Livres
600 446
Membres
683 881

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Inquiétudes



Description ajoutée par jacquestimmer 2022-02-27T11:47:35+01:00

Résumé

Un recueil de six nouvelles du genre fantastique et science-fiction, une surprenante balade entre réalité et imaginaire qui ne vous laissera pas indifférent. Avec quelques idées innovantes aussi, comme prétextes à philosopher sur divers sujets très actuels. L’intrigue est bien là à chaque fois, attise la curiosité, et l’on avale les pages d’une traite pour en découvrir la fin.

Les nouvelles sont courtes, bien rythmées, ludiques, d’une écriture fluide et agréable, ainsi que teintée d’un humour subtil. Elles vous emmènent là où l’on ne s’y attend pas, sinon vers une chute à chaque fois pleine de surprise, à contre-pied de l’idée première, et qui laisse songeur un bon moment.

Quatrième de couverture :

« Soudain l’obscurité, un homme ne retrouve plus sa chambre. Cet autre défie le hasard, et l’adversaire se montre plutôt coriace. Pourquoi diable le petit Dhjorn n’aime-t-il plus les beignets aux Laemurs ? Et tandis que l’enquête progresse dans l’entreprise, le mystère s’épaissit autour du remède de la maladie d’Alzheimer. Ici, un monde symétrique au temps, où l’on se souviendrait autant de notre futur que du passé. Oh ! Sommes-nous à ce point seuls dans l’Univers ? »

Au fil des intrigues de ces six nouvelles, à la frontière parfois ténue entre fantastique et science-fiction, nos héros, victimes bien malgré eux, tentent désespérément de se défaire de leur pesante inquiétude. Jusqu’à nous la transmettre bien au-delà du récit !

Oseriez-vous les rejoindre ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 8 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Fanfan_Do 2020-07-03T19:31:33+02:00

Il comprit, mais trop tard, que plusieurs de ceux qu'il considérait comme ses écrivains préférés du crime n'étaient en réalité que des meurtriers déguisés, de véritables malades mentaux pour lesquels l'écriture constituait la seule thérapie envisageable et l'unique rempart contre le passage à l'acte.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par JeanPierreMabille 2021-04-22T22:55:53+02:00

Nul besoin de personnages bizarres affublés d'antennes et de pouvoirs surnaturels. C'est vous, c'est moi que Jacques Timmermans met en scène dans ce recueil de six nouvelles étonnantes.

Avec un humour décapant et une imagination sans bornes, l'auteur nous attend entre les portes de deux mondes : humains d'une Terre que nous n'habiterions pas ; extraterrestres qui ignorerions où se situe notre planète. Ces situations singulières ne relèvent cependant pas du hasard, à moins que celui-ci ne soit prémédité. Comment mettre en doute les preuves scientifiques avancées ?

On ne revient pas intègre de cette lecture. C'est comme si, pendant que nous tournions les pages, le temps s'était écoulé à l'envers.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par JMDV 2020-09-05T15:45:30+02:00
Or

Un bien bel ouvrage ma foi, avec quelques idées innovantes. Dans une science-fiction où tout a déjà été écrit, c’est un exploit.

Le ton est donné dès les premières pages. On entre de suite dans le vif du sujet, ce sont des nouvelles tout de même ! Mais sans tambour ni trompette, ce n’est pas le genre de la maison. Le style est propre, posé, j’aurais aimé dire « feutré », dans le sens où le lecteur n’est jamais malmené, tout s’enchaîne, la lecture est confortable. Les mots sont bien choisis, les effets modérés et à leur place, sans en rajouter. Dès le début de chaque histoire, l’intrigue est là et on sait qu’on avalera les pages d’une traite pour en découvrir la fin. Celle-ci arrive chaque fois à point. En accord avec le début et le confort de la lecture, ici pas de chute abyssale pour nous prendre à contre-pied, mais des dénouements bien amenés avec juste ce qu’il faut de surprise pour provoquer un sourire de satisfaction.

Des nouvelles agréables, plaisantes, qui agrémenteront merveilleusement une pause au salon avec le café et les biscuits.

Dans la musique, tout n’est pas rock’n’roll, il y a les ballades aussi.

Dans la science-fiction, c’est la même chose.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fanfan_Do 2020-07-03T19:29:47+02:00
Or

1- LE CRIME PARFAIT :

Voilà une nouvelle dans laquelle on accompagne un tueur en série... qui tue pour ne pas s'ennuyer et parce que c'est son seul plaisir dans la vie, où d'ailleurs il excelle. Seulement, il va tomber sur un os, et quel os !.. une spirale !!!

C'est drôle et léger mais pas que !.. l'auteur joue avec les codes du genre , je me suis beaucoup amusée !

2- DÉJÀ VU ÇA QUELQUE PART :

Il était deux fois...

Ça se passe ailleurs, à un autre moment et c'est le genre de situation à faire vaciller la raison. À moins que...

Deux personnages un tantinet azimutés débattent sur le sens du temps, et puis... JUBILATOIRE !!!

3- L'EXTRATERRESTRE :

Un repas de famille avec tout ce qu'on peut y trouver d'agréable et de lourdingue aussi, une conversation, un parallèle avec qui nous sommes et comment nous agissons.

La chute est délicieuse.

4- IL Y EUT UN SOIR,

IL Y EUT UN MATIN :

Une histoire étrangement onirique... tout est ouaté, feutré.

5- ENQUÊTE EN R&D :

Les mystères de la recherches... et des relations humaines, et inhumaines.

Et en même temps ça parle de quelque chose qui interroge, surtout depuis quelques années, les labos et le profit, la médecine et le fric.

6- BON ANNIVERSAIRE :

Quand les hommes se prennent pour Dieu. J'adore !!!!! Quoi que ...

J'ai vraiment aimé les sujets traités et adoré la façon dont c'était fait, notamment avec un humour très subtil.

Bien sûr j'ai eu des préférences... et puis ces nouvelles m'ont fait voyager, dans un temps qui n'est pas maintenant, dans des périodes à venir. Ou pas...

Et les chutes !..

J'ai vraiment passé d'excellents moment à cette lecture !

Je continue de constater qu'il y a vraiment des talents chez les auteur auto-édités !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par regi80 2020-06-24T15:30:17+02:00
Or

Jacques Timmerans nous offre ici un premier recueil de nouvelles « Inquiétudes » dont le sous-titre indique sobrement « Nouvelles fantastiques et de Science-Fiction ».

Je pourrais dire qu’il s’agit d’une franche réussite et briser là. Mais ce serait une déloyauté vis-à-vis du lecteur et de l’auteur.

La première chose qui frappe chez Jacques Timmermans, c’est le style. Il est soigné et fluide. L’atmosphère qui règne dans ses récits est toujours bien adapté au récit. Le choix des mots, l’agence des phrases. C’est là un travail soigné ce qui change de certains textes écrits parfois à l’emporte-pièce.

Les personnages ne sont pas des silhouettes, ils ont une profondeur et ne sont ni des héros aux yeux clairs devant une innommable horreur, soit des pauvres types englués dans un piège qui va les détruire. Et ceci que le type soit chercheur, bourgeois, mélomane contrarié…

« Le crime parfait » pourrait être sous-titré « ou comment mettre le frein à une prometteuse carrière de serial killer ».

C’est à la fois inquiétant et plein d’humour noir. Les portraits (celui du meurtrier et de la terrifiante emmerdeuse) . La séquence du meurtre sans fin est pleine de cocasserie.

« « Déjà vu çà quelque part » relève à la fois des deux genres précités. C’est l’un des grands moments du livre. On se croit presque de « la Quatrième Dimension ». C’est tout juste si en le lisant, je n’entendais pas la petite musique accompagnant cette série. Sinon, on pourrait se croire dans une nouvelle que Philippe Dick n’aurait pas renié. Il y a une paranoïa manifeste, notamment envers le le rôle inquiétant d’une entreprise qui et la loi. Et la chute est imparable… Et le portrait des deux principaux personnages est très bien vu, notamment celui de l’expert, au bord de la folie maniaque.

« L’extraterrestre » nous fait assister à une réunion de famille trop réaliste pour être vrai. Cette fois-ci tous les personnages répondent à des archétypes. Mais le portrait et la mise en situation est tellement réussie que le lecteur aura certainement déjà mis une tête sur chacun des membres de cette famille comme tant d’autres. Avec cet humour q ne quitte pas un instant le ton de ce conte, l’auteur nous emmène là aussi à une chute inattendue.

Avec « Il y eut un soir, il y eut un matin », l’auteur bascule dans l’horreur et le fantastique pur. L’angoisse monte peu à peu et l’on finit par souffrir autant que le héros perdu. U vrai plaisir de peur.

« Enquête en R&D » suit au début la sente du polar pour nous emmener vers une conclusion stupéfiante. Mais l’important n’est pas là ; La déambulation du héros dans les couloirs de cet entreprise tellement déshumanisée et ordinaire prend des allures d’odyssée ou les monstres ne seraient pas des vampires mais ceux ordinaires et bien plus terrifiants des collègues et petits chefs.

Une histoire véritablement glaçante, la meilleure de ce livre…

« Bon anniversaire » prend l’allure d’un mini space-opéra dont je vous laisserai apprécier la chute très inattendue. Je vous laisse apprécier le traitement que réserve Jacques Timmermans aux responsables de tout poil. On est ici assez proche de Robert Sheckley.

Un conseil, procurez -vous ce livre à la sobre, mais réussie couverture et dégustez-le. Retournez-y aussi. On trouve encore des choses à en retirer bien après.

Afficher en entier

Date de sortie

Inquiétudes

  • France : 2019-08-27 (Français)

Activité récente

JMDV l'ajoute dans sa biblio or
2020-09-05T15:47:54+02:00
regi80 l'ajoute dans sa biblio or
2020-06-24T15:28:45+02:00

Les chiffres

lecteurs 8
Commentaires 4
extraits 5
Evaluations 2
Note globale 9.5 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode