Livres
374 934
Comms
1 301 747
Membres
256 015

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Intouchable ajouté par la-voyageuse 2016-11-19T17:20:08+01:00

— C’est comme une pulsion, une décharge qui réveillerait chacune des cellules de ton être…

Sous mon air alangui, il trace un chemin imaginaire, un frôlement du bout de l’index au-dessus de mes couches de vêtements. De ma gorge qui se creuse, il propage une chaleur suffocante le long du sillon de ma poitrine qui se soulève un peu trop vivement, poursuit sa langueur jusqu’à mon ventre que je rentre au fur et à mesure qu’il rejoint les coutures de mon jean.

Son souffle effleure le bas de mon visage, me tourmente.

— Tu le sens ?

Je déglutis, hoche doucement la tête de haut en bas. Ma pression sanguine frise la démence. Il s’approche. Je suffoque. Sa bouche est très près de la mienne, si près… L’esprit en ébullition, je plaque soudain mes deux paumes sur son torse pour le repousser.

Il rit.

— Bien. Je vois que tu as retenu la leçon.

Aussitôt, il se redresse, me laissant sens dessus dessous. Je le hais !

— Tu me testes !

— Qui sait ?

Afficher en entier
Extrait de Intouchable ajouté par okeanos01 2016-12-25T18:17:32+01:00

« Ne souffre pas en silence de l’intimidation, car les mots peuvent également servir à te libérer ! »

Afficher en entier
Extrait de Intouchable ajouté par okeanos01 2016-12-25T18:16:45+01:00

« Ne sous estimez jamais la force des mots. Certains peuvent faire beaucoup de mal. Ils peuvent démolir ou même tuer… »

Afficher en entier
Extrait de Intouchable ajouté par lilik22 2016-10-16T16:44:52+02:00

J'ai envie de huiler mais je pleure en.silencr ... parce que, je n'ai pas le droit de me plaindre pas le droit de l'aimer

Afficher en entier
Extrait de Intouchable ajouté par Ginabella59 2017-06-24T04:52:16+02:00

Il m’enveloppe dans le coton épais et moelleux, m’attire à lui. Ses mains suivent mes courbes au travers de la serviette qui glisse délicatement sur mon corps. Il essuie l’eau qui stagne sur mes clavicules, redessine le renflement de mes seins, de mon ventre sans outrepasser la moindre limite tendancieuse. Ancré dans mon regard dérouté, le jade de ses iris aux éclats étincelants de tendresse accentue mon trouble.

— Tes bras.

Frémissante, désarmée par le timbre éraflé de sa voix, je m’exécute. Il prend le temps de laisser courir le coton sur ma peau qui se hérisse à ce doux contact, sans pour autant rompre notre contact visuel. Je sais que je devrais le repousser… Il m’enlace précieusement et, les poings refermés sur la serviette, je lutte. Je le jure, j’y applique toutes mes forces alors que ses paumes épousent mes joues, que son regard semble aspirer mon âme mais la vision si proche de sa merveilleuse bouche emprisonne ma conscience.

— Je te veux.

Afficher en entier
Extrait de Intouchable ajouté par Camille77150 2017-06-01T22:01:37+02:00

— Oz !

Elle couine et les gens au bout de l’allée se retournent sur nous.

— On ne s’assied pas sur les tombes !

J’observe la pierre anthracite avec attention et les trois noms inscrits dessus avec un lettrage qui laisse à désirer, puis je détourne le regard sur celle adjacente où repose ma grand-mère.

— Je fais ce que je veux, c’est ma famille.

Afficher en entier
Extrait de Intouchable ajouté par fadabook 2016-12-30T13:51:03+01:00

Spoiler(cliquez pour révéler)
Evana s'énerve après la poussette. Et la voilà repartie avec cette machine castratrice!... Hors de question que je me trimballe avec cette connerie! Qu'est ce qu'elle veut ? Que je passe la tondeuse dans les jardins d'enfants ? Putain... Ce truc n'a même pas de moteur..

Afficher en entier
Extrait de Intouchable ajouté par la-voyageuse 2016-11-19T17:14:48+01:00

Ma tasse en main, je le rejoins et m’installe aussi dignement que possible. Je ne cesse de me demander ce que cette journée aurait pu donner si je n’avais pas posé cette foutue question ! Malgré moi, je profite de sa concentration pour le contempler. Un léger pli barre son front sur lequel tombe une mèche de cheveux, lui donnant un air déstabilisant et délicieusement attirant. Le vert de ses yeux, si profond, rehaussé de longs cils noirs me trouble. Inévitablement, mon regard glisse vers sa bouche à la courbure indécente ; la mienne garde le souvenir de son contact parfois doux, ou impérieux et passionné. Mes dents se referment sur ma lèvre inférieure, je me retiens de poser une main sur sa nuque à la peau lisse et veloutée où les deux pointes de son tatouage dépassent de son tee-shirt. Jamais je n’y arriverai ! Allez, Evana… résiste ! Tourne ta fichue tête et passe à autre chose ! Je gémis de frustration. Encore quelques secondes… Il passe sa main dans ses cheveux… Evana ! À cet instant, il se tourne vers moi et recule d’un coup sec en découvrant mon visage verdâtre.

— Ah putain, t’es flippante !

Le compliment qui tue : je me sens encore plus moche qu’il y a dix minutes. J’adopte un ton sarcastique.

— Je te remercie !

Afficher en entier