Livres
443 488
Membres
379 064

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Chapitre 9 :

«…

— C’est le seul et unique pas que je fais vers toi.

— Très bien, garde toi d’en faire d’autres.

— Si tu…

— Il y a encore un mois, nous ne nous connaissons pas. Il n’y a rien entre nous à part une incompatibilité complète. Tu pensais que j’allais te courir après comme la plupart des minettes de ton entourage ? Je n’ai pas fait e grande école, mais je suis certaine que mon QI à lui seul est plus élevé que celui de toutes tes compagnes réunies… Il n’y a qu’à voir Adriana.

« Tu penses que sortir de ma vie va gravement m’impacter ? J’ai vécu vingt-trois sans toi, quelques années de plus ou de moins ne vont pas me tuer. Je suis puéril et immature ? Parfait ! Grand bien me fasse ! Je fuis les hommes tels toi comme la peste. Derrière vos airs angéliques et mystérieux se cachent des gens immondes, pourris jusqu’à la moelle, aux penchants dégueulasses.

« Tu imagines être différent ? Tu as tout faux ! Je te souhaite une heureuse et merveilleuse vie avec Adriana ou une autre. Tu pourras dépenser tout ton fric avec elle ou pour elle, dans des choses futiles, lui payer des centaines de pâtisseries qu’elle s’empressera de balancer par la fenêtre pour garder sa taille trente-deux !»

Les yeux écarquillés, il me dévisage, soudain muet, les mots lui manquent...»

Afficher en entier

Chapitre 5 :

«…

— La grande fille que vous êtes peut se détendre. Je ne vais pas vous gronder, ni même vous mordre.

Manifestement, il fait allusion à notre catastrophique première rencontre. C’est moi ou il fait chaud soudainement dans ce bureau ? Pour ne pas dégouliner de sueur devant mon futur patron, je me décide à enlever mon trench.

— Je ne suis légèrement emportée tout à l’heure, j’en suis sincèrement désolée. Quand il s’agit de conduite, je suis irritable.

— Je ne m’en suis pas aperçu, réplique-t-il en s’adossant contre le siège.

— Je sais me contenir.

— Des crises d’hystérie ?

— Non. Je suis une personne calme.

Calme est un bien grand mot.

— Espérons. Travailler au sein d’un service de ressources humaines implique énormément de patience. Le bien-être de nos salariés est capital. Je n’apprécierais pas d’entendre que l’un de mes collaborateurs se soit emporté.

Il extirpe de son dossier un document qu’il me tend...»

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode