Livres
458 200
Membres
411 075

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Je me sens coincée, collée au siège. Comme si mes poumons étaient collés ensemble. Je réussirai à calmer les sanglots mais soudain je hochais, des larmes se répandant discrètement sur mes joues. "Je veux _Je veux aller à la mai-maison_"

"Tu rentres chez toi", dit-il, toujours souriant. "C’est le but."

Et puis_

"Papa."

Je regarde le son de sa voix. Si calme et sérieux. C’est le garçon aux yeux verts. M. Anderson, je sais, c’est son père.

"Elle est effrayée", dit le garçon. Et même s’il parle à son père, il me regarde. "Elle est vraiment effrayée."

"Effrayée?" M. Anderson nous regarde chacun, puis encore. "Y'a t'il de quoi avoir peur ?"

Je frotte sur mon visage. Essayer d'arrêter les larmes et échouer.

"Quel est son nom ?" demande le garçon. Il me fixe encore, et cette fois, je regarde en arrière. Il y a quelque chose dans ses yeux, quelque chose qui me fait me sentir en sécurité.

« C’est Juliette », dit M. Anderson, et il me regarde.

"Tragique"_il soupire_"comme son homonyme."

Afficher en entier

Je suis assise sur une chaise orange dans le couloir d’un immeuble faiblement éclairé. La chaise est faite de plastique bon marché, ses bords grossiers et inachevés. Le sol est un linoléum brillant qui colle occasionnellement aux semelles de mes chaussures. Je sais que j’ai respiré trop fort, mais je ne peux pas m’en empêcher. Je m’assois sur mes mains et je balance mes jambes sous mon siège.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode