Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Irina79 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Une affaire de famille, Tome 1 : Jase Une affaire de famille, Tome 1 : Jase
MJ Fields   
Je n’ai pas eu besoin de lire beaucoup de pages pour savoir que ce livre ne me plairait pas.
L’écriture est simpliste : beaucoup de dialogues inutiles, très peu de descriptions, aucun contexte. Mais surtout, c’est d’une vulgarité sans nom tant dans les actes que dans les valeurs que semblent partager tous les personnages masculins.
Tant d’irrespect envers la gente féminine... ça me laisse coite.

par H-tchoum
L'Arrangement L'Arrangement
J.J McAvoy   
Ce livre n'est clairement pas le mieux écrit que j'ai jamais lu. Ce n'est peut-être pas celui le plus additif (bien que je l'ai lu d'une traite) ni celui avec les personnages les plus loufoques mais... Putains, je me suis pris une réal claqué, un coup de poing. Il est important de préciser que je ne rédigé jamais de commentaire sur un roman, ça ne m'intéresse généralement pas et je suis persuadée que d'autre personnes ont plus de talent que moi pour cela mais là... Je ne sais pas comment parler de ce livre sans trop en dire alors voilà : Lisez cette histoire. Comme moi, attendez-vous à tomber sur le récit banal de l'amour entre une femme lambda et un milliardaire avec, bien sûr, du sexe torride (c'est ça qu'on aime), et laissez-vous porter. Laissez-vous porter par une histoire qui témoigne de bien plus...

par Olhy
Les gardiens des portes tome 1 - Abbygaelle Les gardiens des portes tome 1 - Abbygaelle
Sonia Alain   
Okay ... Je dois dire que je ne comprends pas tous les bons commentaires donnés à ce livre. Personnellement, je suis très mitigée. Voici les points positifs, car je ne veux pas dire qu'il est sans le moindre intérêt non plus. L'écriture de Sonia Alain, wow, j'ai rarement vu une auteure québécoise avec une aussi belle plume. Ensuite, Marcus. C'est un point positif en soit et le seul attrait du livre pour moi. Maintenant le négatif : tous les autres personnages, qui ne sont en fait que des spectateurs inutiles. Surtout Hadrien, quel père digne de se nom n'a pas la moindre réaction protectrice quand sa fille de 20 se fait séduire par un homme de 10 ans son ainé ?!? Ensuite, les scènes osées. Au début je les trouvaient très bien écrites. Puis je me suis lassée de toujours lire les mêmes figures de style (féminité palpitante et virilité durcie entre autres). Enfin, l'histoire un peu décousue et l'ennemi tellement inintéressant. Je ne lirai malheureusement pas la suite. Adieu Marcus !

par Euonymus
Kate Daniels, Tome 2 : Brûlure Magique Kate Daniels, Tome 2 : Brûlure Magique
Ilona Andrews   
Je me suis REGALEE!
Une excellente suite où les personnages prennent plus de profondeur, la relation entre Curran et Kate est de plus en plus plaisante ( le jeu du chat et de la souris ). On découvre une Kate plus humaine et protectrice et de nouveaux personnages entrent en scène.
A LIRE!

par ccmars
The Korsican The Korsican
Alexandra Lanoix   
Après avoir été violée et laissée pour morte, Kali ne se souvient plus de son passé, la jeune adolescente n’a plus d’identité, elle n’est plus rien. Alors qu’elle pense mourir, un homme, Franck lui offre une possibilité de se venger, il lui propose de la prendre sous son aile mais derrière cette protection, il lui camoufle ses véritables intentions !!!
Enfermée, malmenée, brutalisée, la jeune fille qui se fait nommer The Korsican est façonnée et modelée pour devenir une véritable tueuse, la meilleure nettoyeuse de l’organisation de ce fameux Franck.
Les années passent et The Korsican devient une véritable légende, sans émotions, sans souvenirs la jeune fille devient une femme avide de violence, qui tue sans pitié mais quand on ne connais pas les sentiments, comment avoir de la pitié ??? Enfin jusqu’à ce fameux soir où un jeune Escort va rentrer dans sa vie, une sensation inconnue va alors prendre possession de notre tueuse et la pousser à prendre le jeune homme sous sa protection.
Mais la naissance des sentiments, la découverte de cette sensation inconnue pourra t’elle sauvée la jeune femme de toute cette noirceur, arrivera t’elle à l’éloigner de ses démons qui ont fait d’elle ce tueur sans âme ????

Kali est une jeune femme sans passé, sans souvenirs, sans vie, elle se fond dans la masse, passe incognito afin de ne pas se faire remarquer, c’est juste l’ombre d’une femme, une nettoyeuse hors pair, une légende terrifiante qui fait frémir les plus dangereux.
Mais Kali souhaiterait une autre vie, lassée de son quotidien elle ne sait cependant rien faire d’autre, modelée à coup de coup et de torture toujours plus violent elle est une machine à tuer.
Joseph est un jeune Escort, envoyé pour satisfaire les besoins de Kali il va se retrouver maladroit et trop bavard devant la jeune femme. Attentionné, solitaire, il semble fragile et trop sensible. Pourtant derrière son air faible et naïf, Joseph est loin d’être stupide et comprend vite dans quoi il s’embarque, pourtant il ne fuit pas pour autant.
Une rencontre qui ne se passe pas comme prévue, une situation qui aurait du mal se terminée mais pour une raison qui ne s’explique pas, Kali et Joseph vont se retrouver réuni sous le même toit, Kaly va prendre le jeune homme sous sa protection et va découvrir à son contact des sentiments nouveaux : l’amour et l’envie de vivre une vie normale. Mais tout ceci semble impossible, comment tourner la page sur son passé, comment vivre normalement avec tous ses cadavres sous l’oreiller et surtout comment protéger l’homme qu’elle aime qui la rend plus faible et plus fragile.

Dans ce roman, Alexandra nous plonge dans un univers très sombre et assez malsain. Dès les premières pages, elle aborde des sujets difficiles comme le viol et l’agression de jeune fille, le modelage est cruel et on sombre vite dans cette ambiance déchirante et douloureuse. Pourtant la rencontre entre les personnages nous offre un espoir, un espoir certes faible car Kaly reste cette femme dépourvue de toute émotion mais qui apprend, qui tente de comprendre ce qui lui arrive, pourquoi ce besoin de protéger Joseph alors qu’il serait plus simple et plus judicieux de s’en séparer. Le jeune homme va arriver à la dompter en douceur, à l’apprivoiser jusqu’à devenir son espoir de rédemption. Mais le chemin est long et difficile, les obstacles sont nombreux, les rebondissements souvent cruels et la lutte entre les démons et l’espoir est compliquée.

Je ne raconterais pas plus de l’histoire pour ne rien spoiler mais accrochez vous, entre violence, peur, angoisse, espoir, désillusion, panique vous allez être bouleversé par l’histoire cruelle de Kaly, une jeune fille qui m’a émue, chamboulée par son courage et son combat pour l’amour, un sentiment nouveau mais tellement fort qui lui permettra d’abattre tous les murs qui la sépare de Joseph, qui la poussera dans ses retranchements mais qui vaincra quoi qu’il arrive. Vaincre oui mais quelle est la véritable victoire pour Kaly ???

L’écriture est percutante, violente, perturbante et douce parfois, elle nous entraine dans l’histoire sans douceur, nous projette dans cette ambiance sombre et cruelle avant de nous offrir une lueur d’espoir, une lueur de bonheur.
Alexandra manie les mots avec beaucoup de talent elle nous transporte nous tient en haleine, jouant avec nos émotions et mettant nos nerfs à rude épreuve.
Je ne m’attendais pas à une telle intensité, j’ai été bouleversée et je ne peux pas vous dévoiler tous les sentiments qui m’ont subjugués sans risquer de trop en dire mais allez y foncez et entrer dans l’enfer de Kaly !!!!

Un gros coup de cœur pour cette histoire bouleversante !!!!
Diary of Rebirth, Tome 1 : Apprivoiser Diary of Rebirth, Tome 1 : Apprivoiser
Bridget Page   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-2PA

{Helle} : Sublime

C’est le premier mot qui me vient à l’esprit pour décrire ma lecture, ce fut juste Magnifique avec un putain de bordel d’ émotions. On m’avait pourtant prévenu que cette histoire allait me prendre au cœur, que j’allais souffrir. Cependant ce qu’on a oublié de me dire c’est que malgré cette souffrance, je n’allais pas savoir dans quel état je serai exactement.

L’histoire en elle même vous prends aux tripes, elle est triste, elle donne envie d’hurler, de vouer une certaine haine envers les hommes, enfin une certaine catégorie d’homme. Mais elle est aussi captivante, emprisonnant, complètement addictive et Dieu que j’en redemande c’est juste Wouahhhhhhhhhhh.

[...]

Diary of Rebirth est une histoire que je vous conseille de lire en urgence tellement elle nous transporte, c’ est une histoire exquise, un véritable Bijoux.
Sanmdi's Angers, Tome 2 : Voodoo Nights Sanmdi's Angers, Tome 2 : Voodoo Nights
Milyi Kind   
http://myladiesbooks.blogspot.com/2019/04/sanmdis-angers-2-voodoo-night-de-milyi.html?m=1


J' avais été énormément intriguée par notre sauvage dans le premier tome, cette force de la nature ne me laissait pas de marbre !

Et dans ce tome milyi nous prouve encore une fois qu'elle maitrise a la perfection ce monde dur et impitoyable ! À la fin du tome 1 on découvrait qu'Adi et Keegan était liés et qu'il devaient maintenant cohabiter.

Keegan m'a littéralement envoûtée, charmée et captivée !

Un homme comme je les aime, dur, pas sociable, qui n'a pas peur de revendiquer les choses ! Et quand il a une idée derrière la tête, il ne l'a pas ailleurs et il est tellement sauvage, tellement prenant et troublant qu'on ne peut que tomber amoureuse de cet homme qui cache un secret bien enfoui dans sa peau, dans son âme !

On découvre aussi la relation particulière qu'il entretient avec son frère et son paternel ! Des relations toxiques qu'ils entretiennent qui m'ont parfois donné envie de les secouer et leur dire d'arrêter d'être aussi têtu et con !

Keegan est un homme dur et froid, une arme chargée dans la main du boss, mais il a toujours été intrigué par cette magnifique gamine au sourire ravageur il l'a dans la peau, dans l'âme et il ne peut pas la libérer, mais il est prêt a attendre ( un peu ) pour qu'elle se fasse une raison.Ils sont liés et il n'est pas prêt d'abandonner sa plume !

Adi est quant a elle la seule fille que les bikers aiment d'un amour sincère, une petite sœur pour toute cette famille particulière qui la protège depuis des années.Arrivée ado dans le bayou et dans ce clan, elle a réussi à faire sa place et se faire aimer de tous, mais sous cette joie de vivre et ce côté femme enfant, se cache une femme brisée qui a connu l'enfer et qui doit vivre avec des démons bien enfouis en elle !

Une jeune femme belle et douce, mais qui cache une fougue bien enfouie, qui va se révèler en la présence de ce beau sauvage ! Adi, elle, ne veut pas de Keegan car il lui a toujours fait peur elle ne voit que par Jagger depuis des années !

Mais si c'était juste le choix d'une gamine en manque d'amour et pas celui de la femme qui se dévoile au fil des jours avec l'ombre rassurante de cet homme au caractère de feu et aux prunelles bicolores !

L'histoire nous entraîne dans une horreur, elle nous dévoile un monde malheureusement bien présent où les femmes ne sont que des objets qu'on peut vendre et qu'on peut abuser sans être inquiété !

La plume de milyi m'envoûte a chaque fois, dans ce roman elle m'a complètement rendue folle ! Avec tout ces rebondissements, elle ne nous épargne rien !

J' ai sourie, pleuré et hurlé à cause d'elle ! Nos bouseux reviennent pour notre plus grand plaisir avec leurs démons et leur passé tout aussi sombre les uns que les autres !

Milyi nous entraîne avec eux dans une histoire terriblement addictive ! J' ai savouré chaque mot, chaque page ! Deux âmes écorchées qui vont se retrouver, se batailler, se chercher et finalement se trouver !

Une pépite qui faut absolument lire ! Vous n'en sortirez pas indemne de ce livre qui va vous embarquer et vous capturer.Il s'engouffre dans votre âme vous allez littéralement tomber amoureuse de Keegan et Adi. Leur histoire est tellement belle, tellement féroce et tellement captivante !
Londres la ténébreuse, Tome 1 : La Fugitive de Whitechapel Londres la ténébreuse, Tome 1 : La Fugitive de Whitechapel
Bec McMaster   
Un livre assez moyen dans l'ensemble. Je suis assez mitigée : je n'ai pas détesté et je n'ai pas non plus adoré le roman...

L'écriture est fluide et agréable, je ne suis pas déçue de ce côté là.
Mais je pense que le scénario aurait mérité d'être creusé et un peu plus recherché.

Je m'attendais à un univers Steampunk beaucoup plus présent, or à mon goût celui-ci n'est que très légèrement survolé. J'apprécie les inventions, les tenues et autres éléments Steampunk mais dans ce titre cet aspect est passé à la trappe. En fin de compte l'intrigue tourne d'avantage autour d'une romance entre un sang-bleu et une humaine. Il y a un peu de bit lit ce qui n'est pas pour me déplaire bien au contraire mais le contexte n'est juste qu'un prétexte d'écriture. Dommage !

J'ai eu un peu de mal à rentrer dans le récit, il existe des différences subtiles entre vampire, sang bleu, virus du besoin. Il faut assimilé de nombreux éléments qui petit à petit sont évoqués au fil des chapitres. De prime abord nous ne voyons pas assez le côté créatures surnaturelles.

Je me suis ennuyée pendant la première moitié du livre car il ne se passe rien d'intéressant. La seconde partie quant à elle est plus captivante. Mais j'ai vraiment dû me motiver pour terminer ma lecture, j'ai fait de très nombreuses pauses et je n'arrivais pas à la reprendre.

Je n'ai pas été surprise par la trame car très rapidement nous trouvons l'identité du vampire, il est facile de deviner la tournure des évènements. Le scénario manque de consistance et de rebondissements. La relation entre nos protagonistes reste trop banale. Le lecteur ne ressent pas la psychologie des personnages, et ne peut donc pas être attaché à eux. Certains aspects auraient mérités d'être approfondis.

Je ne me suis pas véritablement prise d'affection pour l'héroïne par moment elle reste fade, et n' est pas assez charismatique. De plus Honoria est souvent agaçante pour ne pas dire autre chose... bref elle tape sur les nerfs du lecteur. Au début nous voyons son côté prude, oie blanche mais trop rapidement elle change du tout au tout pour céder rapidement aux avances d'un personnage.

La romance n'est pas assez crédible à mon goût. Les choses vont trop rapidement et les sentiments ne se ressentent pas. Il s'agit plus d'une relation charnelle qu'autre chose. Blade lui oscille entre brute et romantique... Le roman se laisse lire et reste moyen dans son ensemble il y a quelques scènes de combats captivantes - notamment vers la fin.

En conclusion : le résumé laissé présager une intrigue plus palpitante, un univers Steampunk très présent, forcément sur ce point je suis déçue. Le livre se laisse lire mais n'est pas non plus extraordinaire. L'originalité manque cruellement, il y a une impression de déjà vu. Bref Un livre passable mais sans plus.


Les Highlanders, Tome 1 : La Malédiction de l'Elfe Noir Les Highlanders, Tome 1 : La Malédiction de l'Elfe Noir
Karen Marie Moning   
Que c'était pathétique...

Déjà, dès la première page, ça commence fort avec la description du héros par la reine des Faës : "il se dit que sa virilité à peine érigée ferait pâlir d'envie un étalon"... Bon, on sait déjà tout de suite que le héros en a une grosse, une TRES grosse (c'est hyper important) !

Commence donc l'histoire, soit que la reine des Faës adore le gros engin de Hawk, ce qui met en rogne le roi des Faës et son fou... Ceux-ci décident donc de se venger du héros en exauçant le voeu de son meilleur ami (du héros donc), à savoir de trouver une femme qui saura lui résister lui qui est tellement bon au lit et sait tellement bien utiliser son gros engin que toutes les femmes du pays (et même du pays voisin) sont passées par sa couche (environ 5000 d'après les estimations du héros lui-même)...

Alors bien sûr, comme en l'an 1500 et quelques, sa réputation de lover est trop bien installée, pour trouver une femme qui lui résistera, ils vont en... 1997 (époque Titanic, portables, télévisions, voitures, WC, douches, chocolat, etc...). Et ils tombent sur Adrienne, jeune femme désabusée qui s'est jurée de ne plus jamais craquer pour des beaux mecs, car tous des ordures !
Ah ! Et elle est de la Nouvelle Orléans aussi, parce que là-bas, berçant dans la magie et le vaudou (WTF ?!?), toute la populace est hyper ouverte d'esprit et donc Adrienne ne s'étonnera pas du tout de faire un bond de 500 ans en arrière dans le temps... Elle s'adaptera d'ailleurs parfaitement et immédiatement, et préfèrera même cette époque-là parce que dans les années 90, il y a des adultes qui tuent leurs enfants et des enfants qui tuent leurs parents (sic !)... oui parce qu'en l'an 1500, personne ne tuait personne et l'infanticide ou le paricide, ça n'existait ABSOLUMENT pas !
L'autrice pourrait d'ailleurs ajouter quelques cours d'histoire à son emploi du temps... non parce qu'elle fait quand même déclamer du Shakespeare à Hawk alors que Shakespeare n'est... pas encore né !!! (entre autres aberrations)

Adrienne se retrouve donc sur les genoux d'un gros laird dégueulasse qui vient d'assassiner sa fille qui devait épouser le héros (mais ça alors, serions-nous face à un cas d'infanticide flagrant ?!?). Ni vu ni connu, il fera passer la splendide héroïne pour sa fille et elle épousera donc le gars...
Mais Hawk est trèèèèès beau... et Adrienne déteste les hommes trèèèèèès beau (enfin, ça elle le dit mais ça ne l'empêche pas de baver sur n'importe quel beau spécimen qui passe). Elle va donc repousser encore et encore Hawk qui lui est tombé amoureux au premier coup d'oeil et fait tout pour la "conquérir"...

Et nous assistons donc à la méthode de séduction version Néanderthal, où je te dis que je te laisse le choix, mais je te dis aussi que si tu ne me cèdes pas de ton plein gré, alors je te prendrais de force parce que c'est mon droit et que tu es ma femme... Oui... donc Adrienne a le choix entre se faire violer en douceur ou brutalement en fait... Nous avons donc droit à une pétée d'actes charnels forcés qui sont appelés "séduction" par l'autrice... moui... Madame Karen Marie Moning, je vous suggère très fortement de revoir vos définitions de "séduction" et "consentement"...

Bien sûr, Adrienne est trop la méchante parce qu'elle refuse de se faire culbuter alors que Hawk est teeeeelllement gentil avec elle... Oui parce si un mec se comporte correctement et gentiment avec vous, alors il a le droit de vous sauter, c'est une sorte de passe-droit voyez... *ironie ironie*
D'ailleurs, d'après certains commentaires ici-même, il semblerait que cette idée soit répandue... Alors je vais faire bref : à quel moment une personne doit-elle du sexe ? => JAMAIS !

Et quand Adrienne menace de lui échapper, alors il l'enferme, il détruit la reine du jeu d'échec qui lui permettrait de rentrer chez elle et il lui fout une cagoule sur la tête, lui lie les mains et l'emmène dans un endroit tranquille pour pouvoir "l'apprivoiser" à sa manière...

Ne parlons même pas du fait qu'il la baise comme un bourrin dès la première fois alors qu'elle est vierge (je vous rappelle que le gars est supposé être monté comme un cheval hein) !

Je me suis arrêtée après ça, j'en avais eu assez...

Cette histoire était vraiment pitoyable et écoeurante, je n'ai pas d'autres mots.

par Vitany
Dark and Dangerous Love, Tome 1 Dark and Dangerous Love, Tome 1
Molly Night   
http://www.my-bo0ks.com/2018/03/dark-and-dangerous-love-tome-1-molly-night.html

A la base, je n’étais pas spécialement tentée par Dark and Dangerous love. J’ai tendance à me méfier de ce qui vient de Wattpad ayant eu quelques déceptions dernièrement. Finalement, on me l’a proposé et je me suis dit qu’il faut parfois prendre des risques et sortir de nos genres de prédilections d’autant qu’avec le salon ce week-end, c’était l’occasion de rencontrer l’auteure. Je me suis donc lancée dans Dark and Dangerous love sans spécialement d’attentes mais curieuse de voir ce que ça allait donner.

Evelyn et sa famille ont toujours tout fait pour rester discret. Pourtant, lors de la fête d’anniversaire du Roi Atticus, vampire réputé sans cœur, Evelyn va se faire remarquer. Les choses vont se gâter puisque peu de temps après, Evelyn sera « invitée » au Palais pour tenir compagnie au Roi le jour de ses 18 ans. La jeune fille voudrait bien refuser cette demande (amoureuse et heureuse) mais elle n’a pas le choix et va devoir composer avec les règles et demandes du Roi Atticus….

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je tiens à donner mon avis global sur ce roman en une ligne ou deux pour, après, développer ce qui m’a déplu et plu (même si les points positifs sont faibles). Dark and Dangerous love mérite à mon sens un avertissement. Jeunes lecteurs, attention, ce roman n’est pas à mettre entre les mains de tout le monde. Pour faire court, ce roman m’a énormément faite grincer des dents. Plus d’une fois j’ai cru qu’il allait se retrouver à plusieurs mètres de moi. Je ne savais plus où me mettre, ou bien si je devais rire ou pleurer. En clair, je n’ai pas apprécié ma lecture.

Cette chronique n’engage que moi et je respecte les avis contraires au mien, il en faut pour tous les goûts. Je vais donc commencer par les points positifs et finir par les choses qui fâchent.

Lorsque j’ai commencé ma lecture de Dark and Dangerous love, j’étais plutôt contente car le style de l’auteure, Molly Night est fluide et plutôt addictif, les pages se tournent vraiment toutes seules. Clairement, on ne voit pas trop le temps passer avec ce premier tome de Dark and Dangerous love.

Le côté fanfiction qui effrayait tout le monde ne se fait clairement pas ressentir. Personnellement je n’ai pas vu les liens avec les deux chanteurs. L’histoire s’inspire des autres romans du genre, avec notamment des petits liens avec Twilight (très peu, si ce n’est les vampires), Cinquante nuances de Grey et autres sans pour autant faire du copier-coller. L’auteure prend une direction bien à elle et développe son histoire comme elle le souhaite.

La fin. C’est bête à dire, mais vers la fin, le côté fantastique est un peu plus exploité que la « romance ». On en apprend plus sur les origines des vampires et sur la petite révolte humaine qui tente de faire face à la domination du Roi. Je pense d’ailleurs que le roman aurait gagné à être moins centré sur le côté sexuel que sur cette origine des vampires et leur signification.

Hansel ? Je suis assez partagée sur ce personnage. Bien qu’au final il soit le seul à trouver grâce à mes yeux. Quoique, je n’ai rien contre l’héroïne, Evelyn, en particulier. Hansel, est le meilleur ami du Roi Atticus (son créateur). Il lui voue une adoration sans limite. Il est à l’opposé de ce dernier. C’est un vampire, mais sympathique, gentil et vraiment pas dégeu. Il avait un fort potentiel et je croyais en lui – par moment – malheureusement, il est le premier à justifier les actes de son Roi et c’est vraiment usant.

Dark Romance oui, mais pas que. Ce roman entre dans la catégorie de la Dark Romance. On ne le niera pas, l’héroïne subit énormément au cours de ce premier tome. Attouchements, viols, harcèlement, tout y passe. Le côté dure et sombre du roman est parfaitement retranscrit et quelque part, suffisamment bien pour que j’en ai eu la boule au ventre. Donc, de ce côté-là, chapeau à l’auteure.

En revanche, là où ça coince vraiment c’est la réaction des personnages. En gros, chaque fois que notre héroïne subissait une agression sexuelle (appelons un chat, un chat), les autres personnages du roman (clairement très peu nombreux) n’avaient de cesse que de justifier ses actes.

Un exemple concret du début ? Notre très cher Roi, l’oblige à le masturber, se frotte à elle, bref, nous ne sommes pas loin du viol dès le début. Eh bien, les autres personnages vont justifier son acte en lui disant qu’il l’aime vraiment et que sa jalousie le pousse à parfois déraper. Le comble dans tout ça ? Elle en vient à lui trouver elle aussi des excuses lorsqu’il fait quelques efforts de comportement au fil des chapitres.

Qu’on se le dise, la violence et le langage cru dans de la « Dark Romance », pourquoi pas. C’est horrible, peut choquer, mais prévisible étant donné le genre. Mais justifier ses actes par des pseudos déclarations d’amour plus farfelues les unes que les autres, NON ! Le premier exemple annonce la couleur du roman, car cet événement se reproduira au cours de ce premier tome, allant jusqu’au bout du viol.

Les émotions ne sont suffisamment exploitées. Le choix de la troisième personne n’aide pas à ressentir la souffrance (car oui elle souffre beaucoup) au fil des pages. J’ai eu beaucoup de peine pour elle, mais cette partie là aurait pu être d’autant plus développée étant donné les circonstances. Je pense que d’ailleurs, le mal-être d’Evelyn aurait pu être plus « intéressant » et des : « il t’aime » à tout bout de champ…

Le personnage principal masculin. Atticus, le Roi. Il remporte aisément le trophée du pire méchant de tout l’univers. Dit comme ça c’est un peu bidon mais sérieusement ? Il lui manque une case ? Bon certes, ça fait partit du personnage, un vampire violent, sanguinaire, dictateur, violeur (oui, oui !) et qui aime dominer quoi qu’il arrive. Mais bon sang, avoir son point de vue (même extérieur) lorsqu’il est satisfait d’avoir agressé Evelyn… j’ai cru vomir. Il y prend vraiment du plaisir et se persuade de ne pas lui faire du mal, parce que voyez-vous, il l’aime. Évident non ?

Alors voilà. J’arrive au bout de ma chronique.

A mon sens, Dark and Dangerous love ne devrait pas être comparé à Twilight. Les deux ne s’adressent clairement pas au même public. Rappelons quand même que Twilight est du Young Adult et prône certaines valeurs traditionnelles, et qu’ici on est carrément dans une autre catégorie. Il est destiné – à mon humble avis – à un public averti ou habitué à la Dark Romance.

Une héroïne pas au bout de ses peines. C’est vraiment ce qu’on peut retenir de Dark and Dangerous love. Elle ne sera pas épargnée. J’avais vraiment beaucoup de peine pour elle et j’étais à deux doigts d’arrêter ma lecture en cours de route. Je dois dire que j’ai voulu aller au bout pour pouvoir en parler entièrement et voir si la fin relevait un peu le niveau.

Est-ce que je regrette cette lecture ? Non, je n’irai pas jusque-là. Je ne l’ai pas apprécié, c’est certain, mais je lui ai donné sa chance. Je pense que Dark and Dangerous love aurait sans doute été meilleur si les points négatifs n’étaient pas si omniprésents mais il est difficile pour moi d’y faire abstraction.

Est-ce que je le recommande ? J’ai envie de dire, non, mais ça ne regarde que le lecteur. Vouloir se faire son propre avis – ou non – c’est chacun son point de vue. En tout cas il est clair qu’il n’est pas à mettre entre les mains de tout le monde.

J’ai longuement hésité si je devais ou non mettre des extraits dans ma chronique. Finalement, je pense qu’il vaut mieux éviter, en revanche, si vous êtes curieuse, je suis disponible en privé pour en parler.

par Carole94P