Livres
462 087
Membres
418 997

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Edith972 2014-02-11T20:59:30+01:00

Le monde n'est ni joyeux ni cruel. Il est simplement aléatoire, des particules qui s'entrechoquent, des substances chimiques qui se mélangent et interagissent.

Aucun ordre à proprement parler. Le mal n'est pas voué à l'anathème, les justes ne seront pas épargnés.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Classalchimist 2017-05-25T13:09:15+02:00

Derrière lui - ça je ne l'oublierai jamais - se tenait Emma, la tête basse. Moi, couverte de sang, je ne regardais pas cette espèce de taré avec ses poings serrés, je regardais son autre victime. Sa véritable victime, probablement.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Papillotte34 2014-11-19T15:33:51+01:00

Les bonnes choses sont tellement éphémères, tellement ténues qu'un simple souffle d'air suffit à les détruire.

Afficher en entier
Extrait ajouté par phinou 2013-01-22T23:43:34+01:00

<< Un garçon a de si mauvaises notes en maths que ses parents décident de l'envoyer dans une école catholique. Sur son premier bulletin, ils découvrent, stupéfaits, que leur fils a récolté uniquement des A. Interrogé, il répond : "Quand je suis allé dans la chapelle et que j'ai vu ce gars cloué sur un signe plus, j'ai compris qu'ils ne rigolaient pas. >>

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-05-09T20:14:07+02:00

Et tant pis pour les conséquences. Il a cherché des yeux le fantôme de Stephen McGrath. Souvent, Stephen était assis sur le tabouret d’à côté. Mais aujourd’hui, il n’était pas là. Parfait. Matt ne savait pas boire, il en était conscient. Il ne tenait pas bien l’alcool. Déjà, il était passablement bourré. L’essentiel, évidemment, était de savoir s’arrêter à temps – de savourer la sensation d’ivresse sans en payer les frais. Cette frontière-là, beaucoup de gens tentaient de la délimiter. Et la franchissaient plus souvent que de raison. Ce soir, la frontière, il s’en fichait

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-05-09T20:14:01+02:00

Il commençait à se sentir mieux. Ou, pour formuler ça différemment, il commençait à ressentir moins. Ses yeux ont pivoté lentement de gauche à droite. Comme presque partout ailleurs, il avait l’impression de n’être pas à sa place, sorte d’espion en territoire ennemi. Il n’était plus à l’aise nulle part, ni dans son ancien monde, plus doux, ni dans le nouveau, le dur. Du coup, il se tenait à cheval entre les deux. À vrai dire, il ne se sentait bien – c’était ça, le plus pathétique – qu’avec Olivia. Que le diable l’emporte. Un troisième verre dans le gosier. Ça s’est mis à bourdonner à la base de son crâne. Regardez-moi ça, l’homme, le vrai, en train de se biturer. Déjà, il se sentait un peu flageolant. C’était le but du jeu. Pour se libérer. Pas définitivement, non. Il ne cherchait pas à noyer son cafard. Il le repoussait, juste une soirée de plus, jusqu’à ce qu’Olivia rentre et lui explique ce qu’elle faisait dans une chambre de motel avec un autre mec, pourquoi elle lui avait menti, comment ce type avait su qu’il lui avait parlé des photos. Des petites choses de ce style

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-05-09T20:13:53+02:00

Avant son séjour en prison, Matt n’aurait jamais fréquenté un tel bouge. Aujourd’hui, il aimait les ambiances glauques. Allez savoir pourquoi. Ici, les hommes étaient grands, à la musculature mal définie. L’automne et l’hiver, ils portaient des chemises en flanelle ; au printemps et en été, des tee-shirts qui faisaient ressortir leur bedaine. Et ils ne quittaient pas leur jean de toute l’année. Les bagarres étaient rares, toutefois, mieux valait ne pas entrer là-dedans si on ne savait pas utiliser ses poings

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-05-09T20:13:43+02:00

Matt a froncé les sourcils. La page d’accueil comportait un avertissement déconseillant aux mineurs d’aller plus loin. Il a cliqué sur l’icône « Entrer ». Les images qui sont apparues étaient, comme on pouvait s’y attendre, suggestives. Stripper-Fandom était un site d’» évaluation » pour... ... pour des strip-teaseuses ? Matt a secoué la tête. Se trouvaient là quantité d’onglets de femmes aux seins nus. Il a cliqué sur l’un d’eux. Chacune des filles avait droit à sa bio : « Bunny a débuté sa carrière de danseuse exotique à Atlantic City mais ses chorégraphies impressionnantes et ses tenues moulantes lui ont très vite valu la célébrité et l’installation à Vegas. “J’adore vivre ici ! Et j’adore les hommes riches !” La spécialité de Bunny est de porter des oreilles de lapin et de sautiller en dansant autour de la barre... » Matt a cliqué sur le lien. Une adresse e-mail est apparue, au cas où l’on aurait envie de contacter Bunny et de demander les tarifs d’une audience privée. C’était écrit tel quel – « audience privée ». Comme si Bunny avait été le pape

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-05-09T20:13:34+02:00

Éliminer les cookies serait beaucoup trop visible. En inspectant Explorer, il a trouvé le dossier contenant les cookies. Il y en avait des tonnes. Il a cliqué sur le bouton « Date » pour les classer par ordre chronologique. Son regard a parcouru la liste. La plupart d’entre eux lui étaient familiers —Google, OfficeMax, Shutterfly –, mais il en a trouvé deux qu’il ne connaissait pas. Il les a notés et, après avoir réduit la fenêtre Explorer, est retourné sur le Net. Il a tapé la première adresse et appuyé sur la touche « Retour ». C’était le Nevada Sun News, un journal qui exigeait un code d’accès pour pouvoir consulter ses archives en ligne, dont le siège était situé à Las Vegas. Matt a jeté un œil sur le « profil personnel ». Olivia s’était inscrite sous un faux nom en donnant une adresse e-mail bidon. Jusque-là, rien d’étonnant. Ils le faisaient tous les deux, pour échapper aux courriers indésirables et protéger leur vie privée. Que cherchait-elle ? Allez donc savoir. C’était peut-être étrange, mais la seconde adresse Internet l’était encore plus

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-05-09T20:13:28+02:00

Ils avaient fini par s’offrir une connexion par câble, si bien qu’une poignée de secondes plus tard, il était sur le Net. Il connaissait le mot de passe d’Olivia – jamais il n’aurait imaginé s’en servir de la sorte. Il a ouvert sa boîte aux lettres et consulté ses e-mails. Les nouveaux messages étaient sans surprise. Il a essayé les anciens. La boîte de réception était vide. Il est allé voir dans le dossier « Messages envoyés ». Pareil, tout avait été effacé. Il a cliqué sur « Messages supprimés ». Ce dossier-là aussi avait été vidé. Il est allé dans l’« Historique » du moteur de recherche, espérant découvrir sur quels sites Olivia avait surfé récemment. Là non plus, il n’y avait rien. Matt s’est redressé. La conclusion était évidente : Olivia effaçait toutes les traces. Et la question qui se posait en toute logique était : pourquoi ? Il restait encore un domaine à explorer : les cookies

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode