Livres
594 580
Membres
672 139

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par summeraws 2022-02-04T01:12:18+01:00

« — Vous m’avez demandé comment je sais où est votre père, déclara t-il. Je crois que le mieux, pour l’instant, ce serait simplement de considérer que je sais tout.

Sa voix aurait pu être agréable à entendre, s’il avait tenu un autre discours.

— Oh, un garçon qui croit tout savoir ! marmonnai-je. Original. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par summeraws 2022-02-04T01:17:02+01:00

« — Quelles sont tes intentions vis-à-vis de ma soeur? lui demandai-je

Nash parut trouver ma question amusante.

— Quelles sont tes intentions vis-à-vis de Jameson? »

Afficher en entier
Extrait ajouté par summeraws 2022-02-04T01:15:04+01:00

— La vie entière n’est qu’un jeu, Avery Grambs. La seule chose qu’on doit décider, c’est si on joue pour gagner.

Afficher en entier

— Ta mère a essayé de Spoiler(cliquez pour révéler)me tuer.

— Ma mère est une femme compliquée, reconnut Grayson. Mais c’est la famille.

Afficher en entier

Dans la vie, on peut suivre les règles, ou inventer les siennes. Personnellement, je sais ce que je préfère, Héritiere.

(Jameson)

Afficher en entier
Extrait ajouté par summeraws 2022-02-04T01:13:01+01:00

— Croyez-en mon expérience : ne donnez jamais votre coeur à un Hawthorne.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Cristaleyes 2022-01-19T12:58:09+01:00

"Si ce gentleman essaie de poser un doigt sur elle, je peux vous garantir que mon frère se fera un plaisir de le lui enlever."

Je ne savais pas trop s'il parlait d'enlever le doigt du corps de Libby - ou de la main de Drake.

Afficher en entier

Grayson avait consacré une année entière à se préparer pour diriger cette fondation. Ses photos ornaient le hall.

Mais c’est moi que son grand-père a choisie.

– Je suis…

– Ne me dites pas que vous êtes désolée, me coupa Grayson, qui contempla le mur encore un moment, puis s’adressa à moi : Ne soyez pas désolée, mademoiselle Grambs. Soyez à la hauteur, c’est tout.

Afficher en entier

- Vous jouez ? lui demandai-je.

Mamie grogna.

- Quand j'étais plus jeune. Ca m'a valu un peu trop de succès, et mon mari m'a cassé les doigts. Je n'ai plus jamais rejoué depuis.

Sa manière de raconter cela - sans détours et sans émotion - était presque aussi troublante que ses paroles.

- C'est horrible ! m'exclamai-je.

Mamie contempla le piano, puis sa vieille main noueuse et fripée. Elle releva le menton et se tourna vers les grandes fenêtres.

- Il a eu un accident tragique peu de temps après.

Formulé comme ça, cela donnait la fâcheuse impression qu'elle avait arrangé elle-même l'accident en question.

Afficher en entier

- Il doit y avoir des milliers d'ouvrages ici.

Vu la taille de cette bibliothèque, si nous devions examiner chaque volume un à un...

- On risque d'en avoir pour des heures, dis-je.

Jameson me sourit. A pleine dents, cette fois.

- Ne sois pas ridicule, Héritière. On risque d'en avoir pour des jours.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode