Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Interstellar : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Sept jours pour une éternité... Sept jours pour une éternité...
Marc Levy   
J'ai adoré ce roman!!! de tous les Marc Levy, je trouve que celui-ci est le plus beau. Le thème est banal : la lutte entre le bien et le mal, mais l'histoire d'amour est tellement touchante, que j'aurais besoin d'un sacré amas d'arguments pour qu'on me prouve que c'est un roman nul !
Le Dernier Hiver Le Dernier Hiver
Jean-Luc Marcastel   
Violent, dévastateur, déchirant. Voilà les mots qui me viennent en tête lorsque je repense à ce roman. Le Dernier Hiver est un livre poignant, qui vous détruit de l'intérieur. C'est un ouragan de sensations éprouvantes, qui nous font souffrir, mais qui sont si exceptionnelles à vivre. C'est un coup de cœur à mes yeux. Des ouvrages comme ça, il devrait en exister plus.
Le Dernier Hiver nous plonge dans un futur proche. Nous sommes en 2035, et la vie telle que nous la connaissons n'existe plus. Dès le prologue, on comprend que nous nous engageons dans une lecture épuisante, mais dans le bon sens. On sait que l'histoire va nous consumer, nous faire vibrer et nous émouvoir au possible. Depuis des années, l'Hiver a pris possession du monde. Un froid glacial s'est posé sur la planète. A cause de ce brusque changement climatique, une nouvelle espèce d'arbres à muter : des pins se sont mis à pousser extrêmement rapidement, se nourrissant de n'importe quoi. D'insectes, d'animaux, d'hommes.
La Malesève, cette mutation des pins, à réduit l'humanité en esclavage. Le chaos, la peur et la nostalgie baignent chaque humain dans ce monde en perdition. Et c'est dans cette univers que nous rencontrons Johan, Théo, Fanie et Khalid. Johan et Théo sont frères. Ils ont perdus leur mère lorsqu'ils étaient de jeunes enfants. Depuis, Théo est devenu un militaire respecté. Il veut servir sa nation et être un chevalier des temps modernes. Le décès de sa mère l'a poussé à faire le bien autour de lui. Johan, son petit frère, a réagit autrement. Face à cette mort, il s'est créé une double personnalité. D'un côté, il est adorable, doux et attentionné. De l'autre, il est impartial, vide de sentiment et totalement imprévisible. Ensuite vient Fanie, une jeune fille, amie d'enfance de Théo et Johan qui est adorable. Ses parents l'ont toujours mise à l'écart et considérés comme une erreur. Finalement, nous avons Khalid. Un jeune maghrébin touchant qui en a bavé dans sa vie, aussi bien à cause des propos racistes qu'il a reçu que pour trouver l'amour de sa vie, Sarah.
Tous les quatre, ils font décider d'affronter le froid, la Malesève et ses ténèbres pour retrouver la personne dont Johan est tombé amoureux : Léa. Elle a déménagé avec sa famille lorsque les "arbres vampires" ont commencé à prendre le contrôle de la ville. Depuis, Johan n'a plus aucune nouvelle d'elle. C'est dans un dernier espoir qu'ils vont démarrer le voyage de leurs vies. Celui qui va changer leurs existences à jamais.
Maintenant, je vais me taire, parce que je ne veux absolument rien spoiler de cette splendide histoire. Le Dernier Hiver est un de ces romans qu'il faut non pas lire, mais vivre. Le style de Jean-Luc Marcastel est juste unique et époustouflant. Chaque page est un concentré de poésie et d'émotion. J'ai été ancré dans l'intrigue de la première à la dernière page, c'est aussi simple que ça.
Ce roman, c'est une vraie perle, un vrai coup de coeur. Il conduit nos quatre protagonistes dans leurs retranchements, au plus profond d'eux-mêmes. On découvre des personnes terriblement humaines. Les conditions de vie qui sont décrites sont aussi attrayantes qu'horribles, et c'est tout ce qui fait le charme du livre. On voyage aux côtés de héros qui m'ont fait pleurer, sourire, mais qui m'ont surtout fait frissonner de par leur compassion et leur amour.
L'amour... C'est d'ailleurs l'élément clé, la chose la plus importante, la plus précieuse, du roman. L'auteur nous dépeint ce sentiment d'une façon inoubliable et magnifique. Le Dernier Hiver est un hommage à l'amour, le vrai. Je sentais des vagues de stress, de passion, et d'admiration m'ensorceler tout le long de ma lecture. Cet ouvrage, c'est de l'espoir à l'état pur.
Mais ce n'est pas tout ! Il y a une certaine part de fantastique cachée dans ce livre... Enfin, lorsqu'on comprend d'où viennent les étranges choses qui se passent, on sait que le fantastique n'y est pas pour grand chose, mais j'ai beaucoup aimé découvrir les mystères que recèle le roman. D'ailleurs, j'ai même parfois eu peur pendant ma lecture. Certaines scènes sont très poignantes et vraiment... Comment dire... Pas effrayantes, mais... Énigmatiques. Et bien sûr, j'ai adoré ça.
Haaaa, quelle horreur de ne pas réussir à transmettre tout ce que j'ai vécu ! C'est vraiment frustrant. Il y a tant à dire, à exprimer... Mais tout est tellement bouleversant qu'il est très difficile de mettre des mots sur mes sentiments. Le Dernier Hiver est juste le livre qu'il faut lire. C'est... ouaw... Tout y est si touchant, si vrai, si humain, que je ne pouvais m'empêcher d'y penser.
C'est un message d'espoir, qui touchera tout le monde, obligatoirement. Il nous pousse à réfléchir, à prendre du recul sur nous-même, sur le vrai sens des choses et sur nos priorités. Johan, Théo, Fanie et Khalid son un groupe que je regrette d'avoir déjà quitté. Eux aussi nous poussent à voir la vie sous un nouveau jour. En traversant leurs ténèbres, ils se sont trouvés. Et ça, c'est magnifique. Durant toute l'histoire, je m'étais tellement identifié à eux qu'avais des frissons à chaque fois que je les retrouvais. A chaque coup dur, dans chaque moment où leurs rêves pouvaient continuer, j'étais là, émerveillé.
L'intrigue est magique, les héros sont extraordinaire, l'atmosphère est lourde, pesante, mais tellement attirante... Et la fin, elle, est dévastatrice. J'ai pleuré, beaucoup. Même si j'essayais de me retenir, c'était impossible. Les dernières pages sont... Raaaa, j'en perds encore mes mots. Je les ai relu deux fois avant de prendre conscience de la claque que je m'étais pris. Mais comment un livre peut-il me faire autant d'effet ? Me pousser à autant réfléchir ? Il y avait même des moments où je m'arrêtais de lire pour reprendre mon souffle et me remettre de mes émotions.
Qu'ajouter d'autre ? Le Dernier Hiver est juste exceptionnel. C'est un trésor. Un vrai bijou qui nous transmet des sentiments aussi brutaux qu'intenses. J'ai succombé à son univers, à ses personnages, à son auteur, à son histoire, à son message. Car oui, l'important, c'est ce message. Cette déclaration d'amour à la vie, à l'existence, et aux valeurs humaines. Le Dernier Hiver nous montre toutes les différentes façons dont l'humanité peut réagir face à une menace qui pourrait la faire disparaître. Car que reste-t-il d'autre que l'amour et l'espoir lorsque tout s'effondre ? En bref, c'est une lecture puissante et profonde, qui m'a renversé.

http://wandering-world.skyrock.com/3034750861-Le-Dernier-Hiver.html

par Jordan
Reste avec moi Reste avec moi
Jessica Warman   
http://wandering-world.skyrock.com/3098042225-Reste-Avec-Moi.html

Reste Avec Moi était un roman que j'attendais avec impatience de pouvoir découvrir. Les chroniques sont vraiment très bonnes à son sujet, et le thème autour duquel gravite l'ouvrage avait l'air totalement déstabilisant. A mi-chemin entre l'intrigue policière, le fantastique et la fiction réelle, ce livre a su me toucher en plein coeur, malgré quelques défauts. L'auteure a su mettre en place un univers captivant qui nous prend complètement aux tripes. Une lecture comportant quelques bémols, mais délivrant des messages poignants et une histoire fascinante.
Nous faisons ici la rencontre d'Elizabeth Valchar, dix-huit ans. Enfin, presque... Car lorsque nous débutons notre lecture, elle décède quelques heures à peine avant de devenir officiellement une adulte. Assez unique, comme découverte, n'est-ce pas ? J'ai vraiment adoré comment démarre l'intrigue : une fête, une bande d'amis soudés depuis leur plus jeune âge, un yacht, de la drogue, de l'alcool et un mort. Pourquoi, comment ? Dès les premières lignes, l'atmosphère pesante nous oppresse, et toutes les interrogations qui germent en nous nous poussent à tourner les pages avec frénésie.
Jessica Warman sait en effet comment s'y prendre pour nous rendre accros. Son roman est gorgé de mini cliffhangers, de questions qui restent sans réponse jusqu'au point final du livre, et de personnages complexes et dangereusement intrigants. Je suis véritablement tombé amoureux de son style : fluide, descriptif mais pas trop, prenant, haletant et ensorcelant. Entrez dans cet ouvrage et vous n'en ressortirez qu'une fois la dernière ligne lue ! Vraiment, tout est ultra intense et réellement accrocheur. Chaque mot nous saisit, nous force à nous remuer les méninges et nous fait basculer corps et âme dans ce fabuleux récit.
C'est au niveau des personnages que réside un de seuls défauts de Reste Avec Moi. En effet, Liz est au départ très antipathique. J'ai eu du mal à accrocher avec elle. Ses réactions sont quelques fois très dérangeantes et il y a certains moments où elle est du genre à faire "deux pas en avant, trois pas en arrière". Fort heureusement, une fois la centaine de pages dépassée, son caractère change et elle devient beaucoup plus humaine. Elle est parvenue à réellement me toucher et je suis souvent resté ébahi devant les actes courageux qu'elle va réaliser et les dures épreuves qu'elle va traverser.
Il en va de même pour ses amis qui m'ont, au début, paru superficiels au possible et encore moins attachants que Liz. Paradoxalement, ce point faible est une des clés du livre, pourtant. L'auteure fait tout pour que nous les détestions afin de renverser pleinement la situation. En effet, tout va très vite changer. Ce roman est ici pour briser les stéréotypes et les préjugés, c'est certain. Jessica Warman nous dépeint d'abord un milieu de vie qui est d'actualité, comme la discrimination entre élèves de différentes classes sociales et les moralités opposées entre riches et pauvres, et aborde également des thèmes sensibles, comme le chantage, la drogue ou encore la vengeance. J'ai adoré découvrir tous ces aspects en progressant dans ma lecture. Si vous pensez plonger au coeur d'un roman fait de paillettes et de diamants, détrompez-vous immédiatement. Ici, tout n'est que poudre aux yeux.
Liz va très vite le comprendre. Grâce à l'aide d'Alex, un lycéen tué un an avant la mort de Liz, lui-même un fantôme, elle va pouvoir voyager à travers ses souvenirs et réaliser à quel point elle était hautaine, méchante, voire violente, et creuse. Peu à peu, ses différentes prises de conscience vont la faire réagir et la faire changer. C'est à partir de là que j'ai commencé à l'aimer, d'ailleurs. Sous ses traits détestables se cache une personne douce et blessée, dont le passé est horriblement dur à supporter et l'existence atrocement difficile à porter. Alex, qui devient le guide de Liz en quelque sorte, va lui apporter l'aide nécessaire pour remonter la pente et pouvoir endurer le poids de ses erreurs. J'ai vraiment beaucoup aimé le lien qui va les unir. Je crois bien que c'est la première fois que je craque pour des fantômes !
Comme dit plus haut, une intrigue policière sous-jacente est présente. Et tel un film où l'enquête s'accélère et s'intensifie, le suspense que possède Reste Avec Moi va crescendo. D'énormes révélations nous sont faites et... Ouaw. Il y en a qui sont si choquantes que j'ai oublié de respirer à de nombreuses reprises. Seigneur ! Préparez votre coeur si vous compter avaler ce roman ! Je vous aurai prévenu !
De plus, l'aspect qui m'a sans doute le plus ému du livre est celui des messages que nous envoie Jessica Warman. Mon dieu, qu'ils sont forts, puissants, et atrocement vrais. La vie, la mort, les secrets, les faux-semblants, ce qui en découle... Reste Avec Moi sonne comme une vraie claque, quand j'y repense. Ne pas se fier aux apparences. Chercher plus loin que le bout de son nez. Laisser une seconde chance. Pardonner. Vivre. Aimer. Et tout cela passionnément, car le temps peut nous retirer ces simples, et pourtant si importants, petits gestes. De belles prises de conscience que tout le monde devrait avoir la chance de saisir.
En définitive, malgré des protagonistes trop antipathiques au départ, Reste Avec Moi est un ouvrage bouleversant et transcendant, dont il est impossible de ressortir indemnes. Les messages qu'il nous transmet sont véritablement extraordinaires, et l'histoire est juste à couper le souffle. Liz et Alex sont deux personnages fascinants et complexes à découvrir, tout comme Richie, Caroline, ou encore Josie. Jessica Warman nous décrit une réalité dure à concevoir et pourtant bien réelle, malheureusement. Un roman où beauté, argent et amour sont synonymes de mensonges, trahisons et blessures profondes, qui nous gifle de l'intérieur, et qu'il est indispensable de découvrir.

par Jordan
Cité 19, Tome 1 : Ville noire Cité 19, Tome 1 : Ville noire
Stéphane Michaka   
J'ai été très déçue par ce livre. La couverture, l'histoire et l'âge de l’héroïne (elle arrive sur ses 18 ans) m'ont fait penser que c'était un YA, un livre que je pourrais lire facilement du haut de mes 24ans sans me sentir trop âgée encore. Et bien j'ai failli arrêter au bout de 40 pages. Je trouvais le début très abrupt, sans aucune finesse de raisonnement de la part de Faustine, où les sentiments exacerbés sonnaient faux, et les événements étaient complètement illogiques (sans que cela ne gêne personne).
Je suis venue lire les commentaires sur la page booknode qui parlaient tous d'un sacré retournement de situation. Je me suis donc forcée à continuer pour voir si ça allait mieux ensuite, et si j'allais aussi me faire avoir.
Certes l'histoire prend un autre tournant dans la seconde partie que j'ai largement préféré. Même si je m'en doutais j'ai trouvé que c'était plus intéressant. Néanmoins je n'ai pas accroché à l'héroine, tête brûlée, limite inconsciente et qui ne se pose quasiment aucune question (Cool je suis au XIXème siècle c'est trop génial ! ...) Certes comme c'est expliqué Faustine était mal dans sa peau au XXI et se libère au XIXème mais tout de même, moi je serais un petit peu plus effrayée qu'elle... D'autant qu'elle oublie tout de sa quête de départ (retrouver son père) pour se concentrer sur son enquête (qui elle-même ne semble pas très intéressante au final...)

Bref un tome qui ne m'a pas du tout accroché, car je n'ai pas apprécié les personnages, l'histoire finit par partir de plusieurs côtés ce qui nous perd ([spoiler]au début : retrouver le père de Faustine, puis retrouver le meurtrier, mais on sait en parallèle que le meurtrier ne doit pas être retrouvé sinon CITE 19 serait finie, donc le meurtrier doit être quelqu'un d'extérieur... Finalement l'histoire se concentrera donc sur Faustine et son rôle dans CITE 19 je pense ?[/spoiler])
Bref trop de choses, assez peu de développement, des personnages qui sont trop lisses... Je n'ai pas apprécié désolée. Je pense que je suis trop exigeante dans ce genre et que j'en attendais plus.
Gone, Tome 1 : Gone Gone, Tome 1 : Gone
Michael Grant   
Un premier tome à l'écriture fluide, facile à lire. L'histoire est originale, dans le sens où elle raconte un peu le rêve de chaque enfant : un monde sans adulte. Mais contrairement à Peter Pan, elle montre aussi l'envers du décor, la réalité de la chose : les problèmes de survie, de tensions entre groupes, etc.

par Selenna
Autre-Monde, Tome 1 : L'Alliance des Trois Autre-Monde, Tome 1 : L'Alliance des Trois
Maxime Chattam   
J’ai adoré ce livre, je l’ai dévoré en 2 jours. Tout est prenant, l’histoire, les personnages, l’intrigue. L’auteur par cette histoire, nous invite à prendre conscience du poison que nous sommes pour la planète. Il y a tous se que doit contenir un livre, pour moi : suspens, action, aventure, amitié, amour, morale.
Je connaissais déjà l’auteur et cette trilogie est dans le même genre que son 1er best-seller « Le5ème règne ».

L'Épée de Vérité, tome 1 : La Première leçon du Sorcier L'Épée de Vérité, tome 1 : La Première leçon du Sorcier
Terry Goodkind   
J'ai eu tout un choc lorsque j'ai commencé à lire le livre, je m'attendais à quelques choses de léger, ce qui n'est pas le cas. L'écriture est soignée et le livre déborde d'actions et d'aventures. J'ai bien aimé le premier et j'ai bien l'intention de lire le deuxième.

par jujube
L'Autre, Tome 1 : Le Souffle de la Hyène L'Autre, Tome 1 : Le Souffle de la Hyène
Pierre Bottero   
J'adore comment Pierre Bottero est arrive a reunir toutes ces histoires en un seul univers, Quand les personnages des differentes histoires se croisent, cela cree un choc de tonnerre!!!

par Roxye
Les Dames du Lac, Tome 1 Les Dames du Lac, Tome 1
Marion Zimmer Bradley   
Prix obtenus
*Locus, roman de fantasy, 1984*
L'imaginaire médiéval, le merveilleux propre à la littérature celtique et l'heroic-fantasy se conjuguent parfaitement dans ce livre, le tout servi par une écriture fluide et imprégnée de poésie.
Dôme, Tome 1 Dôme, Tome 1
Stephen King   
voilà enfin depuis longtemps un "très grand" stephen King!
on y retrouve ces sujets préférés,la religion,la politique et l'armée.Il nous sert avec ce roman une histoire terrifiante,il prends plaisir à nous faire peur avec cet isolement que subissent les habitants de cette ville,il nous oblige à jouer les médecins fous et voyeurs qui observeraient ce petit monde,au microscope,en train de se battre contre une dictature abjecte et soudaine,contre l'horreur de se retrouver en cage,prisonniers de ces instincts les plus vils et les plus laids.
je tiens à remercier ce grand auteur qui a su retrouver avec Dôme son talent de compteur de l'horreur.