Livres
515 227
Membres
528 479

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Irrésistible volupté / Brûlant Montana



Description ajoutée par StevieMH 2013-08-27T10:31:23+02:00

Résumé

*** Irrésistible volupté, Lisa Renee Jones ***

Cette émission, c’est le rêve de sa vie ! Alors Megan est prête à tout pour en faire un succès. Et même à collaborer avec l’insupportable – et très sexy – chef de la sécurité Samuel Kellar, comme l’exige la production. Une collaboration qui s’annonce d’autant plus difficile que Samuel semble ne rien vouloir faire pour atténuer le désir qui vibre entre eux. Au contraire, dès que leurs regards se croisent, Megan voit brûler au fond des prunelles bleues du séduisant chef de la sécurité la promesse de délices insensées. Une promesse à laquelle elle se sent de moins en moins capable de résister…

*** Brûlant Montana, Debbi Rawlins ***

Noah ne décolère pas. Quelle idée a-t-il eue d’inviter cette femme à s’installer chez lui ? Car c’est bien simple, depuis qu’Alana Richardson est entrée dans sa vie, il n’a plus une seconde de répit. Lui qui n’a jamais négligé ses devoirs de shérif n’a plus qu’une envie : passer ses journées – et ses nuits – à explorer ce qui se cache sous le strict tailleur de cette envoûtante et sophistiquée New-Yorkaise. Bien sûr, il ne se fait pas d’illusion, une femme comme Alana n’a rien à faire dans une ville comme Blackfoot Falls. Et, entre eux, il ne peut s’agir que d’une histoire de vacances. Mais, s’il doit s’en contenter, il fera tout pour être son plus incroyable, son plus inoubliable et son plus sexy souvenir de vacances.

Afficher en entier

Classement en biblio - 13 lecteurs

Extrait

- 1 -

Des cris perçants résonnèrent dans la nuit et réveillèrent Meagan, qui se redressa d’un bond dans son lit.

Deux secondes plus tard, le système d’extinction incendie se mit en marche. Elle frissonna sous le jet d’eau glacé.

Mon Dieu, un incendie s’était-il déclaré ?

Sans réfléchir, elle repoussa sa couette, déjà détrempée, et regarda autour d’elle pour tenter de reprendre ses esprits.

En tant que productrice de la nouvelle émission de téléréalité consacrée à la danse, Pas de deux, c’était à elle de prendre la situation en mains. Dans la maison victorienne, récemment rénovée, se trouvaient douze futurs danseurs pleins de grâce et d’énergie, poursuivant le rêve de leur vie, douze jeunes filles et jeunes gens qui avaient tout l’avenir devant eux. Et qui n’étaient pas là pour vivre un cauchemar. Ce qui voulait dire qu’elle devait à tout prix aller les chercher et les secourir.

Elle sortit en trombe de sa chambre et tomba nez à nez avec Ginger Scott, l’une des deux chorégraphes de l’émission, qui jouait également le rôle de mère supérieure dans la maison. Ginger était en train d’ordonner à six danseuses de descendre au rez-de-chaussée.

— Y a-t-il des blessés ? lui demanda-t-elle en criant pour tenter de couvrir le bruit de l’alarme et des extincteurs.

— Plus de peur que de mal, la rassura Ginger. Je n’ai pas vu de feu. DJ a regardé au rez-de-chaussée, il n’a rien vu non plus.

DJ était le responsable du groupe des garçons.

— J’ai appelé les pompiers, cria-t-il justement à cet instant. L’incendie pourrait être d’origine électrique. La maison est très ancienne.

Il avait raison sur ce point. La maison avait plus de cent ans, et les rénovations n’y avaient rien changé.

Un incendie d’origine électrique… Il ne manquait plus que ça. Dix semaines après le début des auditions, les soucis continuaient à s’accumuler, à tel point que des rumeurs d’une malédiction, qui se serait abattue sur l’émission, commençaient déjà à se répandre. [...] Au bout de quelques minutes, elle parvint néanmoins à réunir tous ses danseurs dans le jardin.

Il lui suffisait de les voir, ruisselants, leurs vêtements leur collant au corps comme s’ils sortaient de la bande-annonce d’un film érotique, pour imaginer comment elle pourrait utiliser ces images dans son émission. Car les caméras disséminées dans la maison avaient forcément capturé tout le spectacle et les responsables des studios voudraient à coup sûr attirer les téléspectateurs avec ces péripéties. Après tout, ils avaient déjà insisté pour rendre publics tous les autres problèmes qu’ils avaient rencontrés : les bus en panne, le décor tombant en ruine, et le fan ayant mis le feu à la réception d’un hôtel où séjournaient les danseurs.

A cette idée, l’angoisse l’envahit et elle se raidit.

Une malédiction, disait la rumeur…

Sous le choc, elle se retourna et fixa la maison, comme si elle était possédée par le diable, comme s’il s’agissait d’un monstre qui, d’un seul claquement de doigts, allait anéantir sa carrière et tous ses rêves. [...] Elle prit une profonde respiration et se força à se reprendre et à se rassurer. Elle avait réussi à mettre sur pied un jury de grande qualité pour les émissions en direct, avec un chorégraphe très connu, un agent respecté dans le métier et un chanteur à la mode. Le studio hésiterait forcément avant de rompre leur contrat et de payer des pénalités.

Enfin… Peut-être pas.

Non, elle se faisait sûrement des illusions. Les dirigeants des studios préféraient toujours limiter les dégâts. Elle n’avait pas le choix : elle devait à tout prix sauver la maison si elle voulait garder une chance de poursuivre son émission.

Et pour cela, elle devait agir. Vite. Tout de suite. [...]Ignorant Ginger qui lui criait de rester dehors, elle se mit à courir aussi vite que possible vers la maison. Aucun incendie n’était visible. Par contre, les extincteurs à eau étaient en train de l’inonder, de la détruire.

Comme possédée, elle poussa la porte de la cuisine puis se précipita vers la cave.

A vrai dire, elle ignorait totalement comment éteindre les extincteurs, mais elle était bien décidée à couper l’alimentation en eau. Elle avait aperçu le robinet d’arrêt au-dessus du lave-linge.

Elle parvint enfin à la cave et examina les lieux. Le problème, c’était que le robinet était haut, beaucoup trop haut pour elle, et caché dans une armoire électrique fermée à clé.

Dans ce cas-là, elle n’avait plus qu’une solution.

Ignorant les bruits de pas qu’elle entendait dans l’escalier, elle grimpa sur le lave-linge.

— Retournez dans le jardin, cria-t-elle sans se retourner, en tentant d’ouvrir l’armoire abritant le robinet.

En vain.

— J’ai ordonné à tout le monde de rester dehors, en sécurité, répéta-t-elle, toujours concentrée sur l’armoire.

— Descendez immédiatement de là ou vous allez vous blesser, lui répliqua une voix masculine.

Cette voix. Il n’y avait pas de doute. Cette voix profonde et sensuelle, c’était celle de Samuel Kellar. Meagan ferma les yeux.

Samuel était le responsable de la sécurité des studios. Un homme arrogant, agaçant et beaucoup trop beau.

Samuel, ou Sam puisque c’était ainsi que tout le monde l’appelait, s’était occupé de la sécurité de l’émission ces dernières semaines, en particulier pendant les castings. A cette occasion, elle avait noté combien il l’irritait au plus haut point et la rendait folle, combien il la faisait enrager.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

2 histoires sympathiques. J'aime bien la saga des Mc Allister. Un petit moment de détente.

Afficher en entier

Date de sortie

Irrésistible volupté / Brûlant Montana

  • France : 2013-10-01 - Poche (Français)

Activité récente

mayouka l'ajoute dans sa biblio or
2016-10-30T13:50:39+01:00

Les chiffres

Lecteurs 13
Commentaires 1
Extraits 1
Evaluations 2
Note globale 7.5 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode