Livres
458 555
Membres
412 162

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Intégrale Sexy Rubgy



Description ajoutée par XXXholic 2018-02-08T07:00:15+01:00

Résumé

Découvrez une équipe 100 % rugby et 100 % sexy ! HQN a sélectionné pour vous les meilleurs joueurs pour un match tout en émotion et en passion… Êtes-vous prêts à entrer dans la mêlée ?

A un stade du plaisir, Valéry K. Baran

Pour ton bien, Emily Blaine

L’enfer est pavé de beaux apollons…

Délicieuse dépendance, Eve Borelli

Amour, rugby et erreur de plaquage

Rencontre à la 3ème mi-temps, Cléo Buchheim

L’amour nous plaque au sol quand on s’y attend le moins !

Attraction immédiate, Barbara Katts

Et si, derrière les muscles du rugbyman, se cachait l’amour de votre vie ?

Un vrai Dieu du stade, David Lange

Mission : assister au shooting du calendrier Des hommes d’acier. Difficulté : ne pas baver devant ces modèles si sensuels...

Prends-moi à l’essai, Louisa Méonis

Qui a dit que les rugbymen n’étaient pas romantiques ?

Le match de sa vie, Gilles Milo-Vacéri

Le plus grand match de sa vie ne se joue pas sur le terrain…

Mêlée à deux, Angéla Morelli

7 rugbymen. 15 jours. Une maison.

Afficher en entier

Classement en biblio - 11 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Schneeleopard 2018-02-27T12:12:49+01:00

Josh pénétra dans les vestiaires, comme ivre. Il n’adressa pas de regard à ses coéquipiers, n’interrompit pas son avancée lorsqu’il heurta des épaules, n’écouta aucune des interpellations qu’il provoqua. Il chercha sa serviette, son savon, l’isolement des parois de carrelage sombre où les sons se muent en résonnements.

Là, il se débarrassa de ses vêtements dans un coin, s’avança sous la douche, tourna le robinet, et laissa couler l’eau sur son crâne. Glacées dans un premier temps, les gouttes martelèrent son cuir chevelu, se déversant sur ses oreilles, sa nuque, son cou et les mains qu’il avait posées contre le mur.

Longuement, il resta immobile, bras tendus et tête penchée en avant. Son corps tremblait d’épuisement mais le chaos dans sa tête ne se dissipait pas, ne s’engourdissait pas, s’accrochait à lui, s’engouffrait plus loin, comme pour le ruiner de l’intérieur. Puis la douche devint brûlante, brasier, et il recula la tête. Il ne régla le jet que pour le rendre le plus fort et le plus chaud qu’il pouvait le supporter. Enfin, il glissa les épaules sous l’eau et la laissa s’écouler à pleine puissance sur ses muscles usés, sur ses hématomes, sur ses contusions et sur la plaie encore douloureuse de son arcade sourcilière. Il releva même la tête pour la ressentir plus intensément sur son visage, comme si elle pouvait le laver, autant intérieurement qu’extérieurement.

En vain.

L’eau fit rougir sa peau nue, la décapant, imprégnant l’atmosphère de buée et le coupant du monde, remplaçant la réalité par un nuage liquide dans lequel rien ne pouvait le toucher, ni même l’atteindre. Au-delà, du côté du vestiaire, seul un brouhaha lui parvenait : des rires, des cris de joie, toute une liesse qui lui était lointaine. En d’autres temps, il aurait aimé partager avec ses camarades leur plaisir d’avoir gagné, mais même cet autre temps-là lui semblait désormais bien loin.

Il ne releva pas la tête lorsque d’autres joueurs entrèrent, ne les regarda pas, ne leur répondit pas. Il se contenta de laisser sa peau brûler, à défaut des pensées. Si seulement elles avaient pu cramer... Il attendit, la tête ailleurs, le cœur ailleurs, l’âme ailleurs, tout en lui compressé sous cette eau au pouvoir de laver et d’emporter, mais qui n’emmenait rien avec elle. Juste la brûlure sur sa peau. Juste le long écoulement sur sa chair. Il attendit que les autres joueurs finissent de se laver, que leur entraîneur s’en aille, que chacun reparte, que les chaussettes soient rangées, avec les shorts, avec les chaussures à crampons, que les T-shirts de ville remplacent les maillots, que les autres douches s’arrêtent de couler, que la pièce se vide et que les voix cessent de résonner.

Lorsqu’enfin le silence se fit, il coupa l’eau. Il ne ramassa pas sa serviette, pas plus que son savon.

Il resta simplement appuyé des deux mains au mur, la tête si pleine qu’elle en était lourde, pendant lamentablement vers le sol, tandis que la buée continuait à s’élever autour de lui.

Soudain, de nouveaux pas se firent entendre à l’entrée de la douche et il tourna le visage pour découvrir le dernier joueur de l’équipe. Le seul qui n’était pas parti, celui que, plus que tout, il espérait voir, autant que ne plus jamais croiser. Celui qu’il aurait pu frapper, sur le coup, comme ça, de la manière la plus injuste qu’il soit. Juste pour évacuer son trop-plein de frustration ou, peut-être, pour se laisser aller à son envie de le toucher.

Son cœur battit plus fort dans sa poitrine.

Appuyé d’une épaule sur le rebord du mur délimitant l’entrée de la douche, Damien le fixait, avec cet air attentif qui semblait ne jamais vouloir quitter son visage lorsqu’il le regardait. Son short et son maillot étaient sales, comme un rappel du temps durant lequel il avait été retenu sur le terrain, sans doute par des journalistes ou des fans. Ce n’avait rien d’étonnant étant donné les prouesses qu’il venait d’accomplir ; attirer l’attention autour de lui devait être naturel pour Damien. Josh resta figé, ne sachant comment réagir, tremblant sous le maelström de désespoir et de rage qui avait pris place en lui.

– Qu’est-ce qu’il se passe ? lança Damien.

Josh le vit croiser les bras dans l’attente de sa réponse.

Il baissa les yeux. Il ne voulait pas parler. Du côté des vestiaires, aucun bruit ne venait, aucun chuchotement, aucun claquement de porte ou de placard, aucun froissement de tissus. Seul le silence, témoignant de leur isolement. Il releva le regard vers Damien et murmura : 

– Rien.

Après quelques secondes de flottement, il détourna le visage pour fixer longuement le sol. L’eau s’écoulait à ses pieds, en de longues lignes sinueuses. Il n’entendit aucun son de pas derrière lui. Damien ne semblait pas décidé à s’éloigner.

Alors, il finit par se laisser rouler dos au mur pour lui faire face. Damien était parfaitement immobile, cette expression attentive toujours sur le visage. À cette vue, Josh sentit un rictus lui monter aux lèvres.

– Qu’est-ce que tu veux ?

L’agressivité de son propre ton le dérangea.

Damien le détailla, les sourcils froncés, comme s’il cherchait à lire en lui. Puis il haussa les épaules.

– Voir ce qu’il se passe...

Josh soupira. Il s’appuya plus nettement contre le carrelage de la douche derrière lui. Celui-ci était resté froid malgré la chaleur de l’eau, comme si le vide glacé qu’il diffusait depuis le mur répondait à celui qu’il percevait au fond de lui.

– Qu’est-ce qu’il y a ? insista Damien.

Il ne répondit rien. Son cœur battait vite et fort, et sa poitrine lui semblait sur le point d’exploser.

Alors qu’il reportait son attention sur son coéquipier, il se sentit attiré par sa présence, d’une manière aussi douce qu’odieuse. Peut-être était-il simplement inconcevable que quiconque ne veuille pas contempler Damien... Parce que son regard sombre et ses mèches en bataille qui appelaient le passage de la main, et son corps puissant, et la force bouillonnante qui se dégageait de ses épaules, auraient fasciné n’importe qui.

Il n’y avait pas la moindre once d’arrogance dans le comportement de Damien : juste ce calme qu’il avait si souvent l’habitude de lui voir et qui, sur le moment, lui parut insupportable. Il laissa son regard glisser sur le corps de son coéquipier... Qu’il soit vêtu alors que lui se trouvait entièrement nu les mettait dans une situation d’inégalité désagréable.

Peut-être que rouvrir le robinet pour s’asperger d’eau glacée serait une bonne option.

– Casse-toi.

Damien ne répondit pas. Son regard le sondait, inquisiteur.

– Casse-toi ! répéta-t-il.

Mais Damien ne bougea pas. Il resta seulement là, à le fixer. Josh laissa aller sa tête en arrière, perdu. Pourquoi ne l’écoutait-il pas, bon sang ? Que pouvait-il bien se passer sous cette caboche obtuse ?

Josh ferma les paupières. Il ne savait plus ce qu’il devait penser.

– Casse-toi, dit-il de nouveau d’un ton plus froid, bien que trahissant trop à son goût le désespoir qui le tenaillait.

En entendant Damien répondre un simple « non », il eut vraiment envie de lui mettre son poing dans la gueule. D’une certaine façon, ce furent les sonorités chaudes de sa voix qui le retinrent.

– Laisse-moi, demanda-t-il enfin.

Cette fois, son ton avait tout d’une supplique.

– Qu’est-ce qu’il s’est passé ?

Josh eut un rire jaune. Quand il ouvrit la bouche, l’amertume suinta de chacun de ses mots.

– Qu’est-ce que ça peut te foutre ?

– Josh.

– Putain, mais barre-toi ! hurla-t-il, tandis que ses jambes se dérobaient sous lui et qu’il se laissait glisser au sol. Lâche-moi, juste...

Damien ne bougea pas.

Josh prit sa tête dans les mains, assis sur ses talons. Le frapper, oui. Sur l’instant, il était incapable de songer à une autre manière de réagir.

– Hé...

Voir Damien s’accroupir à ce moment-là auprès de lui fut l’expérience la plus attirante et la plus repoussante à la fois qu’il ait jamais vécue.

– Laisse-moi.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Schneeleopard 2018-03-03T14:49:02+01:00
Bronze

J'ai plutôt bien aimé ce recueil comportant 9 nouvelles autour du rugby, narrées soit d'un point de vue omniscient, soit par des femmes, soit par des rugbymans eux-mêmes, ce qui est plutôt sympa, car cela permet de savoir ce qui se passe dans la tête de ces sportifs.

J'ai trouvé super la façon dont les auteurs évoquent différents aspects du rugby : l'homosexualité au sein d'une équipe, la médecine présente dans ce sport, la célébrité, la vie des rugbymans en dehors du sport, l'aspect mental que les joueurs doivent avoir obligatoirement... J'ai surtout aimé le fait que ces petits romans aient des connaissances sur ce sport, ce qui montre que les auteurs se sont soit bien documentés, soit savent vraiment de quoi ils parlent.

Cependant, même si elles sont différentes, les nouvelles présentent dans le recueil se ressemblent un peu, tournant autour de la quête de l'amour se confrontant avec le monde du rugby, ce qui fait que j'ai un peu décroché dans ma lecture. J'ai été un peu déçue de ne trouver qu'une seule nouvelle gay dans le livre, mais ça, c'est juste parce que je m'attendais à en trouver un peu plus. Et j'ai été également déçue aussi par le fait que plusieurs nouvelles se localisent autour du Stade Toulousain, et là encore, c'est juste parce que je supporte beaucoup plus le Rugby Club Toulonnais.

Bref, au final, ce recueil est pas mal.

Afficher en entier

Activité récente

EK26 l'ajoute dans sa biblio or
2019-02-22T16:46:08+01:00
Lyne le place en liste or
2018-07-20T18:49:21+02:00

Les chiffres

Lecteurs 11
Commentaires 1
Extraits 8
Evaluations 2
Note globale 7 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode