien plus approfondie que son prédécesseur, dans les personnages , mais également l'univers.
Pas mal de gens ont trouvés que le premier tome du Joyau était un peu trop dans le flou... Et beaucoup sans-doute se posent les questions "d'où viennent les pouvoirs des mères porteuses ?", "comment la cité solitaire à été crée ?"
Et bien, bonne nouvelle : Ce tome répondra à ces questions !
Et cela dépasse tous ce que l'on peut imaginer...!

Dans La Rose Blanche, TOUT va prendre beaucoup d'ampleur...
Les enjeux vont aller crescendo...
Le retournement de situation de fin va mettre la pression...
Pour, j'en suis sur, présager un beau troisième tome en perpective !

♥ coup de coeur ♥

Becky07


par Becky07
Le Joyau, Tome 3 : La Clé noire Le Joyau, Tome 3 : La Clé noire
Amy Ewing   
«The people you love make you strong, Violet. They make you brave and fearless.»

Pour immédiatement entrer dans le vif du sujet, La clé Noire n'est pas mon tome préféré de la trilogie mais je l'ai quand-même beaucoup apprécié.

Déjà, même si je ne suis pas spécialement du genre à porter beaucoup d'importance aux couvertures des livres que je lis, je dois tout-de-même avouer que la couverture de ce livre-ci me plait énormément !

Ensuite, l'histoire (du tome un au tome trois) m'a plu. J'ai bien aimé ce thème des mères porteuses qui m'a attiré dès le départ et la façon dont Amy Ewing l'a développé.
C'est une histoire que j'ai trouvé addictive, c'est simple, j'ai lu chaque tome en un temps record car une fois que j'avais commencé, il était hors de question que je m'arrête avant d'avoir atteint le dernier mot.

Je me suis attachée aux personnages. Même si Violet m'a agacée à certains moments tout au long de la trilogie, elle reste tout-de-même un personne que j'apprécie beaucoup. Quant à Ash, je l'adore tout bêtement. Mais je dois bien avouer que mes personnages préférés (depuis le tome deux) sont Garnet et Raven qui sont ceux qui ont le plus évolués depuis le début de la trilogie.
[spoiler]La fin de Lucien m'a sincèrement attristée. Je ne m'étais jamais imaginée qu'il allait mourir, très honnêtement. J'ai eu les larmes aux yeux![/spoiler]

Côté romance, malgré le fait que je l'ai adoré dans deux premiers tomes, j'étais moins dedans lors de ma lecture de ce troisième et dernier opus. En vérité, certains moments me paraissaient peu naturels avec cette touche un peu clichée et j'avais du mal à croire que Violet et Ash avaient des sentiments l'un pour l'autre. Je ne sais pas comment l'expliquer... mais l'idée est là. Je me suis simplement sentie moins attirée par leur histoire d'amour dans ce tome-là que dans les deux précédents, je dirais.

La plume d'Amy Ewing n'est pas spécialement magique ou quoi mais elle reste entraînante et son côté simple m'a permis de rester encrée dans l'histoire.

Quant à la fin... je crois que c'est la raison pour laquelle la trilogie est passé de diamant à argent à mes yeux. Toute la trilogie car à mes yeux la fin a des répercutions sur tout le reste de l'histoire. Et cette fin-là, je me sens mitigée.
D'un côté je l'ai bien aimé puisque contre toute attente, Le Joyau est une trilogie que j'aime beaucoup. Mais d'un autre, je suis un peu déçue. Je m'attendais à plus, je crois.
[spoiler]Tout est bien qui se finit bien et c'est tout. Voilà, l'effet que ça m'a fait : c'est tout.[/spoiler]
J'aurais aimé avoir un épilogue. [spoiler]Pour découvrir les personnages plusieurs années plus tard, par exemple. Voir ce qu'ils ont fait de leur victoire et de leur vie de liberté et de paix.[/spoiler]

En conclusion, La clé noire est une bonne conclusion, malgré une fin "pas assez" selon moi. Je retiens surtout le fait que je ne regrette pas d'avoir un jour décidée de lire cette trilogie, car elle vaut le coup, mine de rien. :)

(PS: Aujourd'hui je ne sais pas comment formuler mon avis alors oui, je sais, ce commentaire est nul.)

par Sheo
Nos étoiles contraires Nos étoiles contraires
John Green   
http://wandering-world.skyrock.com/3080070673-The-Fault-In-Our-Stars.html

Il y a des livres qui vous plaisent, qui vous embarquent avec eux dans un univers fascinant et qui vous permettent de vraiment vous évader. Et puis, il y a des livres comme The Fault In Our Stars. Ceux qui vous font rire et pleurer, qui vous bouleversent jusqu'au point à penser à eux au lycée, lorsqu'on est avec des amis, qui nous dévastent et vous consument jusqu'à la dernière page. C'est définitivement le cas de ce magnifique ouvrage. Rien qu'en repensant à sa fabuleuse histoire, j'ai des papillons dans le ventre.
En lisant le résumé, on se doute que l'intrigue va nous toucher. Vous commencez à me connaître, j'ai des tendances un peu étranges, comme celle d'aimer les histoires atrocement tristes. Alors quand Marie m'a conseillé The Fault In Our Stars, j'ai vite compris que j'allais être bouleversé. Et mon sentiment s'est révélé exact. Ce roman m'a ébranlé au plus haut point. On passe du rire aux larmes en un claquement de doigt, on a sans cesse envie de rassure les héros, et on prend une énorme gifle à la fin du livre. Tout ce que j'aime.
Nous rencontrons deux protagonistes extraordinaires : Hazel et Augustus, tous deux atteints d'un cancer. J'ai envie de dire "Évidemment, ils vont se rencontrer. Évidemment, ils vont s'attacher l'un à l'autre. Évidemment, ils vont tomber amoureux. Et évidemment, il va leur arriver la chose la plus horrible du monde.", mais ce serait rendre affreusement justice au livre. Car oui, l'intrigue est exactement ça, mais également tellement plus. Tellement, tellement plus.
Tout d'abord, et peut-être que cela va paraître vraiment étrange, j'ai énormément ri pendant ma lecture. Hazel et Augustus possèdent un sens de l'humour franchement décalé, et une auto-dérision sur eux-mêmes et leurs maladies à toute épreuve. Leurs répliques sont sensationnelles et drôles, et on ne peut, grâce à celles-ci, que s'attacher à eux. Ils ne veulent sous aucun prétexte que leurs cancers ne prennent possession d'eux. Ils ne veulent pas qu'ils leurs dictent leurs vies. Ils veulent se battre. Toujours et encore. Pour vivre. Exister. Ne pas être oubliés.
Les personnages secondaires sont également marquants et hautement touchants. Les parents d'Hazel et Isaac, par exemple, sont aussi bien décris que les deux adolescents. Ils sont profonds, bruts, réels. On sent que l'auteur a vraiment travaillé son chef-d'œuvre. Tout y est parfait. D'ailleurs, John Green est vraiment un romancier exceptionnel. Sa plume est saisissante, haletante, prenante. On se perd dans chaque phrase, chaque tournure, chaque mot, chaque expression. Il parvient à nous faire sourire et à nous écrire des moments coup de poing quelques passages après. On passe par toutes les émotions possibles. Et qu'est-ce que c'est beau. J'en veux encore !
On s'amuse et on a les larmes aux yeux pendant premières deux cents pages, où tout se met en place. On apprend à découvrir pleinement Hazel et Augustus. Leurs failles, leurs faiblesses, leurs points forts, leur détermination à survivre malgré tout. Absolument tout. Et lorsqu'ils tombent amoureux, que la romance peut vraiment s'épanouir, c'est à ce moment précis que l'auteur décide de nous achever. Le coup de grâce est enfin donné.
Les cents dernières pages sont atroces. Aussi bien fascinantes qu'émouvantes. Notre moral connait alors une chute libre. C'est par la répétition de phrases frappantes et littéralement ravageuses que John Green rend son histoire encore plus renversante qu'elle ne l'était déjà. J'ai pleuré. Beaucoup. J'ai eu les yeux gonflés pendant de longues minutes. Cette horrible centaine de pages nous dévore et nous coupe le souffle. Ce n'est pas plus compliqué. Pourtant, je savais que j'allai avoir mal, que j'allai souffrir. Mais la peur n'évite pas le danger. J'ai donc plongé avec Hazel et Augustus dans un ouragan de sentiments annihilants. Ouaw. Juste ouaw.
Concernant la romance en elle-même, elle fait partie d'une des plus belles que j'ai jamais découvert. Nos deux fantastiques héros représentent tout l'un pour l'autre. Ils s'accrochent car ils savent pertinemment que la vie va horriblement les séparer. Alors ils profitent de chaque moment. Chaque seconde qui s'égraine est un pas de plus vers la conclusion de leurs existences. Ils décident d'écrire le dernier chapitre de leurs vies ensemble. Oh god. Comment ne pas succomber à cette histoire, sincèrement ?
En refermant The Fault In Our Stars, j'étais dans un état second. J'ai dû attendre un petit moment avant de pouvoir repenser normalement. J'avais le coeur qui battait à cent à l'heure, les idées confuses, l'esprit embué. Ce livre nous offre une très, très belle leçon de vie. On réalise qu'il y a des cas pires que les nôtres. Que la vie vaut la peine d'être vécue, malgré ses hauts et ses bas. Qu'il faut profiter de tout, à tout moment. Car d'un instant à l'autre, tout peut violemment basculer. Hazel et Augustus sont deux personnages qui resterons très certainement gravés dans ma mémoire pendant très longtemps, tout comme leur passionnante et frappante histoire. Merci à John Green pour avoir écrit un tel livre. Merci, merci, merci. Et, évidemment, merci à Marie pour me l'avoir conseillé. Je serais passé à côté d'un vrai trésor.

par Jordan
Covenant, Tome 0.5 : Démon Covenant, Tome 0.5 : Démon
Jennifer L. Armentrout   
Ce tome explique nous explique les aventures d'alex pendant ces trois ans hors du covenant ainsi que la prise en chasse d'alex par les demons a la fin de ce tome...
( qu'on retrouvera des le debut du tome 1)
Ce tome n'est pas indispensable a la comprehension du tome 1 (j'ai d'ailleurs lu le tome 1 avnt celui ci) mais il nous eclaire sur certain moment de sa caval.
Bref j'ai aimé ce court tome et je le conseil vivement :D
Covenant, Tome 4.5 : One and Only Covenant, Tome 4.5 : One and Only
Jennifer L. Armentrout   
J'ai adoré retrouver ces personnages quasi-principaux sous un autre angle et découvrir l'histoire qui les relies, mais la nouvelle était malheureusement trop courte pour vraiment l'apprécier. Bref, Daecon et Luke sont très attachants et je suis heureuse que l'auteure ait écrit une histoire à part pour eux deux. Une jolie histoire, soi dit en passant

par IceCherry
The Fill-In Boyfriend The Fill-In Boyfriend
Kasie West   
«I like it when you're not perfect.»

Je passais ma bibliothèque en revue pour le simple plaisir de le faire (parce que ouais, j'aime regarder ma propre bibliothèque... est-ce qu'on peut compter ça comme une forme de narcissisme ou d'arrogance, ou quelque chose dans le genre? Parce que, j'aime vraiment ma bibliothèque. Si c'était possible, je sortirais avec ma bibliothèque.

Et je vais arrêter de dire le mot bibliothèque avant de ne même plus être capable de le dire correctement.) Je disais donc... je regardais ma... gigantesque collection de livres quand je me suis dit qu'il faudrait peut-être que je me trouve un bouquin à lire et comme je suis aussi très nulle pour garder mes petites mains loin de ma PAL monstre (rien de bien mal à ça) et que The Fill-In Boyfriend me tentait depuis des mois bah... me voilà. (Oui, tout ça pour ça. Impressionnant, n'est-ce pas?)

Bref, c'est le deuxième roman que lis de Kasie West et je suis déjà prête à en découvrir un autre. Parce que la part de mon être qui se trouve être complètement, pathétiquement, et irrévocablement romantique n'est pas en mesure de résister à de telles histoires.

♥ C'est une histoire très simple et légèrement clichée mais carrément addictive et je n'ai pas pu faire autrement que l'adorer. Parfois quelques lectures toutes simples et légères font du bien, surtout avant la rentrée quand le stress des cours à la pelle vous revient.

On va donc suivre Gia qui est l'une des filles les plus populaires du lycée. Depuis quelques mois Gia sort avec Bradley et pour prouver à ses amies que ce dernier est bien réel puisqu'ils ont une relation à distance et que Bradley n'a jamais dénié à rencontrer ses copines, Gia prévoit de se rendre au bal du lycée avec Bradley. Sauf que sur le parking, Bradley largue Gia et se casse en la laissant désespérée à l'idée que son groupe de friends la prenne pour une menteuse...

Pas de chance.

Jusqu'à ce que ses yeux se posent sur un bel inconnu qui attend tranquillement dans sa voiture que le temps passe. Personne au lycée ne le connait et Gia va donc embarquer le jeune homme dans un drôle de mensonge... pour une soirée, il sera Bradley.

«"I can pay you."
He raised his eyebrows. "I'm sure there are services for that. Maybe you can try calling 1-800-HOOKERS or something?"
"You know the number well?"»

♥ La plume de Kasie West est le genre de plume qui me plait chez les auteurs de contemporains; simple mais avec une petite touche de quelque chose pour la rendre géniale. Kasie West a une plume légère et plutôt addictive, mais le mieux c'est que rien qu'avec ça, elle a réussi à jouer avec mes émotions comme avec des pantins.

♥ Passons aux personnages. Rien de complexe, rien de nouveau, mais comme je l'ai dit plus haut un cliché ou pas, quand c'est bien mis en place, mon pauvre petit cœur ne peut résister. En clair, les personnages m'ont plu. *tada*

Gia a beau être une fille populaire, n'allez pas tout-de-suite vous imaginer que c'est une peste. Elle est accro aux réseaux sociaux et elle a déjà fait du tord à certaines personnes sans véritablement s'en rendre compte. OK. Mais c'est un personnage qui évolue et auquel je me suis attachée, je l'ai bien aimé.

Fill-in-Bradley (aka Hayden) est adorable. Vous m'avez perdue. J'ai des cœurs dans les yeux. Je crois que chaque fille qui se respecte devrait avoir son propre fill-in-Bradley. ;)

Bec est l'amour de ma vie. J'adore cette fille. Elle n'a pas la langue dans sa poche et dit ce qu'elle pense. Elle est féroce mais aussi adorable et c'est une amie géniale. (Je veux une Bec aussi!!!)

Certains des personnages secondaires m'ont plu. Comme Nate, par exemple. Certains m'ont donné envie de leur arracher les yeux et de les manger. (Ouais c'est dégueu.) Comme Drew, ou encore Jules. (Faites attention à vos yeux les gars!)

♥ Je n'ai rien de spéciale à dire sur la romance, hormis le fait que je l'ai apprécié comme on apprécie un film pop-corn qu'on a déjà vu un million de fois. Je savais comment ça allait se finir, je savais que c'était comme un plaisir coupable, mais j'y ai mis tout mon cœur.

♥ J'ai plus de choses à dire concernant les amitiés dans The Fill-In Boyfriend.

Le groupe d'amies avec lequel Gia passe le plus clair de son temps, les populaires, m'ont tapées sur le système. Jules, en particulier, qui cherche vraiment la petite bête. J'aurais été à la place de Gia, je l'aurais frappé sérieusement. Mais je ne suis pas populaire et pas à la place de Gia... cela dit, je l'aurais quand-même frapper avec plaisir.

Quant aux deux autres dont j'admets avoir oublié les prénoms, elles ne sont pas méchantes et de manière globale je pourrais presque les décrire comme de bonnes amies envers Gia. Mais elles m'ont déçues. Je trouve ça idiot de ne pas essayer de comprendre le pourquoi du comment et de juste partir faire la gueule dans son coin... enfin, si vous avez lu ce livre, vous comprenez sûrement ce que je veux dire. Leur réaction face aux mensonges de Gia m'a déçue parce que je pense qu'elles auraient pu essayer de comprendre.

Pour finir sur une bonne note, j'ai adoré la relation entre Bec et Gia. Au début, elles ne sont pas amies et n'appartiennent clairement pas au même cercle mais grâce à Fill-In-Bradley, les deux filles (puisque que Bec est la sœur de FIB -ouais, FIB, ahahah-) vont être menées à se fréquenter et vont devenir amies. Plus ou moins difficilement, puisqu'il semblerait que Bec est le même genre de rabat-joie que moi (parfois).

En tout cas, j'ai adoré l'évolution de leur amitié et leur relation en générale. Même quand Bec pouvait à peine voir Gia en peinture, j'étais déjà sous le charme. ^^

♥ En conclusion, plus ça va plus je me dis que je vais vraiment finir ma vie seule. Ma liste de qualités chez un mec est bien trop longue pour que qui que ce soit y convienne. Maintenant, si vous voulez bien m'excuser, je vais aller pleurer sur mon sort et me torturer un peu plus en allant regarder une comédie romantique...

«Mocking someone else to make us seem deep or intelligent only proves the exact opposite.»

https://theblacksunshineblog.wordpress.com/2017/09/01/the-fill-in-boyfriend-kasie-west/

par Sheo
The Distance Between Us The Distance Between Us
Kasie West   
«Feelings can be the most costly thing in the universe.»

(Ceci sera une courte review parce que honnêtement, je n'ai pas grand-chose à dire.)

Je crois que quand j'en aurais fini avec Kasie West, je vais avoir un manque d'amour gros comme une maison.

OK, je l'admets. Les histoires de mecs riches qui tombent amoureux de filles pauvres, en plus d'être très cliché c'est pas du tout ma tasse de thé. Donc, je ne donnais pas cher de celui-ci.

ET POURTANT.

Je ne sais pas si je dois mettre ça sur le compte d'un total besoin de romance ces derniers jours ou sur le talent de Kasie West mais je me suis retrouvée sur le cul quand j'ai réalisé que j'étais en train d'adorer ce bouquin.

◊ Money can't buy a good first impression.

Susan a été larguée par son petit-ami lorsque celui-ci a appris qu'elle était enceinte de Caymen. (Un petit-ami immensément riche, bien-sûr.) Depuis elle a une dent contre les riches et a élevée sa fille dans cette optique-là. Alors quand Xander, beau et riche, débarque dans le magasin de poupées de sa mère, Caymen sait déjà qu'elle n'a aucune envie de le connaître.

Jusqu'au jour où sans prévenir, les deux adolescents commencent à se voir régulièrement via des journées qu'ils organisent pour essayer de trouver quel métier ils ont envie d'exercer. En apprenant à connaître Xander, Caymen découvre que le fait qu'il soit riche ne signifie pas forcément que leur histoire doit se passer comme celle de ses parents. (Maintenant, il faut convaincre maman.)

"I wonder why some people seem to be born knowing what they want to do with their lives and others - mostly me - have no idea."

OK, je vais le dire. Kasie West est le genre d'auteur qui réussi à vous faire vous sentir spécial juste en écrivant une histoire qui aux premiers abords ne vend rien de nouveau. Je ne sais pas comment l'expliquer, mais cette auteure a du talent, c'est clair.

(Si vous n'avez pas encore lu On The Fence, je vous conseille de lire The Distance Between Us avant de justement lire On The Fence. Parce que les deux histoires se déroulent dans la même ville et chronologiquement parlant, TDBU se déroule avant OTF. Voilà!)

◊ Les personnages sont attachants. Un mélange entre clichés et réalistes que maîtrise Kasie West à la perfection. Selon les situations, il est même très facile de s'identifier aux personnages.

♦ J'ai adoré Caymen. Elle est géniale. C'est un personnage attachant du début à la fin. Mais ce qui m'a vraiment plu, c'est son humour. Caymen possède un talent inné pour le sarcasme. She's exceptionally good at sarcasm. (Comprendra qui pourra.) ;)

"Your name. Caymen. Like the Cayman Islands. Is that your moms favorite place to visit or something?"
"No, it's her third favorite place. I have an older brother named Paris and an older sister named Sydney."
"Wow." He opens the bag, takes out a muffin, and hands it to me. The top glistens with sprinkled sugar. "Really?"
I gently unwrap it. "No."

♦ Xander est riche. Dans le genre très riche. Mais il est surtout super mignon. Au début, j'avais un peu peur qu'il soit le genre de gars riche qui prend tout le monde de haut mais il s'est rapidement révélé que Kasie West est au courant que ça n'est absolument pas craquant un mec qui se prend pour un dieu (ou un truc dans le genre).

Verdict, Xander Spence est (riche) méga craquant.

Concernant les personnages secondaires, j'ai beaucoup aimé Skye qui refera de petites apparitions dans On The Fence, et Henry. Cela dit, je n'ai pas vraiment su apprécier Mason. Je trouvais qu'il faisait tâche dans l'histoire. Sorry.

◊ J'ai bien aimé la romance entre Xander et Cayment. Tout simplement parce qu'avant toute chose, il y a une réelle alchimie entre les deux personnages. De plus, ils ne tombent pas immédiatement fous amoureux l'un de l'autre. Leur romance se développe tranquillement mais sûrement, et c'est efficace.

Je les ai tellement adoré ensemble que je serais capable d'écrire Caymen + Xander = ♥ comme une gamine de six ans un peu partout... ^^

"Caymen?"
"Yes?"
"You look terrified. Does this scare you?"
"More than anything."
"Why?"
"Because I didn’t bring my mints."
"And now the real answer . . ."
"Because I’m afraid that once you catch me, the game’s over."

◊ En conclusion, The Distance Between Us vaut clairement plus que ce je lui donnais avant de me lancer. J'ai passé un super moment avec cette romance contemporaine, tellement que c'en était presque trop court à mon goût.

Parfait pour finir l'été.

«[...] knowing about someone doesn't equate to knowing them.»

https://theblacksunshineblog.wordpress.com/2017/09/04/the-distance-between-us-kasie-west/

par Sheo
My Happily Ever After, Tome 3 : Love on the road My Happily Ever After, Tome 3 : Love on the road
Lina Hope   
Mon livre préféré !!!!!!! Sans aucun doutes !!!!!
Avec notre célèbre Mélody, Caleb son chéri et Austin, mon coup de cœur numéro 1 dans les personnages masculin de la série.
Ce livre qui parle de road trip, d'amour, de voyages, de passé, d'album et d'étoiles m'a fait voyager tellement que maintenant, je rêve de m'installer à New-York et de faire un road trip dans les états d'Amériques ! Je vous jure ce livre est génial !
Il est à la fois un livre de réconfort mais aussi un livre de partage, de connaissances et de remises en causes. D'une certaines façon, je pense que Lina chercher à nous faire passer un message dans ses lignes. Je ne sais pas encore quoi, mais je le sens...
Melody est de loin mon personnage préférer avec Sonny et Stella. Elle est à la fois le soleil comme la tornade. La nuit comme le jour. Le soleil comme les étoiles. Elle est vraiment une fille que l'on aimerait vraiment avoir comme amie.
Caleb n'est pas vraiment l'un de mes plus gros coup de cœur de cette série. J'avoue que moi, j'était pour le Mélaustin. Mais il m'a fait craquer pour sa passion pour les étoiles et la façon de mettre ses souvenirs sur les converses de sa tornade. Mais voilà ce n'est pas mon préférer.
Austin, son cousin, est de LOIN mon plus gros coup de cœur. Si il existait dans la vrai vie, j'en saurait déjà tomber amoureuse depuis longtemps. Et moi je n'aurais pas résister, contrairement à Mélody. Il est sexy, sensible, dangereux, mauvais, joueur, attachant, chiant, drôle et incroyablement mignon. Avec ses yeux vert et tout... Je vous jure, moi je fond ! En plus à la fin, il part en road trip avec une certaine Solaris que, je sais pas pourquoi, je kiffe déjà !
J'aimerais trop qu'il y est un tome sur eux ou alors un livre hors série sur eux, car j'avoue que je ship ce couple fait de soleil.
Ce livre est mon plus GROS coup de cœur de cette série et je ne regrette pas de l'avoir lu et d'avoir suivie Lina dans ses histoires !
Ramsay Ramsay
Mia Sheridan   
Mia Sheridan me coupe le souffle chaque fois avec chacune des histoires qu'elle écrit. Une fois de plus avec Ramsay, elle a sue créer quelque chose de beau, touchant, sexy, déchirant, émotif & captivant. Sa plume est toujours d'une fluidité et d'une profondeur ce qui rend le tout tellement agréable & captivant à lire. Elle est une auteur de talent et chaque fois que je prends un livre de Mia Sheridan, je me perds entre les pages, je me laisse emporter par la romance et l'univers beau & unique qu'elle créer chaque fois. Ramsay en est la preuve car une fois de plus j'ai succomber au charme.

Ramsay est une histoire où parfois la ligne entre l'amour et la haine est très fine. C'est d'abord et avant tout une histoire de seconde chance, de force, de regret et de comprendre le pouvoir du pardon. Ramsay c'est tout ça mais bien plus encore, c'est une histoire d'amour, d'amitié et c'est magnifique. Les personnages sont intéressants, beaux et différents l'un de l'autre. Ils nous offres de beaux moments touchants. Avec cette romance j'ai ris, j'ai eu le cœur serrer, j’ai souris, je me suis fâcher, j'ai eu des papillons dans le ventre et j'ai adoré. Une lecture apprécier de la première à la dernière pages.

Mia Sheridan est l'une de mes auteurs préférés qui avec chaque livre m'impressionne chaque fois. Chaque histoire est unique et touchante. Ramsay comme les autres a prit une belle petite place dans mon cœur. Ce n'est pas mon préférer de Mia Sheridan mais il se classe dans ma Pal D'or haut la main.

par Marieno89