Livres
473 286
Membres
446 937

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Irrésistible proposition



Description ajoutée par Suzanne55 2017-07-27T09:42:00+02:00

Résumé

Holly a peine à le croire. Rio Lombardi, le séduisant héritier d'une des plus vieilles familles d'Italie, lui offre de l'épouser ! Certes, il a eu la générosité de la recueillir chez lui, alors qu'elle errait dans Londres avec son fils à la recherche d'un toit pour la nuit, mais pourquoi lui fait-il à présent cette stupéfiante proposition ?

Quels que soient ses doutes, Holly sait pourtant qu'elle n'est pas en mesure de refuser : ce mariage est la seule solution si elle veut garder son fils auprès d'elle. Et, pour son enfant, Holly est prête à tout, même à vivre avec un homme qui n'éprouve rien pour elle et qui semble vouloir l'utiliser à des fins qu'elle ignore...

Afficher en entier

Classement en biblio - 27 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par anonyme 2011-06-02T04:25:29+02:00

Rio Lombardi introduisit le plus discrètement possible sa clé dans la serrure. Christabel ne l'attendait pas aussi tôt : elle allait tomber des nues ! Cette pensée l'amusa comme un gamin. Il poussa la porte et entra sur la pointe des pieds dans l'appartement.

A moitié nue, Christabel embrassait à pleine bouche... une autre femme, dénudée elle aussi jusqu'à la ceinture. Statufié sur le pas de la porte, le jeune homme refusait d'en croire ses yeux. Elles devaient être soûles, il n'y avait pas d'autre explication. A moins que ce ne fût une blague stupide, mise en scène quand elles l'avaient entendu entrer ? Son esprit rationnel tentait d'expliciter l'inconcevable. En vain.

—Rio, je t'en prie, articula-t-elle avec difficulté, ne te méprends pas...

—Me méprendre ? Le spectacle auquel je viens d'assister est très parlant, au contraire...

—On s'amusait, c'est tout...

Christabel s'avançait vers lui, mains tendues. Un sourire crispé altérait ses traits parfaits.

—Tu ne vas pas te montrer vieux jeu...

—Je peux comprendre, Rio, tu es choqué, en colère... Je ne pensais pas que ça t'affecterait. Je regrette... Je tâcherai de te trouver une compensation...

—Une compensation ? Ah bon ! Laquelle ? Rejoindre votre charmant duo ?

Christabel leva vers lui un regard à la fois soulagé et émoustillé.

—Tu aimerais ?

Une violente colère traversa Rio, comme une coulée de lave. Christabel avait de la chance d'être une femme, sinon, il lui aurait écrasé son poing sur la figure avec un grand plaisir. Pouvait-elle être assez stupide pour croire qu'il espérait une réconciliation à trois ? Il réalisa qu'il avait devant lui quelqu'un qu'il ne connaissait pas vraiment, et ce qu'il en découvrait le révulsait.

—Fais tes bagages, ordonna-t-il d'un ton sans réplique. Il n'y a plus de mariage.

...

Holly avait froid, faim et elle était terrifiée. Minuit venait de sonner. De longues heures la séparaient encore de l'aube. Depuis combien de temps arpentait-elle ainsi les rues au hasard ? Son dos, ses jambes lui faisaient mal, la fatigue brouillait sa vue. Cette errance l'épuisait, mais elle n'avait aucun endroit où s'arrêter en toute sécurité. Elle avait passé la journée dans une gare, bougeant souvent pour ne pas attirer l'attention des employés. Alors qu'elle allait se rafraîchir aux toilettes, elle avait commis l'erreur de poser sa veste sur la poussette de Timmie, et de la quitter un instant du regard. La veste avait été volée avec le portefeuille qui contenait ses dernières ressources...

Perdue dans ses douloureuses pensées, Holly avançait avec une raideur d'automate, le regard fixe, sans rien voir autour d'elle... Habituée au bruit incessant des voitures, elle ne remarqua pas qu'elle était parvenue à un croisement, ni qu'une auto débouchait sur sa droite. Elle poursuivit son chemin et trébucha sur le bord du trottoir. La poussette, surchargée, tangua, prête à verser. Un crissement aigu de pneus l'avertit du danger. Il ne lui restait qu'une fraction de seconde pour réagir et sauver Timmie : de toutes ses forces, elle projeta la poussette le plus loin possible, hors d'atteinte du véhicule. Dans l'effort, elle perdit l'équilibre et tomba. Une douleur intense lui vrilla la base du crâne, un voile masqua sa vue et ce fut le trou noir.

—Timmie ?

Heureusement, les pleurs du bébé n'étaient pas des pleurs de douleur mais d'anxiété.

—Votre bébé va bien...

Rio s'agenouilla près d'elle et rencontra un regard d'un bleu extraordinairement profond.

—Ne bougez pas, reprit-il. Une ambulance arrive...

—Pas l'hôpital... Je dois m'occuper de Timmie.

Elle fit un mouvement pour se lever. Une main de fer pesa sur son épaule, la contraignant à rester allongée. Elle s'affola, réagissant comme une bête traquée.

—Vous n'avez pas appelé la police, au moins ?

—Vous êtes trop faible pour vous lever. Il faut vous faire soigner. On ne vous séparera pas de votre enfant.

—Comment pouvez-vous en être aussi sûr ?

L'ambulance arrivait, sirène hurlante.

—Timmie ! cria Holly d'une voix étranglée alors qu'on la transférait sur un brancard.

—Je vais vous suivre en voiture avec lui jusqu'à l'hôpital, proposa Rio en l'accompagnant jusqu'à l'ambulance.

—Mais... je ne vous connais pas !

—Nous, nous le connaissons bien, mon petit, intervint l'un des ambulanciers avec un sous-entendu amusé qu'elle ne comprit pas. Ne vous inquiétez pas, le gosse est entre de bonnes mains avec lui.

...

—Holly !

Entendant crier son nom alors qu'elle se croyait tirée d'affaire, la jeune femme s'immobilisa, pétrifiée. La voix, sortie de nulle part, sonnait le glas de ses espoirs. Elle se retourna comme un automate, serrant son fils contre elle.

Rio Lombardi la rejoignit en une seconde.

—Où croyez-vous filer comme ça ?

Il était bien la dernière personne qu'elle s'attendait à voir. A présent qu'ils étaient face à face, elle réalisait à quel point il pouvait être intimidant. Elle-même était assez grande, mais il la dépassait largement de deux têtes et sa carrure de rugbyman, visible sous son élégant costume de ville, était impressionnante.

Ses yeux d'or sombre scrutaient son visage, farouchement.

— Je... je pars chercher une place dans un refuge...

— Il n'en est pas question. Où est la poussette de Timmie ?

—Je... je n'ai pas réussi à la trouver avant de...

Holly tremblait sous le poids de la culpabilité et du découragement. Pourquoi les choses étaient-elles si difficiles ? Vingt-quatre heures de répit, c'était tout ce qu'elle demandait...

—Donnez-moi Timmie, exigea Rio.

—Rendez-moi Timmie...

—Ecoutez, lui répondit Rio en se penchant vers elle et en plongeant son regard mordoré dans ses yeux d'azur. Je devrais déjà être à un rendez-vous d'une extrême importance. Je n'ai pas de temps à perdre en palabres...

Il appuya sur un bouton, libérant un siège auto pour enfant, incorporé dans l'assise. Holly en resta sans voix et ne la retrouva que lorsque Rio, très satisfait de son tour de passe-passe, y installa Timmie.

—Monsieur Lombardi, je ne...

—Vous allez passer quelques jours chez moi. Je ne vois pas d'autre solution dans l'immédiat. Vous n'êtes pas à même de prendre des décisions raisonnables, et moi, j'ai trop de travail dans les jours à venir pour vous aider dans vos démarches.

—Quelques jours... chez vous ?

—Chez moi ! Personne ne viendra vous y prendre Timmie. Reposez-vous, reprenez des forces et nous aviserons...

—Pourquoi faites-vous ça ? demanda Holly, chez qui la crainte cédait le pas à la méfiance. Personne ne fait pareille proposition sans arrière-pensée ! Et vous ne nous connaissez pas...

—Je ne vous demande aucune contrepartie ! Pour qui me prenez-vous ? A présent, décidez-vous vite, trancha-t-il d'un ton impérieux, je suis attendu.

Holly tenta de réfléchir. L'offre qu'il lui faisait était incroyable, trop belle pour être vraie... Une pause de quelques jours, cela représentait tout ce dont elle avait besoin pour se reprendre en main. Une respiration, une bouée de sauvetage, un toit et de quoi manger pour son fils... Elle décida de tenter le tout pour le tout.

—J'accepte, dit-elle en essayant de maîtriser le tremblement de sa voix.

—Bien, répondit Rio en saisissant le téléphone intérieur. Je vais prendre mes dispositions.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Suzanne55 2019-04-14T02:20:44+02:00
Diamant

Excellente histoire. J'ai beaucoup aimé les personnages de Holly et Rio.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par amamliza 2014-09-06T15:29:03+02:00
Lu aussi

Un livre qui se lit vite et qui assez prévisible.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Amelie1477 2014-03-01T16:21:01+01:00
Lu aussi

Je suis d'accord avec gandhigwen, Holly n'a que vingt ans, elle doit s'imposer face à Rio. J'aurais réagi de la même manière qu'elle, d'une certaine manière. Me faire insulter à mon propre mariage, me faire rejeter par ma belle-mère et faire face à une mannequin pour ex de mon mari, ouais, je pense que finalement, les réactions d'Holly sont plutôt logiques.

Lynne Graham est une très bonne auteure de romance, et celle-ci n'a pas échappé, je l'ai beaucoup aimé !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par gandhigwen 2012-01-06T19:02:11+01:00
Diamant

Pas d'accord Maloue80, elle est une enfant c'est vrai c'est d'ailleurs pour ça qu'elle réagit comme telle. De plus le but est bien qu'elle empiète sur la vie de Rio sinon elle passerait inaperçu fasse à cet homme qui eclipse tout son entourage. J'ajouterai que je suis complètement gaga de Lynne et que mon avis est complètement partiel!^^

Afficher en entier

Dates de sortie

Irrésistible proposition

  • France : 2007-03-01 - Poche (Français)
  • USA : 2002-03-01 - Poche (English)

Activité récente

Titres alternatifs

  • The Italian's Wife - Anglais
  • The Italian's Wife (A Mediterranean Marriage #2) - Anglais
  • Ich brauche dein Lachen - Allemand
  • Pasión italiana - Espagnol

Les chiffres

Lecteurs 27
Commentaires 4
Extraits 3
Evaluations 4
Note globale 8.75 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode